Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée du Gratin Dauphinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thiberian

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Bois d'Oingt / Vienne

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Arrivée du Gratin Dauphinois   Jeu 29 Juil - 20:35

[Fief du Bois d'Oingt, huit jours avant le début des festivités]

Thiberian ne s'était pas levé comme chaque jours ce jour là, non il avait décidé de faire une grasse matinée et quand il daigna enfin se lever du plumard, il devait être aux alentours de 7h du matin (et oui pour un soldat c'est une grasse matinée xD).

Il avait décidé de prendre un bon repos car le voyage lui allais être long et du genre crevant, il le sentais venir gros comme un château...une journée bien chargée donc, il tenta de penser à tout ce qu'il y avait à faire sans rien omettre alors qu'il avalais une bonne grosse tartine du mercenaire, une tranche de pain beurrée et dorée au feu garnie d'encore plus de beurre (le gras, c'est la vie !) d'une grosse tranche de jambon cru et d'un bon gros morceau de claquos, claquos laissé si longtemps à la chaleur qu'il était sur d'avoir posé le fromage à l'autre extrémité de table la veille au soir...pour faire passer le tout, un bon lait de chèvre et il était d'attaque.

Le Capitaine Dauphinois devais donc se rendre dans la Vicomté d'Oingt pour passer prendre son Vicomte de Suzerain puis ils se rendraient à Lyon où ils avaient tout deux rendez vous avec la Duchesse de Clérieux...il partit donc sans tarder.


[Vicomté d'Oingt, puis ville de Lyon]

Les choses s'était relativement bien passée et le passage à Oingt fut bref, un petit arrêt pour déguster les poussins farcis dont Phelim était tellement friand puis ils étaient partit puisqu'il avait prévu le voyage et ses bagages à l'avance, pour une fois...ils patientèrent dans une petite taverne peu fréquentée une fois qu'ils furent à Lyon, mais là encore les choses se passaient trop bien...la Duchesse arriva rapidement puis ils prirent la route en milieu d'après midi.

Le soldat commençait à craindre pour le tournois, les choses se passaient si bien qu'au final, elles n'auguraient rien de bons pour ses toutes première joutes et il avait raison car il apprendrais par la suite que son tout premier adversaire serais le Grand Prévôt de France...homme réputé pour avoir notamment littéralement torché le Roy d'armes lors d'un tournois précédent...


[Duché d'Alluyes, quelques jours avant le tournois]

Lorsqu'ils arrivèrent ils firent tout de suite la queue derrière la petite file d'attente qui s'était formée à l'entrée du domaine, fort heureusement les personnes qui accueillaient les invités était forts réactifs et ce fut rapidement à leur tour de se présenter.
Le Baccard prit alors la parole :


Bien le bonjour, je suis Thiberian Baccard, Seigneur du Bois d'Oignt et c'est personne sont Phelim Guerrero dict "L'Imprévisible", Vicomte d'Oingt, Seigneur de Tassin la Demi-Lune et de Stigny et Arwel dicte "La Bienveillante", Duchesse de Clérieux.
Nous venons bien entendu participer aux joutes se tenant en ce beau et majestueux domaine.


[Ils ne sont pas encore inscrits mais le seront sous peu et se présenterons ici^^]
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Arrivée du Gratin Dauphinois   Jeu 29 Juil - 23:58

Keridil sourit, les gens de bonne humeur ça lui faisait toujours plaisir, surtout après un certain Valrose toujours taciturne.
Le nom de Phelim lui dit quelque chose...déjà entendu en joute, donc guère la peine de demander à l'inutile garde s'il était personne à entrer/

Il est beau hein le domaine ? C'est vrai qu'à bien prendre la peine d'admirer la vue et les alentours du château, avec ce beau soleil dont le Très Haut gratifiait le monde ce jour, on ne pouvait qu'être jovial.

Le bonjour vous va !

Il aurait bien énumérer appellations, mais pour le coup, pas un n'aurait eu la même, il se contenta donc d'un salut très général.

Je suis moi-même Keridil de Villefort, Chambellan d'Orléans, et écuyer de Naluria d'Amahir. Ma charge ce jour sera plutôt de vous guider au campement où vous pourrez installer tentes et tout ce qui vous sera nécessaire pour jouter.


Puis il leur fit signe de le suivre à l'intérieur des remparts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arwel

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: Arrivée du Gratin Dauphinois   Sam 31 Juil - 20:43

[Lyon un beau jour de juillet... ça n'allait peut-être pas durer !!!]

La Duchesse de Clérieux se promenait tranquillement dans les rues de Lyon lorsqu'elle rencontra Maximien qui lui demanda si elle aimerait se joindre au Vicomte d'Oingt, au Capitaine et à lui-même pour des joutes... La jeune femme n'avait jamais jouté encore... ça serait une occasion de se lancer dans la mêlée... Et elle ne pouvait rien refuser à son petit chérubin...

Une fois inscrite, les jours qui précédèrent furent grande appréhension... Dans quelle galère s'était-elle embarquée... Avec sa chance, elle réussirait bien à se faire arracher la tête... Ou tout au moins un petit bout autre de son corps...




[Duché d'Alluyes, quelques jours avant le tournois]

Les choses sérieuses allaient commencer... Arwel rejoignit Thib et Phelim... Arrivés à destination, le Seigneur du Bois d'Oingt se chargea des présentations... Il n'y avait plus qu'à attendre... Bah non, pas d'attente... Un Chambellan pour les accueillir... Un sourire de La Bienveillante et une voix cristalline qui s'élève pour répondre à son salut... Et voilà le gratin dauphinois qui emboîte le pas au messire vers le campement...
Revenir en haut Aller en bas
Phelim

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Arrivée du Gratin Dauphinois   Sam 31 Juil - 22:47

[Les Orléanaises ... Elles sont authentiques ... Belles, sexy, sauvages .... ]
Hum, pardon. Embarassed


Ce qui est bien quand on doit aller à Orléans, c'est qu'on va forcément passer par la Bourgogne si on part de Lyon. Ce fut la réflexion que Phelim se fit quand Arwel les rejoint lui et son vassal dans une taverne de la capitale et qu'ils prirent la route.

Ainsi donc, le Vicomte put redécouvrir le duché, son vin, ses femmes .. enfin, il ne découvrit qu'avec les yeux, vu que leur expédition ne pouvait souffrir le moindre arrêt s'ils ne souhaitaient pas arriver après les joutes. Mais il s'efforça de mémoriser quand même l'adresse de certaines caves pour s'arrêter au retour, voir pour encore plus tard s'il souhaitait acheter sa vinasse discrètement et seul, pour l'avoir toute rien que pour lui sans avoir à partager.
Ils croisèrent aussi une bande de brigands, mais ce ne fut qu'une formalité de s'en débarasser pour leur groupe. C'était connu, les Dauphinois étaient sauvages, naissaient avec une épée dans la main ... et avaient un irrésistible charme.

Ils durent aussi traverser un petit bout de champagne où comme d'habitude, il était interdit de porter une arme, de constituer une lance, et aussi de respirer. Bref, ils ne trainèrent pas ..
Puis enfin, un beau matin ... Orléans ...

Le Guerrero qui était déja passer par là une fois, proposa à ses compagnons de passer d'abord dans une taverne où il était aller une fois, et où on graillait bien.
Ceux-ci, soupçonneux, lui demandèrent où elle se trouvait. Ne s'en souvenant pas, le Lyonnais s'était contenter d'un geste vague en disant quelque part dans Orléans.
Ils ne lui lancèrent même pas un regard en prenant la direction d'Alluyes. En minorité, il suivit en grognant. Pas sa faute s'il ne se souvenait plus où l'auberge se trouvait... ça remontait à si loin ... il ne se souvenait plus que de la saveur des plats. Grrr, ils auraient pu faire l'effort de chercher au moins un peu plutôt que d'abandonner tout de suite. Le dessert de la tavernière le valait bien !

Du coup, Phelim bouda ne pipa mot, jusqu'à ce qu'on arrive dans le domaine de Naluria et de Lexhor. La présentation parfaitement en règle de son vassal lui arracha un sourire.
Sa tête s'inclina en guise de salut en direction de l'écuyer dont l'accueil était chaleureux.


Enchanté Messire Keridil.

Et talonnant son cheval, le convoi exceptionnel entra à la suite du chambellan et le Seigneur de Tassin la Demi Lune en profita pour examiner les lieux.
Les orléanais étaient pour la plupart des gens aimables et éduqués, qui sait, ils auraient peut-être plus envie de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée du Gratin Dauphinois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée du Gratin Dauphinois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée du Gratin Dauphinois
» Gratin dauphinois Cora
» Gratin dauphinois Winny
» gratin dauphinois
» gratin dauphinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le domaine :: L'entrée du domaine-
Sauter vers: