Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu seras un homme, mon fils.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Tu seras un homme, mon fils.   Ven 2 Sep - 0:12

Montpipeau, le Premier Jour de Septembre. La journée est douce, et bien que la guerre étende son manteau mi-parti d'hermine et de lys d'or, l'Amahir est en ses terres.
Les ordres tardent à arriver, et en l'attente d'iceux, le jeune Baron découvre ses terres, et en fait la première administration. Au matin, trois charrettes sont arrivées. Des tableaux, des gravures, de lourds meubles, et des malles en pagaille. Il faut faire vivre le lieu, sans pour autant oublier Bréméan, qui chaque jour, produit un rapport des cultures, puisque la moisson est proche.

L'Amahir a décidé d'aménager les lieux. Imposante forteresse aux défenses agressives, le Grand Ambassadeur Royal a décidé d'en égayer l'humeur, et déjà, de nombreuses tapisseries ont été commandées, des chandeliers, des lustres. Il faut en faire un lieu où il fait bon vivre, une terre de villégiature agréable, un château d'apparat imprenable.
Les cachots, les remparts, les douves, on garde, mais tout le reste, on l'embellit, et on le réchauffe.
Alors que le brun remontait des sous-sols qu'il venait d'inspecter pour la première fois, énorme trousseau en main, et demandant que l'on retire des oubliettes quelques squelettes oubliés, il fut hélé par un jeune coursier.
La chose est habituelle, mais un sceau orné d'un renard attire son oeil azuré.

La cire est brisée, et la lettre est lue. Coeur battant, Montpipeau ne peut retenir une effusion de joie.


Julien ! Je vais en Alluyes.

Et d'enfourcher Qantor à la hâte, en direction du Duché paternel. Il faudra du temps, mais le galop est prompt. A son arrivée, la missive restée en main est presque dépourvue de son encre.
Faisant claquer les portes à la volées, le fils adoré s'annonce.

Que l'on fasse venir le Duc, et son épouse ! Vite !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5095
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Tu seras un homme, mon fils.   Dim 18 Sep - 18:08

Alluyes, le Premier Jour de Septembre. La journée est douce, et bien que la guerre étende son manteau mi-parti d'hermine et de lys d'or, l'Amahir est en ses terres.
Les jours tardaient à passer, et dans l'attente d'iceux, le moyen jeune duc est bien implanté en ses terres.
Au matin, trois charrettes sont arrivées. Des vivres à longue conservation, ainsi que des armées et des boucliers.
L'Amahir avait décidé de constituer un stock important dans l'optique de partir au front retrouver ses hommes, lorsque son mandat prendrait fin. Il fallait de quoi nourrir et équiper les soldats, afin de mettre toutes les chances du côté des royalistes.

C'est, alors qu'il avait la tête plongée dans un fatras de papiers, qu'on vint l'avertir de l'arrivée de son fils. Il laissa donc son travail et se rendit dans le petit salon où l'y attendait Keridil.
Un signe de tête pour saluer le jeune homme.


Dieu te garde mon fils. C'est une joie de te voir.

Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Tu seras un homme, mon fils.   Ven 23 Sep - 20:27

Et Dieu semblait enclin à le garder, en cette journée parfaite, en cette fin d'été agréable. Nul nuage à l'horizon, et les corbeaux guerriers qui s'abattaient sur les côtes de France paraissaient lointains.
Le Duc d'Alluyes apparut, droit et fier.
Père attentif, aux traits encore jeunes malgré une trentaine tapée, mais préoccupé par le pouvoir et ses sphères rarement régulières, Lexhor suscitait admiration chez un fils qui regrettait parfois de ne plus être l'écuyer gratifié d'un ébouriffement capillaire quotidien, au sortir d'une dépendance pleine de charançons.

Un sourire éclaira le visage du jeune Baron, zygomatiques dégainées, et yeux ridés par le bonheur.
Et puis, fi de tout protocole inutile en ces lieux, et en ces circonstances, le brun fait claquer ses bottes sur le sol, et laisse son pourpoint frapper celui dont les armes sont d'Alluyes, dans une accolade toute filiale.

Alors que de prime idée, l'Amahir Junior avait voulu la jouer rapport des terres de Bréméan, parlant arpents et récoltes, vantant sa gestion sans failles de ses terres, histoire de faire languir le suzerain, et de susciter chez lui la curiosité, il n'en fut rien, et Keridil éclata de joie.


Tu seras Grand Père !

Un rire nerveux quitta les lèvres du brun, qui, derrière son paternel, chercha sa mère du regard. Pas là...
La chose était devenue habituelle, quoi qu'inquiétante.


Mère tient encore sa couche ? Où est Arthur ? Eisangélia ? Gabriel ? Nul ne doit ignorer la nouvelle, Papa ! Della est si belle.

C'est vrai qu'elle était belle avec un môme dans les entrailles, bien qu'elle même n'aie que nausées et dégoût de toute nourriture, elle se disait amaigrie, un comble.

Un détail avait été omis par Montpipeau. L'héritier n'arriverait pas avant quelques mois, et en quelques mois, bien des malheurs peuvent arriver. Fausse couche, mort de la porteuse, chute de cheval, et tout cela parce qu'une grossesse n'est pas un plaisir, mais quand on l'attend depuis autant de mois qu'il en faudra encore, on peut bien se réjouir un peu, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu seras un homme, mon fils.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu seras un homme, mon fils.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu seras un homme, mon fils.
» Teddy, tu seras toujours dans mon coeur
» [Homme] Loup y'est tu ? M'entends tu ?
» aide pour choix de couleur chambre de mon fils(photop4)
» Un homme nage à son insu avec des orques sauvages...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: Le logis :: Le rez-de-chaussée :: Le petit salon-
Sauter vers: