Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Montpipeau à Epieds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 25 Déc - 20:32

Voir l'Excellent Sindbad à genoux devant lui ne fut pas sans flatter l'ego du Grand Ambassadeur, qui souffrait d'un complexe d'infériorité, parfois, en lisant les études diplomatiques de son "homme".
Acceptant ses mains, quoi qu'offertes prématurément, le Baron de Montpipeau opina, et offrit un sourire satisfait à l'anobli.

Sindbad, je vous invite, lors à me présenter votre serment.

Point plus de précision. L'Amahir tenait à ce que les mots, les discours soient préparés à l'avance. S'il goûtait l'improvisation pour lui-même, il abhorrait le doute qu'elle pouvait laisser planer quand d'autres la maîtrisaient moins. L'avantage du futur Seigneur était tout condensé en le fait qu'il faisait preuve d'une rigidité parfois déconcertante. Toujours droit, l'on ne pouvait guère s'attendre à une hésitation, à un faux pas.
Sûr, Keridil ne craignait pas de voir son oreille heurtée par un hiatus, la chose serait mesurée et agréable à l'oreille.
Du moins Epieds y avait-il intérêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 26 Déc - 0:06

En retard, le renart hésita a se présenter.
Alors que le baron le devançait dans la salle ou il prendrait vassal , le renart terminait de ranger les documents sur lesquels ils avaient travaillé le baron et lui plus tot.
Et alors qu'il arpentait les dédales du castel Montpipeau il fut pris de violents vertiges. Les marches sous ses pieds se dérobaient et une fine sueur froide perlait a son front pale .

Un instant qui était devenu presque une éternité, une pause qui n'avait que trop duré ou il était resté adossé a la pierre froide.
Il n'avait pas mangé. La faute était sienne. Il rageait intérieurement, et Maturin n'était pas à ses côtés.
Il lui revint en mémoire l'épisode de la sainte chapelle ou il avait secouru son amie Davia de quelques boutehors sucrés qu'il gardait sur lui. Las, il n'en avait pas ce jour, pour redonner a son corps plus de contenance qu'une poupée de chiffon. Il lui fallait donc attendre impuissant que la nature veuille bien l'épargner suffisamment pour accomplir son devoir.

Il se savait en retard, il savait que devant ses vassaux le baron de Montpipeau se montrerait intransigeant.
Pourtant, c'est la tête haute qu'il se présenta enfin a la salle ou comme il l'avait deviné la cérémonie avait commencé.
Toujours nauséeux, l'air extrêmement sombre et pale, il s'approcha discrètement et prit place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 26 Déc - 22:35

Blablabla...être mon homme...blablabla...votre serment...Ciel que cela était ennuyeux !
Toujours renfrognée et enfoncée dans son siège, Della ruminait sa mauvaise humeur.
Il y avait bien eu l'arrivée d'Aiguemarine et de son époux, qui avait attiré son attention, ainsi que celle d'une jeune femme toute timide presque timorée qui n'avait osé trop s'avancer. Elle était toute mignonne d'ailleurs, cette jeune femme...Sans doute encore une ambassadrice. Pensa-t-elle, affutant un peu plus encore cette jalousie sournoise qui la gagnait à chaque fois qu'elle posait les yeux sur la vassale de Kéridil, sur SA vassale ! Car la pauvre Liloute aurait longtemps à souffrir de sa situation.

Tandis que Sindbad allait prêter serment, Séverin entra, presque furtivement. Della comprit bien qu'il ne voulait pas que Kéri porte son attention sur lui. Après tout, arriver en retard, pour un clerc, ça ne le fait pas trop. Etait-ce pour cette raison qu'il était si pâle ? Bien sûr, son cousin n'avait jamais de belles joues bien roses et sa peau était si fine que par moment, on devinait le réseau de ses veines. Mais là...il paraissait vraiment très mal.
La Baronne n'hésita pas plus longtemps et après un petit sourire à son époux, elle abandonna Baron et presque vassal pour venir s'asseoir auprès de Séverin et lui chuchoter :

Et bien, mon cousin, vous paraissez bien las. Etes-vous souffrant ?
Un geste accompagna ses paroles, elle posa sa main sur la sienne...elle était si froide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 26 Déc - 23:32

Sindbad posa la main sur le Livre des Vertus, placé là à cette fin.

Il savait ce qu'il avait à dire.

Durant le laps de temps pendant lequel il était resté à Fécamp, il avait eu tout loisir d'aller jusqu'à Rouen fréquenter la bibliothèque universitaire. Les écrits de Philippe de Beaumanoir et ceux de Fulbert de Chartres lui avaient paru quelque peu abscons, hormis quelques bribes. Il les avait donc complété par la lecture de quelques transcriptions des cérémonies d'hommage au Duc de Normandie, plus clair à son entendement, grâce auxquels il avait préparé son propre serment.

Sindbad savait que son serment risquait de sonner très convenu. Au moment d'entrer dans ce monde de la noblesse, dont il ignorait à peu près tout, l'essentiel était de ne point commettre d'impair, à défaut de faire montre d'originalité.

Et puis, il y avait ce fichu vêtement qui lui serrait le col, tel le prisonnier sentant la corde autour de son cou. Comment pouvait-on concevoir de tels vêtements ? Décidément, la mode parisienne était chose fort étrange...

D'une voix assez forte pour être entendu de tous, il déclara néanmoins :


Moi, Theodoros Apostolakis dict Sindbad, par ce serment, jure mon indéfectible fidélité au seigneur Keridil en toute affaire.

Je jure de l'assister dans la recherche et la mise en oeuvre d'une solution diplomatique de nature à résoudre pacifiquement les désaccords qui pourraient l'opposer à des tiers, sans qu'aucune perte matérielle ou humaine ne soit à déplorer et de tenir à son entière disposition mon épée en ultime recours.

Je jure de lui apporter mon aide et conseil aussi souvent qu'il souhaitera les solliciter.

De même, je jure que je ne participerai ni par mon conseil, ni par mon fait à une entreprise où ledit seigneur perdrait la vie, l'honneur ou les membres, où il serait fait prisonnier par de mauvaises embûches, où il perdrait ses forteresses ou ses biens.

Je jure de ne poinct faire tort à ses possessions et de ne poinct porter atteinte à son droit de justice ou aux autres prérogatives auxquelles il pourrait prétendre.

Je jure que que si j'ai connaissance des susdites entreprises ou de l'une d'elles, autant que possible je m'opposerai à sa réalisation et, en tous cas, je la dénoncerai à mon seigneur aussi vite que possible par moi-même ou par un autre, pour que mon seigneur en soit informé. De même, ce qu'il sera facile de faire à mondit seigneur, je ne le rendrai pas difficile et de même ce qui est possible je ne le rendrai pas impossible. Le conseil qu'il sollicitera de moi par lui-même, par lettres ou par envoyé, je ne le fournirai en rien à son détriment, mais, étant requis, je donnerai un avis de bonne foi. J'aiderai à la défense dudit seigneur et de tous ses droits, de tout mon pouvoir selon Aristote et la justice contre tous les hommes de ce monde, à l'exception de la personne du Seigneur Pape, du Roy ou de tout autre seigneur à qui il est soumis.


Sindbad resta ensuite en l'attente de la suite de la cérémonie.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 27 Déc - 0:46

Toute concentrée à la cérémonie - car elle savait comme c'était important pour lui - Aiguemarine ne prêta qu'un regard distrait à Della qui semblait de fort mauvaise humeur.
Elle lâcha un léger soupir & écouta le serment de Sindbad.
Aiguemarine se doûtait bien qu'il l'avait préparé avec assiduité - comme la plupart des choses qu'il entreprenait -, mais là, cela ne dépassait'il pas un peu l'entendement ?!
Néanmoins & surtout pour un engagement comme celui çi, elle voyait mal le Constantinopolitain faire dans la facétie. A vrai dire, même, elle ne l'y voyait pas du tout.

Mais bon sang, que ce serment était longgggggggggggg...même s'il était clairement empreint de sincérité.
Discrêtement, Aiguemarine se pencha vers son époux & lui dit dans un doux murmure quasiment inaudible, sauf pour Nic, bien évidemment :


"Hummm...c'était aussi...hummm..."cérémoniaux" - comprendre "pompeux" - ton annoblissement mon ange ?!
Il faudra vraiment que tu me le racontes, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 27 Déc - 1:16

Quel crétin avait donc placé un Livre des Vertus ici ? Le regard du brun chercha un bouc-émissaire, un serviteur qui aurait voulu faire du zèle, et c'est là que le regard azur se posa sur Séverin. Tiens donc ! En retard ! Ah bah bien, c'est du joli ! Faites confiance à la famille, donnez-leur une main, ils vous arrachent le poignet.
Des yeux furibonds lui firent comprendre que son heure viendrait, yeux qui s'ouvrirent grand quand Della se déplaça pour aller chuchoter en plein serment.
C'était une horreur ! Tout le monde était bon à brûler, et Sindbad parlait, parlait et parlait.
Oh, c'étaient là des mots choisis, maîtrisés, parfaitement adaptés, comme l'attendait le Baron. Un peu obséquieux, mais agréable à entendre.
Après un toussotement adressé à la vilaine Baronne, le brun l'ouvrit.

En échange de ce serment, de cette promesse de conseil, d'aide et de fidélité, Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Baron de Montpipeau, vous promettons protection, justice et subsistance. Que toujours vous trouviez soutien en notre personne, que toujours, dans le dénuement, vous trouviez aide et confort, que toujours, vous trouviez en nous défense en matière judiciaire, autant que faire se pourra.

L'Amahir posa ses mains sur celles de son presque-vassal.

De mes mains sur les vôtres, je fais de vous mon homme de main, et je symbolise la protection.
Levez-vous.

Chose faite, le Baron de Montpipeau approcha son visage encore jeune de celui de l'Ambassadeur, plus usé par le temps. La chose serait sans doute moins agréable qu'avec Liloute, et terriblement moins enivrant qu'avec Della, mais attaché aux traditions, le Grand Ambassadeur n'avait pu se résoudre à se limiter à l'accolade. Il embrassa Sindbad du bout des lèvres.

De ce baiser, je scelle notre lien, et fait de vous mon homme de bouche, à qui je jure d'apporter subsistance.

Enfin, il lâcha, les grandes mains, et pivota vers la couronne, brûlante, brillante, neuve, qu'il déposa sur la tête de l'homme de Constantinople, avant de lui passer une bague au doigt, comme il l'avait fait, un temps plus tôt, avec Liloute, l'anoblissant.

Recevez cette Couronne, symbolisant votre rang de Seigneur. Portez là fièrement en toute grande occasion. Elle est le rappel de votre serment, par son poids.
Recevez cet anneau, un moyen plus discret de vous rappeler votre condition noble, et de la rappeler à autrui.

Un valet de pied apporta alors un linge.

Recevez enfin ces armes, De sinople au Dolmen d'argent, accompagné de trois gerbes de blé d'or, qui font de vous le Seigneur d'Epieds-en-Beauce, terre riche de ses cultures et de son antique Dolmen.



Soyez fier de votre condition, ne dérogez jamais au vivre noblement, connaissez nos lois, et honorez notre Maison, et la vôtre. Demain, nous irons visiter vos terres.
Nous avons foi et confiance en vous.
Et pour lors, laissez-moi, mon Vassal, vous présenter votre suzeraine, mon épouse, Della d'Amahir-Euphor.


Della fut avisée, avec un air de : une parole acerbe une seule, et ce soir tu vas prendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5168
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 27 Déc - 1:41

Après une entrée bien moins fracassante qu'il ne l'aurait souhaitée, où l'on osait même avancer l'idée qu'il puisse être en retard, le duc prit place à son pupitre, sans dire mot. Sa bru était à proximité. Lexhor n'était pas dupe, jamais un valet n'aurait eu l'audace de faire telle annonce, sauf si l'un des maîtres des lieux le lui avait ordonné. Le duc avait exclu d'emblée Della, bien trop adorable et aimante avec son beau père pour avoir telle idée. Ne restait donc plus que le petit coq, joueur de pipeau, sûrement impatient et jaloux de ne pas être le seul centre d'intérêt. Seul Lexhor pouvait dire qui était en retard et qui ne l'était pas. Keridil prendrait une claque derrière la tête, histoire de lui rappeler à qui il avait affaire et lui remémorer les règles de la préséance qu'il avait visiblement oublié.

Le héraut écouta la cérémonie débuter sans broncher, restant attentif comme tout bon témoin héraldique qu'il était. Mais le déroulement de la cérémonie imprima sur son visage un froncement de sourcils de plus en plus marqué...tout se déroulait comme une cérémonie à la bourguignone...et le duc ne put s'empêcher de lâcher avec dépit un...[/i]on se croirait en Bourgogne! [i]lorsqu'il fut question de jurer sur le livre des vertus.

Un regard vers Della suivit.
Tu as bourguinisé mon fils!

Un hochement de tête avant de reprendre le fil de la cérémonie qu'il n'écouta que d'une oreille distraite. Il ne ferait pas d'esclandre ce jour, qui était si important pour le nouveau seigneur et qu'il ne voulait pas gâcher. Après tout un nouveau membre entrait dans la famille et, s'il ne le connaissait que très peu, il faisait confiance en son fils pour le choix de ses vassaux, bien plus qu'en architecture ou en déroulement de cérémonie.
A la fin de l'échange de serment, le héraut rédigea le contreseing qu'il tendit au baron.


Félicitations à vous deux. Que le nouveau seigneur fasse honeur à ses armes et qu'il suive désormais les règles du vivre noblement.

Voici pour vous, baron.

Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau et de Château Landon, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, faisons acte de la demande de Monseigneur Keridil d'Amahir, Baron de Montpipeau, quant à l'octroi de la seigneurie d'Epieds-en-Beauce, sise en la baronnie de Montpipeau, à messire Theodoros Apostolakis dict Sindbad.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief d'Epieds-en-Beauce est bien seigneurie vassale de la baronnie de Montpipeau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "De sinople au Dolmen d'argent, accompagné de trois gerbes de blé d'or. "
Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente du baron Keridil d'Amahir dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Theodoros Apostolakis dict Sindbad :


Citation :
De Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Baron de Montpipeau & de Seignelay, Seigneur de Bréméan & de Railly,
A Vous, Orléans,

Salut.

Faisons savoir, ce jour, à l'Assemblée des Hérauts d'Armes de France, par votre entremise, notre souhait de porter à Noblesse le Sieur Sindbad Theodoros Apostolakis, demeurant en la bonne ville de Gien, sise en le Duché d'Orléans. Ainsi le faisons-nous Seigneur d'Epieds-en-Beauce.

Qu'il soit dit & su que ledit Demoiseau a toujours fait preuve de dévouement à notre égard, et que ses compétences en un domaine qui nous est cher, la Diplomatie, forcent l'admiration tant de ses pairs que de Nous, qu'il a toujours su surprendre par ses connaissances et son travail acharné.
Humble, jamais il n'a mandé reconnaissance, et bien que son travail se fasse souvent dans l'ombre, nous tenons à lui offrir une récompense, qu'il mérite.
Nous ne doutons point de son bon conseil, et de sa franchise. Soucieux des convenances, il saura respecter les devoirs propres au rang auquel nous le portons, et n'abusera pas des droits et privilèges que, par là, nous lui octroyons.
Nous sommes intimement persuadés que le sus-cité Sindbad saura administrer nos terres et en assurer une gestion saine. Nous lui offrons ainsi notre confiance.

Puisse-t-il avoir la jouissance de la Terre d'Epieds-en-Beauce, de ses titres et revenus, en vertu des Lois Héraldiques ayant court en le Royaume de France, et de celles instituées en notre baronnie.

Afin que nul ne puisse s'opposer à la présente, y apposons scel d'or, en le Vingt-Sixième Jour du Onzième Mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf,


Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, à Montpipeau, le quinzième jour de décembre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.


Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 27 Déc - 2:03

Ce n'était pas elle, pour le Livre des Vertus !
Elle n'avait rien préparer du tout pour la cérémonie !!!!
Fallait chercher ailleurs, même si pour elle, prêter serment sur les Saintes Ecritures allait de soi, ça, il ne fallait pas lui coller sur le dos ! Namého !!! Ca suffit, oui !

Séverin ne put répondre à sa cousine que déjà l'Amahir lui lançait un regard de feu. Della, elle, elle ne le craignait pas, car à ce regard, elle renvoya un des siens, couleur acier. Même pas que j'ai peureuh ! Regard assorti bien évidemment d'un sourire angélique. On lui donnerait le Ciel sans confession...

Et le vassal parla et parla et parla...blablabla...blablabla...Il pourrait faire carrière en diplomatie, lui ! Ah, c'était déjà le cas ? Bah, comme quoi, la Baronne savait repérer les talents.
Et voilà le baiser. Tiens, Kéri Chéri a l'air bien mal à l'aise. Ah, ce n'est pas les lèvres de son épouse, effectivement, celles-là doivent être rugueuses. Rien à voir avec celles qu'ils ne toucheraient pas ce soir...

Et pour lors, laissez-moi, mon Vassal, vous présenter votre suzeraine, mon épouse, Della d'Amahir-Euphor.
Ah quand même ! L'est pas trop tôt...Pour peu, on aurait pu penser qu'elle était la bonne.
Della se leva fièrement, après un regard vers Séverin, elle eut un petit signe du chef élégant et délicat pour Sindbad.


Le meilleur pour la fin, Seigneur d'Epieds-en-Beauce.
Et un petit sourire entendu à son époux. Essaye donc, pour voir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 27 Déc - 23:37

Il sembla à Sindbad qu'une éternité s'était écoulé avant que le Baron de Montpipeau ne l'invitât à se relever. Et son genou droit qui commençait à le faire souffrir...Tiens, depuis quand l'homme de Constantinople souffrait-il de rhumatisme ?

Mais le Baron finit par l'inviter à se relever, non sans avoir formulé son serment de suzerain. Beaucoup plus court que le sien. Un doute l'étreignit alors : n'avait-il point eu le Verbe un peu lourd et emphatique, en formulant son serment ? Il lui faudrait voir cela, mais plus tard. De toute manière, ce qui était fait ne pouvait être défait.

C'est alors que vint le moment de l'
osculum, comme l'appelaient les ouvrages savants qu'il avait consulté. Heureusement, d'ailleurs, qu'il avait pris le temps de se renseigner. Car son éducation sous les rudes et viriles manières de la cité bordée par le Pont Euxin ne l'avait guère préparé à ce genre d'effusions, entre hommes a fortiori. Il prit la couronne, l'anneau et le linge aux armes de sa seigneurie avec toute la déférence que méritaient ces précieux symboles de sa toute nouvelle noblesse.

keridil a écrit:
Et pour lors, laissez-moi, mon Vassal, vous présenter votre suzeraine, mon épouse, Della d'Amahir-Euphor.

Et celle ci de le saluer :

Della a écrit:
Le meilleur pour la fin, Seigneur d'Epieds-en-Beauce.

L'homme de Constantinople s'inclina afin de lui rendre son salut :

Baronne, de votre élégance et de votre beauté vous me voyez vassal. Acceptez donc, à ce titre, l'expression de ma plus profonde considération.

Il marqua une pause et reprit :

Sur le chemin de mon retour, j'ai appris l'heureuse nouvelle de la naissance de votre héritier. J'en félicite donc les deux parents, ici présent.

Se disant, il dévisagea alternativement le Baron et la Baronne, se demandant quel allait être la suite de la cérémonie.


_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mer 28 Déc - 13:44

Si le geste du renart a son égard le réconforta quelque peu, il mit complétement a mal la tentative du renart de ne pas se faire remarquer. Car le renart usé au langage des regards, n'avait pas manqué les messages sourds échangés avec le baron qui ne manquerait pas d'asseoir un peu plus sa qualité par un remontage de bretelles si possible humiliant pour le jeune bourguignon qui par avance l'avait déjà mauvaise.

Il n'en montra rien. Il se contenta de regarder silencieusement Della, serrant doucement sa tiède main avant de la laisser accomplir son devoir de baronne, de suzeraine.
Il lui était reconnaissant de la sollicitude qu'elle avait à son égard, bien qu'au fond de lui il ne put s’empêcher de penser, tout comme le baron sans doute, qu'il aurait été plus bienséant de conserver sa place auprès de son époux, plutôt que de s'intéresser au bien être d'un simple clerc, chose qu'elle n'aurait certainement pas faite s'il ne s'était agi d'un membre de sa famille ou d'une personne qu'elle appréciait. Mais Della avait toujours eu grand cœur et elle le prouvait une fois de plus.

La tête lui tournait encore, il écouta les échanges de serments et autres paroles nobles, puis se leva prêt a se faire dicter un ordre quelconque par son baron.
Hermétique, il lui fallait rester hermétique et se concentrer à conserver ses esprits avant de pouvoir se mettre un aliment quelconque sous la dent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
harpege

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 31 Déc - 18:06

Mais qu'est-ce que c'est long ! Les premières cérémonies, elle s'était amusée à comparer les anoblissements les uns avec les autres, les suzerains qui en mettent plein la vue, les futurs vassaux verts de frousse, parfois un héraut compatissant qui les guidait.

Non, on ne se dandine pas. Debout, sage, immobile, agitant à peine de temps en temps ses feuilles de belle plantes dans un courant d'air léger, telle restait Harpège, les yeux dans le vague, un sourire poli plaqué sur le visage.

La cérémonie se terminait. Elle s'était approchée du trône un peu avant qu'elle ne débute, pour se présenter et l'on n'avait pas prêté attention à sa présence, au point qu'elle s'était interrogée, était-ce volontaire ? L'inviter pour l'ignorer publiquement ? Cela ne l'aurait qu'à moitié étonnée. Quel étrange château tout de même, chez elle dans le sud, l'on arrive devant l'hôte, on se place devant lui et il vous salue sans faire tant de manières….

Un invité se leva. Était-ce vraiment terminé? Pourquoi le héraut n'invitait il pas les gens à féliciter le vassal ? Encore un moment pompeux à endurer ? S'autorisant un imperceptible soupir, Harpège changea discrètement de position et lança un regard courroucé à celui qui l'avait invitée là. Tu t'occupes de moi mon grand ou je m'fâche....

Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 31 Déc - 18:46

Laissant le vassal à sa suzeraine, le Baron de Montpipeau se retourna vers l'assemblée.
Cérémonieux, encore, toujours, envers et contre tout, il se posta et l'ouvrit, une fois encore.

Nobles invités, je vous remercie tous de votre présence, ce jour, bien plus pour le Seigneur Sindbad que pour moi-même.
Vous pouvez maintenant festoyer, vous repaître.
Que chacun sache qu'il trouvera ici le gîte, s'il lui plait de rester une nuitée ou deux. La compagnie est un honneur tant que l'hospitalité un devoir.

Disant cela, il indiqua les grandes tables, que l'on recouvrait de diverses viandes, de sauces, de légumes et autres fruits.

Musique !

Les ménestrels entonnèrent, de leurs instruments, un air gai. Alors le brun s'approcha de l'Amirale, parce que si, il l'a vue.

Amirale, mes hommages. Je gage que vous ne venez pas de l'Orléanais comme la plupart de nos hôtes. Si vous souhaitez une chambre, elle vous sera toute vouée.

Tututuuuu, non, non, non, on n'a pas soufflé à Keri Keri qu'Harpègeounette était en mal d'attention.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 31 Déc - 20:10

Un léger flottement dans la salle...
Etais ce la longueur du serment qui avait clouée sur place tout le monde ?! Probablement.
Aiguemarine ne voyait pas autre chose en l'instant.
Même son époux était resté silencieux comme un poisson rouge qui a sauté hors de son bocal lors de sa précédente question !

D'ailleurs, s'était'il endormi debout ?!
Elle s'apprêtait à vérifier à sa façon - douce, il va de soit - bande de médisants - lorsque le Baron de Montpipeau (re)prit la parole & conviait l'assemblée à se repaître & à danser.
Aiguemarine écoutait distraitement. Son attention s'était focalisée sur le Constantinopolitain, qui lui-même, attendait un signe, une parole de la Baronne.
Pas qu'elle était pressée, mais ils se devaient de présenter leurs félicitations au nouveau Seigneur des Pieds en bosse. Oui, nan, elle n'avait pas encore lue la patente d'annoblissement & l'orthographe exacte du nom de la Seigneurie.
Vraiment un drôle de nom pour une Seigneurie, tout de même ! Etais ce parce que Sindbad était un grand voyageur ?! Cherchez pas, les réflexions intenses d'Aiguemarine frôlent le niveau zéro, surtout quand la cérémonie semble s'éterniser...Qu'elle n'a rien dans son ventre qui crie famine, & qu'elle a envie de rentrer à Blois, chez elle, ressasser ses maigres souvenirs.

Azurs qui se promènent sur les gens dans l'assemblée.
Toujours personne qui ne bouge, à part le Baron qui se rapproche d'une autre invitée.
Aiguemarine tend le cou discrètement essayant de capter la conversation...Cela dit avec les ménestrels qui couvrent un peu la voix de Keridil, elle est bien en peine & n'entend que le début...à peine...de surcroît - déformé. Mais ça, elle est bien loin de s'en doûter !

"Mon ami(e) râle"...Keskidit le Keri Keri Keri ?!

Là, c'est sûr, ils sont tous timbrés.
Regard implorant vers son époux - C'est quand même lui qui l'a traînée dans cette galère. Ce sera donc à lui de les en sortir, na !
Léger râclement de gorge afin que Nictail veuille bien redescendre de son "nuage".


"On fait quoi à ton avis maintenant ?! Buffet, félicitations ou...l'inverse ?!"

Pas qu'Aiguemarine n'aie point d'idées - au contraire, ça se bouscule dans sa tite tête pleine de vide.
Mais elles sont loin d'être toutes avouables.
Elle ne lui dira pas qu'elle a envie de rentrer, car ce serait faire offense à leur ami de toujours.
& ça, elle n'en est point capable. Alors, elle prend sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Dim 1 Jan - 23:39

Moment de flottement dans l'assistance...

Apparemment, il n'est pas le seul à ne pas maîtriser le déroulement des festivités. Certains invités semblent quelque peu décontenancés.

Mais maintenant qu'il a rendu hommage au Baron de Montpipeau et à son épouse, il va pouvoir s'occuper des invités. Il s'approche de l'Amirale, déjà prise en charge par Keridil.


Dame Harpège, je vous en prie, vous voir ici ce jour fut un honneur pour moi. N'hésitez pas à vous servir des plats ici préparés à votre attention. Puis-je faire quelque chose pour vous ?

De loin, il voit que Dame Aiguemarine et Messire Nictail hésitent, eux aussi, sur l'attitude à tenir. D'un signe de la main, il leur indique les tables sur lesquelles les victuailles n'attendent que d'être mangées et le l'hippocras bu, puisque le Baron de Montpipeau a lancé le début des festivités.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
Nictail

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 2 Jan - 0:51

Alors que le serment était échangé, un calme lourd pesait sur la salle.
Certes, Sindbad avait été un poil long, mais quand même...
Quoi qu'il en soit, la cérémonie suivait son cours et Sindbad était à présent devenu Vassal de Keri Keri et Della.


On fait quoi à ton avis maintenant ?! Buffet, félicitations ou...l'inverse ?!

Nic sourit doucement et passa un bras autour des épaules de son épouse.
Comme beaucoup de monde se pressait autour de Sindbad, Nic entraina d'abord son aimée vers le buffet.
C'était d'ailleurs ce que semblait leur indiquer Sindbad.


Buffetons d'abord, le temps que les autres le félicitent.
Puis nous irons le féliciter, tout en lui apportant de quoi boire et trinquer avec nous.

Nic leur servit un verre d'hypocras chacun, puis un troisième pour Sindbad.
Et tout en discutant, ils se servirent quelques victuailles pour accompagner la boisson.

Concernant mon anoblissement, c'était... différent.
Quand on reverra Kory, tu comprendras que tout ce côté "pompeux" ne lui plaisait guère... ni à nous.
Et disons aussi que nos enfants ont agrémenté la cérémonie de leur... style.
Je te raconterai tout ça, tu verras, une histoire très amusante !


Et chemin faisant, servis en tout ce qu'il faut, nos deux amoureux rejoignent Sindbad après la forte affluence.
Nic lui tend le verre qu'ils ont pris pour lui...

Félicitations cher ami !
Trinquons à votre nouveau domaine, à cette seigneurie.

Un large sourire, et les voilà qui trinquent.
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 3 Jan - 23:04

Ouf...Le Seigneur de Sarliève et sa Dame se dirigeaient vers la table, tandis qu'il s'occupait de satisfaire l'Amirale de France.

Sindbad chercha du regard SE Aurore87 et Yiana, mais en vain. Etaient-elles en conversation avec la Baronne de Montpipeau ?

Et SE Liloute ?

Mais bientôt, il vit venir à lui Aiguemarine et Nictail, le second lui tendant un verre d'hippocras tout en le félicitant :


Merci... fut le premier son qui sortit de sa bouche. Que devait-on dire après avoir été anoblie ?

Mais il se ressaisit bien vite. Il n'allait point cesser d'être lui même sous prétexte qu'il arborait désormais de nouvelles couleurs ? Levant son verre, il déclara :


A votre santé, et que cet hippocras vous la conserve bonne !

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
yiana

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mer 4 Jan - 14:56

Yiana avait suivi l'anoblissement de son ami Sindbad depuis le début... Son serment était assez long, certes, mais il n'y avait au moins rien à redire sur celui-ci. Maintenant que Sindbad avait rendu hommage au Baron de Montpipeau et à son épouse Della, Keridil annonça qu'ils pouvaient aller manger au délicieux buffet qui s'offraient à eux et danser.
Ne sachant pas trop où aller pour commencer, elle regarda si Sindbad était occupé et le vit près de SE Aiguemarine et Nictail. Les laissant parler avec l'invité d'honneur le temps qu'elle aille chercher à boire au buffet - un bon verre d'hypocras- puis elle se rapprocha du petit groupe. Ils venaient de trinquer mais elle tenait aussi à féliciter Sindbad tant qu'il ne dansait pas avec quelqu'un ou qu'il n'était pas trop occupé à discuter avec des personnes qu'elle ne connaitrait sûrement pas.


Félicitation Sindbad, pour ton nouveau domaine et ta nouvelle seigneurie !

Elle ne savait pas si elle devait utiliser les termes comme "Seigneur" pour lui parler, et avait donc opter pour le tutoyement. Tant pis si ca ne plaisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mer 4 Jan - 23:19

Alors qu'il s'apprêtait à boire son verre, Yiana arriva pour trinquer avec lui.

Merci, Yiana, et à notre retour en Orléans...

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce


Dernière édition par Sindbad le Jeu 5 Jan - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Jeu 5 Jan - 2:43

Buffetons

La réponse de son époux l'avait laissée coîte un court instant.
Le voilà qui se mettait à inventer des mots.
Faudrait qu'ils en reparlent de ça aussi, mais en tête à tête.
Elle l'écouta lui raconter - partiellement - comment était sa cérémonie d'annoblissement & sourit faiblement lorsqu'il évoqua les enfants.
Le fruit de ses entrailles...Leur dernière visite, au couvent non loin de Gien - ne s'était pas vraiment bien passée. C'était ça que de vouloir brusquer les choses & de vouloir aller trop vite.

Aiguemarine chassa ses tristes pensées. Aujourd'hui, c'était jour de fête & puisqu'ils étaient là.
Après avoir trinqué & félicité le nouveau Seigneur, & comme ce dernier semblait très demandé, elle eût une idée.
Les ménestrels jouaient...Autant que ce ne soit pas pour rien ! & puis...cela donnerait peut-être quelques idées aux autres.
Elle termina son hypocras & invita Nic :


"Messire mon époux m'accorderait'il une danse avant que nous ne repartions ?!"
Revenir en haut Aller en bas
yiana

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Ven 6 Jan - 1:38

Merci, Yiana, et à notre retour en Orléans...

Yiana sourit et après avoir trinquer, commença à boire son verre...

Elle vit alors SE Aiguemarine demander à Nictail de danser. Quelle bonne idée ! Et pourtant, ils allaient être les seuls à danser…
Elle n'était pas la meilleure en danse, mais après avoir peser le pour et le contre, elle reporta son attention à Sindbad et lui demanda, vu qu’apparemment c’était les femmes qui demandaient aujourd’hui :


Seigneur Sindbad d'Epieds en Bosse, voulez-vous bien m’accorder une danse avant que la fête ne se finisse?

Elle lui sourit, et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Sam 7 Jan - 13:48

Sindbad dévisagea Yiana avec un sourire.

Ce sera un plaisir pour moi...

Et, prenant la main de l'ambassadrice, ils dansèrent ensemble au son de la musique qui égrenait ses notes dans la grande salle.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
Nictail

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 9 Jan - 0:50

Messire mon époux m'accorderait'il une danse avant que nous ne repartions ?!

Sindbad était fort demandé aujourd'hui.
Normal, c'était son jour, son anoblissement, sa cérémonie et tout le monde souhaitait le féliciter.
Nic accepta donc la proposition de son épouse avec plaisir.
Lui prenant la main, il l'emmena danser avec un large sourire


Cela fait si longtemps que nous n'avons pas dansé tous les deux.
C'est tellement agréable, se laisser bercer par la musique, profiter de ce moment...

Nic baisse la tête, rougissant... Oups, je vais me taire un peu...

Et Nic se tut, et nos deux époux dansèrent.
Ils profitèrent largement de la douce musique, ensemble, l'un contre l'autre, amoureusement.
Ils oubliaient tout, quittaient presque le monde pour n'être plus qu'à deux, heureux...
Mais bon, combien de temps cela durerait-il ?! Pas longtemps, car tôt ou tard, la musique cesserait ou du bruit reviendrait...
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 9 Jan - 18:32

Liloute savourait les derniers moments où elle était la seule et unique vassale de Kéridil… Après cette cérémonie, elle devrait luter avec le constantinopolitain, pour rester bien placé dans l’estime du suzerain adoré! Lutte qu’elle savait perdu d’avance tant elle admirait les connaissances et les talents de l’homme… Même si elle le craignait un peu sur les bords… Peut-être avait-il un côté un peu trop sombre et secret pour la jeune femme?!

Comme beaucoup d’autres sans doute, elle pinça ses lèvres quand l’huissier annonça… De manière originale! La venue du Héraut. Et la cérémonie commença dans des crissements d’ongles sur le cuir d’un certain fauteuil!Le protocole était évidement respecté à la lettre par le Grand Ambassadeur, au grand plaisir de Liloute qui sourit davantage à l’instant où les lèvres des deux hommes se croisaient dans le baiser vassalique… Se demandant quand même un peu si la Baronne allait arrêter de torturer Liloute pour ce baiser ou si Epieds lui aussi goûterai au même sort?! Et oui, il faut bien l’avouer, Liloute la rêveuse s’amusait à imaginer la scène…

Quoiqu’il en soit, le champ des possibles était ouvert… Saluer la Baronne de Laguiole, aller féliciter le nouveau seigneur ou se jeter voracement sur le buffet?!
Malheureusement pour la jeune femme, la Baronne était déjà très entourée tout comme Sindbad et le buffet était pris d’assaut par les autres invités… Seule, Aurore n‘avait pas encore bougé. Tout naturellement Liloute s’approcha d’elle pour discuter de la cérémonie… Et elles papotèrent et elles papotèrent….

Sindbad, que Liloute surveillait du coin de l’œil, avait trinquer avec le couple d’ambassadeurs et dansait maintenant avec Yiana… Meuh si Liloute arriverait à l’attraper pour le féliciter… C’est d’ailleurs ce qu’elle fit sitôt la danse arrêtée!


Félicitations Seigneur d’Epieds-en Beauce!

En lui agrippant le bras et en lui adressant un large sourire!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 46
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Lun 9 Jan - 21:52

A peine avait-il fini de danser avec SE Yiana que Dame Liloute vint le féliciter. Il lui adressa un sourire :

Merci à vous, Dame de Rozière.

Puis, allant chercher deux verres d'hippocras, il en tendit un à la co-vassale du Baron :

Tenez, buvons à notre collaboration pour permettre à notre suzerain commun de gérer ses intérêts au mieux.

_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   Mar 10 Jan - 16:57

Collaboration? C’était donc comme ça que Sindbad appelait leur futur relation de co vassale… Intéressant! En prenant le verre elle sourit simplement…

A notre collaboration!

Et avala l’hippocras avec plaisir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Montpipeau à Epieds   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Montpipeau à Epieds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» De Montpipeau à Epieds
» Mariage de Davia Corsu de Villandry et de Séverin Anatole de Volvent
» Une soirée aux saveurs hellènes
» La chambre de Dame Davia
» [Della] La penderie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: La Salle du Trône-
Sauter vers: