Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Descendre de la Montagne à cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Jeu 24 Nov - 19:49

Ce cheval, il ne l'aimait pas. Seul Qantor, fidèle compagnon animal, avait su anticiper, comme Julien, le moindre mouvement de Keridil, son moindre désir. Oh certes, cette bête avait été bien piètre en joutes, ou peut-être était-ce son maître qui n'excellait pas, mais en voyage, sur le champ de bataille, en course : toujours l'alezan avait su obéir et comprendre les souhaits de son monteur.

Ce jour, Keridil avait choisi dans ses écuries une créature blanche et tachetée, dont jusqu'au nom lui était inconnu avant de le monter, difficilement. Sa jambe était douloureuse certes, mais lui même avait assez de force pour l'obliger à se taire. L'opium était un remède parfait pour la douleur, et icelle atténuée, il suffisait de souffrir pour serrer le flanc de l'équidé.
Accompagné de Séverin, suivis de deux palefreniers armés en suite, le Baron de Montpipeau allait au pas, parfois au trot, jamais au galop. Tôt, ils quittèrent la forteresse, passant les remparts, traversant les douves. La forêt s'étendait à perte de vue devant eux, jusqu'à Bussy. Loin, l'on discernait les tours d'Orléans, ou du moins l'aurait-on fait si l'été avait été présent et clair. Une douce brume empêchait de discerner les merveilles qu'offrait la Baronnie, les paysages. Bois vastes, champs travaillés et riches, rivières mauves et brillantes.

Séverin, ce que vous voyez en face, cette forêt, est mienne en grande partie. En son sein, l'on trouve un vieux couvent, aujourd'hui abandonné. Peut-être vous y mènerais-je au printemps venu, mais pour l'heure...

Montpipeau frappa, et amorça une descente de la colline vers le Sud.

Huisseau. Ce n'est pas une seigneurie, c'est le village dépendant immédiatement du Château, le coeur battant de Montpipeau. Vous allez voir. Il est vaste et peuplé. C'est de là que sont issus nos gens et nos serfs pour la plus grande partie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Ven 25 Nov - 1:24

Le renart souffrait également, en silence, et sa face blême constituait un leurre efficace, car qui aurait pu différencier cela de son état naturel ? Maturin peut être...
Son dos le lançait. Il n’était pas monté a cheval depuis un moment et son voyage récent depuis la Bretagne bien qu'entrecoupé de pauses imposées par Maturin, avait contribué a lui tasser le bassin et lui courbaturer le corps.

L'air frais l'engourdissait suffisamment pour lui permettre d'ignorer ces maux, mais c'est avec une indifférence affable qu'il découvrait les terres du Baron. Forêt, bois , champs, rivières, les terres étaient a l'image de l'Amahir, accueillantes. Et si a cet instant le renart se prêtait mal au jeu de l'extase et de l’émerveillement, il savait qu'il trouverait son compte auprès de cette nature reposante qui changeait des monastères, offrant plus de liberté et une sérénité plus douce.

Le dos droit le renart gardait donc le silence, balayant de son regard métallique ce que lui montrait le baron. L'évocation du couvent éveilla son intérêt comme pouvait le faire tout ce qui avait de près ou de loin trait au sacré, aux lieux de culte et de retraite spirituelle.
Il hocha la tête et suivit l'Amahir vers le village.


- Votre excellence sait elle combien d'âmes peuplent le village ? Combien de seigneuries compte la baronnie ?

Questions plus polies qu’autre chose.
L'Amahir devait être suffisamment fier de ses terres pour y répondre. Ainsi le renart marquait il par la une forme d’intérêt à la visite, et sortait d'un mutisme dans le confort duquel il aimait se retirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Sam 26 Nov - 1:39

Huisseau compte une petite centaine d'habitants. Cela évidemment n'inclut en rien les Seigneuries environnantes, Rozières et Epieds notamment, qui sont un peu moins peuplées. Rien qu'au château vivent trente personnes, et y travaillent en plus quelques habitants du village.
Pour l'heure, deux Seigneuries me sont validées et acquises, mais je gage qu'il en est bien plus, ce que le héraut doit venir acter en observant les frontières et quelques vieux actes.
Les habitants des bourgs environnant ont des maisons de torchis pour la plupart, mais afin qu'ils ne vivent pas avec leur bétail, j'ai mandé que soient mises en commun les bêtes dans un lieu qui leur est propre. Libre à chacun d'en disposer.
Vous trouverez sur la place du village les annonces. Impôts, servage et autres besoins que je puis avoir. L'usage des fours et moulins est soumis à l'impôt évidemment, et je réclame une partie des récoltes de chacun.

Le cheval blanc avançait. Toujours. Tout en parlant, passionné par l'étude et la variété de ses terres, fier de ses possessions, l'Amahir avait noté en Séverin cette retenue, cette faiblesse. Il l'appréciait. Il aurait de commun avec Julien d'obséquieuses façons, et son air maladif en adéquation avec l'humeur du baron depuis un temps n'était pas pour lui déplaire, mais pour le conforter dans cet état d'esprit. Un homme heureux aurait, à ses yeux, paru indécent.
Enfin, ils arpentaient les rues d'Huisseau, et sur leur passage, quelques serfs et paysans tentaient d'étranges mouvements, des révérences ratées sans doute. A tous, ou presque, le Baron, soucieux de son image, rendit un mouvement de tête. Il devait être craint, certes, respecté bien sûr, mais pour se faire obéir et ne point subir de rébellions, il fallait avant tout être apprécié du peuple.

L'on produit essentiellement du blé, ici. La Beauce en est riche. Et le village compte quelques artisans. Les revenus de la Baronnie sont confortables, et compensent les quelques pertes que je subis avec Bréméan, seigneurie que je tiens de mon père. Elle est peu peuplée, mais son château est coûteux.

Clipiticlop.

Là bas, cette pierre est sacrificielle. La justice y est tranchée, si je puis dire.

Quelques pieds plus au sud, ensuite, apparut devant eux la Mauve de la Détourbe. Une douce rivière, qui bien que traversant le village, n'avait pas été aperçue de leur chemin.

Voici l'une des Trois Mauves, les trois rivières qui ornent et baignent nos terres. Celle-ci prend source chez le Baron de Meung, un ami de mon père.

L'Amahir tendit le bras.

Là-bas, lorsque le soleil est à midi, l'on aperçoit quelques tours de garde. Meung, Beaugency.
Ce sont des joyaux, Séverin. Les terres qui nous sont offertes sont certes des honneurs, mais là où d'aucuns n'y voient qu'un toit et un titre à faire ronfler, j'y vois des lieux où devront vivre des générations d'Amahir. La valetaille, les gueux ne représentent rien à côté de ces merveilles. Ils les exploitent, et n'en voient pas la richesse. Ils sont tellement terre-à-terre.

Naïf ou cruel ? Allez savoir.

Au printemps, vous verrez, Montpipeau sera magnifique. Je ne l'ai vue qu'à l'été, elle était déjà grandiose.

Le Baron entra dans une contemplation tout à fait incorrecte, puisqu'il était accompagné. Après un moment de silence. Il offrit un regard au renard triste.

J'aurais aimé que ma vassale soit ici. Au Nord du château, au delà du Mont, se trouvent les Seigneuries dont je vous parlais. Nous irons peut-être les voir, lorsqu'il viendra le temps d'en réclamer les parts et d'en vérifier la gestion. J'y tiens.
Souhaitez-vous rentrer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Lun 28 Nov - 1:06

Le renart écouta parler le baron.
Toujours cet air indifférent transparaissait sur son visage, mais en retrait du Baron il resta discret, acquiesçant par de brefs mots sans risquer de froisser l'égo de son hôte qui l'impressionna quand a la connaissance qu'il avait de ses terres.
Peu de Nobles s’intéressaient vraiment a leurs terres, se contentant d'en confier la gestion a un intendant tout en jouissant des bénéfices retirés.
Keridil semblait bien plus préoccupé et a la manière dont il saluait ses gens, le renart ne put retenir un léger sourire.
Il releva la tête regardant devant lui sans plus se soucier de ceux qui devaient se contenter du salut de leur seigneur et maitre.


- Je suis impressionné excellence, vous maitrisez fort bien la gestion de vos terres.

Bien qu'il pensât au fond de lui qu'un double baron devait bien avoir quelqu'un pour gérer tout ceci d'autant plus qu'il avait a charge les ambassades royales également. L'intendance... une matière qu'il avait expérimentée voila plus d'une décennie alors qu'il n'était encore que trop jeune. Si le Baron de Montpipeau attendait de lui cette compétence supplémentaire il allait lui falloir démontrer une connaissance parfaite des terres de son hôte et il sut a cet instant qu'il reviendrait souvent sur ses pas, sans doute accompagné de Maturin.
Un doute assaillit alors le bourguignon. Avait il les épaules pour le poste ? combien le baron attendait il de lui ?

Travailler pour des personnes du cercle familial impliquait une notion supplémentaire celle de ne pas décevoir et cela d'autant plus qu'il était de la famille de Della. Le renart eut une grimace préoccupée et soupira avant de redresser les épaules.


- Je serai bien sur ravi de découvrir vos seigneuries une fois le printemps venu. Qui est votre vassale ?

En éludant la question du retour, le renart en laissait la décision au baron.
Il était certes éreinte et il lui tardait de prendre un peu de repos, mais il venait de prendre ses fonctions et cela le rapportait à à présent mettre entre parenthèse ses propres désirs, ses propres souhaits, dépendant désormais de ceux du baron.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Ven 2 Déc - 16:34

Au compliment, qui eut l'effet de flatter l'ego du baron plus que de raison, l'Amahir ne put s'empêcher d'y aller de sa remarque.

Le Très Haut soit loué, je ne suis pas de ces pécores Orléanais qui se prennent pour des nobles, et qui seraient incapable de dire s'ils doivent passer sur des douves pour rentrer dans leur domaine, puisqu'il dorment dans des chaumières en ville et y font cuire du pain. S'il n'en tenait qu'à moi, la Chambre des Nobles d'Orléans serait réduite de bien des sièges.
C'est pour cela que j'exige de mes vassaux de lire les textes du Droit nobiliaire avant d'accepter de devenir tels. D'ailleurs, il me plairait que vous les connaissiez aussi, cela peut toujours servir.

Puis le brun se retourna, observant du lointain les tours imposantes de son château. Le plus grand de l'Orléanais disait-on, et déjà que sa fierté n'avait plus de mesure depuis son ascension sociale fulgurante, il aimait à se rappeler ce détail, et à s'en vanter. C'est comme qui dirait "jouer à qui a la plus grosse".

Quant à ma vassale, il s'agit de la Dame Liloute, ennoblie des terres de Rozières. Elle fut longtemps sous mes ordres aux Ambassades Orléanaises avant de me succéder, et j'aime à la voir comme une disciple. Elle a un potentiel certain. J'escompte que vous ferez bientôt sa connaissance. Par ailleurs, je vais vous faire une confidence, j'ai l'intention ferme de prendre un second vassal en la personne de mon Ambassadeur Royal en Angleterre. L'une de vos tâches sera d'envoyer les invitations. Mais nous en reparlerons.

Le silence s'installa un moment, l'Amahir admirant - encore - ses territoires, avant de faire demi tour.

Oh, et ce cheval m'incommode. J'ai perdu mon fidèle Napolitain en même temps que l'usage plein de cette jambe. Il faudra que vous mandiez à Elisabeth Stilton une monture. Je crois que les Grands Officiers y sont autorisés.

Et clipiticlop, vers le château.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Mer 7 Déc - 1:17

Le renart hocha la tête. Son compliment avait fait mouche et bien qu'indifférent a toute forme de flatterie s'en félicita intérieurement, d'autant qu'il y avait la une remarque empreinte de sincérité.

- J'ai abordé lors de mes études quelques notions de droit nobiliaire. Je m'y replongerai avec intérêt.

Le regard fatigué suivit celui de l'Amahir et se perdit dans la contemplation des tours qu'il avait pu apercevoir en arrivant. Il n'avait que peu regardé, le cahotement de la voiture lui ayant provoqué un violent tournis.

- Le château est imposant, je n'ai pas souvenance d'en avoir jamais visité d'aussi grand.

Encore une fois le renart ne mentit pas bien que d'ordinaire il se serait gardé de tel commentaire. Il lui sembla approprié d'en faire compliment au baron.
Sans vouloir paraitre obséquieux, le renart détourna le regard, écoutant attentivement ce que déclamait le baron.

- Je serai enchanté de rencontrer la dame de Rozières et votre futur Vassal .

Un ennoblissement à préparer. Le renart se le nota mentalement. Il faudrait le soir venu qu'il répète et fasse noter Maturin. Il avait certes bonne mémoire, mais une précaution n'était jamais inutile.
Le renart retint un sourire soulagé lorsque le baron prit lui même la décision de retourner vers le château. c'est donc sans se prier que le bourguignon manœuvra sa monture en fonction.


- Elizabeth Stilton ?

Question rhétorique. il se renseignerait bien, sans doute devait ce etre la directrice d'un haras... a en croire la mention faite aux officiers royaux, sans doute le haras royal ...

- Quel type de destrier montiez vous ?

Parlons bien, parlons cheval et notons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   Ven 9 Déc - 20:41

Du droit nobiliaire ?

Mazette ! ne dit-il pas.

Vous m'en voyez ravi, c'est un apanage que n'ont pas même certains nobles.

Les compliments furent ensuite accueillis avec tout l'orgueil dont était capable le Baron, et c'était là peu dire.

Mon futur vassal est pour l'heure sur les mers. Il rentre d'Albion. C'est un homme que je trouve taciturne et secret. Je ne dirais pas que c'est un ami ou un proche comme peut l'être la Dame de Rozières. Il faudra user avec lui d'égards plus distant. Si nous l'anoblissons, c'est pour le simple mérite et la certitude qu'il vaut mieux avoir un personnage de sa trempe à nos côtés que dans le front d'en-face.

En effet, le choix de Sindbad pour tenir Epieds n'avait pas coulé de source. Si Liloute alliait à un grand mérite une connivence certaine pour le Baron, l'Ambassadeur Royal était lui plus protocolaire, et entretenait des relations froides, purement officielles.
Un temps, Keridil avait craint les vues du Theodoros sur sa place, sur son prestige, et alors il avait décidé que se l'attacher, le rendre dépendant d'un serment vassalique le prévaudrait de tout revers.
En faire un proche, si cela devait arriver, serait un bonus évident, mais là n'était pas le but intrinsèque de la manœuvre.

Elizabeth Stilton est le Premier Ecuyer Royal. Elle est, entre autre, chargée du haras de Sa Majesté, et de la reconnaissance des montures nobles.
Je montais un alezan napolitain. Une merveille, fidèle et endurante.
Vous savez, avoir un cheval, c'est former une équipe. La perte de Qantor fut aussi difficile que perdre cette jambe. Même sans elle, il aurait toujours su me porter. Cette créature de rechange ne m'épargne aucun effort, elle n'anticipe rien, et elle rechigne !

Le brun eut un regard déçu sur sa monture.

Vous manderez au haras un cheval que je puisse monter régulièrement, tant en apparat qu'en joutes. Un animal résistant et rapide. Vous constaterez que j'aime les galops en forêt.

Ce disant, il tira bride et fit demi-tour, prêt à repartir. Il allait frapper et diriger une course quand sa cuisse l'en dissuada, il afficha une grimace.

En rentrant, vous pourrez prendre vos quartiers, mais avant cela, mandez moi un bain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Descendre de la Montagne à cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Descendre de la Montagne à cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Descendre de la Montagne à cheval
» Ptit suisse
» "Le Shagya" cheval Arabe..
» Muscler le dos de son cheval
» DYNAMIC cheval d'indien...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Mont Pipeau :: Les Mauves-
Sauter vers: