Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Un Renard au service d'une Fouine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Dim 30 Oct - 18:39

Julien avait déserté, laissant Keridil dans une affreuse solitude. Plus qu'un serviteur, c'était un confident, un faire-valoir, un homme de compagnie, une épaule solide sur laquelle se reposer. Et, sans prévenir, sans en exposer même les raisons, il était parti. Le Très Haut lui avait pris, le poussant à se cloîtrer au Monastère pour embrasser la dévotion. Foutue époque.

Aussi, lorsqu'il avait reçu cette lettre :

Citation :
A Keridil d'Amahir Euphor
A mon cousin

Mon cousin,

Il me plait ce jour de me rappeler a vous, n'ayant reçu de ma cousine aucune nouvelles depuis ma dernière missive.
Je lui mandais des nouvelles de vous, d'elle et de votre mesnie, et j'ose espérer que cette missive vous trouve bien portants et dans la grâce de Deos.
La honte m’étreint mon ami, je vous écris de Bretagne ou je vis en reclus depuis le début de la guerre qui déchire notre beau royaume.
Il m'est impossible de partir de crainte de mettre en danger les jours de mon neveu dont j'ai à présent la charge ainsi que celle de mon fidèle valet, Maturin.
J'ai pris congé de la duchesse d'Ouessant qui m’employaient comme précepteur pour sa progéniture. Je vis à présent sur les restes de l'usufruit des champs que je possède en Bourgogne et qui m'ont été légués par feu mes parents. Cependant, ayant à présent un enfant à charge, il m'est difficile d'envisager l'avenir avec sérénité.
Ma cousine a eu la générosité de me faire parvenir une bourse afin que l'enfant ne manque de rien, mais j'aurai préféré mille fois qu'elle ne le fasse point. Pourtant mon cousin, si l'orgueil et la fierté sont vertus bourguignonnes, il serait irresponsable de ma part de les mettre en avant au détriment de l'avenir du jeune Gabriel de Volvent.
Je ne voudrais pas vous donner mon cousin l'impression de vous demander la charité. Je me suis engagé à ne pas faire de cet enfant une charge à votre famille, et je ne saurai revenir sur ma parole.
Je souhaite pouvoir revenir en France et trouver emploi qui me permettrait de mettre mon neveu a l'abri du besoin et de garder a mon service le très loyal Maturin qui je le crains m'est devenu indispensable. Aussi mon cousin je vous serai reconnaissant si vous pouviez user de vos connaissances afin de me recommander auprès d'une famille qui voudrait des services d'un précepteur, clerc, scribe, secrétaire.
Si je m'adresse a vous et non a ma cousine qui n'est pas dénuée de contacts et d'influences, c'est parce que j'ai conscience un jour d'avoir failli a mes engagements d’œuvrer en tant qu'intendant des terres de Beaumont que par un hasard étrange nous perdîmes peu de temps plus tard.
Il me serait insupportable de la décevoir a nouveau aussi m'en remet je a vous humblement.

Qu'Aristote vous garde.

Severin Anatole de Volvent.


Le Baron avait écrite celle-ci :

Citation :
De Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, Baron de Montpipeau et de Seignelay, Seigneur de Bréméan et de Railly,

A Vous, Séverin de Volvent,

Salut.

Monsieur mon cousin.

Il est rare de vous lire, plus encore que de vous voir ; et c'est une joie pour nous, ainsi que pour notre épouse, que d'espérer lier les deux en ce mois.
Ne blâmez pas Della si elle n'a porté réponse à votre dernière missive, elle aura été distraite, tant par son déménagement en Orléans que par sa grossesse, que je vous annonce de fait.

Nous pourrions, comme vous le suggérez, vous recommander à quelques maisons d'un rang certain. Mais nous escomptons faire mieux.
En effet, votre courrier tombe à point nommé, en ce que notre fidèle serviteur Julien, qui nous tenait office de secrétaire particulier, entre autres attributions, vient de faire valoir son droit à payer sa liberté. Il était sous servage, mais si vous acceptez de reprendre son service, vous obtiendrez tout à la fois gîte, couvert, et égards dus aux membres de notre famille, tout en tenant place privilégiée auprès de nous ; et sans les inconvénients dus à l'attachement à nos terres. Vous serez de fait dispenser d'y payer les impôts.
Votre jeune neveu pourra bien évidemment rejoindre Montpipeau avec vous, si vous souhaitez accéder à notre requête. Il sera élevé avec son cousin Charles, fils de Nabel, et toujours sous votre garde.
Votre valet trouvera toujours à servir sous les ordres de l'intendant de nos terres.

Mais si vous souhaitez discuter de cette possibilité plus avant, nous vous convions en nos terres. Orléans ne vous sera pas difficile à trouver, faites quelques lieues à l'Est et vous ne manquerez pas le bourg de Huisseau. De là, le château s'imposera à votre vue.

Dans la perspective de vous voir sauvé de la traîtresse Bretagne, sauf et sain.

Puisse le Très Haut vous avoir sous sa garde.

Affectueusement,

Keridil d'Amahir.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Mar 1 Nov - 3:13

La réponse du renart ne tarda pas.
La lettre avait été dictée a un Maturin sceptique quand a l'offre.
Severin quant à lui prenait sereinement et avec reconnaissance l'offre de son puissant cousin. Il avait ainsi l'assurance d'offrir a Gabriel une vie bien meilleure que la sienne et une éducation de qualité.
Aussi dissipa t'il les doutes de son valet.
Il se rendraient tous a Montpipeau. Après tout il n'y avait rien de pire que de servir famille bretonne et plutôt que de souffrir des étrangers, il n'aurait affaire qu'a des parents. Il y gagnait sur tous les fronts.
La lettre reçue a Montpipeau plusieurs jours plus tard fut la suivante:


Citation :
A Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, Baron de Montpipeau et de Seignelay, Seigneur de Bréméan et de Railly

Baron, mon cousin,

Permettez moi de vous remercier pour la célérité de votre réponse et de vous féliciter ainsi que ma cousine de la grâce qui vous est donnée d'attendre descendance. Je comprend son silence et lui pardonne aisément. Puisse le très haut l'accompagner vers une délivrance heureuse.

Je n'osais espérer en vous adressant ma précédente missive que la possibilité puisse m'être donnée de vous servir. Il m'est honneur d'envisager positivement cette issue et un grand bonheur pour ce qui concerne mon neveu Gabriel.

Je vous annonce donc que j'accepte votre invitation.
Maturin s' enquerra de la sécurité des routes et nous ferons voyage vers Montpipeau des que possible.

Qu’Aristote vous bénisse et vous protège en ces temps troubles.

Severin Anatole de Volvent.

Quelques semaines plus tard, après un trajet qui avait été entrecoupé de haltes afin de laisser passer les armées qui sillonnaient la partie du Royaumes toute proche des frontières bretonnes, la voiture atteignit enfin l'Orléannais.
Une brève lettre fut adressée au baron afin d'annoncer leur arrivée imminente.
Lorsqu'ils atteignirent le fameux bourg d'Huisseau. Maturin fit arrêter la voiture. Séverin et son neveu furent invités a faire quelques pas , les yeux rivés a l'imposant château du baron de Montpipeau. Gabriel sembla impressionné. Le renart quand a lui resta indifférent. Ce n’étaient la que pierres savamment agencées.

Ils reprirent le chemin pour enfin être introduits dans la cour de la demeure de l'Amahir.
Ils se firent annoncer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Mar 1 Nov - 18:29

Lorsque le Renard avait passé les frontières de Montpipeau, le guet - guerre oblige - avait prestement alerté la Forteresse, et à l'approche du coche du Volvent, les herses et ponts levis avaient été levés.
Quand l'invité s'annonça, Friedrich, l'intendant teuton, trouva le Baron, paressant dans le salon des Olympiens, une jambe tendue sur un fauteuil. A l'annonce, Keridil prit en main sa canne d'ébène, aboutée d'une fouine d'argent, et s'y appuya pour se lever.
Dans un souffle, il susurra.

Faites le monter au bureau cramoisi.

Ledit bureau, où se rendit alors, claudiquant, l'Amahir, tenait son nom des épais rideaux qui ornaient et couvraient les fenêtres. A l'arrivée du Baron, la pièce avait été tapissée de gueules, et de nombreux oriflammes avaient été posés aux murs.
En biais, un large bureau ouvragé trônait, avec, de part et d'autres, deux fauteuils, lourds.
Dans un coin, trois fauteuils se faisaient face. C'est sur l'un d'eux que s'installa Keridil, vêtu d'une chemise et de braies sommaires, le tout recouvert d'une longue robe de chambre ouverte, et brodée d'or.
Le Pacha préféra oublier le bureau, trop conventionnel pour recevoir de la famille. Il fit mener des caves un vin de Bourgogne, et manda la Baronne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Mer 2 Nov - 23:44

Le renart était toujours aussi pâle.
Il avait également semble t'il pris froid lors du trajet et malgré la halte de quelques jours qu'il avait faite en Touraine, il était rompu.
C'est pourtant la démarche droite qu'il marcha les dédales du château. Maturin l'avait laissé pour s'occuper de ses effets et de la voiture.
Il ne se trouvait qu'avec Gabriel qu'il tenait par la main.
L'enfant n'était pas bien loquace, mais l'on pouvait lire dans le brillant de ses yeux azur que la situation l'intriguait et que la curiosité propre a son jeune âge était présente, s'exprimant par des regards timides sur un château qui ne manquait pas de panache et de luxe.

Après avoir été annoncé, le renart fit un pas dans la pièce ou il pu reconnaitre son cousin. Il sentit a l’arrière de sa jambe Gabriel qui tentait de se cacher et abandonna un léger sourire.


- Mon cousin le bonjour vous va ...

Il s'inclina légèrement en s’avançant tant bien que mal, l'enfant a ses basques. Peut etre aurait il du le confier ? Mais il tenait a le présenter a leur hôte, l'enfant pourrait ensuite etre conduit a leurs appartements.
La pièce était chaleureuse et Séverin appréciait le cadre dans lequel les recevait l'Amahir. Nul doute qu'il verrait également Della. A cette perspective il sourit et passa une main affectueuse sur les épaules de Gabriel qu'il encouragea ainsi à paraitre plus sur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Jeu 3 Nov - 16:56

Baronne qui ne savait quoi mettre comme vêtement pour paraître devant son cher cousin, son confident, son frère plus que le vrai.

Grosse !
Le mot était idéalement choisi pour ce qui était de l'image que lui reflétait le grand miroir acheté une fortune à un marchand de Venise.
Tellement grosse que même dans une large robe, elle paraissait à l'étroit.
Boudeuse !
La lèvre inférieure trahissait sans détour l'était de bouderie dans lequel se complaisait l'épouse du Baron.

Les premiers temps, il (le Baron) avait semblé heureux de l'annonce de la venue future, si Dieu le voulait, d'un héritier. Tellement heureux que Della lui avait caché le martyr qu'elle vivait quotidiennement, malade perpétuellement, ne supportant aucune nourriture, aucune boisson, vomissant davantage que ce qu'elle ingurgitait. Il faut dire que l'éloignement des époux avait aidé à cette petite menterie délicate. Dans un second temps, celui de la guerre, l'enfant était passé au second plan. Le premier étant de rester en vie. Ce qui, nous le savons désormais, avait été une réussite, si l'on oublie la jambe à jamais folle de l'Amahir qui ne ferait jamais sauter son enfant sur ses deux genoux.
Le futur père revenu, il semblait à présent las de l'état de son épouse, comme si elle tardait trop à pondre ce môme qui porterait son nom et son héritage à bout de bras. Encore, si elle avait pu intervenir sur le délai de livraison, l'aurait-elle fait depuis belle lurette, pour se délivrer de ce fardeau que d'aucuns se plaisaient tant à porter aux nues. Qu'ils le portent, tiens, eux, ce ventre difforme !

Dans un geste découragé, elle envoya valdinguer une énième robe qui se retrouva en boule, par terre.
Un long soupir plus tard, elle se décida à paraître dans une chainse à manches longues de couleur ocre, rehaussée de broderies celtiques et se promit de faire brûler encore plus de cierges pour implorer le Très Haut de la délivrer rapidement...se demandant quel péché elle avait bien pu commettre pour autant souffrir.
Martyr !

Courage, ne fuyons pas, derrière cette porte, il y a Séverin !
La seule pensée de revoir son parent, un des derniers qu'elle tenait encore comme tel, lui fit un bien fou.
L'enfant tressaillit dans son ventre et malgré toute la réticence qu'elle éprouvait pour cet être même pas encore fini, elle le caressa doucement avant de pousser la lourde porte du bureau.

Séverin avait changé.
Le temps avait affecté ses traits, ses cheveux...mais son regard était le même !
L'enfant accroché à ses jambes attira son attention, il ressemblait un peu à Charles, un peu à Ode, un peu à Kiss et même à Séverin, sans doute à elle aussi.

Elle entra plus avant, rejoignit le groupe, cellule familiale.

Séverin ! Cher cousin...comme je suis heureuse ! Un regard vers Kéri Chéri, un autre sur Gabriel
Est-ce l'enfant de Ode ? Le petit Gabriel ? Ciel...
Hé oui, Baronne, le temps passe...regarde-toi...et tu verras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Ven 4 Nov - 0:53

Le visage du renart s’éclaira lorsqu'il entendit la voix de sa cousine qui entrait.
Il ne put pas manquer les changements morphologiques qui la marquaient a présent. Elle était bel et bien grosse et cela emplit le renart de bonheur.
Il sourit, ce qui ramena quelques couleurs a son visage entouré de mèches blondes et argentées.


- Della... Ma chère ! je suis tout aussi heureux de vous revoir! Vous êtes resplendissante!

Il lui trouvait une aura particulière et lui saisit la main délicatement pour y poser un léger et fraternel baiser.
Si ce n’était sa retenue naturelle il l'aurait bien prise dans ses bras.
Il poussa doucement Gabriel en avant et d'entendre le nom de sa défunte sœur lui lança dans la poitrine.


- Oui... c'est Gabriel... allons, présentez vous Gabriel...

L'enfant restera timide, se contentant de poser sur sa tante un regard curieux.
Le renart lui passera la main entre les meches blondes dans un geste paternel.


- Il est fatigué, le voyage a été long.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Ven 4 Nov - 20:25

De manière plus qu'évident, le Baron s'était levé, et avait salué son parent comme il se devait. Il avait de même accordé un regard tendre sur l'enfant. Pour sur, le jeune Montpipeau ferait un père gâteau, ou un frère gâteux, pour ses propres enfants. Il avait, avec son épouse, élevé Charles comme son propre enfant, son héritier serait éduqué comme un prince, et Gabriel rejoindrait sans doute bientôt la "fratrie".
Ce fut d'ailleurs l'occasion pour l'Amahir de rebondir, quand le Triste évoqua la fatigue.

Et j'espère qu'il ne fut pas trop inconfortable. Si vous le permettez, mon cousin, je pense que l'on aura à coeur de mener ce jeune homme à ses appartements, et il pourra y rencontrer son cousin Charles.

"On", c'était un valet qui mènerait l'enfant jusqu'à l'étage des héritiers, où une nourrice le prendrait en charge après un certain nombre d'explications sur la provenance de cet énième gamin.
Enfin, Keridil se rassit, invitant son épouse et Séverin à faire de même. Il allait croiser machinalement les jambes, quand la douleur l'en empêcha, puis, impatient d'en venir au fait, il prit la position d'un homme de tête, soit droite, et enfilant son costume de Grand Ambassadeur qui fait passer un entretien, il se masqua d'impassibilité.
La transformation était une chose que le monde n'entrevoyait pas, mais l'occasion s'y prêtait. En son office, Keridil était un autre homme.

Séverin, je pense qu'il nous faut en venir aux faits. Je suis ravi que vous ayez accepté ma proposition, et Della l'est aussi. Il est délicat de prendre à son service quelqu'un de son sang, c'est une évidence. Comment traiter une personne qui vous est proche ? Certes pas comme un laquais.
Julien, mon précédent serviteur...

Et à son évocation, Keridil dut retenir un soupçon d'amertume.

...offrait un service plus que polyvalent. D'abord simple page, il m'a fait, et sans contestation, office de valet de chambre, de secrétaire, de clerc, mais aussi de confident, et d'ami. Parfois, je lui offrais l'intendance de mes terres de Bréméan, et le rôle d'écuyer.
Je ne vous en manderais sans doute pas tant. Ce que j'attends de vous, et j'espère que cela rejoins vos prétentions, est essentiellement un rôle de clerc et de secrétaire. Vous aurez une matrice de mon sceau, et rédigerez certains actes. J'entends que vous m'accompagniez en voyage, et que vous me rendiez compte de vos actes extérieurs.
Je me refuse cependant à vous traiter comme un serviteur de basse extraction, vous n'êtes pas issus de la fange. Il me plairait que vous mangiez à notre table, participiez à l'office à nos côtés, et vous logerez dans des appartements un peu plus...privés, que ceux des gens de maison.
Gabriel restera sous votre garde et nous ne prendrons pas de décisions pour lui. Et si le Très Haut vous garde auprès de nous jusqu'à ce que notre héritier soit en âge, nous aimerions que vous lui serviez de précepteur. Peut-être Charles et Gabriel pourraient-ils recevoir quelques uns de vos enseignements, par ailleurs.
Mais peut-être avez-vous également des exigences ? des attentes ? Sinon je me ferais un plaisir de vous expliquer plus précisément vos tâches et nos habitudes.

Méthode Keri : tu déballes tout d'un coup, et tu t'inquiètes de remballer une fois ceci fait. C'est un moyen clair de se faire entendre et comprendre parmi d'autres. Et une fois débarrassé des choses déplaisantes, l'on peut faire servir le Chablis, ou le Beaumont.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Dim 6 Nov - 6:43

Le renart fut soulagé lorsque l'Amahir proposa d'emmener l'enfant.

- Voila qui est fort avisé mon cousin. Gabriel ? vous pourrez vous rafraichir et vous reposer.

Le jeune Gabriel devait être rompu si lui même l’était, et puis les deux hommes avaient à parler de choses sérieuses qui n’intéressaient nullement l'enfant.
Aussi le couva t'il du regard jusqu’à ce qu'il ne disparaisse suivi du Valet qui l'accompagnait.
Le bourguignon lâcha un soupir, puis s'assit enfin.
Un sourire illumina encore son visage trop pâle lorsqu'il croisa le regard de Della. La grossesse lui allait vraiment bien. L'Amahir devait aimer les enfants, a en croire avec quelle chaleur il traitait Gabriel, Charles, les tristes enfants Volvent trouvant chez leur oncle un refuge confortable. Et bientôt il serait père. Séverin espéra que cette paternité n’altère pas ses relations avec les autres enfants. Keridil semblait homme de cœur, cela n'arriverait sans doute pas.

Le renart fit l'impasse sur ses pensée pour se concentrer sur ce que lui expliquait l'orléannais prolixe.
Le visage soudainement fermé, il saisissait les fonctions qui lui seraient confiées et hochait la tête. Il n'aurait pas à souffrir de reprendre le flambeau d'un valet de plus basse condition, de cela il était reconnaissant a l'Amahir, car si le renart acceptait l'idée de travailler, il lui restait un fond de fierté originel .
Lorsque son cousin eut fini son monologue le renart apposa un ultime hochement de tête.


- Permettez moi mon cousin de vous remercier vous ainsi que vous ma cousine pour votre accueil et votre sollicitude. En vous écrivant, je n'en escomptait pas tant et je suis honoré autant que touché que vous preniez a coeur de nous soutenir Gabriel et moi.

Le renart d'habitude peu bavard s'épancha en remerciements, sincères avant de poursuivre.

- Les taches de Clerc et de secrétaire sont a ma portée, et je suis tout disposé à prendre service des qu'il vous plaira. Lorsque le temps me le permettra je donnerai également des leçons a Charles et Gabriel et si le très haut le permet à votre héritier prochain selon l'orientation qu'il vous conviendra.

Il marqua une pause.

- Je n'ai d'exigences aucune mon cousin, comment pourrai je en avoir? les conditions que vous m'offrez vous honorent et me conviennent amplement. J'ai vécu la vie d'ascète, vous m'offrez plus de confort que je ne m'en suis jamais autorisé.

Il sourit en jetant un regard a Della.

- Je n'aurai qu'une demande ... Elle concerne mon valet Maturin. Cet homme est pour moi plus qu'un simple valet et je souhaiterait pouvoir le garder a mes côtés. C'est un homme loyal, efficace et peu exigeant sinon il m'aurait quitté depuis fort longtemps et je ne doute pas qu'il puisse trouver utilité rapidement...

Apres la question Gabriel qui se trouvait réglée, la question de Maturin tenait à cœur a Severin. Il ne savait si son cousin avait appris par Della sa nature maladive. Le secours de Maturin lui était vital aussi espérait il que l'Amahir accéderait à sa demande.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Jeu 10 Nov - 13:47

Le coeur de Della se serra lorsqu'elle observa l'enfant où le visage d'Ode se reflétait. Della s'en voulait terriblement de ne pas avoir donné plus souvent de ses nouvelles, d'avoir écrit et insisté pour que ses cousins viennent vivre auprès d'elle...Le résultat était lamentable, ils étaient morts, tous les deux, le dieu-soleil Kiss et sa cousine préférée...Della fit un violent effort sur elle-même pour refouler une grande vague de tristesse qui menaçait de noyer ses yeux. Et ce n'est qu'après ravaler sa peine qu'elle put, après le départ de Gabriel, écouter sereinement la conversation qui se déroulait entre son cousin et son époux.

Son regard passait de l'un à l'autre, les comparant.
Tellement différents et si proches malgré tout, dans une certaine recherche de perfection.
Maniaques, tous les deux, à leur façon, précis et cadrés, pour arriver à leur but.
Si la maniaquerie de l'un et de l'autre avait une origine différente, le résultat était le même, ils étaient parfaitement clairs dans ce qu'ils désiraient et leurs paroles étaient sans détour.
Dieu, qu'elle les aimait !
Et elle souriait, doucement, retrouvant le plaisir simple d'un bonheur tout aussi simple : la famille.

La demande de Séverin était légitime, concernant Maturin.
Cet homme était absolument nécessaire à son cousin.
Témoin des affres et des joies de sa vie, il était en quelque sorte son second lui-même.

Sachant que son époux n'en prendrait pas ombrage, Della prit la parole, sur ce sujet.

Cher Séverin, il est bien entendu certain que Maturin peut rester avec vous. Et même, il sera accueilli avec respect et bienveillance. N'est-ce pas, cher Ange ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Mar 15 Nov - 18:39

La nature maladive de Séverin, s'il ne l'avait apprise par Della, l'Amahir avait pu la deviner. Le Renard triste n'avait pas seulement sur le visage cet air d'avoir sur lui le poids du monde, il avait aussi le teint du mal.
Avoir un soutien ne serait pas un luxe.

Bien entendu, je ne m'oppose nullement à ce que vous gardiez serviteur. En revanche, s'il doit être pris en service par notre Baronnie, il sera, lui, traité comme les autres serviteurs, et à moins que vous ayez la bonté de lui aménager un recoin de votre chambre, il couchera avec les gens de maison.
Je ne sais si vous lui payez des gages. Libre à vous, mon cousin, d'user de votre argent comme bon vous semble.

S'appuyant sur son ébène, et sur l'accoudoir de son fauteuil, le Baron se leva.

Je me lève d'usage à cinq heures. Je prends une collation matinale directement aux cuisines, puis je pars, selon mon emploi du temps à Orléans, ou ailleurs. Vous verrez que nos journées au Louvre, puisque Paris n'est pas loin et que nous y avons affaire, sont différentes. Mais le temps vous montrera tout cela.
Ma mie. Que diriez vous de la Chambre de Lachésis, pour votre parent ?

Dans l'aile des invités, la chambre de celle qui distribue les âmes. Grise et pâle. Comme le Renard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Mer 16 Nov - 1:41

Le renart adressa un regard reconnaissant a Della qu'il prolongea pour mieux se délecter des traits de sa cousine. Elle lui avait manqué plus qu'il n'aurait pu penser. Il avait tellement eu besoin de sa présence lorsqu'il avait enterré Ode... oserait il lui raconter les circonstances épouvantables de la mise en terre de sa bienaimée sœur ? oserait il lui raconter dans quel état il avait trouvé le petit garçon qui se remettait doucement ? Oserait il seulement se défaire de ses souvenirs douloureux quand elle même avait perdu une amie chère...
Il sortit de ses pensées et écouta l'Amahir.
Décidément son cousin était homme bon.
Le renard en était profondément reconnaissant.


- Je vous remercie mon cousin. Je garderai donc Maturin attaché a ma personne si vous n'y voyez aucun inconvénient. Je refuse cependant qu'il reste oisif. Aux heures ou il ne me sert pas, je souhaite qu'il puisse trouver utilité.

Il reprit un air sérieux lorsque l'Amahir se leva et se sentit d'en faire autant se levant la tête légèrement basse afin de marquer son nouveau statut.
Il n'aurait aucun problème a être debout pour 5 heures, lui qui dormait peu. Il profitait souvent de l'aube pour prier. Il appréhendait les journées, lui dont les journées bien que longues étaient lentes. Cependant il devait accepter cette vie nouvelle, l'accueillir comme un présent,une faveur d'un cousin qui n’était en rien obligé.
Le renard hocha la tête.


- Je souhaiterais consulter les notes de votre précédent clerc si vous le permettez et...

Question cruciale, quand il était clerc, ils n’étaient plus cousins...

- Comment dois je vous nommer Baron ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Ven 18 Nov - 21:27

Le coeur de Keridil se serra alors. L'évidence venait d'apparaître, et Séverin ne pourrait jamais être Julien. C'est à cet instant que la peine pris la place de la colère et du ressentiment. Le serviteur avait peut-être été bas, lâche, et d'une extraction douteuse, le Baron en avait depuis longtemps fait un ami. C'est la providence qui les avait liés. Keridil Ambassadeur, Julien jeune attaché au service des Ambassades d'Orléans. Deux roturiers au départ.
Plus qu'un valet, Julien avait été le confident, le soutien, celui qui savait anticiper. Avec lui, jamais l'Amahir n'avait eu à exiger, à expliquer, à ordonner. Tout était clair.
Là, à l'ultime question, le brun compris qu'il n'en serait jamais plus de même. Jamais plus, il ne se surprendrait à faire confession auprès d'une oreille si attentive. Jamais il n'oserait. Séverin était certes son parent, mais il n'était là que pour le servir désormais. Le temps prouverait peut-être que personne n'est irremplaçable, cependant.

Et là où Julien aurait su, il fallut dire :

Excellence, cela sera bien.

Là où Julien aurait pu dire, en de très, très rares occasions, "Keridil". Là où Séverin ne pourra jamais.
L'Amahir déglutit, après avoir été un instant pensif, puis inspirant, il remis sur ses visage le masque de la cordialité, celui de la mondanité.

Peut-être souhaitez-vous visiter nos terres ? Ou bien d'abord vous reposer un peu.

Le choix était double : les écuries, ou les appartements ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Sam 19 Nov - 13:47

Ciel, comme ils se ressemblaient, ces deux-là !
Différents et pourtant...l'un comme l'autre d'une sensibilité exacerbée, d'une certaine timidité retenue qui parfois, les muselait, les obligeant au mutisme lorsque l'effusion aurait été de mise.
Et elle, elle les aimait tellement.
L'un était presque son frère, plus frère que le frère ne l'avait jamais été. Proche, tellement proche, et semblable à elle aussi, par ce sang qui inondait leur coeur.
L'autre, choisi et aimé, chaque jour davantage, à ses côtés, elle se découvrait femme, épouse, bientôt mère...et heureuse.
Ecorchés qu'ils étaient, chacun portant le fardeau que le Très Haut leur avait attribué, elle les observait.
Le cousin ouvrait une voix, sans précipitation, vers un lien qui deviendrait peut-être amical.
L'époux, reculant comme devant un feu qui l'aurait déjà mordu, couchait un obstacle qu'il ne fallait pas franchir.
Séverin, en attente d'un lieu où vivre sa paix et Kéridil, en attente d'une ombre toujours là, fidèle pour accueillir ses moments d'intense réflexion.

Oh oui, elle les aimait !
Et elle les imaginait, l'un et l'autre, elle savait qu'ils se trouveraient, finalement. Il suffisait de laisser faire.

Elle sourit. Satisfaite et heureuse, confiante.

Si vous le permettez...Elle se leva...Je vais donner quelques indications pour le repas...il sera festif ! L'arrivée de mon cher cousin le vaut bien.
Et devinant la protestation de Séverin, elle leva la main...Ici, les repas sont mon affaire ! Dit-elle en lui souriant.

S'approchant de son époux, elle posa un baiser sur sa joue.

A tout à l'heure, cher Ange.

Et à Séverin, elle fit une accolade fraternelle avant de s'en aller...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   Lun 21 Nov - 16:39

S'il avait été comme le commun des mortels le renart aurait eu a la face une mimique légèrement cynique a mesure que sa nouvelle condition s'imposait à lui.
Au lieu de cela, il resta indifférent, le regard métallique n'exprimant ni chaleur, ni froideur lui qui pourtant savait réduire ses semblables au silence par la sécheresse de ses manières.
S'il renonçait ainsi a son indépendance, s'il acceptait le poids d'une existence "normale" c’était pour renouer avec la vie, lui qui souvent avait dansé sur une corde tendue entre les deux bords d'une existence pesante.


- Bien, excellence.

Si son corps brisé et fébrile eut pu frémir à l'idée de prendre un peu de repos, le renart n'en laissa rien paraître. Il ferait honneur a son hôte avant tout.
Sans répondre il regarda Della, lui sourit alors qu'elle le réduisait au silence. Comment lui dire de ménager ses efforts, lui qui mangeait si peu, si mal... Encore une fois, le renart se tut et répondit a l'accolade. Plus tard, les deux renarts auraient bien un moment tranquille pour se retrouver après cette longue séparation qui semblait avoir été le théâtre de bien des changements pour sa désormais double baronne et future mère de cousine. Elle rayonnait et cela était bien l'essentiel aux yeux du Bourguignon.

Redevenu impénétrable son regard s'adressa à Kéridil.


- Je pense qu'il n'est de meilleure entrée en matière que la visite de vos terres, excellence, si tant est que vous voulez bien m'en faire l'honneur.

Il inclina a nouveau la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Un Renard au service d'une Fouine   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Un Renard au service d'une Fouine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» renard
» Coq attaqué et bléssé par..? (renard? Rat des champs? ??)
» besoin de savoir si attaque de renard ou pas
» Le renard ou la fouine sont venu cette nuit...
» EcolO2 ® Une société de service à domicile écologique ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: Les Appartements du Baron et de la Baronne - Aile Nord :: Bureau Cramoisi - Keridil-
Sauter vers: