Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Epousailles de Della et Keridil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mar 30 Nov - 21:55

Son regard quitta celui de Kéridil pour se poser sur l'alliance qui glissait le long de son doigt.
Voilà, elle devenait l'épouse de son Cher Ange, aujourd'hui, demain et après et encore après, chaque jour qui se lèverait désormais, se lèverait sur Della Amahir-Euphor.

Le bijou était superbe, d'une manufacture impeccable, et d'une finition délicate, assurément l'oeuvre d'un orfèvre de talent.

La jeune femme adressa un doux sourire à son époux ou presque et à son tour, elle prit l'anneau destiné au doigt de Kéridil.
L'anneau était d'or blanc, large et ouvragé de grains d'or en relief. Il avait été commandé à un marchand Italien qui commerçait à Venise.
Elle fit un petit clin d'oeil à la petite fille pour la remercier d'avoir si bien assurer sa tâche.
Puis, elle saisit la main de Kéridil et fit elle aussi, remonter le symbolique anneau le long de son doigt.

Kéridil d'Amahir, reçois cet anneau, signe de mon amour, de ma fidélité et de mon désir de vivre à tes côtés.
Elle avait encore le souffle court et la bouche sèche, émue à devoir se faire violence pour ne pas laisser couler la larme traitresse.
On touchait à la fin de la cérémonie...
Lexhor, son désormais bientôt bôpapa, allait enchaîner avec les mots qui scelleraient leurs vies, n'en faisant plus qu'une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Winnette
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 04/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mar 30 Nov - 22:22

Lui faire tomber ses jupons ? Non mais quelle drôle d'idée, devant son parrain et suzerain, devant son ami qui se mariait et devant une assemblée dont elle connaissait certaines têtes.
Cet homme était fou, il voulait lui soulever ses jupons et dentelles juste pour une boisson alcoolisée, encore cela aurait été pour elle, elle se serait peut être laisser faire mais pas dans une chapelle et encore moins devant du monde, mais pour de la Pativoise il en était hors de question.

Elle regarda autours d'eux, fit un sourire de politesse à la voisine, regarda le voisin de son ami et souleva discrètement sa robe jusqu'au mollet et en défit la fiole fraichement rangée, elle l'ouvrit et la lui tendit. Elle le regarda et lui fit un sourire.

Il prit la fiole et se rinça le gosier, dans sa tête à elle des violons se firent entendre et là elle s'absenta un instant, elle son esprit la quitta un moment et elle repensa à ce qui fut sa vie, et la seule bonne chose lui était arrivé été sa fille, Maelyn. Son mariage avait été un échec et après une période de veuvage, elle avait prit certains distances avec les hommes. Paskweten et Calixte ayant été de grosses déception.
La brunette avait arrêté de croire aux hommes et aux histoires d'amour qui finissent mal en général.

Il lui tapota le bras pour lui rendre la bouteille ce qui la fit sortir de ses pensées et la rangea. L'enfant terrible lui sourit presque angéliquement et tourna la tête vers l'autel où se tenaient toujours les mariés, la cérémonie durait ce qui l'ennuyait légèrement. Son estomac ne tarderai pas à grogner et à réclamer de quoi se caler un trou.

Elle secoua la tête et se redressa un peu pour mieux voir, Kéri se mariait, son ami se mariait avec une femme qui elle l'espérait prendrait soin de lui. Elle ne la connaissait pas mais avait confiance, il ne l'aurait pas choisi sinon ...enfin peut être que si après tout, pour rassurer son père, pour pas qu'il l'embête avec un éventuel mariage ce qui la fit rire intérieurement.
Ce qui la rassurait c'est qu'elle était à l'abri de tout cela pour le moment, loin d'un éventuel mariage, loin de tout ce qui pourrait ressembler à une union ou autre. Son parrain ne l'embêtait pas.

Une petite fille sortit des rangs de la chapelle et s'approcha du diacre avec un petit coussin, elle était adorable une vraie petite princesse qui s'avançait timidement, un peu penaude. Elle lui rappelait un peu sa fille sauf que sa petite tornade était loin d'être timide, bien au contraire.
Sans savoir pourquoi elle posa sa main sur celle de l'homme qui se trouvait à sa droite et n'osa le regarder, elle sourit et était heureuse qu'il soit à ses côtés pour assister à la merveilleuse cérémonie qui se tenait devant eux.

Elle se pencha vers lui toujours sans le regarder et lui souffla


Merci encore mille fois d'être là...

Son coeur se serrer à chaque fois qu'elle se prenait à penser à lui ou à lui adresser la parole, elle avait un tas de sensation qui se bousculaient en elle, et savait très bien ce que tout cela signifiait


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5194
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mar 30 Nov - 22:28

Et voilà, c'était fait, elle lui avait passé la bague au doigt. Lexhor avait suivit l'échange en souriant. C'était toujours émouvant bien qu'un peu cérémonial. Mais il fallait ce qu'il fallait.
Lorsque tous deux eurent terminés, le diacre reprit la parole, tout en sortant de sa poche la maintenant traditionnelle corde à laquelle il fit un noeud coulant.

Voilà qui est fait et bien fait.

Kéridil, Della, je vous déclare maintenant mari et femme. Puisse le Très-Haut bénir votre vie de couple et vous apporter le bonheur.


Il desserra le noeud et le passa autour du coup du jeune marié avant de placer l'extrémité de la corde dans la main de son épouse.

Votre union est maintenant bénie par Dieu. Suivez toujours ses enseignements, aimez-le autant qu'il vous aime.
Que le Très-Haut vous ai en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide vos pas.


Posant sa main sur l'épaule de son fils.

Il faut maintenant que je te dise mon fils, toute la vérité au sujet du mariage. Jusqu'à cet instant vous partagiez vos goûts, désormais tu partageras les siens.

Un sourire avant de reprendre.

Le sacrement du mariage n'est pas à prendre à la légère. C'est l'union, sous le regarde de Dieu, de deux âmes éprises d'un amour puret sincère. Ceci est malheureusement trop souvent oublié.

Un clin d'oeil aux jeunes mariés.

Vous verrez, jeunes tourtereaux, que tout n'est pas si simple lorsqu'on est mariés. Car le mariage, qu'on se le dise, consiste en partie à trouver, à deux, des solutions à des problèmes que l'on aurait jamais eu seul...

Je vous laisse méditer là-dessus, mais, en attendant, je vous invite à venir communier et à recevoir l'ostie. Approchez!


Sourire aux lèvres il attendit que les invités passent devant lui.


Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mar 30 Nov - 23:42

Tadaaaaaam ! Ayé, le brun était marié, corde au cou, corde aux mains de son aimée, un vrai toutou à la botte de sa blonde. Le geste le fit d'ailleurs rire, ainsi que la remarque qui suivit.

Merci, père.

Une fois n'est pas coutume, et père c'est quand même plus classe que papa ou papounet. Hum bref, et de tirer la langue pour recevoir une hostie.

Amen.

Et enfin de s'éloigner de l'autel, marié, tirant sa femme par la corde. Dans un instant, la horde débarquerait pour les félicitations et compagnie, mais il y avait un moyen d'éviter le carnage, c'était d'embrasser un peu moins chastement qu'à l'accoutumée son aimée, et d'inviter tout le monde à la salle de réception.
Là aurait lieu le banquet, les discussions pourraient reprendre, on pourrait prendre le temps de saluer chacun et surtout, on pourrait déballer les cadeaux !!! Si si tout le monde a apporté un cadeau, rappelez-vous - pour les mariés le cadeau hein !
Bref, laissant chacun choper une hostie avant de les rejoindre, les deux amoureux se font la malle jusqu'à la salle de réception, espérant que la foule ne tarderait pas trop et que tout sera prêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jusoor

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 1 Déc - 16:08

L'union était déclarée et Ju regarda les époux passer près du banc où elle était assise et dans leur fuite elle distingua le bruit de froissement des étoffes de Della. Elle pivota sur ce qui était réputé faire son si joli déhanché, afin de ne pas quitter les heureux des yeux alors qu'ils rejoignaient la grande porte et sourit en observant l'allure de la mariée, qui était superbe et faisait sans nul doute un bel honneur à son tout juste époux.

Les invités se levaient désormais et emboîtaient le pas des mariés. Humm, il allait falloir se lever aussi, parce que le monde commençait à se masser et ju n'avait pas l'intention de rester là quelques heures encore. Des soupirs commençaient à se faire entendre deci-delà, et bientôt s'y mêleraient les exclamations de la Moineaute pour peu qu'une chausse malvenue piétine ses jolies dentelles qui bordaient sa houppelande.

*Oui mais me lever comme ça... j'suis pas arrivée seule quand même !*

Et de se tourner vers son voisin Orantes en posant un regard inquisiteur sur lui : que faisait-il donc ? Etait-il si ému pour sa Tante qu'il en avait la gorge nouée et n'osait plus s'exprimer de peur qu'un tremblement de chochote ne soit reconnu dans sa voix ? *chochote... une fraction de seconde, le visage de Cass' se dessina devant ses yeux*
Ou bien encore le voyage avait-il été si ennuyeux et fatiguant que le malheureux avait fini par s'assoupir au cours de la cérémonie ?
Ou alors était-il tout simplement abasourdi par le charme de sa cavalière ? Sans voix ? Perdu dans l'incrédulité d'avoir devant soi, comme un fidèle pourrait apercevoir le Très-Haut, des traits si gracieux, des courbes si bien dessinées qu'elles poussaient la main avide à succomber à la tentation de les épouser, une bouche ourlée avec le plus grand soin et que l'on voudrait souligner du bout du doigt, une peau si délicate et pâle que l'on voudrait la parcourir et la goûter comme un mets de festin ? C'était compréhensible... on en serait à moins, soupira Ju en se redressant imperceptiblement.

Ne distinguant pas l'expression de son cavalier dans les ombres que les convives dessinaient autour d'elle, Ju serra ses doigts autour du tissu parme pour le remonter et pouvoir se lever dignement, lui épargnant de la sorte les blessures et salissures infligées par des chausses criminelles. Peut-être cela sortirait Orantes de sa léthargie ? C'est à ce moment qu'un coude maladroit se planta entre les omoplates de la petite. Ju se retourna vivement, l'oeil noir, cherchant le propriétaire du dit coude drôlement pointu et faute d'en découvrir le responsable, Ju du se contraindre, avec maints efforts, à taire un flot de méchancetés qui se pressaient contre ses lèvres et qui auraient pu être grossières pour le coup.

C'est alors qu'elle reconnut le pourpoint du père, visible parfois entre deux dames aux silhouettes qu'on ne pouvait déja plus qualifier d'épaisses. Eusaias avait bien fait sourire sa fille lors de sa diatribe de témoin et elle se faisait une joie d'aller saluer son père. Après un dernier regard à son cavalier, de toutes manières il sortira bien un jour de la chapelle, Ju se leva et jouant des coudes, les enfonçant même (si, si... involontairement) dans les flancs charnus des deux Dames qui lui avaient obstruée la vue, parvint à rejoindre le Blanc-Combaz de père.


Le bon jour te va mon père ! Et de déposer un baiser sur la joue favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Eusaias

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 2 Déc - 10:15

Bonjour mademoiselle ma fille.

Et au père d’embrasser le front de Jusoor. Petit geste habituel pour ne pas dire quotidien entre eux qui avait tendance à énerver quelques prétendants à la main de Jusoor. Jusoor les collectionnait, s’amusait gentiment avec eux avant de les repousser. Il était d’ailleurs rare de la voir accepter la compagnie de l’un d’entre eux plus de deux fois. Séduisante, réfléchie elle savait mener sa barque, même si quelques erreurs furent commises. Devant le nombre croissant de prétendants, Eusaias avait décidé de mettre un frein à tout ceci. Il avait donc titré sa fille, un beau domaine celui de la Guiche, afin d’éliminer les bouseux et autre pécores qui auraient imaginé Jusoor s’offrant à eux. Il lui avait aussi réclamé le droit de choisir son époux, ainsi il ne serait pas déçu de celui là. Le regard d’oiseau de proie se porta sur le cavalier de sa vassale de fille.

Orantes craindrait-il de se montrer à tes côtés devant nous ? Saurait-il que les propos déplacés à ton égard nous furent rapportés ?

Un petit sourire amusé éclaira le visage du piaf, puis celui-ci prit la main de Jusoor et recula d’un pas.

Jusoor, voici ma cavalière. Agnès de Saint Just et de Dublith, Comtesse de Lavedan, Vicomtesse de Bapaume, Baronne de et dame de et de. Elle est aussi connue sous le nom de Dicé, le Héraut judiciaire mais elle est surtout une divine... et le balbuzard glissa le mot à l’oreille de sa fille afin de ne pas faire faire de syncope aux gens autour d’eux. Agnès voici ma fille ainée, Jusoor de Blanc Combaz Dame de la Guiche. Une fille adorable comme toutes mes filles d’ailleurs.

Il regarda vers la sortie et reprit.

Si nous allions féliciter les mariés ?
Revenir en haut Aller en bas
ninouchka
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 760
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : Blois en Orléans

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Dim 5 Déc - 1:54

Ninouchka avait assisté à la cérémonie, participant aux prières communes, écoutant les lectures ou les commentaires du chapelain.

De temps en temps son regard avait parcouru l'assemblée, cherchant les têtes connues, zieutant plus ou moins discrètement les robes des dames et damoiselles.

Elle avait vibré avec les mariés aux moments fatidiques, ceux qui faisaient définitivement d'eux un couple marié.

Elle avait du mal à imaginer Keridil en homme marié et pourtant voilà que c'était fait !

Il allait avoir des responsabilités de chef de famille. Elle se surprit à sourire en y pensant.

La cérémonie s'achevait avec le baiser des nouveaux époux et la communion à laquelle Lexhor avait convié tous les invités de la noce.

Ninouchka communia, puis retourna s'asseoir, priant encore un peu pour tous ceux qu'elle aimait et surtout pour Keridil et sa femme, qu'ils aient une longue vie heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Aegidia

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Dim 5 Déc - 11:29

Aegidia était très heureuse pour son petit frère de coeur . Que de chemin, il avait parcouru depuis son arrivée à Orléans; elle était très fière de lui .De plus son épouse était charmante . Elle regardât son époux Henry en souriant car le mariage ce n'est pas toujours évident . .
Elle se déplaçât pour aller communier
.
Elle remerciât Messire Lexhor.d'une révérence .

Puis elle entrainât son époux et sa petite Orléane, rapidement vers la salle de réception ,car elle était affamée, pour aller féliciter les nouveaux époux .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epousailles de Della et Keridil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Epousailles de Della et Keridil
» Epousailles...
» [Keridil] Dressing ^^
» Della, chihuahua
» INFOS - Della Rocca gioielli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: La chapelle Saint-Nicolas :: Le coeur de la chapelle-
Sauter vers: