Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Montpipeau à Epieds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: De Montpipeau à Epieds   Jeu 15 Déc - 1:22

Depuis quelques temps déjà, le Château de Montpipeau avait revêtu ses couleurs d'hiver. L'on avait rangé les tapisseries de chasse, les pastorales antiques ; les tentures aux couleurs chaudes avaient été remplacées par du sinople, du gris endeuillé, du bleu, qu'il soit ciel ou roi. Les feux brûlaient en tous endroits de la Citadelle, l'on avait fait porter des peaux supplémentaires de tous lieux.
Le vent battait allègrement les oriflammes du Baron, plus loin, sur les Tours. L'eau des douves était sombre, et glaciale. Les pluies avaient nourri les Mauves, qui par endroit quittaient leurs lits.
Le vent s'engouffrant dans les oubliettes glaçait les couloirs, et l'on avait scellé les sous-sol.
Le départ des barons annoncés, puisque Della souhaitait revoir sa Bourgogne, quelques meubles avaient déjà entamé leur route vers Seignelay.

Mais malgré l'extinction qu'apportait le solstice, le foyer était en ébullition. Aux cuisines, poulardes et cygnes étaient rôtis. Les bougies et les torches avaient été changés, les rideaux tirés laissaient entrer toute la lumière du ciel dans le Grand Hall, et dans la Salle du Trône.
L'on avait déroulé un long tapis vert, et au dessus des Trônes baronniaux, l'on avait ajouté un oriflamme, celui d'Epieds en Beauce.
Chacun le savait, le Baron prenait vassal ce jour.
Sur les tables, de part et d'autre de la pièce, des plats attendaient d'être emplis de victuailles, des coupes attendaient leurs carafes d'argent.
L'on avait fait monter vin de Chablis, vin de Beaumont, Saint Pourçain, Gienlain, et bière de Beauce.

Les deux cheminées crépitaient, et les flammes en leur sein se reflétaient sur la Couronne Seigneuriale, disposée sur un pupitre, en deça des trois marches de pierre qui portaient les Trônes. Un écu serait aussi apporté par le Duc d'Alluyes, une bague avait été ajoutée au doigt de Keridil, brillant d'une émeraude, quand celle de Rozières était un saphir. Montpipeau, lui, avait un rubis, et une ambre, de Bréméan.
Les grandes portes furent ouvertes.

Keridil, dans une cape de vair, vêtu de pourpre et ceint de l'épée de sa mère, la sienne s'étant trouvée brisée avec sa jambe et son cheval, avait déjà pris place. Il attendait Della, il attendait Liloute, il attendait Séverin, Friedrich, et tous ces gens qui donneraient vie au lieu. Trois ménestrels avaient été engagés en extra, l'on avait également drapé les lits réservés aux convives éventuels.
Clément, le fils prodigue, resterait, le temps de la cérémonie, dans ses appartements, avec une nourrice.

Le Baron, de sa superbe, toisa la pièce. Il était puissant à n'en pas douter, ou du moins le croyait-il. Il était tôt, mais vite les carrosses et chevaux seraient à vue, depuis les tours de garde. Avisant un garde placé à sa droite, il ouvrit les festivités.


Que l'on relève la herse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Jeu 15 Déc - 1:46

Un cavalier qui surgit à l'horizon...

Sindbad avait chevauché depuis Fécamp aussi vite que le lui permettait sa monture.

Il avait, depuis deux jours déjà, achevé le périple qu'il s'était de si longtemps juré d'effectuer en terres angloyses. Depuis un jour de novembre 1455, pour être précis, date de son entrée dans la diplomatie française.

Son estomac était quelque peu contracté. Il s'engageait là dans une nouvelle aventure dont il ignorait à peu près tout. Mais lorsque SE Keridil l'avait sollicité pour devenir son vassal, l'homme de Constantinople avait accepté sans l'once d'une hésitation.

"Servir et protéger" lui avait asséné son père adoptif sur tous les tons. Et il s'y était employé depuis son arrivée au Royaume de France. Que de chemin parcouru depuis ses débuts en terres de Guyenne...Mais il en restait encore un long à parcourir.

Sindbad fit ralentir sa monture alors que le château de Montpipeau se dessinait devant ses yeux, une place forte destinée à protéger laboureurs et éleveurs des incursions hostiles, afin qu'ils assurent l'entretien du Baron et de ses vassaux. Pas grand chose de commun avec le manoir de Lady Ghostwriter Rood, à qui il avait rendu visite deux mois plus tôt.

Quand il fut suffisamment proche de la herse, Sindbad descendit de sa monture, qu'il tint par la bride. S'avançant à pied, il passa sous la herse relevée, attendant qu'un palefrenier vienne s'occuper de sa monture.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 16 Déc - 15:22

Liloute, elle, était arrivée dernière le jour de son propre anoblissement. Sindbad était le premier. Pire ! Il était là avant la Baronne, avant le Héraut, avant la moitié de la mesnie du Baron.
Keridil afficha une moue pensive quand on lui annonça l'entrée du futur Seigneur. Il serait ridicule qu'ils patientent tous les deux, se regardant dans le blanc des yeux, en attendant que la fête puisse commencer.

Bon, faites vite chercher la Baronne, Liloute et le Duc d'Alluyes qui doit être en chemin. Ca suffira.
Quant à Sindbad...eh bien...faites-le prier à Ste Dwywai en repentance de ses fautes avant anoblissement, voilà, ça passera le temps.

Et Montpipeau de perdre en bonne humeur, avant de se replonger dans l'observation minutieuse de la couronne Seigneuriale posée sous ses yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aurore87

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 16 Déc - 18:46

Aurore était au château quand un pigeon arriva. Elle ouvra le parchemin et se dit zut de zut elle était en retard pour l’anoblissement de son ami Sindbad. Il n’était pas seulement qu’un ami mais quelqu’un de confiance à ses yeux.

Elle rentre chez elle et se mis à se préparé. Elle n’arrivait pas a trouvé cette fameuse robe qui lui avais été conçu pour des évènements telle que celui-ci. Par contre elle est en retard et se mis à fouiner par tout dans la maison pour la trouvé jusqu’à temps qu’un de ses serviteur lui avise que la robe est à l’endroit où elle l’avait laissé la dernière fois. Elle se prépara et partie pour le Château du Montpipeau.
La température n’est des plus favorables mais elle y arriva quand même

À l’entrée du château la porte s’ouvre et elle présenta son invitation auprès du serviteur. Elle lui demanda le chemin . Aurore suit le chemin que le serviteur lui avait indiqué et avec ses yeux verts elle observa les lieux et les endroits mais elle n’avait pas le temps elle était déjà en retard. A la porte des lieux de l’anoblissement elle arriva vêtu d’une ravissante robe du style Angloyse. Toute timide elle attendit qu’on lui adresse la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 16 Déc - 19:28

- Ma dame la Baronne, le Baron vous fait mander très vite à ses côtés !

Mais oui, mais oui, dites-lui qu'on arrive...Un soupir contrarié ponctua la phrase et le valet de s'en repartir sans demander son reste.

La belle affaire, qu'est-ce que quelques minutes à attendre ? Rien...ridiculement rien devant l'éternité qu'il fallait pour placer sa coiffe sur ses cheveux !
Les hommes n'avaient définitivement aucune patience...à commencer par son Prince Charmant qui dut encore attendre un bon moment avant de voir apparaître son épouse vêtue et coiffée de main de maître.

Une jeune damoiselle était là, qu'elle n'avait pas vraiment souvenir d'avoir vu et qui semblait craindre d'entrer...ce qui se comprenait en voyant l'air maussade du Kéri Kéri Chéri.

Della s'approcha de la jeune femme.

Bonjour damoiselle...et bienvenue.
Je suis Della d'Amahir-Euphor...l'épouse du...hum...
Se penchant légèrement vers la damoiselle, elle baissa un peu la voix : de l'ours que vous voyez là-bas...Un clin d'oeil et emmenant l'invitée, elles marchèrent toutes deux jusque devant Kéridil.
Voyons cher Ange, déridez-vous. C'est un jour de fête, point d'ennui.

Elle laissa lâchement c'est vrai, la jeune femme pour venir prendre place aux côtés du Baron à qui elle glissa : Il me faudra de nouvelles robes, les miennes sont usées. Point ne sera fait aveu que la grossesse aura laisser quelques formes un peu plus arrondies...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aurore87

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 16 Déc - 19:50

Aurore regardas la beauté de la baronne qui s'approchais d'elle. Elle L’écouta très attentivement ce que Della lui disait


Bonjour baronne Della d'Amahir-Euphor , je suis Aurore Vice Chambellan d’Orléans une invitée de mon ami Sindbad .
Elle regardas devant elle quand Della lui montras son époux elle fit un sourire quand la Baronne dit que c’était un ours. Aurore n’avait jamais imaginé le Baron telle que la Baronne lui avait décrit, mais plutôt un homme de fier allure et d'apparence soigné. Il est vraie q’ Aurore ne l’avait qu'aperçue au dernier anoblissement qui a eu lieu. Elle suit Della devant Kéridil et écouta la conversation entre Della et Kéridril. Toute timide elle les laissa discuté entre eux pour ne pas être impoli elle attendit que le baron lui adresse la parole.
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 16 Déc - 21:01

Liloute portait une lourde houppelande de velours noir, rafraîchissement hivernal oblige, serré à la taille par un bandier bleu, couleur de Rozières. La tenue était certes simple, mais les teintures étaient de bonne qualité. Pour une fois, la jeune femme ne céda pas à la tentation des beaux tissus… Après tout elle ne voulait pas faire ombrage au nouveau vassale du baron.

Elle faisait les cents pas… Un peu comme pour retarder le moment de sa venue en salle du trône du château de Montpipeau… C’était la première fois qu’elle allait revoir la Baronne depuis l’Évènement! Et même si elle avait trouvé réconfort dans de divins vins bourguignons… Un des avantages et pas des moindres, de la noblesse sur les gueux, résidait dans l’alcool… Oui mieux vaut s’étourdir dans du bourgogne que dans la piquette! Elle n’arrivait pas à effacer de sa mémoire certaines images de la naissance…

Se décidant enfin, elle se rendit en salle du trône l’air un peu abattu…

En arrivant, elle découvrit Aurore et la Baronne ensemble… A sa plus grande surprise, elle crut déceler un brin de complicité entre les deux femmes… Plissant les yeux et serrant la mâchoire devant le tableau, elle se promit de surveiller sa Vice chambellan préférée de plus près à l’avenir…

Ses yeux se posa enfin sur le Baron… Son sourire réapparut aussitôt, illuminant son visage… Elle s’avança dans leur direction… Ah quelle chose cruelle d’être la vassale d’un estimé ami! Elle réprima donc son envie de serrez le jeune papa dans ses bras pour le féliciter et lui décrocha une jolie révérence sans un mot… La Baronne et Aurore, juste devant elle, s’adressaient déjà au Baron….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 0:08

Une nouvelle fois, Aiguemarine, allait revoir son ami Sindbad.
Mais cette fois, ce serait pour quelque chose de moins formel qu'une entrevue pour un poste diplomatique...Quoique...
Pour ne rien cacher, elle avait été surprise à la lecture du parchemin annonçant l'annoblissement.
Non point qu'il ne soit digne de quitter l'état de roture dans lequel, jusqu'ici, il avait vécu...Bien au contraire.
Mais de ses souvenirs, Keridil & Sindbad étaient de 2 mondes vraiment...différents.
Soit.
Espérons juste qu'aucun n'aient de regrets.

C'est dans cet esprit qu'Aiguemarine pénétra dans la salle du Trône de la Baronnie de Montpipeau au bras de son époux.
Epoux qui avait tenu à ce qu'ils viennent honorer leur ami.
Non pas que cela déplaisait à la Dame de Sarliève ; Mais à la vue de sa mémoire défaillante, elle préférait éviter de se montrer trop en public pour l'instant.

& puis, elle avait autre chose en tête depuis quelques jours : Passer l'An nouveau en Bourbonnais-Auvergne, en comité restreint, à Sarliève.

Quelques personnes étaient déjà arrivées. Elle les gratifia d'un sourire, & resta là...silencieuse...attendant de pouvoir saluer de vive voix les Maîtres des lieux.
Oui, c'est assez rare chez elle, alors on en profite.



Revenir en haut Aller en bas
Nictail

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 1:34

Nic avait tenu à emmener son aimée à l'anoblissement de leur ami Sindbad.
Cela se ferait certainement en comité restreint, ce qui éviterait à Aigue de se retrouver au milieu de trop de monde.
Et voilà donc nos deux tourtereaux entrant donc dans la salle du trône du château de Montpipeau.
Nic avait été surpris que Sindbad accepte cet anoblissement. Non pas qu'il ne le mérite pas, mais plutôt qu'il ne le voyait guère se poser dans un domaine...
Ce n'était pas son style... pour ce que Nic en savait.

Il se tourna vers son épouse et lui indiqua Keridil et Della d'un mouvement de tête.

Là-bas, avec son Excellence Aurore, ce sont Della et Keridil, ce sont les Maitres des lieux.
Keridil a été Chambellan d'Orléans. Tu as pas mal travaillé avec lui.
Della, quant à elle, est Bourguignonne. Elle a d'abord été ton homologue, puis le Chambellan de ton duché d'affectation.

Lui dire, ou ne pas lui dire que ça n'a pas toujours été rose entre elles ?!
Non, la laisser (re)faire connaissance avec chacun, redécouvrir le fil de sa vie.

Il lui prit la main, lui sourit tendrement. Un salut de la tête aux personnes présentes et ils se rapprochent doucement.

Bien le bonjour à vous tous.
Je crois voir que nous ne sommes point en retard.

Eh oui, toute une 'réputation' qui ne vaut rien en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 1:41

A l'entrée de Della, accompagnée du Vice Chambellan Orléanais, Keridil quitta sa contemplation, et se dressa sur son Trône. Il accueillit son épouse d'une main lorsqu'elle vint s'asseoir à ses côtés avant de prier Aurore d'avancer.
Puisqu'elle était la première et que la situation pouvait être gênante, il tint à la détendre.

Excellence, soyez la bienvenue sur les Terres de Montpipeau, que vous connaissez je crois. Vous êtes la première venue ce jour, mais je crois que l'on ne tardera pas à se joindre à nous.
Vous pouvez déjà prendre place dans un fauteuil, et vous servir.

Ce disant, il indiqua les buffets, les fauteuils tapissés, et se tourna vers sa Baronne.

Et je suis tout à fait déridé. Et, oui, moi aussi il me faudra de nouveaux gants.

C'est alors qu'arriva la Dame de Rozières. Elle approcha dignement le trône et fit révérence. Le suzerain la fit redresser.

Le bonjour, Liloute.

S'il appréciait le cérémonial, il goûtait moins la distance, aussi la vassale fut-elle invitée à se tenir à la gauche de Keridil. Lorsqu'elle fut en place, il la fit se pencher.

Tu te sentiras moins seule quand il s'agira de nous représenter. Et j'espère que tout se passe bien avec Della. Je regrette mon absence pour t'aiguiller, viens me trouver quand tu auras un moment, j'aimerais que nous parlions un peu.

C'est là qu'entrèrent Aiguemarine et son époux, que Keridil salua de même qu'il l'avait fait avec Aurore, les invitant également à se repaître un peu, en attendant Héraut et Seigneur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aurore87

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 7:05

Aurore regarda le baron et la baronne. Toujours un peu timide elle sourit et se détend tranquillement elle remarqua l’arrive de Liloute elle fit un grand sourire.

Bien sûr Baron je commence à bien connaitre les Terres de Montpipeau. En espèrent peut-être un jour visité l’immense jardin de se Château au printemps.

Aurore fit une révérence. Elle ne savait pas trop quoi faire mais elle attendit que Liloute s’approche du baron par respect pour elle avant de s’assoir. Car Liloute est une personne qu’Aurore porte en haute estime.

Elle attendit Aigumarine et son Époux arrivée Aurore à envie de sautiller un peu partout mais se retiens mais ses yeux la trahie car elle est heureuse de retrouvé son Excellence Nictail et Aiguemarine ici en ses lieux.Les salue respectueusement.

Aurore les regardas se présenter elle n’osa pas dire un mot. Elle écouta et observas chaque personne qui parlas. Elle remarqua plusieurs choses en regardant la décoration de la salle du trône. L’emblème familial qui était fascinant en lui-même. Aurore n’étais toujours pas assis car elle hésitait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
harpege

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 12:04

Il est de bon ton en ces circonstances qui marquent la vie du futur vassal d'afficher mine réjouie et sourire avenant. C'est donc l'air fort amène qu'Harpège pénétra en la salle du trône de la baronnie, admirant les décors discrets, le ballet des présentations, les robes magnifiques…. Et tentant avec le plus grand sérieux de ne pas laisser transparaitre un air vaguement perdu au milieu de tous ces gens qu'elle ne connaissait point, cherchant discrètement des yeux l'impétrant qu'elle n'apercevait pas plus.

Elle avança d'un pas mesuré jusqu'au trône, et attendit en silence de pouvoir saluer son occupant, ainsi qu'une dame magnifique qui ne pouvait qu'être son épousée.

Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 14:31

Estimant qu'il avait passé suffisament de temps en compagnie de la Sainte Dame de Launceston, Sindbad sortit de la chapelle afin de respirer l'air pur du monde extérieur.

Le diplomate qu'il était goûtait peu la solitude prolongée, et encore moins le retrait du monde extérieur, sauf à étudier quelque dossier. Et puis, qui sait, peut-être de nouvelles têtes avaient-elles fait leur apparition depuis son retrait dans le silence et le recueillement ?

Le Constantinopolitain erra quelque peu dans les couloir du château. Les lieux lui étaient encore peu familiers. Cela viendrait, avec le temps... Fort heureusement, les rumeurs de la réception guidèrent ses pas. Il était tout de même important qu'il soit présent, au même titre que son futur suzerain et le héraut orléanais, bien entendu.

En entrant dans la pièce, il réalisa que son intuition se confirmait : les invités étaient arrivés tour à tour. Il se dirigea d'abord vers ses amis de longue date, Aiguemarine et Nictail :


Bonjour à tous les deux, merci d'être venu en ce jour si...particulier.

Il se serait bien enquis des progrès de la Dame de Sarliève quant au retour de ses souvenirs, mais il se devait d'aller saluer l'ensemble des personnes présentes. Peut-être aurait-il le temps de repasser la voir une fois la cérémonie terminée. Son regard venait de rencontrer celui de l'Amirale de France. Il alla à sa rencontre et la salua d'une révérence.

Merci d'être venu assister à cette cérémonie, en dépit des tâches qui occupent votre attention. Je gage que la surveillance des flots et des ports n'est point affaire aisée au quotidien.

Du coin de l’œil, il s'avisa que SE Aurore87 discutait avec une Dame qu'il ne connaissait point. Cela constituait une occasion d'entrer en matière, ce qu'il ne manquerait pas de faire, une fois SE Liloute saluée. Après tout, ils servaient le Duché ensemble au sein de la diplomatie orléanaise, et allaient tous deux servir le même suzerain. Raison de plus pour renforcer les liens...Arrivé à sa hauteur, il s'inclina :

Mes hommages, Dame Liloute. Vous portez là une tenue qui vous sied à ravir.

Alors qu'il allait se diriger vers SE Aurore87, il se ravisa : faire passer le maître des lieux en dernier pouvait être de nature à le contrarier. L'homme semblait d'humeur maussade. Ne disait-on pas "A tout seigneur tout honneur" ? A moins qu'il ne soit déjà en pensée dans la cérémonie à venir ? Raison de plus pour aller vérifier...Il se dirigea donc vers lui.

Baron, acceptez mes salutations ainsi que la marque de mon plus profond respect.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 17 Déc - 22:50

L’attention du suzerain se porta sur Liloute… Se redressant, elle le salua enfin! Puis prenant place à la gauche de Keri Keri elle se pencha pour l’écouter… Acquiescant de la tête elle répondit discrètement :

Ca va ne t’en fais pas… Et toutes mes félicitations papa! On parlera très vite c’est promis!

Puis elle se redressa et salua les seigneurs de Sarliève… Quand la Baronne de Laguiole, entra dans la salle du trône! La jeune femme était loin d’imaginer Sindbad si bien entouré… Quoiqu’il en soit, Liloute s’inclina pour saluer Harpège.

Et le futur seigneur entra à son tour. Elle inclina sa tête pour le remercier du compliment et le salua avec un grand sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
harpege

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 1:01

Au milieu des nobles atours et des belles tenues, quelques silhouettes se précisaient, puis vint une voix pour la saluer. Elle sourit gaiment à Sindbad, souvenirs de travail, d'échanges et d'aide réciproque, au quotidien, en confiance.

ce jour est d'importance pour vous Excellence, c'est un honneur pour moi d'y assister

Et au fond, près du trône, un autre souvenir s'était fait silhouette, la dame de Rozières, croisée il y a si longtemps déjà, mais qui l'avait reconnue plus vite qu'elle et la saluait gentiment. Harpège s'inclina en retour, agrémentant le salut d'un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5168
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 3:20

Montpipeau...encore et toujours. Le baron avait commencé à jouer du flûtiau et ne pouvait plus s'arrêter. Allait t-il prendre pour vassaux tous les diplomates orléanais? Probablement que non. Il se conterait des meilleurs éléments. Si le père et le fils se ressemblaient en de nombreux points, le père n'était que peu adepte de la diplomatie, ou du moins, il préférait celle du fer, plus franche, que celle de la plume, plus légère.
Mais l'un dans l'autre tout se complétait bien. La maison d'Amahir prenait son essor et sa puissance devenait de plus en plus importante.
Le pater familias, bien qu'encore sous le choc du décès de son épouse, commençait à retrouver sa splendeur. Bien que portant toujours le deuil, il avait opté pour des vêtements au tissu plus riche qu'il y a plusieurs semaines.
Le héraut, puisque c'était à ce titre qu'il se rendait à Huisseau, traversa le domaine et franchit aisément les portes de la forteresse, ou du moins ce qu'il en restait, tant la fouine de Bréméan, que l'on pouvait également surnommer "le coquet", avait travaillé pour rendre le château plus tape à l'oeil, plus confortable. Encore un point de divergence entre le père et le fils. Quoi de plus beau pour Lexhor que de puissantes et épaisses murailles se dressant autour d'un majestueux donjon, symbole phallique par excellence, de la virilité et de la puissance de son propriétaire. Lexhor avait d'ailleurs parmi les plus hauts donjons de la région, et il en était très fier.

Connaissant bien le château, et son fils tout autant, le héraut se rendit directement en salle du trône. C'est que le coquet aimait son confort et jamais ne lui viendrait l'idée d'un anoblissement champêtre. Tant mieux, pensa Lexhor, au moins ils se mettrait du cygne dans la panse et quelques outres de vinasse bourguignone.
Les battants de la porte de la salle du trône étant malheureusement ouverts, le duc ne pourrait goûter à une arrivée fracassante et bruyant comme il les aimait. Il opta tout de même pour l'entrée protocolaire, au moins, il attirerait l'attention sur lui. Au lieu d'entrer tout simplement, il resta planter sur le seuil, attendant qu'un valet l'annonce.
Revenir en haut Aller en bas
aurore87

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 6:49

Aurore regardas l’arrive de son Excellence Sindbad. Elle sourit en le regardant le saluant chacun des invitées qui étaient là pour lui. Elle remarqua une silhouette dans l’entrée qui attendit qu’on l’annonce mais elle ne dit rien toujours dans son coin. Toujours aussi hésitante à s’assoir sur un de ses beau fauteuils. Viens près de la dame de Rozières et s’incline devant elle. Aurore attendit qu’on lui adresse la parole car elle était toujours un peu timide.
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 14:23

Un sourire en guise de remerciement à son époux qui l'aide à recouvrer sa mémoire.
Cela devient plus simple lorsque l'on peut associer un nom à un visage.
& un furtif souvenir lorsqu'il lui parle de Della. Pas forcément agréable le souvenir...
Aiguemarine secoue légèrement la tête afin de le chasser.

& de lui murmurer en retour...

"hmmm, merci mon époux pour ces détails qui me faisaient grandement défaut jusqu'ici."

Enfin, le futur annobli faisait son apparition & Aiguemarine fût touchée qu'il vienne les voir en premier.
Une légère inclinaison de tête vers Sindbad...
Elle aurait tant aimée lui dire plein de choses, mais ce n'était pas le moment.
& puis, il avait pris sa décision.
Mais ils seraient toujours là pour lui, en cas de difficulté...

"Nous sommes heureux d'être là...sincèrement..."

Sur ces entrefaits, le héraut arriva aussi.
Aiguemarine tourna la tête en sa direction.
Lexhor semblait hésiter car il restait sur le pas de la porte de la salle du Trône.
Que se passait'il encore ?!

Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 16:02

Agacée par l'aparté que son époux entretint avec sa vassale, Della détourna le regard pour le poser sur la salle et ses occupants.
Parmi un nouvel arrivant, elle remarqua un sieur qu'elle ne connaissait pas et qui lui, semblait connaître bien du monde puisque ce dernier saluait à tout va, offensant très vilainement les bonnes manières qui veulent que l'on vienne d'abord saluer le Maître des lieux à moins qu'une personne d'une noblesse plus élevée ne soit présente, ce qui ne semblait être le cas...à moins que cette jeune femme, là-bas, qui paraissait un peu timide ne fut vicomtesse ou duchesse...Cela, Della n'aurait su le dire. Elle soupira en secouant imperceptiblement la tête, tout se perdait, hélas, même au sein de la très bonne société. Mais soit. Vivons !

Son regard se reporta sur ses doigts, qu'ils étaient beaux ces doigts, fins et longs...
Une silhouette près de l'entrée la tira de sa contemplation d'elle-même...son Beau Père arrivait !
Della le gratifia d'un petit signe de la main avant d'envoyer un des valets posté près du couple à la rencontre de Lexhor.


Qu'attendez-vous ? Allez donc introduire le Duc ! Bougre d'idiot.

Ah oui, vous avez remarqué aussi comme elle est maintenant de mauvaise humeur, la Baronne ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 16:28

Citation :
Baron, acceptez mes salutations ainsi que la marque de mon plus profond respect.

Sindbad, je suis ravi de vous voir enfin de retour d'Angleterre. Bienvenue à Montpipeau.

Invité d'honneur salué, Keridil chercha un instant la main de sa femme. Cette dernière avait été refroidie par un je ne sais quoi qui tira au Baron un :

Mais enfin déridez-vous, c'est jour de fête.

Pan ! Ca t'apprendra, vilaine.
C'est là qu'entra Lexhor, ou du moins, il se laissa apercevoir. Timidité ? Certainement pas. Mais que pouvait-il bien attendre, on se le demande. Toujours était-il que son retard avait agacé le maître des lieux, assez pour qu'il retint un instant le valet de pied envoyé accueillir le héraut.
Notons au passage que Della termina de glacer son époux.


Si tu veux bien, je te prie d'annoncer Sa Très Grande et Magnifique Grâce le Duc d'Alluyes, Héraut d'Armes de France dit Orléans, en retard pour la Cérémonie.

Le valet parut un brin décontenancé, mais arrivé à la porte, il fit ce que fait tout huissier : il annonce et obéit.

Sa Grâce, Très Grande et Très Magnifique le Duc d'Alluyes, Héraut des Armes de France qui dit Orléans, et qui est en retard pour la Cérémonie.

C'était à peu près ça...
Keri sur son trône se posa un doigt sur les tempes. Un simple valet n'était pas un huissier. Il se leva ensuite pour accueillir son père, de qui il tenait tout son orgueil.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 16:41

Voilà maintenant qu'elle était vexée !
Non seulement le futur vassal ne l'avait même pas saluée, elle mais son époux, celui qui était sensé la protéger de tous les dangers, la chérir, la combler, lui acheter plein de robes et tout et tout, celui-même sapait son autorité !

Les si beaux ongles s'enfoncèrent dans le cuir recouvrant les accoudoirs du fauteuil baronnal et les yeux lancèrent leur terrible regard acier sur le légitime. Et ce n'est que forcée par les si belles manières qu'elle affectionnait tant qu'elle retint un persifflage de derrière les fagots.
A la place...un sourire presque carnassier prometteur d'une vengeance qui se mangerait froide, et tout de suite après, un nouvel agacement par la façon dont cet abruti de valet annonçait BeauPapa d'amour. Demain, il serait congédié ! Le valet, pas BeauPapa.

Della ne bougea pas. Elle attendit la suite, renfrognée, enfoncée dans son si beau fauteuil dorénavant marqué de ses griffes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 18 Déc - 21:01

Tout en présentant ses respects à celui qui, d'ici quelques minutes, deviendrait son suzerain, l'homme de Constantinople jeta un regard à ceux qui l'entouraient. Celles auraient été le terme approprié.

A sa gauche, Son Excellence Liloute, qui semblait ravie de se trouver aussi près de son suzerain. L'honneur était de taille, vu les circonstances.

A sa droite, une Dame qu'il n'avait jamais rencontré, et que Keridil ne lui présenta pas. Sûrement une personne de quelque importance, pour se trouver aussi proche du maître des lieux. Mais en l'absence d'une présentation formelle, Sindbad aurait bien été en peine de savoir de qui il s'agissait, et préféra se tenir coi que de risquer l'impair. Tout au plus vit-il ses ongles s'enfoncer dans l'accoudoir du fauteuil, tandis que son visage restait fermé. Souffrait-elle ? Peut-être la consultation d'un médicastre soulagerait ses douleurs ? Cela tombait bien, il y en avait deux dans l'assistance, et des praticiens de qualité.

C'est le moment que choisit le Héraut d'Armes du Duché d'Orléans pour franchir le seuil de la salle du Trône, annoncé par un valet qui mentionna son retard. Sindbad frémit : il avait eu à son service des pages parfois jeunes, naïfs, inexpérimentés voire maladroits ou fortement imbibés d'alcool, pour certains. Mais jamais, au grand jamais, il n'aurait toléré que l'un d'eux souligne son arrivée en retard. Celui là aurait pu dire adieu à sa fonction. Et, du temps de la splendeur de Constantinople, l'avenir de tels pages se seraient dessiné dans l'obscurité humide d'un cachot. Déjà qu'il soit arrivé que l'on y retrouve des diplomates étrangers...

Sur ces réflexions, le futur seigneur prit sa place. Les choses sérieuses allaient débuter...



_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
yiana

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 19 Déc - 1:16

Elle était en retard ! Yiana avait réussit à se perdre depuis Fécamp, où elle venait de rentrer de son voyage avec Sindbad. Heureusement que les habitants l'avaient aider... Mais cela ne changeait rien, elle était quand même en retard en ce jour si important ! Arrivée chez elle, l'ambassadrice se changea en vitesse et reprit ensuite la route, essayant de ne pas se salir de trop. Elle ne voudrait pas arriver à l'anoblissement de Sindbad habillée comme une mendiante.

La jeune femme passa les portes du domaine sans souçis une fois qu'elle eut décliné son identité, et on lui indiqua le chemin. Heureusement, elle ne se perdit pas une seconde fois... Elle essaya de se faire discrète et salua respectueusement les personnes présentes. Puis, voyant que la cérémonie allait commencer, et après une vague hésitation quant où s'asseoir, Yiana décida d'aller près d'Aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Jeu 22 Déc - 14:01

Et puisque Lexhounet avait du mal - il vieillit le pauvre - à avancer, Keri Keri, en fils aimable et inquiet de la santé de son paternel, fit une traversée de la salle, et accolant le Duc d'Alluyes, il lui glissa à l'oreille :

Promis, je ferais châtier ce valet disgracieux.

Sauf que le pauvre garçon avait agi sur ordre du Baron, et que du coup, punition il n'y aurait pas. Récompense, en revanche...
S'éloignant de l'oreille ducale.

Père, Orléans, vous étiez le dernier maillon manquant à cette cérémonie. Aussi, et avec votre permission, je vais commencer.

Remontant près de son trône, Montpipeau s'éclaircit la voix.

Sieurs, Demoiselles, Seigneurs et Dames, soyez les bienvenus en Terres de Montpipeau pour assister ce jour à l'anoblissement du présent Sindbad. Si nous avons souhaité porter à noblesse cet homme, c'est évidemment pour son mérite, son dévouement pour le Royaume et le Domaine Royal, qui nous a toujours paru digne d'admiration et fait force d'exemple ; c'est aussi pour son conseil toujours avisé. Si nous le savons homme discret, s'il ne s'étale pas en inutile palabre, son mot est toujours juste et bien placé. Nous le savons dévoué à notre personne, et notre confiance, notre amitié lui sont acquises.
Il nous paraissait juste qu'il ne reste pas à l'état de roture, en ce qu'il applique déjà un vivre noblement, il montre déjà un comportement digne du titre que nous lui offrons.

Puis, déposant son regard sur le vassal à venir.

Sindbad Theodoros Apostolakis, voulez-vous tout à fait être notre homme ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 23 Déc - 2:04

Le grand moment était enfin arrivé.

S'approchant de son futur suzerain, l'homme de Constantinople posa le genou droit à terre. Mettant ses mains dans celles du seigneur de Bréméan, il déclara d'une voix forte :


J'accepte de devenir votre homme.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Montpipeau à Epieds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» De Montpipeau à Epieds
» Mariage de Davia Corsu de Villandry et de Séverin Anatole de Volvent
» Une soirée aux saveurs hellènes
» La chambre de Dame Davia
» [Della] La penderie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: La Salle du Trône-
Sauter vers: