Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dessert, ou H+6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Le dessert, ou H+6   Lun 13 Déc - 20:33

[Chambre de Keri - et désormais de Della quand elle sera là]

Julien...c'est bizarre non ? Dormir avec une femme, dans le même lit.

Vous savez Excellence, j'en sais rien.

Mmh.


Autant dire que le tout jeune marié était effrayé. Faire comme les chevaux disaient les uns, comme les abeilles disaient les autres. Mais qui est l'idiot qui a inventé la métaphore comme moyen de ne pas expliquer comment on fait les bébés ?
Sans cela, tout serait beaucoup plus simple !
La seule chose qu'il savait, pour l'avoir lu dans des vieux ouvrages de savoir-vivre - qui évidemment se gardaient bien de vous expliquer ce qu'il se passe après la préséance - c'était que le jour de la nuit de noce, l'homme rejoint son épousée dans sa chambrée afin de lui faire les honneurs qui lui sont dus, et de la déflorer comme il sied à tout jeune homme de bonne condition, puisque bien évidemment, la demoiselle, c'est Artémis, c'est Maria, vierge jusqu'aux dents.
Le jeune premier n'a jamais dormi avec une demoiselle, il n'en a même jamais vu une nue. La vue d'un tétin un jour où Naluria allaita Eisangélia en taverne avait été sa seule vision du corps féminin dans ce qu'il a de sensuel, et autant dire que la scène à l'époque n'avait en rien excité les ardeurs de l'écuyer.
L'usage voulait que, quand on n'était pas à la guerre, à dormir dans ses braies, bien au chaud, l'on dorme nu, il paraîtrait que c'était le moyen de différencier les sexes. Moi je veux bien mais quand on dort seul...
Là c'était différent, confronter sa propre nudité à celle de Della, c'était dur, très dur - et je parle pas de ce que vous pensez ! Malotrus !

Déshabillé devant son page - la chose est courante - Keridil lui tend le bras.


Passe-moi une chemise s'il te plaît.

Mais...vous ne comptez tout de même pas faire cet affront à votre épouse ?

Lequel ? Je ne vais quand même pas traverser les couloirs jusqu'à la chambre nuptiale dans un appareil qui m'enverrait sur le bûcher si un inquisiteur me trouvait dedans.

Oui mais...la chemise de lit signifie un refus d'accomplir l'acte conjugal.

Ah le cruel acte ! Encore eut-il fallu savoir en quoi ça consistait ! Ces hommes qui se font une éducation dans les bordels, on les comprend, au moins ils honorent leur épouse après. On devrait tous faire ça.
Mais Keri Keri ne l'a jamais fait vous l'aurez compris.


Comment le saurais-je ? Et je suis presque sûr - il l'espérait quelque part - qu'elle ne le sait pas. Et puis...on l'enlèvera le moment venu...

Le plus tard possible. Non mais pourquoi ne pas avoir choisi l'église ?!

Et tu m'as l'air bien informé pour quelqu'un qui dit ne pas savoir ce que c'est de dormir avec une femme.

Le silence se fait, répondant ainsi de lui-même. Même ce brave Julien de seize ans à peine a déjà accompli sa besogne. La honte !
Chemise sur les épaules, tombant jusqu'aux genoux - c'est sex j'vous jure - le brun est fin prêt. Chandelier en main, il sort se dirigeant vers le lieu où son épouse doit être entrain de se préparer...elle aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Le dessert, ou H+6   Lun 13 Déc - 21:33

[Chambre de Vair, celle où se trouve Della.]

Les festivités n'étaient pas encore finies, de nombreux invités continuaient désormais la fête sans elle, sans lui, sans eux, les mariés.
C'était ainsi.
A un moment donné, les mariés avaient quitté leurs parents, leurs amis pour se retirer dans leurS chambreS avant de se rendre dans leur chambre.

C'est Anahis qui avait accompagné Della.
Della qui avait comme une boule au fond de l'estomac, un noeud qui refusait de se libérer...la frousse quoi !

Elle avait repensé à chacune des explications qui lui avaient été données.

- les moutons dorment ensemble et la brebis met bas un agneau
- les abeilles butinent les fleurs et ça donne...du miel !?
- et cette pauvre Ode qui avait tenté d'expliquer en prenant l'image de la vigne et du vigneron avec sa bêche qui plante un cep...

Et elle en était au même point ! Que dalle !
Sauf que...
...elle avait remarqué que lorsque Kéri la prenait dans ses bras, qu'il l'embrassait en la serrant un peu fort, de drôles de picotements lui remontaient le long de l'échine...et d'après ce qu'elle avait compris, cela devait être un bon début.

Mais pour le reste...
La naissance, ça, elle savait, elle avait vu !
Restait la question de savoir comment cet enfant pouvait bien être créer dans le sein de sa mère.

Ah si seulement, elle n'avait pas été élevée dans un couvent !
C'est pas les bonnes soeurs qui allaient lui apprendre comment se comporter pendant sa nuit de noces !
Pas sa mère non plus, paix à son âme.
Pas ses soeurs non plus, paix à leurs âmes.
Sa belle-soeur...boarf...pas trop top de lui demander.

Anahis, sais-tu ce qu'il va se passer ?
La jeune fille passa par toutes les couleurs.
Ma dame, comment saurais-je, moi ? Mon père m'a trouvé un mari mais nous ne marierons que lorsque ma dot sera complète.

Della soupira et se décida enfin à se dévêtir.
Anahis l'y aida, elle la déballa de ses jupes et corset, défit également ses cheveux qu'elle natta dans son dos.
Elle lui massa les épaules avec une huile de rose, ce qui lui fit un bien fou...elle se détendit, fermant les yeux, elle voyait son Prince Charmant lui ouvrir les bras...

C'est bien, Anahis, merci.
Donne-moi ma chainse nuptiale, je te prie.

Oui, ma dame.

Della ne pouvait concevoir de recevoir son époux...dans le plus simple appareil.
Non seulement sa pudeur s'y opposait mais en plus...il y avait cette horrible marque laissée par une épée angevine, cette cicatrice qui lui barrait le ventre...Sa main se posa dessus, comme pour apaiser une souffrance invisible.

Anahis tendit le vêtement et Della l'enfila.


Breiz avait encore une fois bien travaillé.
Della se regarda dans le miroir, elle se trouva plutôt agréable à regarder et son coeur se mit à battre plus fort...

Est-ce que Kéri allait bientôt arriver ?

Anahis...va, tu peux te retirer...Merci de ton aide.

Vous êtes sûre, ma dame, ça ira ?

Oui oui, vas-y. Bonne nuit, Anahis.

Merci, ma dame, vous aus...aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Le dessert, ou H+6   Mar 14 Déc - 0:50

Merci, ma dame, vous aus...aussi.

Alors qu'il approchait, Keridil put constater sans mal que l'épousée était prête. Il ne croisa pas la demoiselle, qui emprunta un escalier sans avoir à passer devant lui, mais il l'entendit. Quand je vous disais qu'un Chambellan était toujours à l'heure hein ? Ni trop tôt, ni trop tard. Enfin, dans les faits. Parce que spirituellement parlant, il était tôt, très tôt.

Que fait-on quand on se retrouve devant une porte fermée, que l'on sait la femme fébrile derrière, et que l'on doit entrer, sans trop montrer son trouble et sans en causer le moindre ? On a l'idée débile de gratter le bois pour s'annoncer, puis de pousser le lourd battant.
La porte s'entrouvre, mais à peine a-t-on aperçu un bleu pâle que l'on referme. On chope le premier serviteur qui passe et...


Toi, va chercher le Duc, il doit être dans la salle de réception, dis-lui que nous l'attendons pour bénir le lit nuptial.

C'est pas une bonne idée ça ? Hein ? Quel meilleur moyen d'avoir le Très Haut avec soi pour une épreuve si dure, difficile et déplaisante à passer que le premier coït.
Et puis ça fait gagner du temps aussi, et ça rappellera une conversation un rien gênante qu'eut il n'y a pas si longtemps le père avec son fils. Ce jour il pourrait bénir les fruits de ses enseignements un rien bancals. Parce que le coup des chevaux, c'est lui !

Allez, c'est le moment fatidique.

Gniiiiiiiiiin *bruit de porte*. Et on entre, et on voit...un ange, l'incarnation de la vierge sur terre, dans sa chemise azur et pâle. Longue, mais dont le décolleté est outrageux.
Et tout ça c'est à lui, tout ça c'est pour lui.
Il était arrivé au brun d'avoir des manifestations impromptues de son corps alors qu'il ne le désirait pas, dans des moments où ses sens étaient sollicités, lors d'une étreinte. Manifestation gênante, et incompréhensible. Chacun imagine bien ce qu'il se passe donc à cet instant dans la tête - oui j'ai dis la tête - du Chambellan d'Orléans : ça tourne, ça tourne et ça tourne encore. La berlue ne fait pas un tel effet !
L'opium non plus.


Mon épouse...

Un pas, puis un autre, puis l'on enchaîne. On marche, on approche, et on embrasse la douce Della sur le front, gêné.
L'avantage de la tenue du marié, c'est qu'en hiver et vêtu de la sorte, on a froid, aussi décide-t-on que se mettre au lit est une étape à ne pas différer.


Je...je vais...si nous nous allongions ?

Puis de repousser les peaux, de manière à pouvoir se faufiler dessous, et le tout en oubliant soigneusement d'enlever la chemise bien sûr.
Là on s'allonge, le corps formant un merveilleux angle droit, jambes allongées et buste droit comme un "i", le regard fixé sur le bout de la pièce. Tête qui se tourne et regard affreusement gêné vers la mariée que l'on n'a même pas eu l'idée de féliciter pour l'attrait de sa tenue nuptiale.


Vous êtes jolie.

Moyen.

J'ai fais mander mon père, qu'il bénisse notre couche...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Le dessert, ou H+6   Mar 14 Déc - 10:34

Un bruit derrière la porte la fit sursauter comme aurait pu le faire un coup de tonnerre et elle réprima un cri de surprise en plaquant sa main devant ses lèvres tremblantes...Kéri allait entrer...elle s'apprêtait à sourire, ce serait un sourire figé, lorsque la porte se referma.
Perplexe, elle avança d'un pas, tendant cou et oreille pour tâcher d'élucider le mystère de la porte qui s'entrouvre et se referme mais zou, cette fois, la dite porte fut ouverte et un époux tout neuf en chemise apparut.
Ca devait être la nervosité qui faillit la faire rire devant l'apparition d'Amahir et là, les joues furent mordues, pour ne pas vexer le tendre Kéri qui déposait un chaste baiser sur le front blond de sa désormais épouse mais pas encore...femme.
Elle devait avoir l'air idiot, plantée là, raide comme un piquet, les bras tendus le long de son corps, les poings serrés et le regard apeuré. Quel charmant tableau, romantique à souhait. Elle en était à se demander si c'était une si bonne idée que ça, le mariage quand Kéri proposa de passer au lit.
Pas un son ne sortit de sa bouche, elle fit "oui" de la tête, pas vraiment le choix non plus.

En veillant à bien laisser sa chainse le long de ses jambes, elle se glissa à son tour dans le lit nuptial, assise, elle aussi et remontant le plus haut possible les draps et couvertures, poussant ses pieds le plus à l'ouest possible.

L'espace d'un instant, une vision lui revint...celle de la veille au soir...celle de Breiz et Milo enlacés dans leur lit, dévêtus et emmêlés l'un à l'autre dans un combat qui n'avait pas l'air vraiment violent...Et là, zou ! La voilà rouge comme une pivoine en plein été ! Elle rattrapa plus encore les draps, crispant ses mains sur les couvertures. C'était ça qu'elle s'apprêtait à faire ! Au secours ! Le Ciel...au secours...

Le Ciel répondit.
D'une façon inattendue certes, mais il répondit.

J'ai fais mander mon père, qu'il bénisse notre couche...

A ces mots, la Blonde sauta hors du lit, attrapant au passage une couverture dans laquelle elle s'enroula et, hors d'haleine :
C'est...c'est une fort bonne idée...mais...mais je ne peux recevoir votre père dans cette tenue !
Et voici que la Renarde fonça sur une malle qu'elle ouvrit, fouilla, retournant le contenu...pour se relever, tenant toujours la couverture autour d'elle, faisant face cette fois à son époux : Je n'ai rien à mettre !!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dessert, ou H+6   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dessert, ou H+6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 30 recettes de dessert express
» dessert au citron vert de zelo
» dessert "cochon" !
» un dessert particulier!
» [Dessert] Croissant Pillsbury en sauce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: Le logis :: L'étage :: La chambre de Vair-
Sauter vers: