Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Euphor: père et fils !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Euphor: père et fils !   Jeu 29 Juil - 15:26

[In Medias Res]

Tu vois Thibert, les joutes sont un aliment essentiel dans le plat de la noblesse, lâcha le Vicomte d'un air docte. Elles proposent un exercice technique et physique premièrement. Oser parler des joutes pareillement, alors qu'il n'avait jamais gagné un duel... il ne manquait pas d'aplomb le paterfamilias. Elles ont surtout un rôle social. Il n'y a pas de secrets tu sais. Pour rencontrer des personnes de haut rang ou les revoir, les joutes sont une occasion idéale. Voix enjouée, sourire aux lèvres, regard rêveur, à n'en pas douter le Phénix était heureux, heureux et fier de cette sortie entre père et fils.

Ils venaient de passer Bonneval et progresser sur les rives du Loir tout en devisant. Le père et son héritier chevauchaient au-devant d'un véritable petit convoi. A quelques toises derrière eux, quelques gardes arborant les couleurs familiales veillaient au grain sur trois charrettes. Les deux premières étaient chargées des toiles, piquets et tout le nécessaire de survie en joutes loin du Languedoc. La troisième faisait honneur aux victuailles. Quelques tonnelets se disputaient la place avec des chapons, jambonneaux... Il s'agissait d'un luxe certain. Oui, on avait beau vouloir rester simple, la noblesse apportait un train de vie agréable auquel on s'habituait vite. Et dès que l'habitude était devenue accoutumance, difficile de décrocher de son petit confort.

De fait, la famille d'Euphor était une des plus riches du Languedoc. La Vicomté du Tournel et la Baronnie de Florac se partageaient des filons de plomb argentifère dans les Cévennes. C'était là une source de revenu intarissable qui donnait les moyens au puissant feudataire d'être généreux, de se faire parfois mécène et d'entreprendre à l'occasion quelques projets d'envergure. Elle offrait surtout l'assurance de pouvoir participer à des distractions régulièrement. Pourtant, cette richesse ne transparaissait nullement sur ce visage buriné par les années et les combats que venaient agrémenté une barbe à la taille particulière que le Vicomte aimait à qualifier de "guerrière". Le Mendois avait un certain charme, plutôt bien fait, l'oeil aux teintes de Terre de Sienne brillant, le rire souvent facile et communicatif. C'était un bon bougre. Un bon bougre qui appréciait la sobriété. Et cela se ressentait particulièrement dans sa mise. Pas de froufrous efféminés, pas d'arc-en-ciel de couleurs. Non et Non. Une tenue simple où le noir rencontrait le bleu, sans exubérance et pratique. Voyager durant une semaine en froufrou... pas question, c'était là une évidence.

Alluyes n'est pas loin. Et effectivement le bourg et les remparts se devinaient désormais très clairement. Moment délicat. Car Actarius avait longtemps contenu quelques petits mots qu'il désirait glisser à son fils. Mais il hésitait encore sur le ton. Gouailleur, sentencieux, solennel, impérieux, enjoué, nonchalant, simple ? Un vrai labyrinthe de possibilité et inutile de préciser que l'enjeu de ces quelques mots n'était autre que l'avenir de l'héritier. Bientôt, je te ferai Seigneur, Thibert. Et... mmmh... il sera temps pour toi de trouver une épouse convenable. Légère hésitation. Forcément, un guerrier de nature sur un tel sujet n'était pas aussi percutant que l'épée à la main. Vu la qualité de jouteur du Vicomte, il était aussi à l'aise que sur la lice avec ce genre de propos. Mais rien ne t'empêche de déjà lorgner un parti qui t'intéresserait. Un petit rire forcé pour ponctuer cette déclaration. Enfin, rien ne presse...

La petite troupe languedocienne ne se trouvait plus très loin de l'entrée du domaine désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Thibert

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Euphor: père et fils !   Ven 30 Juil - 2:35

A l'entente des derniers mots de son pére, Euphor 2.0 esquissa un sourire avant de rire franchement. Cela le fit baisser les yeux sur ses mains gantés qui tenaient les rênes de sa monture, et elles étaient gantés, heureusement. Heureusement car ses mains n'auraient rien montrer d'autre que le vide, le manque de vécu qu'avait derriére lui le languedocien qui n'avait quasiment jamais quitté les divers châteaux et manoirs familiaux, toujours à l'abri dans un cocon protecteur fait d'épée de bois, de servants, d'une mére on ne peut plus aimante qui ne forcait pas à la quête d'exploit, d'amour ou de virilité.

- Pére enfin, je craint que vous ne vous avanciez trop, je ferai un bien mauvais vassal, et encore plus un bien mauvais mari. C'est pour ça je pense, que si vous voulez me trouver un parti actuellement, il conviendrait de trouver le plus mauvais pour que je la deçoive le moins et que sa famille n'ait guére de courroux à votre encontre. Mais je suis bien heureux de vous voir vous projeter ainsi dans l'avenir et ainsi de m'éviter les mises en gardes que j'ai deja tant entendu concernant l'alcool, les duels, les bagarres, les bouges les catins, les éclats de lances quand on a le malheur de se trouver trop prés de la lice... Plus globalement, des mises en garde concernant tout ce qui pourrait me valoir le moindre bleu ou la moindre égratinure.

Clop, clop, clop faisaient les sabots de son cheval qui ponctuaient la discution sur la route d'Alluyes. Il jeta un rapide coup d'oeil par dessus son épaule pour y voir le train suivre sans soucis, grace au Trés-Haut, et put reporter son regard sur son pére, tout sourire. La véritable premiere sortie qu'il avait avec, sa présentation au monde et non plus à quelques paysans de ses domaines ou à ses veneurs pour les chasses. Non, là, ça serait de veritables prud'hommes, qui, comme son pére, avaient devoué leurs vies au service de leurs suzerains ou souverains et qui n'auraient, cette fois, aucun lien de subordination envers son pére et en quelques sorte envers lui. La perspective l'effrayait, et l'excitait dans le même temps, tout comme le faisait le sujet de la discussion... Une seigneurie ? Lui qui se rejouissait de la création de la future banniére familiale pour y officier comme page, y montrer sa bravoure et son esprit, y amasser un petit pécule pour un jour avoir une armure, voila que, pour la premiére fois on parlait de cela devant lui.

Quel changement !


- Rien ne presse pére, comme vous le dites. Notre avenir proche sera plutôt fait de ripaille et de choc de lances sur votre écus, et avec une écuyer comme moi, cette fois-ci, vous ne pourrez que triompher !

Revenir en haut Aller en bas
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Euphor: père et fils !   Ven 30 Juil - 15:48

Les dernières paroles arrachèrent un franc rire au Vicomte. Il avait reconnu l'humilité maternelle dans un premier temps, puis l'aplomb qui était sien par la suite. Un curieux mélange d'ombre et de lumière, une potion délicate oscillant entre les traits de géniteurs aux caractères bien distincts.

Ainsi donc la bonne humeur régnait-elle en unique maîtresse sur le convoi d'Oc qui se présentait à l'entrée du domaine d'Alluyes.
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Euphor: père et fils !   Ven 30 Juil - 15:59

Héhé, qu'il était bon de voir de joyeux lurons. Depuis le début de la journée, les cortèges se succédaient, et Keridil n'avait jamais été présenté à tant de monde à la fois. M'enfin, pour le Chambellan qu'il était, c'était une occasion de se faire voir un brin, et puis comme le disait Lexhor..."un Chambellan à l'accueil, c'est classe".
Il avait entrepris de faire la causette avec Morlock, qui en fait ne savait guère faire plus que grommeler. C'était d'un désagréable pour lui qui aimait tant blablater. Fort heureusement, un nouveau groupe arriva, et le jeune homme put alors se sortir de l'embarras dans lequel sa langue l'avait mise. Parler aux gardes, qui se faisaient toujours un plaisir de jouer les impassibles, était loin d'être une idée ingénieuse pour se forger une verve.

Laissant se présenter les arrivants, il les salua du haut de son cheval.


Ravi de vous recevoir Vicomte, j'espère que vous avez fait bon voyage. Je suis moi même Keridil, Chambellan de l'Orléanais, mais aujourd'hui un peu plus l'écuyer de la maîtresse des lieux.
J'imagine que vous avez hâte de pouvoir monter vos tentes et de prendre un peu de repos avant les joutes, aussi, si vous voulez bien me suivre aux campements.


Puis le brun de battre des deux son pauvre Qantor, probablement exténué, pour guider les languedociens. Il caressa la croupe de son fier Napolitain. Il aura mérité sa double ration d'avoine celui-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Euphor: père et fils !   Ven 30 Juil - 19:20

Le sourire du Vicomte s'estompa à la vue du chambellan pour laisser place à une moue bien plus sérieuse. Il se souvint de ce visage particulier qui lui rappelait son cousin normand disparu. Le sérieux ne dura que le temps de la surprise de cette vision-souvenir et la joie d'être présent reprit rapidement le dessus.

Merci de votre accueil Excellence, nous vous suivons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Euphor: père et fils !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Euphor: père et fils !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horlogers de père en fils
» Grébil père et fils / Fournisseur nourriture vivantes et congelés
» Tel père tel fils; Quel génie ce Jérôme.
» Grebil père&fils
» Mes gecko léopard père et fils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le domaine :: L'entrée du domaine-
Sauter vers: