Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours, Keridil, Cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Cours, Keridil, Cours   Sam 29 Mai - 13:00

Keridil avait eu la nuit pour réfléchir, ils avaient parlé en taverne dans la journée, et finalement une voix l'avait éveillé. Décidément il ne pouvait s'y résoudre ! Il avait couru dans les rues à sa recherche, pourvu qu'elle n'ait pas déjà pris la route.
Ne la trouvant point, et ne voyant pas d'attelages près du poste de douane, il prit son cheval Qantor et galopa à Auneau.
Il monta l'escalier quatre à quatre, peut-être était-elle encore là.
Ne la trouvant pas il descendit et fit le tour des cours. Mais pourquoi ce domaine était-il si grand !!??

Enfin sa charrette allait partir, il l'arrêta, haletant.

Reste, reste encore un peu...je t'en prie.

La pluie commença à tomber...et des éclairs de chaleurs se faisaient voir au loin
Revenir en haut Aller en bas
Franceska

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 36
Localisation : Aujourd'hui ici... et demain...sans doute serai-je déja loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Cours, Keridil, Cours   Sam 29 Mai - 13:01

A la tombée de la nuit, alors que le château brille de toutes ses lumières, il règne en cette soirée, sur Auneau, une atmosphère de départ.
Occupant les appartements de son hôte, elle avait fait appeler sur le champs son fidèle ami, Khoryan, lui demandant d'atteler les chevaux et de rassembler de manière expresse ses affaires et de les déposer dans la charette. Leur départ était imminent...
Après que Khoryan se soit eclipsé, s'éxécutant sans discuter, la rousse s'était avancée, rejoignant l'une des fenêtres qui laissait encore filtrer les dernières lueurs déclinantes de la journée. Assise de biais sur le bord de cette dernière, bras croisés sur sa poitrine, elle avait suivit du regard la course effreinée de Khoryan empruntant la direction qui le ménerait aux écuries.


Difficile à vivre avaient été ces dernières quarante-huit heures... Songeuse, relevant les yeux, les posant à présent sur l'horizon, elle observait le soleil disparaître derrière les hautes toitures du domaine. Les derniers rayons salvateurs de l'astre se diffusant jusque dans sa rétine, l'éblouissant d'une lumière rouge-sang, rendant ses yeux légèrement larmoyant... Couleur vive, de feu, photon écarlate lui rappelant cette marre de sang dans laquelle elle avait baignée il y avait de cela peu de temps et où la vie aurait pu la quitter en cet instant.
Alors que les derniers rayons dorés s'étaignaient peu à peu sous ses yeux, faisant place à un voile nuageux, annonciateur d'une pluie qui ne tarderait pas à s'abbattre sur Orléans, elle chassa ses noires pensées de quelques clignements de paupières et se perdit, contemplant l'Or céléste offert en dernière offrande par le Ciel avant qu'il ne cède sa place à la nuit sombre et solitaire.


Son épaule appuyée contre le mur, elle soupira, accompagnant ainsi la fin du jour avant de se redresser et de se lever, décroisant les bras pour lisser de manière machinale l'étoffe qui la couvrait.
Il était temps...
Regard baissé, observant la cour au travers des grandes vitres, elle vit Khoryan s'agitant, remuant les bras pour lui signaler que le chargement était prêt et qu'ils pouvaient désormais partir.


Quittant les lieux sans même se retourner, elle traversa le long couloir tentant de vider son esprit, mais bien vite elle s'aperçue et ce malgré l'effort, que cela s'avérait être impossible. Arrivée à la hauteur de la porte, elle s'arrêta quelques secondes sur son seuil. Fermant les yeux, elle repensa à celui qu'elle allait laissé en quittant l'endroit. Main portée sur son coeur, entrailles serrées, elle savait que Keridil lui manquerait.. elle aurait tant aimé le voir avant son départ, le voir pour le saluer, le voir pour le rassurer et lui faire savoir que jamais elle ne l'oublierait et que bientôt, peut-être même plus tôt qu'il ne l'aurait espéré, elle reviendrait ici pour passer du temps à ses côtés.

Regard posés sur Khoryan, puis sur les chevaux qui prêts à partir commençaient à s'agiter, claquant légèrement des fers sur le pavé, elle se sentit envahie d'un étrange sentiment... comme tenue entre la raison et la passion, son coeur vascilla dans les flammes de la déraison... un court instant seulement... la raison reprennant rapidement le dessus.
Agrippant entre ses doigts l'étoffe de sa robe, la remontant légèrement, elle s'élança à grand pas pour retrouver Khoryan qui l'attendait depuis de longues minutes déjà.
Grimpant près le chargement, elle porta son regard sur Khoryan s'adressant à lui :


Il est temps, allons-y... Allez ! Dépêchons !

Quelques gouttes de pluies venant choir sur sa peau blaffarde lui firent relever le menton et alors que les chevaux commençaient à avancer, elle le vit, l'implorant de rester.
Une main se posant sur le bras de Khoryan, lui demandant de stopper, elle posa de ces regards attendris sur Keridil, se leva , lui tendant la main pour qu'il l'aide à descendre et esquissa un doux sourire.


Rester...

A dire vrai elle ne demandait pas mieux... car bien qu'elle eu opté pour ce choix de mettre un cesse à leur relation parce qu'elle ne se sentait pas prête, par craintes des engagements, elle ne se sentait pas prête pour autant à devoir le quitter si rapidement. Signe du Très-Haut peut-être avait été que le fait qu'il vienne la rattraper à temps... Elle ne savait réellement, mais elle se ferait un plaisir de répondre favorablement à sa demande.

Si cela est ton souhait... alors soit... Nous allons rester, une journée ou deux tout au plus....
Il me faudra ensuite m'en retourner pour m'occuper de quelques affaires et je pense à Arthur qui doit m'attendre.. j'ai un mandat à lui remettre et je ne voudrais pas qu'il s'impatiente de ne pas me voir arriver.


Passant son bras autour de celui de Keri, elle se tourna ensuite vers Khoryan qui les observait, faisant face à un nouveau revirement de situation... un de plus. Mais il se faisait à ses changements soudain, s'adaptant à chaque nouvelles décision de la rousse, comme d'accoûtumé.

Khory... je te laisse t'occuper des chevaux et du chargement... le temps s'est couvert et la pluie commence à battre son plein, et avec cet orage qui se profile au loin, les chevaux pourraient être affolés... Vas vite les mettre à l'abri et rejoins nous.

Enserrant le bras de Keridil de sa main restée libre, elle lui adressa un sourire et se laissa conduire, afin qu'ils aillent se mettre à l'abri de cette pluie qui déjà avait commençé à les tremper.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours, Keridil, Cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de cours en paille dans université, besoin d'aide !!
» Météo circuit de Magny Cours
» les cours particuliers: cours de soutien ou coût de revient?
» 1er cours d'education!!
» Cours d'initiation à l'équitation en amazone dans le 31

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie d'Auneau - Lexhor :: La haute cour :: L'entrée du château :: La cour-
Sauter vers: