Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Epousailles de Della et Keridil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 16:43

Elles avaient enfin réussi à sortir du château et elles étaient enfin arrivées à la chapelle.
Elles, c'était Breiz, l'amie, la confidente, la couturière, l'habilleuse, la dame d'honneur, Anahis, la servante de Della, jeune fille à tout faire et...Della, celle qui allait se marier.

Elle avait retardé, consciemment ou pas, le moment d'arriver à la chapelle.
Elle avait d'ailleurs toujours retardé le moment de se marier, plus ou moins volontairement, trouvant toujours une échappatoire ou la vie lui en fournissant d'elle-même.
Elle avait même envisagé d'entrer au couvent, de servir le Très Haut, en étant nonne.
Mais Lui, le Très Haut, avait d'autres projets pour elle, la Volvent.
Il lui avait refusé le Paradis, la renvoyant sur terre alors qu'elle pensait trépasser. Et Il lui avait mis sur sa route, un jeune brun, un Chambellan orléanais qui avait touché le gros lot !
On pourra, selon son humeur, estimer que le gros lot n'était pas vraiment un cadeau. Mais cela restera du domaine du subjectif et nous n'épiloguerons pas sur le sujet.

Toujours était-il que Della de Volvent, surnommée par un frère décédé, la Renarde Noire, pour des raisons que elle et lui étaient les seuls à connaître, s'apprêtait ce 15 novembre 1458 à convoler en justes noces avec Kéridil d'Amahir-Euphor, convaincue que ce serait pour le meilleur.

Elle avait la gorge nouée, l'estomac plombé, les jambes qui tremblaient et le coeur qui faisait BOUM BOUM de façon désordonnée.
Elle était accrochée au bras de Breiz tandis qu'elle souriait, comme un automate, aux personnes déjà présentes et Dieu qu'il y en avait beaucoup !
Des amis, des parents - son frère ! -, son parrain Jackson, et son témoin ! Ouf, il était là...Mais que faisait-il, plié en deux, regardant le sol et frottant ses doigts l'in sur l'autre en faisant :
"Della pitipitpiti… Youhou Della !" ?
Dieu du Ciel !
Eusaias était fou !
Son témoin était fou !
Hé ben, ça promettait.

Offrant un sourire à Breiz, elle lui lâcha enfin le bras - ça devait faire une heure qu'elle le lui tenait serré - et se dirigea vers Eusaias, Baron de son état. Elle se plia elle aussi pour capturer le regard du Baron.

Coucou, je suis là...On y va !

Et se redressant, lissant sa robe, son voile, ses cheveux, vérifiant qu'elle avait toujours ses deux jambes, ses deux bras, sa tête et tout le reste, elle se posta derrière Breiz qui allait lui ouvrir la voie, bras offert à qui serait le premier à le prendre pour la mener jusqu'à l'autel où l'attendait - elle l'espérait - son promis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yiana

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 16:50

Yiana avait, malgré les explications de Bel.Garath, faillit se eprdre. Heureusement, les cloches avaient sonnées, et elle avait put arriver dans l'église avant que le mariage ne commence !
Elle regarda le monde déjà présents et s'installa après avoir salué les personnes qu'elle connaissait, attendant que le mariage en commence.

Revenir en haut Aller en bas
HenriIV



Messages : 1
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 19:47

Entrée de la chapelle
Henri aida Gidi à descendre de la calèche.

Il la prit par le Bras et rentra dans la chapelle



Revenir en haut Aller en bas
Yvondelaroulette

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 11/11/2010
Localisation : Le Mans, Maine

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:00

Et voilà ce que c'est que de vouloir suivre ses malles! Les serviteurs les avaient conduits, elle et son fils, dans une petite salle où il déposèrent lesdites malles et où elle pu se vêtir derrière un paravent. Sauf qu'en ressortant, son fils avait disparu. Et si elle n'avait entendu les cloches sonner, elle serait sans doute encore en train de le chercher.

Enfin... le principal c'est qu'elle était là, la Mainoise, arrivée à temps à la chapelle et habillée pour la circonstance.



Revenir en haut Aller en bas
Breiz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:10

La rousse avait habillé, la rousse avait rassuré, la rousse avait un peu forcé la main pour faire avancer le schmilblick, la rousse avait un peu tiqué sur une remarque concernant la position et la crème brulée, et fait mine de rien.

Tiens, Digoine... Décidément à chaque fois que j'habille une pucelle, vous êtes là pour la conduire à l'autel! Quand est-ce que vous allez vous décider à y en attendre une?

Ambiance pieds dans le plat, bonjour. La rouquine était déjà fatiguée, aussi finit-elle de saluer Digoine, elle glissa une bise sur la joue duveteuse d'Elisabeth, murmurant un "viens ici que je te natte", et l'entraina au premier rang, fermement décidée à ne pas laisser sa pupille tête nue comme une servante, ou pire, une catin.

Elle lissa sa robe bleue une fois assise. Et entreprit, sans demander son avis à Eli, de remonter les mèches blondes en un savant chignon avec trois épingles tirées du sien.


Ne t'avises pas d'y toucher, femme de mauvaise vie!

Elle sourit en coin à sa remarque murmurée, glissa de nouveau un baiser sur la joue de la blonde, attendant le début de la cérémonie.

Et elle lissa de nouveau sa robe made in Attia.



Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5167
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:12

Et voilà, les quelques mots avaient fait leur petit effet. Le fiston passait par toutes les couleurs et toutes les émotions. Ce n'était certes pas gentil, surtout d'un père pour son fils, mais c'était là une sorte de baptême, de bizutage afin de passer dans le monde des grands.
Le jeune homme ayant assez souffert au goût du Duc, ce dernier adressa un sourire bien plus chaleureux à son fils.

Ne fais pas cette tête voyons. Elle ne va pas arriver plus vite. Tu ferais bien de t'y faire, elle sera presque toujours en retard. Regarde ta mère...Même en ce jour important, impossible de la trouver. J'ai pris le parti de partir parfois sans elle, en lui laissant des indices pour me retrouver. Aujourd'hui par contre tu vas devoir patienter jusqu'à ce qu'elle daigne bien se montrer.

Nouveau sourire.

Tout ira bien Kéri, si tu es sûr de toi, de ton choix. Tout sera différent dans quelques minutes, mais ce ne devrait être que du bonheur si vous êtes chacun la moitié de l'autre. Vous avez été patients et avez appris à vous connaître. S'il devrait y avoir des découvertes, elles ne devraient pas remettre en cause les sentiments que vous avez l'un pour l'autre.

J'espère que tu as tout de même bien profité de ta vie de jeune homme, car elle s'achève là.


Un léger clin d'oeil et un rire à peine dissimulé.
Revenir en haut Aller en bas
Vaxilart

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:24

Le Duc qui pensait être déjà arrivé se ravisa... En fait non, pas encore! Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il pu pénétrer dans la chapelle.

Ne voyant pas trop quoi dire, quoi faire, il alla simplement s'asseoir à l'avant histoire d'avoir une belle vu, et d'être sûr de ramener Della en Bourgogne après la nuit de noce ! C'était son mandat.
Revenir en haut Aller en bas
françois85

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 28/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:46

[Domaine d’Elbée]

Réveil de bonne heure au domaine d’Elbée pour le baron de Meslay-le-Vidame . Alluyes n’était pas bien loin mais avant de s’y rendre, il lui fallait passer prendre sa promise. Il l’aurait bien convié à passer la nuit avec lui, ce qui ne lui aurait pas déplus mais, son futur beau frère n’aurait pas apprécié. C’est quand même sacrément dommage cette foutue règle des deux mètres de distance à respecter tout pendant qu’ils n’étaient pas unis. D’une, ça fait perdre un temps fou et de deux, c’est frustrant pour quelqu’un qui n’était pas encore prêt pour le mariage. Heureusement que François ne respecte pas toujours les règles et s’accorde quelques écart de conduite.

Un morceau de pain avaler, un bon bain et une tenue adéquate enfilé et François se rendit à l’écurie ou Hector avait scellé son cheval.
Il l’enfourcha et alla donc cherché Ju chez elle. Espérons qu’elle soit prête. Avec les femmes, faut parfois être patient. Même très patient quand il s’agit de toilette…

Arrivant devant le domicile de la plus belle des blésoises, il fut surpris et ravi de voir que celle ci était prête et qu’il pouvait donc prendre la route.
Sachant que Ju ne savait pas monter à cheval, il descendit de son destrier afin de l’accompagné à pied.
A noter dans un coin, apprendre à Ju à monter . Cela évitera des marches trop longues et des ampoules aux pieds.


[Sur les routes.]

Le voyage serait court . Et heureusement car il est souvent ennuyeux de faire un longue route pour se rendre à des noces. Certes , on découvre du pays mais, on se fatigue surtout et après, on ne tient plus le coup lors du bal.

Ils continuaient à marcher tranquillement et François en profita pour faire une recommandation à Ju.


J’espère que tu ne te présentera pas là bas avec ton doigt dans le nez devant les mariés et Lexhor comme tu l’a si bien fait aux ambassades. Je ne voudrais pas avoir honte de toi.

Et toc, vlan , pan, dans les dents. Il ricana dans sa barbe. En réalité, il s’en fichait royalement de ce qu’elle pourrait faire là bas. Mais, il adorait la taquiner. Souvent, elle s’énervait un peu et elle était si belle dans ces moments là.

[Aux portes de la chapelle.]

Après un court trajet donc, les deux tourtereaux arrivèrent enfin à Alluyes et plus précisément devant la chapelle. Déjà une foule d’invités étaient présent. Normal qu’il y ai du monde. C’était quand même un rejeton de duc qui se mariait aujourd’hui et qui plus est, un ami. Pas n’importe qui donc .
Comme à l’accoutumé dans ses moments là, François reconnut plusieurs personnes et leur fit signe de tête.
Il se dirigea ensuite vers le parvis de la chapelle avec Ju a son bras. Ils le gravirent et entrèrent. Voyant le futur marié et son papounet de Duc devant l’autel, il se dit qu’il était grand temps d’arriver. La cérémonie semblait sur le point de commencer.


Installons nous Ju. Il serait mieux de dégager l’aller avant que la mariée ne fasse son entrée. Quelques chose me dit qu’elle ne devrait pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Constance

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/11/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:51

Constance s’était endormie profondément pour récupérer de son voyage mais elle n’avait prévenu personne avant cela. Résultat : elle se réveilla en sursaut au son des cloches, c’était le dernier appel avant le début de la célébration du mariage.

Elle fit appeler Clotilde, elle ne prit même pas le temps de la sermonner : il fallait se préparer au plus vite. Elle allait être en retard. La réprimande serait reportée, où donc Clotilde était passée au lieu de tenir compagnie comme demandé.

Une fois rafraichie, habillée et coiffée elle prit la direction de la Cathédrale car personne ne savait lui dire où sa sœur était passée. Elle espérait la retrouver dans le saint lieu.

Quand elle arriva Della faisait son entrée, c’était l’horreur. Non pas qu’elle était horrible, elle était ravissante au contraire, mais Constance était bel et bien en retard. Elle était incapable de dire un mot, elle fit une légère inclinaison de tête à la Renarde Noire en guise d’excuse et s’avança. Elle ne prit pas le temps de regarder les gens. Elle resta quelques secondes au fond pour trouver une place, c’est que l’édifice se remplissait bien.


Elle trouva son but et s’avança par une allée de côté et s’assit sans regarder à côté de qui. Elle attendrait que la cérémonie commence pour regarder les personnes présentes. Elle rechercherait sa sœur puis Godefroy et sa petite famille puis toutes les têtes connues.
Revenir en haut Aller en bas
Tolaine

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/11/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Mer 17 Nov - 23:55

[La veille du mariage]

Tolaine avait préparé ses vêtements pour le lendemain sachant qu'une folle chevauchée l'attendait afin d'arriver en Orléans dans la soirée où elle trouverait une chambre d'auberge pour passer la nuit. Elle sella sa jument, elle flatta l'encolure de Brume d'Hiver, rangea soigneusement ses effets dans les sacoches accrochées à la selle puis elle se hissa sur son dos, elle saisit les rennes et quitta le Limousin pour se rendre là où l'on recommandait sa présence.

La Brune arriva bien après la tombée de la nuit, elle était fourbue par le voyage mais n'en montra aucun signe à l'aubergiste qui l'accueillit et lui offrit de quoi se substenter avant de la mener à sa chambre pour qu'elle se repose. Elle se réveilla dès potron minet afin d'avoir le temps de s'apprêter correctement, elle se vêtit d'une robe vert émeraude, assortie à la couleur de ses iris, manque de peau elle n'avait point d'autres chausses que ses bottes mais fut heureuse de constater que sa houppelande les égaillait bien de par sa longueur. Elle attacha autour de son cou un pendentif ainsi qu'un raz-de-cou lui permettant de dissimuler la cicatrice qu'elle portait, les cheveux tombant en cascade sur ses épaules, une fois prête, elle descendit dire au revoir à son hôte qui lui indiqua le chemin à suivre pour se rendre à la demeure de la famille de Keridil.


[Devant la chapelle]

La Renarde Rebelle avait passé sans trop de difficulté le portail où un messire se montra très cordial, lui disant qu'elle pouvait lui laisser sa monture, qu'il la mènerait aux écuries pendant que sa maîtresse serait à la cérémonie du mariage. La Louve suivit ensuite les explications de Bel, elle se tenait à présent au pieds de l'église, le souffle coupé par la splendeur du lieu, montant les marches du parvis, ses yeux furent attirés par une silhouette qui était loin de lui être inconnue. La jeune femme aperçut son oncle ainsi qu'Elsaria alors qu'elle se faufilait vers la brune ayant capté son attention, cette chevelure, ce port de tête lui était familier, elle s'arrêta à quelques pas de celle-ci avant de s'exclamer un peu trop fort :

Ho ! Ma tortionnaire fait partie des invités !

Comment aurait-elle put oublier Agnès de Sainct Just ? Il faut dire que ce n''était pas étonnant car la Tolaine était la nièce en question qui avait appris à voler lors du mariage à Sainct Omer... Ce souvenir était bien ancré dans sont esprit mais elle s'était vengé involontairement car elle avait bousculé l'Artésienne et l'avait fait tombée lorsqu'elle s'était reculée afin de prendre la fuite.




[Petit lexique Wink
potron minet = dès l'aube
égailler = dissimuler]


Dernière édition par Tolaine le Jeu 18 Nov - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akane

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 0:28

[ Dans la chapelle ]

Voilà une normande qui entre, suivie d’un normand. Regard à son intention, elle n’était pas étonnée des couleurs qu’il avait choisi… Elles symbolisaient parfaitement celles de ses domaines… Quant à elle, elle avait choisie du velours bleu, sa couleur, celle qui symbolisait ses terres, mais aussi sa famille. Alizarine avait fait un travail soigné lui confectionnant ainsi une toilette avec deux nuances de la couleur choisie suivant les pans de celle-ci. Quelques broderies à certains endroits pour agrémenter le tout …Comme coiffure, sa couturière lui conseilla un chignon sur le côté.


Elle se sentait toujours un peu mal à l’aise d’être vêtue de la sorte et ainsi coiffée, mais c’est la tête haute et le plus discrètement possible qu’elle cherchait un banc pour s’installer avec son cavalier du jour, suivait il toujours ? Ses yeux guettent…
Elle remarque alors le marié avec à ses côtés un homme qu’elle ne connaissait pas. Son père ? Certainement …
Remarque discrète à son ami

- Et bien, visiblement il n’y a plus qu’à attendre la mariée. Que de monde ! J’avoue ne pas raffoler de ce genre d’événements mondains, mais c’était important… J’essaye de repérer quelques têtes connues, visiblement notre procureur se trouve présente... Après…

Léger silence, puis un fin sourire avant de lancer une taquinerie comme elle avait l’habitude

- Ça va ? Tu arrives à t’acclimater de ton côté ? Et surtout arrives tu à supporter la vision de me voir dans cette chose, enfin cette robe ? Bon, elle est élégante, je ne dis pas, mais je ne suis vraiment plus habituée…En même temps, je n’allais pas arriver en braies et cuissardes…

Elle réprime un rire, et pour une fois un grand sourire se lisait sur son visage.

_________________

Semper Paratus Servio
Revenir en haut Aller en bas
chris_lecendre

avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 19/06/2010
Localisation : Dans mes braies

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 1:17

[Bien avant la cérémonie]

Toute la nuit pendant qu'il chevauchait en compagnie des lames dans la campagne Orléanaise il avait pensé au mariage de keridil. Se sermonant pour ne point arriver trop tard ou complètement en retard. Ce qui était, il fallait bien l'avouer, une de ses facheuses et récurrentes habitudes. Se disant même que, quand son tour viendrait de rejoindre aristote, il serait probablement en retard aussi. Un sourire qui pointa sur son visage à cette pensée et deux coups de bottes à son étalon pour forcer l'allure et rentrer vivement se préparer...

[Jour J]
Pour cette occasion, revêtu de sa plus belle tenue, il n'avait pas besoin de chercher bien loin la chapelle qu'il connaissait bien. Le domaine d'alluyes était devenu depuis quelques temps déjà son deuxième foyer. Une rapide chevauchée vers Orléans pour aller chercher son amie kalimalice et tous deux revinrent à brides abattues vers le domaine où keridil devait prendre en épousailles dame Della. Les portes du domaine restées ouvertes pour l'occasion ils laissèrent leurs montures à l'écurie avant de rejoindre la petite chapelle dont les cloches annonçaient l'évènement depuis un bon moment déjà lui semblait-il.
Signes de tête aux personnes qu'ils rencontraient à l'extérieur mais que lui n'avait point l'honneur de connaitre puis les voilà tous 2 arrivés à l'entrée de la chapelle. Son regard se posa sur kali qui semblait mieux connaitre les mondanités que lui puis il lui présenta son bras en souriant.


Prends mon bras chère kali nous n'arriverons pas seuls cette fois toi comme moi. clin d'oeil


Dernière édition par chris_lecendre le Jeu 18 Nov - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 1:23

Il avait fait le voyage dans son coche. Pas la force de tenir a cheval, pas l'envie non plus.
Des mois qu'il se terrait dans son monastere, rongé par le remord et la maladie. Comme si la priere pouvait etre un échappatoire a la vie.
La missive lui annonçant les epousaille de Della l'avait sorti de sa bulle.
Non pas qu'il ne pensait pas a sa famille, il lui arrivait tres souvent de penser a sa cousine la plus estimée et aussi a sa jeune soeur Oderay dont il avait manqué les noces.
Il aurait pu ne pas se rendre a celles de Della, mais il avait décidé de faire l'effort. Il l'aimait sincerement et c'est donc dans le but de pouvoir la féliciter personnellement qu'il avait pris sur lui.


- Maturin! le Duché D'Alluyes... le plus vite possible, je ne tiens pas a arriver apres la noce...

Sa voix froide comme a l'accoutumée, ses ordres secs a son domestique avant de s'engouffrer dans le coche et d'en tirer les rideaux un rosaire entre les doigts...



Lorsque mon maitre m'annonca que nous etions sur le départ je ne pus refreiner un eclat de bonheur. certes a l'occasion des noces de dame Oderay il m'avait libéré, mais il ne savait pas quel type de valet j'etais. Fidèle et déterminé. Et contre mon envie et surtout les plaisirs que j'epprouvais a manger et b... euh enfin courir les filles, je retournais a son chevet car s'il etait certain que son ame était malade, son corps souffrait tout autant.
C'est donc un maitre amaigri, aux yeux cernés de noirs et injectés de sang, toujours figés dans ce regard melancolique qui ne le quittait jamais, que j'accompagnais, direction le duché d'Aluyes.
Je ne pouvais m'empecher d'avoir une apprehension. Il me semblait que la derniere fois que j'avais vu Dame Della elle prevoyait d'epouser le baron d'Arquian, ce qui avait d'ailleurs occasionné la pire nuit que j'aie eu a passer sur les terres de beaumont.
Je rougis a y repenser. Pourvu que Dame Della elle même ait oublié cela serait salutaire pour nous tous...
2 jours de route et nous etions arrivés...
Je me precipitais pour ouvrir a mon maitre, bon valet vous dis je, lui pretant mon bras pour qu'il s'y appuie. Nulle honte, nous n'etions plus a cela pres. Le maitre et le valet ne sont il pas fait pour se completer...

- Nous y voici maitre...


Arrivés enfin. Un mouchoir entre les doigts qu'il ramenait souvent a sa bouche prise dans une quinte de toux il s'extirpa du coche. La fourrure n'arrivait pas a lui chauffer les os... Las.
Aidé de Maturin il s'avanca vers la chapelle. Beaucoup de monde etait deja present, personne qu'il ne connaissait. Il n'avait pour ainsi dire aucune vie sociale.
Il était la pour Della et esperait par la meme occasion revoir des membres de sa famille.

- Ou est Della ? La vois tu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
valeria053

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/04/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 1:47

Val arriva au domaine d'Amahir, elle était venue seule sans sa smala, elle descendit et rentra dans la chapelle elle aperçut ses vassaux et amis et alla les rejoindre.
Puis elle fit un signe de tête à son cousin et surtout au futur époux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Winnette
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 04/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 1:50

Après avoir abandonné Bel sur place et largué Ardent à un écuyer, ils s'étaient rendu jusqu'à la chapelle à pied profitant de la fraicheur hivernale qui se mettait en place progressivement.

La pétillante tenait son bras et relevé légèrement sa robe avec l'autre pour éviter de marcher dessus, elle lui jeta un coup d'œil discret et sourit. La confection était bien trop belle pour l'abimer et la salir, elle s'en voudrait si c'était le cas.


Parce que ljd Kéri me l'a demandé une seconde fois

Ils allaient sans doute assister au mariage le plus ennuyant qu'ils aient connu jusqu'à présent mais elle s'en moquait, il était là avec elle et ne regarderait que lui pendant la longue, très longue cérémonie.

La chapelle se trouvait devant eux et la masse d'invités était flagrante. Ils étaient tous endimanché, avaient tous sorti des toilettes plus belles les unes que les autres. La peste chercha du regard l'homme qui comptait le plus à ses yeux, elle passa en revu tout le monde mais personne, elle regarda Atalan et l'entraina dedans et là, la vision de deux hommes, un père un fils, deux personnalités qu'elle affectionnait plus que tout.

Elle lacha le bras de son cavalier et s'avança vers les deux hommes, elle s'inclina légèrement pour les saluer, comme quoi tout arrive, puis se relevant, leur donna une bise à chacun d'entre eux...Elle félicita avant tout le monde Kéri pour ce mariage et lui souhaita tout le bonheur qu'il méritait.

Elle se regarda Atalan qui se tenait non loin de là et lui fit signe d'avancer vers eux.


Kéri..Lex..je voudrais vous présenter Atalan...
Atalan je te présente les deux hommes qui comptent le plus dans ma vie et ceux qui ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui, enfin qui essayent de faire de moi quelqu'un de plus sage...Sa Grâce Lexhor, Lord oh Amahir et accessoirement mon parrain devant Ari...Et Kéridil son fils actuellement Chambellan


Elle se rapprocha de son compagnon pour l'occasion, elle se mit à rougir au regard de Lex sur l'homme et essaya de détourner ses yeux des trois hommes..Elle aurai voulu prendre la main de son invité pour la serrer et souffler un bon coup mais elle se retint de tout cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kalimalice

avatar

Messages : 437
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Orleans

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 2:00

[Avant la cérémonie ]

Ces derniers temps le duché était un peu en effervescence des hydres trainaient dans le coin et qui dit hydre dit menaces d’attaques..Alors l’armée personnelle du duc était en action .Notre bon Lexhor nous faisait chevaucher la campagne orléanaise .Et la ou il y avait guerrier, elle était.
Mais ce soir il avait donné quartier libre le bon papa car son fils se mariait et manquait le mariage de Keridil surement pas.
Sans perdre de temps, elle rentra afin de se préparer .Le domaine d’Allanche l’a voyait peu mais Bertille serait suffisamment rapide pour qu’elle soit prête en temps en en heure



[ Le jour de la pendaison du chambellan ]

Un baquet d’eau, un peu de savon, un décrassage en règle .Et la voila propre et parfumée des ses eaux parisienne qu’elle achetait aux galeries Lafayotte .
Et pour pas changer hors de question qu’elle enfile une robe .Deja qu’elle avait été pratiquement obligé pour le mariage de Lexhor et Naluria pousser de plus par son suzerain le duc Silec .Alors ce coup la hors de question .
Braies noires, cuissardes, chemise blanche et comme le temps été frais une cape noire

Son épée elle la laissa sur son lit .Normalement il risquait rien dans le domaine. Mais bon par sécurité un poignard dans la cuissarde s’était plus prudent
Elle sella son genet d’Espagne blanc .Son Adélie prête, elle rejoint Chris qui n’avait pas oublié de venir la chercher .Et ses brides abattues qui entrèrent sur les terres d’Alluyes .
Une fois leurs chevaux à l’écurie, ils prirent la direction de la chapelle .Un sourire et elle pensa à Atol et le baptême.
Que de tête connue, elle ne pouvait s’arrêter à chacune, alors de la tête et des lèvres souriantes, elle saluait au passage.


Prends mon bras chère kali nous n'arriverons pas seuls cette fois toi comme moi.

Et du coup la kali de faire sa minaude et lui rendre son clin d’œil

Avec plaisir Chris et comme tu le dis pour une fois je ne serais pas seule.

Et joignant le geste à la parole, elle prit son bras et ils entrèrent en la demeure d’Aristote
Revenir en haut Aller en bas
Miglia150

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 2:11

Ce fut avec plaisir que Corfou pénétra dans le Duché d'Alluyes : pour un bourguignon assez nouveau tel que lui savoir qu'il y avait déjà des gens qui, comme Dame Della, l'estimaient assez pour l'inviter à un événement si important le rassurait aussi en quelque sorte ; de plus, il s'agissait bien d'un mariage de renom, un endroit de fete où il pourrait se confronter avec une partie séléctionnée de noblesse, de gentilhommes et de gentes dames et, comme Della était très connue auprès du Grand Duché d'Occident, une fine fleur de Bourguignons était annoncée.

Mais ce n'était pas que cela, il n'était pas si superficiel : pouvoir assister à ces grands moments où deux vies deviennent une seule, l'amour se scelle et les existances changent radicalement avait toujours été quelque chose de mystique en quelque sorte pour cet homme qui, meme avec pas mal de déceptions en amour et en amitié qu'il avait reçues, avait conservé la force de croire en ce grand moteur du monde : l'amour.

Julien de Lancastre, fermé dans son carosse aux tapisseries rappelant ses armes, s'était habillé, pour ce jour-là, d'une façon différente si rapportée à la tenue de chevaucheur d'armes (à ce présent-là devenu poursuivant depuis plus d'une semaine) qu'il préférait au milieu de plein d'habits différent : les couleurs et tissus habituels avaient été substitués par une soie vénitienne azurée et blanche, ce qui donnait à ses trais une sorte de lueur insolite.

Le parchemin d'invitation mis - après l'avoir montré aux gardes - dans une poche, il descendit de son carosse en s'appuyant légèrement sur une portière et, d'un mouvement fluide, atteint ce sol près de cette chapelle majesteuse dont il franchit le seuil, le regard dispersé çà et là dans l'observation du lieu sacré où il prit place, précisément à coté de son superieur qu'il reconnut sans encombre, le Chambellan Vaxilart de la Mirandole ; et saluons-le donc, ce Vaxou, comme il se doit.


Le bonjour, Votre Grasce ! Heureux de vous rencontrer icelieu, avez-vous fait un bon voyage?
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 3:09

Enfin le Duc d'Orléans faisait preuve de compassion envers son fils chéri. Fils qui en avait besoin de ces mots, un peu plus nombreux que les neuf premiers, objets d'une boutade de mauvais goût. Si bien que rassuré, le Chambellan prit son père dans les bras en signe de remerciement. Pfiou, ça lui faisait un - voir plusieurs - sacré poids en moins sur l'estomac.
Cependant, une question venait à juste titre d'être posée. Où pouvait bien être Naluria ? D'ici qu'elle se soit fait la malle sur le bateau du couple...mais non voyons, elle n'est pas en croisière, elle doit être indisposée comme toute femme attendant un enfant, et étant presque à terme, doit l'être. De toute façon, la mater brille souvent par ses retards ces temps-ci et personne ne lui en tiendra rigueur.
Décidé donc à rester, Keridil se remettrait presque à paniquer en quittant l'étreinte paternelle. Bon sang, en trois secondes d'accolade, comment tant de monde peut-il débarquer ? C'est qu'ils avaient bien fait les choses dites donc ! Tout ces gens pour SON mariage ? (oui oui, celui de Della aussi je sais). Et encore vous avez pas encore vu tous les invités, y'en a un paquet. Mais là c'est un coup à faire d'Alluyes un lieu mondain, après les joutes, si quelqu'un ose prétendre ne pas savoir où se trouve le château de Lexhor, c'est un fichu fabuliste.
Mais qui voilà donc, sortant de la foule et qui au lieu d'aller s'asseoir vient jusqu'à l'autel ? L'ouragan, la tempête, j'ai cité Winnette. Winnette habillée comme jamais, d'une robe merveilleuse dont la coupe est toute signée, le jeune - ou plutôt vieux et revêche - italien dégoté par Keridil et mécéné par ce dernier. Autant dire que l'apparition est merveilleuse, la tenue lui sied à ravir, et elle a la grâce due à son rang.
La Dame de Baronville est tout un personnage. Se présentant avec un nouveau prolongement de bras, l'on devine aisément que c'est une coureuse de braies. Mais que l'on ne s'y méprenne pas. Néanmoins, Winnette est une amie chère à son cœur, une confidente parfois et une franche pote de rigolade en taverne. Bon ok, elle supporte pas les bisounourseries du Chambellan, mais au fond elle aussi est un peu bisounours sur les bords et s'attache vite aux hommes. Après son mariage, le brun cessera de s'épancher sans arrêt des délices offertes par son aimée, puisqu'à son épouse il se devra de montrer le plus grand des respects et donc de se limiter à la chambrée et à la sphère privée, alors qu'elle, si elle se marie pas, bah elle va nous jouer les amourettes de printemps assez longtemps. Ah mais aujourd'hui c'est spécial, pour qu'elle l'emmène à la cérémonie et que de surcroît elle vienne jusqu'à l'autel pour le présenter, ça doit être le bon, ou du moins un mieux que tous les autres, aussi, conscient de l'effort qu'elle a fait en venant, le futur marié l'embrasse et la remercie d'être là avec un grand sourire, avant de se tourner vers l'inconnu.



Merci de ta venue Winnette, tu sais combien elle me fait plaisir et je suis content de te voir accompagnée. J'espère quand même que tu m'accorderas une danse après l'office.


Puis de lui accorder un clin d'oeil avant de regarder le nouveau venu.

Messire Atalan, enchanté de vous rencontrer et soyez le bienvenu en ce jour qui m'est si particulier. Il est évident que si vous êtes cavalier de Winnette, c'est que vous êtes tout à fait singulier et je suis ravi que notre peste ait enfin trouvé chaussure à son pied. Je serais très content de vous revoir après la cérémonie.

Ou comment montrer de l'intérêt, en disant tout ce qu'il faut dire pour flatter l'homme comme la femme. La peste en question ne lui en voudra d'ailleurs probablement pas.
Laissant à son interlocuteur le soin de répondre, le futur époux attend avec hâte l'apparition de son aimée, bien sur quand la foule sera sagement installée. Et à cet instant, non seulement lui pourra voir sa splendide robe rouge, mais il en sera de même pour elle qui pourra admirer son linge nuptial.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arfast de Rivesroy

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/05/2010
Localisation : Patay

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 6:11

(Sur les routes à quelques dizaines de lieues au nord de Patay, 14 novembre au matin)

Arfast sauta à cheval. Il devait partir au plus tôt pour rejoindre le duché d'Alluyes, à quelques lieues. Il devait cependant aller chercher son épouse, à Patay plus au sud afin de se rendre ensemble au mariage de leur Chambellan Keridil d'Amahir.
Il laissa le commandement des troupes à son aide de camp et, regardant le temps frais et le ciel dégagé, se dit que la route ne serait pas trop pénible. Il partir au galop direction sa maison à Patay, résidence où ils logeaient lorsqu'ils n'étaient pas sur leurs terres du Rouvray ou à Orléans.

(Patay, peu après midi)


Il arriva près de sa maison et tira sur les rennes du cheval. Il alla laisser sa monture derrière la maison, et entra. Son épouse y était avec Elena, la nourrice et les enfants. Il sourit à son coeur, l'embrassa et ils discutèrent des dernières nouvelles, car voilà bientôt une semaine qu'il était sur les routes. Ils prirent quelques dispositions et bien vite la journée passa. Ce n'est que le lendemain, au petit matin, qu'ils enfilèrent leurs plus beaux habits, et repartirent ensemble, en direction d'Alluyes, où avait lieu la cérémonie.


(Alluyes, le jour des épousailles)


Joshin et Arfast arrivèrent le jour convenu au duché de Sa Grasce Lexhor. Ils laissèrent leurs montures à l'écurie et prirent la direction de la chapelle Saint-Nicolas. Ils entrèrent, pensant arriver peu après le début de la cérémonie, mais à leur grande surprise, on accueillait encore les invités. Arfast salua de nombreuses figures connues, ne serait-ce que le Duc lui-même, ou la Dame d'Allanches. Il aperçu également son neveu pas très loin devant ...


Dernière édition par Arfast de Rivesroy le Dim 21 Nov - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joshin
Lame
Lame
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 6:22

Au bras de son mari, Joshin entra dans la chapelle. Elle ne doutait pas que ce serait une belle cérémonie, et s'en réjouissait à l'avance. Il y avait beaucoup de monde, comme il était prévisible, les futurs mariés étaient des personnalités connues, et son Excellence le Chambellan avait noué bien des amitiés et des connaissances, qui toutes se feraient un plaisir de venir lui apporter leurs voeux de bonheur.
Elle reconnut plusieurs personnes, qu'elle salua discrètement. Les dames avaient fait assaut d'élégance, les toilettes étaient somptueuses, et la coquetterie qui dormait en Joshin comme en toute femme trouvait là matière à satisfaire sa curiosité. Elle se demanda vaguement quelle était la plus belle tenue... mais renonça rapidement. Tout était magnifique.
Elle sourit à son mari, heureuse de ce moment de festivité qui leur permettait de se trouver ensemble, et d'assister au bonheur de leur Chambellan.
Revenir en haut Aller en bas
Hobb Siegfried VonKorwald

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 13:54

De nombreuses personnes arrivaient et Hobb en reconnut. Puis vint le Ritter Teutonique(Chevalier) Jackson.

Ritter Jackson a écrit:
Hochmeister, ma Soeur ! Le voyage fut-il bon ?

Hobb sourit.

-" Pour moi cela va bien mieux qu'en Anjou. Et vous même, bon voyage ?"

Puis le Milites vit un peu plus loin la Schwester Della.

-" Voilà notre Soeur Della, qui s'apprête à faire le grand saut. Je lui souhaite une vie maritale aussi merveilleuse que la nôtre. N'est-ce pas ma mie."

Il se tourna vers son épouse Hellvyra à ces mots. Puis il attendit que le Landmeister de Bourgogne Jackson parlât.
Revenir en haut Aller en bas
Eusaias

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 16:34

Ah ma nièce, toujours aussi expressive ! Enfin bon tant que c’est pour nous acclamer, nous trouvons cela juste. Un baiser peut être ?

Sans attendre de réponse il prit la main d’Elizabeth avant de déposer un baiser sur le dos de cette main. Il allait partir à la chasse à la Della, mais déconcerté par les robes il perdit le petit présent particulier qu’il voulait lui remettre avant mariage. Dos vouté, nez vers le bas, ce don qu’il voulait faire, ce petit rien qui rassurerait sa belle amie.

Coucou, je suis là...On y va !

Heu… Ah et elle est là !

Il saisit la petite fiole qu’il sera fort dans sa main avant de rendre son sourire à la Bourguignonne. Son regard d’amateur de belle plante glissa de haut en bas et de bas en haut sur la promise de l’Orléanais. Pas un de ses regards vicelards que le baron savait faire, mais plus quelque chose de sain et doux. Un sourire naquit aux coins de ses lèvres.

Vous êtes magnifique mon amie. J’avais déjà pu apprécier votre beauté, mais là…

Sa phrase mourut dans un sourire et sans savoir pourquoi une main cavalière vint effleurer une joue de la Bourguignonne.

Tiens, Digoine... Décidément à chaque fois que j'habille une pucelle, vous êtes là pour la conduire à l'autel! Quand est-ce que vous allez vous décider à y en attendre une?

Le sourire s’effaça aussi tôt et le baron ne put que lever les yeux au ciel.

Pour l’autel non merci, j’en ai fait une indigestion. Par contre je suis déçu, je pensais qu’en tant que témoin j’aurai eu le droit d’aider à l’habillage de la mariée. J’aurai aidé fort volontiers.

Il offrit son bras à Della.

Allez belle enfant, à l’autel je vous mène.

Il réussit à apercevoir sa conquête Artésienne à qui il offrit un sourire large ponctué d’une œillade.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 17:29

Curieuse, elle tenta de voir ce que Digoine venait d'enfermer dans sa main, mais en vain.
Le Baron enchaîna sur des compliments qui la touchèrent.
Habituée aux remarques piquantes, assassines même parfois, d'Eusaias, elle ne lui connaissait pas ce ton presque paternel avec lequel il la félicita sur sa beauté.
Etait-ce le début de la fin de la chasse à la Della par le Baron-qui-n'aurait-pas-dit-non ? Allez savoir !

Par contre, vers Breiz, la réplique ne se fit pas attendre.

D'autres personnes, sur ces entrefaites étaient arrivées dont Séverin à qui Della adressa un petit signe faute de pouvoir aller se serrer dans ses bras. Mais cela viendrait, tout à l'heure. Il faudrait qu'ils parlent, qu'ils se racontent, qu'elle lui présente Kéridil, qu'ils s'apprécient...parce que Séverin, c'était plus qu'un cousin, c'était son double, son frère, son âme...et il lui manquait tellement. S'il avait été possible, c'est à lui que Della aurait demandé l'approbation pour se marier. Mais Séverin était en retrait et donc, Della n'avait demandé à personne d'autre qu'à elle-même.

La voix de Digoine la sortit de ses pensées et elle prit son bras, qu'elle serra très fort...pour ne pas tomber !

Oui, menez-moi, mon ami...

Une grande respiration, épaules relevées, tête de même, sourire un rien crispé...ils entrèrent.

Le contraste de la lumière d'automne sur la pénombre de la chapelle força Della à froncer les yeux parce qu'elle voulait le voir ! S'assurer qu'il était là, que son fiancé n'avait pas choisi d'aller pêcher ou cueillir des champignons plutôt que de l'épouser !
Mais non...elle le vit !
Il était...près de l'autel.

Digoine...j'ai peur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 21:06

C'est accroché au bras de son domestique que le jeune renart apperçut enfin le visage radieux de Della.
Quelle bouffée de plaisir de la voir, si belle... Un leger sourire fendit les levres pincées et sembla redonner un semblant de couleurs a un visage pale et fatigué d'ou ne se distinguai que les pupilles d'un azur luisant.
Elle lui avait fait signe et il avait opiné du chef. Pour l'heure elle devait se marier, ils se retrouveraient bien assez tot.
De ses levres muettes il repetait cependant une prière, celle que l'époux que s'était choisi sa presque soeur etait un homme bon et vertueux qui saurait prendre soin d'elle comme elle le mérite car nulle autre femme ne mériterait un bonheur parfait plus que Della de Volvent.


- Maturin... Il faut que je m'asseye...

Oui les genoux endoloris a force de prières et penitences supportaient mal la station debout. Aussi se laissa t'il conduire par son domestique jusqu'a une rangée non encore bondée, legerement en retrait mais suffisamment dégagée pour pouvoir contempler Della jusqu'a l'autel.
Il ne connaissait pas l'homme qui la conduisait. Sans doute un homme bien, paternel. Il fut surpris de ne pas voir Godefroy, n'etait ce pas le role d'un frère que de conduire sa soeur a l'autel ? Qu'avait il pu se passer dans la famille en son absence ?
Nul doute qu'il y avait eu des changements.


- Maturin ? reconnais tu des gens ? Je crains de ne connaitre personne.



Moi non plus maitre. Voila ce que j'aurai pu répondre si mon élan de super serviteur ne m'avait pas fait ravaller et tourner ma langue le temps de scruter l'assemblée. Assurement la réponse restait la meme.
Il m'avait semblé avoir aperçu dame Tolaine mais je n'en etais pas sur, et je ne doutais pas que messire Godefroy serait la également, il fallait juste que je le repère.

- Maitre il m'a semblé avoir reconnu votre cousine Tolaine... Et je pense que messire Godefroy est ici accompagné de son épouse, mais je ne l'ai point encore remarqué. Pour le reste, je pense qu'il s'agit principalement de notables orleannais et bourguignons...

Impressionner mon maitre ? Tiens! Je savais pour sur que son temoin avait été Duc de bourgogne.

- l'homme qui accompagne Dame Della a l'autel est Messire Eusaias de Blanc Combaz, un noble bourguignon, il a été Duc de bourgogne si je ne m'abuse...

C'est bien tout ce que je pouvais dire. Le reste m'echappait completement aussi fis je mine de m'interesser a nouveau a l'assemblée en esperant croiser un visage connu.

- souhaitez vous que je me rapproche de vos cousins afin de signaler votre présence ?


- cela ne sera pas necessaire Maturin... Merci.

Le ton ferme et froid. Il avait écouté le compte rendu de son domestique et etait rassuré de savoir que l'homme qui menait Della a l'autel était un homme important et a la hauteur.
Pour le reste il n'etait présent que pour Della, au nom du lien qui les unissait et pour rien d'autre.
Il signerait son retour a la famille plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Aelysse

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   Jeu 18 Nov - 21:10

* Les jambes endolories du fait de sa balade équestre, les pensées de la brune étaient toutes orientées vers le siège qui supporterait son épuisement. Jusqu'à l'entrée de la chapelle, Bel', en bon gentleman lui avait élégamment offert son bras afin de la guider jusqu'à bon port. Sur le chemin, sa monture fut prise en charge par des personnes qui avaient vraisemblablement été embauché pour l'occasion. Après avoir mentionné quelques recommandations aux laquais, ~"Si tu l'touches j'te bouffe !" ~ elle consentit à voir disparaitre de son champ de vision son fidèle destrier ainsi que son ami Bel', qui ne tarderait pas à la rejoindre à l'intérieur de l'édifice. *

* Ael' s'engouffra silencieusement donc dans l'excitante ambiance embaumant l'assemblée, où elle supposa distinguer des visages familiers à qui elle adressa un bref signe de la main, avant de ne prendre place dans l'un des bans alignés de part et d'autre de la nef. Les paumes flirtant avec sa houppelande l'ajusta nerveusement, dans l'attente que le brun daigne siéger à ses cotés. *

* Ses yeux se posèrent sur ceux qui, aujourd'hui scellaient leur union, et elle ne put que réprimer un léger sourire. Et dire, qu'elle avait été à deux doigts de passer devant l'autel et jurer donner sa vie à un homme. Eux paraissaient aux portes du bonheur, et Ael' leur souhaitait que celui-ci se poursuive, se nourrisse de leur amour et perpétue l'histoire qu'ils avaient jusqu'à présent composé. Ensemble. *


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epousailles de Della et Keridil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epousailles de Della et Keridil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Epousailles de Della et Keridil
» Epousailles...
» [Keridil] Dressing ^^
» Della, chihuahua
» INFOS - Della Rocca gioielli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: La chapelle Saint-Nicolas :: Le coeur de la chapelle-
Sauter vers: