Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Y a pas mort d'homme !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 18:23

Bourgogne - Bréméan...ça se fait en...un certain temps !

Et un départ précipité, ça se fait dans la précipitation !

Della voulait voir Kéridil !
Tout de suite !
Ah évidemment, s'ils avaient vécu ensemble, cela aurait été plus facile.
Mais depuis quand la Blonde choisissait-elle la facilité ?

Hop hop hop, elle fourra quelques affaires dans son vieux sac de cuir, elle fit sceller son cheval et choisit trois hommes pour l'escorter.
Le séjour ne serait pas long et Charles resterait à Sémur. Après tout, il n'y avait pas mort d'homme ou pas encore.

Hop hop hop, les lieues furent avalées.
Et les quatre cavaliers arrivèrent en terre de l'époux adoré.

La Dame fut accueillie comme il se devait et on lui apprit que sa moitié devait rentrer avant la nuit.
Tout cela était parfait, il fallait absolument qu'elle le voit, qu'elle lui parle, qu'il trouve LA solution à tous ses tracas.

Elle fit monter ses affaires dans la chambre et s'octroya même le bonheur d'un bain bien chaud.

Elle en était à barboter dans l'eau, jouant à ouvrir et fermer les doigts pour y laisser glisser un fin filet...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 20:24

Le soir venu, Keridil arriva de manière très routinière à Bréméan.
Accueilli comme chaque soir, il allait demander son repas lorsqu'on l'avertit que son épouse était arrivée en hâte, demandant quand il rentrait. Heureusement qu'il ne restait pas à Orléans le soir hein ! Comment aurait-elle fait sinon ? Tsss, elle aurait pu prévenir.
Mais trop heureux de la savoir en leurs terres, le brun monta les marches quatre à quatre, marches qui menaient à leur chambre. Il ne la trouva point et pour cause, elle se baignait à côté.
Y aller ou pas ? C'était une de ces questions qui ne se posent plus lorsque l'on prend l'habitude de vivre en couple, ainsi, demandant aux demoiselles de chambre de sortir, l'Amahir ôta ceinture et bottes avant d'entrer dans le lieu sacré du parfum.


Mon aimée ! Vous ici ?

Mademoiselle faisait mumuse avec la l'eau l'eau, c'est-y pas mignon tout plein ?
Il la voyait rarement nue, et se délecta donc d'un spectacle qu'il n'avait que trop peu connu dans sa jeunesse et pour cause, il était resté bien trop chaste et ignorant.
Les choses avaient changé néanmoins.

L'on m'a dit que vous me cherchiez, quelque nouvelle importante ? Quelques secrets qu'une lettre ne sait cacher ?

Son sourire se dressa en coin, ses yeux devinrent taquin. Le bain n'était certes pas long mais...en serrant les jambes...

Y aurait-il dans ce bassin la place pour votre époux ?

Air innocent. Bah quoi ? Ils vivent pas ensemble on vous a dit, et puis ne nous voilons pas la face, une fois qu'on y a goûté on y prend sacrément goût aux attraits de...enfin vous voyez quoi ! Et puis étant donné qu'on n'est pas sûr que la Dame puisse avoir d'enfants, vaut mieux essayer tant qu'on peut.
Jusque là vous l'aurez compris, le brun ne s'attend pas un instant à ce que son épouse puisse vouloir parler d'un sujet plus ou moins grave et sérieux.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 21:10

Rhooo, le sourire qu'elle lui décocha en le voyant aussi entreprenant...
Il faut dire que de son côté, la prude Della avait aussi appris à apprécier certaines choses que les jeunes filles bien sous tous rapports ne connaissent pas avant le mariage.
Souvent, on lui avait vanté ce côté caché, ce qui passait pour quelque chose de mal, de déplacé même, on lui disait que c'était le paradis sur terre, l'extase inconditionnelle...Elle n'en avait jamais rien cru, se disant que ce n'était que des tentations de la créature sans nom, pour détourner les hommes du chemin de la vertu.

Pourtant, maintenant...elle n'aurait plus été aussi catégorique.
Evidemment, elle était mariée et...elle pouvait se laisser aller à cette extase inconditionnelle.

Elle se poussa donc un peu, faisant naître une vague dans la bac d'eau.

Bien sûr qu'il y a de la place...regardez...

Une main blonde se tendit, cherchant celle d'un époux adoré, pour l'attirer dans l'eau.

Laissons ces jeunes gens un moment et allons prendre l'air...


Interlude.


Della se glissa dans la chainse de lin que la chambrière avait mise près du feu, elle noua ses cheveux en une lourde queue de cheval tombant au milieu de son dos.
Et elle revint vers son Prince, en lui tendant sa chemise...tout sourire, amoureuse.

Je ne regrette pas d'avoir fait le déplacement, mon amour. Rit-elle...Pourtant, je suis venue pour une chose très sérieuse.
Elle quitta la pièce d'eau et fouilla dans le sac posé sur le lit.
Elle en sortit une lettre, "la" lettre dont elle voulait parler avec lui.

Lisez...

Citation :
De moi, Béatrice de Castelmaure-Frayner,

A vous ma très chère Della,

Je vous remercie grandement pour votre si aimable lettre qui a su profondément toucher mon cœur. Vous, ma toute première vassale, occupez une place particulière dans ma vie, vous avez mon affection ainsi, je compte sur vous et votre indéfectible amitié pour me rappeler qui je suis, si jamais je venais à quitter terre par la faute du capiteux pouvoir.
J'ai l'intention de quitter la Bourgogne, pour m'installer en Orléanais d'ici peu et je souhaite ardemment que vous reveniez vous installer à Railly. Vous l'avez quitté sur un malentendu comme il ne devrait pas en exister entre deux amies.


Avec ma profonde considération et mon amitié.
Que le Très-Haut vous garde

B.d.C.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 21:47

Enfilant sa chemise à son tour, le brun rit et embrassa son épouse sur le front où perlaient encore quelques gouttes d'eau.
En homme accompli il aurait bien été ripailler ou se coucher, mais il était vrai qu'elle n'était pas venue uniquement pour prendre du bon temps.
Keridil prit donc la lettre, dont l'écriture était des plus fines et raffinées une lettre royale à souhait et pour cause.
Instant de réflexion, les choses étaient évidentes.

J'imagine que vous voulez mon avis, entre Digoine qui a déjà fait démarches pour votre ennoblissement et maintenant Sa Majesté qui désire faire de même, votre coeur balance.

Il se laissa aller sur le lit, missive en main, affichant une moue.

Alors voyons donc !

S'il en avait eu, il aurait mis des lunettes pour se donner un air sérieux.

Vous savez comme moi que l'on ne refuse rien à la reine, moins encore à une amie...

Réflexion intense, encore.

Digoine aussi est un ami, et lui ne vous a jamais tourné le dos comme le fit Béatrice, ce me semble.

Buste qui se redresse.

Il est bien sûr presque impensable que vous deveniez vassale des deux à la fois, à moins d'un accord commun entre eux. Que diraient-ils selon vous ?

Pfiou, trois seigneuries...déjà qu'une c'est du boulot.

A votre place, je ferais part à Sa Majesté de votre situations, je lui dirais que Digoine a déjà bien entamé votre procédure d'anoblissement, que cependant vous regrettez aussi votre brouille et que revenir à Railly serait pour vous une joie.

Sourcil qui se lève.

Ça le serait, n'est-ce pas ?

Il connaissait son épouse, il savait le regret qu'elle avait eu à quitter ses terres et par là à rompre le lien qui l'unissait à Béa.

Qu'elle a le pouvoir de remédier à la situation si vraiment elle veut vous voir redevenir sa vassale.
Enfin brodez quoi, nous sommes diplomates, on sait faire. Je ne doute pas qu'elle comprendra, et puis...une amitié trahie sous couvert d'une autre, et de surcroît la votre, se doit d'être conquise et non reprise d'un claquement de doigt, qu'en dites vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 22:12

Elle se glissa tout contre lui, sur le lit, la tête contre son épaule, lisant et relisant cent fois l'écriture si bien connue.
Son Prince disait juste, elle acquiesçait à ses paroles.

Bien sûr que cela me ferait plaisir de reprendre Railly...vous savez là-bas, j'ai fait défricher un versant de colline et on y a planté de jeunes vignes qui d'ici quatre ans maintenant, devrait commencer à donner un raisin de bonne qualité...Stoooooooooop ! On ne parlait pas de vignes et de vin. Stop !

Mais bon...Eusaias...je le connais, il va être déçu...et puis...Et puis le cerveau blond avait aussi tricoté autre chose...un peu plus compliqué, machiavélique presque pour peu que Machiavel eut pu déjà sévir...Je me disais...elle se releva sur un coude, regardant l'homme de sa vie...puisque Béatrice compte venir vivre en Orléans...peut-être pourrais-je lui demander de m'emmener avec elle...Je lui demande de ne pas me rendre Railly mais de me reprendre dans sa suite...Ainsi...je pourrais...enfin, je serais...plus souvent avec vous...Termina-t-elle en piquant un fard d'adolescente prise le doigt dans un pot de confiture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 22:28

Le brun fut prit d'un léger rire, les femmes ! Elles font des lieues et des lieues pour vous demander votre avis sur un sujet qu'elles ont déjà tranché dans leur petite tête de pioche.
Il la prit dans ses bras, mêlant leurs jambes et lui caressa les cheveux.

Pourquoi me demander mon avis, puisque vous avez déjà le vôtre ?

De nouveau ce rire.

Je vous crois sur parole, Railly doit être une terre excellente, comme tout le terroir vinicole de Bourgogne. - Pourquoi ne pas parler de vin !? C'est si bon. -
Il est vrai, Béatrice en Orléanais, c'est un excellent point, cela va plaire à notre duché. Mais reprendre Railly et la suivre sont compatibles à mon sens, et même au contraire, à sa place il me tiendrait à coeur de m'entourer de mes vassales. Quoi qu'il en soit, je vous comprend pour Digoine, j'aime bien Eusaias également.

Ah la vilaine ! Voilà qu'il vivait le dilemme. En plus il voulait le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière bien sur.

Je crois, ma mie, que quoi que je vous dise, vous ferez à votre idée. Alors faites ainsi mais ne froissez pas Sa Majesté, ça n'apporte jamais rien de bon, et puis vous l'avez fait une fois, il serait bon de ne pas recommencer.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 22:38

Elle s'insurgea !
Sisi, puisque je vous le dis !
Et se redressant plus encore :

Mais non ! Je n'ai pas encore d'avis ! Je suis venue pour en parler avec vous, parce que vous êtes mon mari !
Bras croisés sur la poitrine, elle prit un air bougon
D'ailleurs, je ne viendrai plus, puisque c'est ainsi !

Et puis, dites tout de suite que c'est une mauvaise idée...que vous ne voulez pas de moi aussi souvent que ça !


Et zou, un quart de tour pour tourner le dos à celui qui la faisait ronronner quelques instants auparavant.

Grumph ! Acheva-t-elle en se mordant les joues pour ne pas rire...

Bon...Re-quart de tour et re-positionnement contre l'épaule kéridienne.
Que pensez-vous du fait que j'écrive à la Reyne, pour lui expliquer la situation, comme vous le disiez au début, en parlant d'Eusaias et tout mais en ajoutant le fait qu'il me serait plaisant de la suivre en Orléans, pour la conseiller comme un vassal doit le faire...
Et un petit baiser en passant, sur la joue droite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Dim 9 Jan - 23:13

Le brun fut d'abord surpris, puis il éclata de rire. La mauvaise foi féminine et cette incorrigible manie de tout pousser à l'extrême.
Se moquait-il ? Assurément.
Elle se calma d'ailleurs aussi vite qu'elle avait bondi.


Vous ai-je déjà dit que vous êtes belles en colère ?*
Oh, vous l'êtes toujours d'ailleurs - des fois qu'elle trouve à redire à la première phrase.
Et puis si, si je veux de vous, mais pas uniquement parce que vous aurez pour prétexte de suivre Béatrice. Même sans elle j'aimerais que vous restiez ici, en Orléanais.


Et d'enchaîner en souriant au baiser sur la joue.

Eh bien oui, faites ainsi, mais seulement si vous jugez juste de le faire, si vous décidez de préférer Eusaias, je ne vous en tiendrai point de rigueur, puisqu'avant tout ce choix est le votre.

Remise d'une blonde mèche derrière les dellesques oreilles.

______________
*Cf Bureau de l'Ambassade de Bourgogne : "Que tu es belle, [Della], quand tes yeux s'animent." - Musset.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Lun 10 Jan - 1:50

Oui, vous me l'avez déjà dit.
Elle soupira en se blottissant plus confortablement encore contre lui.
Elle se sentait satisfaite.
Elle avait bien fait de venir.
Kéri n'était pas diplomate pour rien.
Elle l'adorait aussi pour ça.


Soit ! Dès demain, j'écrirai à Béatrice. Je le ferai avant de repartir. A moins que je ne reste un jour de plus. Phrase qui fut appuyée d'un doux sourire, comme il se devait.
Je vous la montrerais si vous le voulez bien et vous me donnerez votre avis.

Elle ferma les yeux, les mots de Kéri en écho revenaient dans sa tête : Même sans elle j'aimerais que vous restiez ici, en Orléanais.
Elle aussi, elle en avait l'envie, de plus en plus. Chaque séparation devenait plus difficile tout autant que de tout abandonner en Bourgogne...dilemme et paradoxe, bien le bonjour !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Lun 10 Jan - 18:07

Il avait trouvé son "vous me l'avez déjà dit" un peu froid, mais elle s'était vite rattrapée, grâce à une alléchante proposition.

Oh oui restez un peu, que vous n'ayez pas fait toute cette route pour que nous ne passions qu'une soirée ensemble. Et oui, je veux bien que vous me montriez votre lettre.

Lorsqu'elle ferma les yeux, il fit de même. Il n'avait pas mangé, mais il n'avait pas faim.
Faut dire que si pour certains, les ébats ça creuse, pour d'autre, ça comble.
Il avait hâte qu'elle vienne en Orléanais, il était plus que temps d'ailleurs. En plus, le duché ne demandait qu'à l'accueillir.
Sa main passa dans ses blondes mèches puis il se rappela quelque chose.

Oh mon aimée, j'ai écris à Alatariel, nous sommes attendus au Louvre dans quelques jours. Elle veut vous entretenir des goûts de Béatrice, vous qui la connaissez si bien, et recevoir une robe de notre vieux tailleur.

Elle protesterait sûrement à l'idée d'aller aiguiller une angevine, mais elle pouvait bien faire ça pour son époux qui avait d'ailleurs pris un soin tout particulier à affirmer, et non à demander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Mer 12 Jan - 17:37

La nuit fut agréable et reposante.
Plus elle goûtait à la vie à Bréméan et plus elle penchait vers l'envie d'y rester.

Le lendemain matin, après le repas du matin, Della s'attela à rédiger une lettre pour Béatrice.
Ce ne fut pas sans peine et plusieurs fois, les mots furent raturés.

Pas plus satisfaite que cela, elle finit par soumettre à l'avis de son Chambellan d'époux, ce qu'elle avait réussi à coucher sur le vélin.


J'ai vraiment eu du mal à exprimer ce que je ressens...c'est tellement personnel...Lui dit-elle en tendant le document.

Citation :
Votre Altesse,
Ma Reyne,
Chère Béatrice.


Le bonjour vous va.

Votre lettre me touche beaucoup.
Elle me réjouit aussi puisque je vois, à chaque pas, que notre amitié fut la plus forte.
L'Amitié vient à bout de tout. Loué soit Aristote.

Mais je suis très partagée et c'est sans crainte que je vous livre mes pensées.

Voilà donc que vous me demandez de reprendre Railly.
La joie m'étreint.
Cependant, je ne sais si vous êtes au courant, Digoine a entamé une procédure pour faire de moi sa vassale.
Me voici donc prise en un terrible dilemme.
J'apprécie Eusaias mais ce qui me lie à vous est bien plus important.
Que faire ?
Vous avez sans doute la réponse et le pouvoir de trancher.
Même Eusaias devrait comprendre que l'on ne refuse rien à la Reyne.

Une autre perspective me pose souci, votre départ pour Orléans.
Vous savez que mon époux vit là-bas et que déjà, à plusieurs reprises, je fus sollicitée pour partir sur cette terre.
A présent, vous, ma Reyne, vous vous y rendez également.
Et me voici, seule, en Bourgogne.

J'ose vous demander si vous prendriez avec vous, dans votre suite, votre amie, peut-être vassale. Si vous accepteriez que pour remplir un devoir de conseil, je vous suive jusqu'en Orléans.
Je me rends compte que ma demande est un peu orgueilleuse car qui suis-je pour demander ainsi à intégrer votre suite ? Mais, cela me donnerait une raison officielle de prendre congé de la Bourgogne puisque j'ai bien du mal à m'arracher moi-même de mes racines.

Blablabla...
Della blablabla...
Elle s'assit près de son époux, le temps qu'il lise.
Elle l'observait, sachant qu'il tiquerait sur son aveu concernant cette difficulté à quitter la Bourgogne.
Mais la confiance régnait entre eux et c'était le plus important, à ses yeux.

Surtout, n'hésitez pas à critiquer...tout ce que vous voudrez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Mer 12 Jan - 17:46

Le brun prit le vélin, ses yeux passant de gauche à droite, tout en descendant.
La lecture était agréable, loin de ces foutus parchemins poisseux plein de condescendance et empreints d'hypocrisie royale. Lui même n'en écrivait d'ailleurs que trop.
Il tiqua en effet à l'idée qu'elle ait besoin d'une excuse autre que lui pour venir en Orléanais, mais cela il le savait déjà, mais aussi aux deux premiers mots de la missive.
Sa tête oscilla donc avec un regard de travers.

Ma mie, votre lettre est parfaite en tout point. C'est certes personnel, mais Sa Majesté - et il insista bien - n'a-t-elle point usé du même ton ? Vous me direz que son rang l'y autorise, mais puisqu'elle même vous donne le droit de la rappeler à la raison chaque fois qu'il le faudra, autant ne pas mettre de distance inutile entre vous, sans quoi la tâche deviendra difficile.
En outre je n'aurais pas fait mieux moi même.


Un baiser vint se poser sur la joue de la blonde.

Ah si une chose.

Et là il y aurait bien sûr un petit reproche.

Quand on devient Ambassadeur à Orléans, on apprend que la Reyne et le Roy sont des Majestés, non des Altesses.

Sourire en coin, oh le vilain pas beau qui se la pète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   Mer 12 Jan - 18:09

Elle sourit en écoutant la réponse de son époux sauf lorsqu'il releva l'erreur...là, elle piqua un petit fard...Comment est-ce qu'un Chambellan pouvait commettre pareille erreur !?

Oh ! vous avez raison, mon Ange !
Je corrige de suite...Sinon, vous êtes certain que ça va ?


Elle n'attendait pas vraiment de réponse puisqu'il lui avait déjà dit que tout était bien.

Lorsque le courrier fut corrigé, elle compléta avec bénédiction, salutation et signature.
Il serait porté avec diligence à Béatrice.

Maintenant, je vais profiter de mon séjour...Et zou, elle retourna se réfugier sous les couvertures...Ce n'est pas tous les jours qu'on est en vacances !!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y a pas mort d'homme !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Y a pas mort d'homme !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a pas mort d'homme !
» Un Australien mordu par un serpent regarde une série télévisée avant de se rendre à l'hôpital
» Un homme de 25 ans a étranglé son chien à mort
» Pilote 2 : Rançon pour un Homme Mort
» le chien meurt-il pour l'homme de son plein grès?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Les seigneuries :: Seigneurie de Bréméan - (Keridil) :: Le Château :: Le Corps et Les Ailes :: Les Appartements du Seigneur et de la Dame :: La Chambre des Epoux-
Sauter vers: