Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] L'Oiseau s'est envolé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: [RP] L'Oiseau s'est envolé   Ven 18 Nov - 21:20

    Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J'ai reçu un télégramme de l'asile : "Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués."
    Cela ne veut rien dire. C'était peut-être hier.

    Albert Camus. L'étranger


Tard. Très tard. Ou tôt. Très tôt. Depuis cette étreinte, dans les bras forts de Lexhor, Keridil n'avait fait que errer. Il avait d'abord pleuré. Larmes chaudes et lourdes. Nombreuses. Il avait ensuite nié l'évidence. Ne pas voir le corps, c'était ne pas y croire. Une heure durant, il avait vaqué à de futiles occupations, à un divertissement désintéressé, à tuer son ennui.
Non, il ne fallait pas penser à la mort, il ne fallait pas resté confronter à la condition du mortel. Et puis l'enfant avait tourné en rond. Orléans, c'est grand, il en avait arpenté les rues fraîches, à pied, longtemps, s'arrêtant quand sa jambe le faisait souffrir.
Il avait donné congé à ses laquais, à son cocher. Ils ne pouvaient rien lui objecter, avec un motif pareil à la mélancolie, mais ils avaient l'air mécontent. Il leur avait même dit : "Ce n'est pas ma faute". Enfin, il avait pensé que ce n'était pas à lui de s'excuser, mais à eux de présenter leurs condoléances. Ils le feraient sans doute en le voyant en deuil. Pour le moment, Maman n'était pas encore morte. Tout serait différent après les funérailles, quand cela aurait revêtu une allure officielle.
Quand la nuit était tombée, il était allé près du Lac.
Plus tard, il avait trouvé un convoi pour Meung. Il passerait par Montpipeau.

Tard. Très Tard, le Baron pénétra dans la Chambre d'Héra. Déesse blanche. Chambre d'argent, où était allongée une épouse à la chevelure d'or. Son souffle était régulier. Elle était paisible.
S'il avait eu moins de chagrin, s'il avait été là pour l'admirer, il ne l'aurait pas éveillée.
Mais Keridil, tenant une chandelle, approcha du lit, déposa son bâton sur un fauteuil, qui déjà tenait une chemise bleue.
Il observa un temps le teint si pâle, si beau de sa belle, puis s'installa sur le drap de soie. Tendre, il remonta sur ses épaules la peau qui avait glissé sur le sol, avant d'avancer ses lèvres sur les joues froides.

Lorsqu'il put parler, chose qu'il avait évitée toute la soirée, il dut réprimer un sanglot. Il déglutit, et la voix tremblante, il l'appela.


Della...Della...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] L'Oiseau s'est envolé   Sam 19 Nov - 13:30

Elle avait attendu le retour de Kéridil, il s'éternisait ce jour, elle ne savait trop où.
Puis, raisonnablement, elle s'était couchée, ménageant ses forces pour l'enfant.
Alors, avait commencé la lutte pour l'arrivée du sommeil...

Ce n'est qu'à coups de tisane à répétition que la future mère avait réussi à trouver le sommeil.
Etait-ce l'angoisse de la naissance qui approchait ? Ou la nervosité que lui procurait la vie oisive ? A moins que ce ne soient les tracas de la guérison lente de son époux ? Peut-être un condensé de tout...

Au final, le corps, épuisé, avait cédé. Morphée avait enveloppé de ses bras confortables, la femme maintenant paisiblement endormie.

La voix bien aimée résonnait au fond d'un rêve, au bord d'un étang aux eaux calmes, alors qu'ils s'ouvraient ensemble à une réalité d'avenir, tremblants encore de leurs sentiments tout neufs.


Della de Volvent...
Acceptez vous de devenir bru de Lexhor et Naluria, et surtout de devenir mon épouse ?


Oui. Oui, Kéridil...

Tiens, c'était bizarre, la voix n'avait pas le même timbre que dans le rêve, elle était beaucoup plus...triste, profonde...presque plaintive.
Cela tracassa la Belle qui passa du dormant au...lever de paupières.
Diantre !

Kéri...? Kéri mais qu'y a-t-il ? Dit-elle en quittant le douillet des couvertures pour se tenir assise dans son lit.
Le visage de son époux était grave, ses traits tirés et son regard tellement...

Quelque chose est arrivé ?
Sa main se posa sur celle de l'époux aimé, tandis qu'elle lui souriait, doucement, pour l'apaiser. Oui, il se passait quelque chose de grave...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] L'Oiseau s'est envolé   Sam 19 Nov - 17:36

    Christos mourut après des heures d’agonie… agonie pendant laquelle il priait le Très Haut et regardait les hommes écrasés au sol. C’est le soir seulement, alors que l’air fraîchissait et que le ciel s’assombrissait, qu’il rendit l’âme dans un soupir.

    Alors, du ciel, un grand rayon de lumière transperça les nuages sombres et menaçants et vint auréoler le corps de Christos. Sans que ne disparaisse ce halos de clarté, les cieux se mirent à gronder, et soudain des éclairs terrifiants vinrent frapper la terre comme pour la punir d’avoir laissé perpétrer ce crime atroce… Dans un effroyable déchaînement de violence des éléments, une pluie battante se mit à son tour à tomber, chassant les Romains de la colline des condamnés et imbibant le sol, comme pour le laver du sang de Christos ; ce sang que l’on vit bientôt ruisseler de la butte, mêlé à celui des deux autres condamnés, à leur sueur et à leurs larmes.

    Livre des Vertus, Vita de Christos, Chapitre 16.


Les lèvres roses du Baron se muèrent en une laide grimace, avant que l'Amahir ne les force à se tenir en une moue. Se retenir pour éclater.
Le sanglot vint, et jaillirent les larmes quand le visage blafard du brun tomba sur la poitrine, douce, de la future mère. L'enfant pleurait la sienne. Ses bras vinrent enserrer ceux de l'épouse, fort, très fort. L'étreinte était réconfortante, le contact physique nécessaire. Comme il avait serré son père.
De ses yeux, l'on pouvait voir partir une fine route, qui trouvait sa fin sur le menton, dans les poils durs de sa barbe jeune. Là perlaient quelques gouttes.
Lorsqu'il releva la tête, Keridil renifla. Son regard ne remarqua pas qu'il avait trempé, un peu, les draps et le linge de Della.
Ses mains prirent les siennes, comme pour lui dire d'être forte. Mais qui avait besoin de force en cet instant, si ce n'était lui ?

C'est fini.

Oh, bien sur qu'elle comprendrait. Elle savait l'état de sa belle-mère. Mais il fallait le dire, il fallait extérioriser l'horreur, l'inavouable. Il fallait le dire. Keridil ne pouvait garder sa peine pour lui, en parler était à la fois une douleur et une délivrance. Comme lui ôter un poison qui, malgré tout, laisserait une trace en brûlant la peau par laquelle on l'aurait extrait.

Mère. Ma mère est morte.

Naluria n'était plus, et plus jamais elle ne serait. Son corps glacial serait bientôt ramené sur ses terres.
Son corps. Irait-il seulement le veiller ? Avait-il déjà veillé une dépouille ? Ne serait-ce qu'une enveloppe charnelle, vide d'âme ? Non.
Ce serait la certitude qu'elle est là, encore, ne serait-ce que le temps qu'on l'enterre et qu'elle disparaisse dans cette boîte. Sous terre.
Aller la voir gésir sur un autel de pierre, ce serait comme aller la voir malade, mais vivante.
Et là, le sanglot reparut. Avait-il seulement dit à cette femme qu'il l'aimait, avant qu'elle meure ?
Et cette pudeur à le dire disparut. C'était un non-sens que de craindre de dire aux gens qu'on les aime. On le regrette à leur départ. Mais s'il l'avait dit, déjà, des milliers de fois à son épouse, il le lui répéta encore.
Le lendemain, il le dirait à ses frères, à son père. Parce que le dire avait un sens, et que se taire n'en avait pas.
Ses lèvres se posèrent sur celles de Della, parce qu'il fallait qu'il trouve un divertissement, qu'il noie son chagrin et sa peine. Et si elle le voyait ? Oh oui, il y pensa, qu'elle était là, omnisciente. Mais il ne cessait plus d'embrasser son épouse, frénétique et en larmes.
Il avait besoin d'amour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] L'Oiseau s'est envolé   Sam 19 Nov - 22:18

Elle le serre, fort, plus fort encore, comme elle le fera avec leur enfant, comme une mère le fait, comme une femme le fait, fort et tendrement à la fois. Au creux de son épaule, elle le laisse verser sa peine, les larmes que personne d'autre ne verra, et elle caresse les cheveux, descend jusqu'à la joue mouillée avant d'unir ses lèvres aux siennes et de répondre à ses baisers un peu trop ardents qui feront taire le chagrin, en le noyant d'une douce ivresse des sens. Parce que de l'amour nait la vie et que le trépas fait partie de cette vie, alors, la mort est aussi amour. Des frissons qui la gagnent, chauds, si doux...des mains qui courent sur les corps enlacés...un désir de se fondre en un...et lorsque leurs lèvres s'écartent pour mieux se reprendre, souffler son nom...
Kéri...comme un désir à satisfaire...Je t'aime.
Mots intimes, qui retrouvent tout leur sens dans la fièvre de la douleur vive, morts qu'on ne dit jamais assez, qu'elle a souvent eu du mal à prononcer, de peur d'avoir mal...
Je t'aime.
Redécouverte d'un sentiment que l'on a voulu enfouir, qui chauffe les sens alors que l'on pleure un être perdu...Aimer, à en crever s'il le faut, mais l'aimer parce que la mort vient de leur rappeler que demain est parfois trop vite arrivé, que demain n'est pas toujours ensoleillé, que demain...sera un autre jour et qu'aujourd'hui, il faut cueillir l'amour.

Plus tard, lorsqu'ils seront l'un contre l'autre, au chaud d'une intimité si douce, elle découvrira que ses peurs, celles-là même qui l’empêchaient de dormir, se sont envolées aussi et elle sourira à son époux, cherchant son regard.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] L'Oiseau s'est envolé   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] L'Oiseau s'est envolé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon petit oiseau s'est envolé cette nuit au paradis ...
» Au secours ! Petit oiseau envolé dehors
» Bébé martinet est devenu grand et s'est envolé...
» isis notre bébé s'est envolé par la fenêtre!!
» coco c'est envolé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: Les Appartements du Baron et de la Baronne - Aile Nord :: Chambre d'Héra - Della-
Sauter vers: