Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Eliminatoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Les Eliminatoires    Sam 7 Jan - 2:19

Oyez Oyez voici les noms des braves qui ouvriront ce tournoi par les éliminatoires !

Citation :
Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard, de Chateauneuf en Thymerais et Baron d'Authon du Perche affrontera Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire.


Citation :
Fabien de la Fléchère Marigny, dict Fabien74, Vicomte d'Hérisson et d'Yssoire, seigneur de Challiers et de Fayet-le-château affrontera Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy


Dormez sur vos deux oreilles nobles seigneurs, car demain les festivités commencent !
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Sam 7 Jan - 13:17

A l'annonce des premiers éliminatoires, la Baronne avait quitté prestement son campement pour venir supporter les participants.
C'est que sur les quatre en lice, il lui fallait en supporter trois. Difficile...

Fred était un grand ami, de longue date, elle l'adorait. Il avait même été un temps, il y a longtemps, où elle aurait bien troqué le statut d'amie contre un autre. Mais à cette époque, le pauvre venait de se prendre une dégelée et...il semblait hermétique à toute tentative de séduction. Bref, le temps avait passé et aujourd'hui, l'amitié était bien là.
Celui-ci se battrait contre...Pierre du Val de Loire...Le souvenir qu'elle avait de celui-là était très mitigé donc supporter et encourager Fred serait chose aisée.

Pour le second combat, par contre...Cela se corsait, pour la Baronne.
Si Cuche était son P'tit Cuche, comprenez par là, un ami sincère et vrai, l'autre homme était le père de celui à qui elle avait l'intention de donner en épousailles sa filleule et vassale. Donc, son intérêt personnel était qu'il ne soit pas trop amoché, le souvenir qu'il garderait de Montpipeau serait désastreux et par représailles, il pourrait bien reprendre son fiston sous son bras pour repartir.
Rhaaa...dilemme...Amitié versus Affaire.
Fabien ou Cuche ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cuche

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Sam 7 Jan - 17:11


Accompagné de son fidèle ami et écuyer, Fulvy chercha un endroit où se délester de toutes les affaires nécessaires au voyage et aux joutes.
Le tout déposé et une fois assuré que sa monture avait de quoi reprendre des forces, il pu alors se rendre tranquillement au rendez-vous donné pour l'annonce des éliminatoires.
Juste à temps pour entendre Deedlitt faire son annonce.


Fabien de la Fléchère Marigny, dict Fabien74, Vicomte d'Hérisson et d'Yssoire, seigneur de Challiers et de Fayet-le-château affrontera Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy

Il se tourna vers Alexandre.

Les deux autres, je les connais... Mais celui-ci, jamais entendu parler.

Se rappelant alors que les joutes ne commençaient que le lendemain.


Nous verrons bien demain!

En plus ça lui laissait un jour de plus pour récupérer de la fin du mandat.
Sa blessure du Lavardin guérie, il serait en pleine forme.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien74

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Sam 7 Jan - 19:28

Les grilles furent passées, le campement installé, et après avoir laissé son jeune fils à l'entraînement, le vicomte d'Hérisson décida d'aller découvrir, près la lice, le nom de celui contre qui il aurait la fortune, ou l'infortune, de jouter. Fabien était un habitué des joutes, et s'il n'en avait jamais gagné, il se savait chanceux, et avait pour lui de ne jamais renoncer. Plusieurs blessures, dont certaines assez graves, avaient marqué son corps lors de précédents tournois, et son armure était par endroits encore marquée, mais de l'espoir, le Marigny n'en manquait pas, et c'était enjoué qu'il découvrît le nom de son adversaine: Cuche de Fronsac. L'homme lui était inconnu, mais "qui joute est homme d'honneur", ainsi l'Auvergnat en resta-t-il là sur les suppositions, les heures qui allaient suivre seraient assez révélatrices pour se questionner davantage.

De plus, il y avait un second enjeu aux joutes de Montpipeau, celui de faire bonne impression à la fois à Della, et à la jeune Aranelle. En effet, de l'idée que lui et Jonas laisseraient sur les deux dames, dépendaient beaucoup de choses, surtout pour le jeune homme. A ce sujet-là d'ailleurs, Fabien devait encore faire la leçon à son aîné: direction le campement!
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 1:22

C'est précisément devant la lice encore vide que Della aperçut le Vicomte.

Bonjour, Vicomte ! Quel plaisir de vous revoir !
Un sourire amical et chaleureux.

Ainsi vous combattez aux éliminatoires...contre Cuche de Fronsac, un Bourguignon et ami. Continua-t-elle en indiquant le panneau du doigt, pensant peut-être que Fabien n'avait pas vu le nom du Bourguignon ou qu'il avait loupé le panneau ou...tout ce qu'on voudra.

J'ai grand hâte de rencontrer votre fils.
Pourquoi donc tourner autour du pot quand on peut y sauter à pieds joints ?

Je suis certaine qu'il doit être charmant ! Comment pourrait-il en être autrement avec un père comme il en a un ?
Un peu de flatterie ne tue personne, n'est-ce pas ? Bien au contraire...

La Baronne des lieux était détendue, heureuse même de ces réjouissances. Après tout, on y fêtait la naissance de son fils ! De plus, elle retrouvait le plaisir de jouter, ce qui déplaisait à son époux pour cette fois, mais tant pis. D'ailleurs, elle se promenait sur le campement non point en robe mais en braies, chaudement emmitouflée dans longue cape de laine brute au col bien haut...à son aise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fred

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 3:36

Le Castelviray venait de rejoindre sa tente. Tout était bien propre, son armure était déjà préparé et accroché sur le mannequin en bois. Il s’agissait de sa toute nouvelle armure qui fut préparé pour cette
Nouvelle année, l’armure était d’un blanc brillant, ben oui l’armure avait été astiquée pendant pratiquement deux bonnes journées.

Le Vicomte resta un instant devant l’armure pour la contempler quand son valet entra dans la tente.


Monseigneur vous allez jouter dès demain, durant les premières éliminatoires.

Fred fit un petit signe de tête pour le remercier et prit la direction de l’emplacement ou se trouvait l’annonce puis il s’aperçût qu’il joutera contre sa Grasce Pierre du Val de Loire. Il ne s'avait pas grand-chose sur l'homme mais il ne lui était pas inconnue. L'autre combat concernait le Vicomte Fabien de la Fléchère Marigny contre le seigneur Cuche de Fronsac. Il n'en connaissait aucun des deux, petit sourire à cette pensée puis un plus large pensant qu'il avait pour intention de jouter avec les faveurs de l'étoile de Neige. Cela sera un grand honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Anya Giffard de Puycharic

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 25
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 3:47

Les éliminatoires allaient commencer. Anya se rendit donc sur la lice, se demandant qui elle verrait cette fois-ci. Arrivant près du panneau où étaient inscrits les noms des jouteurs, elle retrouva des connaissances, comme Sepa ou Eli.
Elle avait tout préparé pour au cas où le Castelviray se casserait un ongle. Après tout, on ne savait pas ^^. En tout cas, c'était l'occasion de revoir ce côté de famille qu'elle connaissait encore trop peu.

Elle s'approcha de l'endroit où elle prendrait place, et constata que sa cousine était là. A vrai dire, à part à l'Ordre et à l'anoblissement de Leha, elle ne l'avait jamais croisée et de fait ne la connaissait pas. Della parlait avec une autre personne et Anya n'osa les déranger. Aussi, c'est avec un sourire qu'elle la salua. Elle irait la voir plus tard.

En tout cas, tout le nécessaire pour les soins était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien74

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 14:33

Alors qu'il venait de prendre connaissance de la composition des éliminatoires et qu'il s'apprêtait à rejoindre sa tente, l'Hérisson croisa sur la Lice la châtelaine, Della.

Della!
C'est un plaisir pour moi aussi d'être reçu par vous et votre époux, j'imagine que des joutes ne sont point évènement aisé à organiser.


Le visage du vicomte se fît rieur.

Vous connaissez donc ce sieur de Fronsac? Rassurez-vous, je tâcherai de ne point trop l'abîmer.

...

Je plaisante bien entendu, seul le meilleur gagnera, et si je suis encore en bonne forme malgré mon âge, c'est que je n'ai jamais présumé de mes forces!


Sans détour, la baronne évoqua une rencontre avec Jonas, car il était vrai que sa visite n'avait pas vraiment de sens sans son fils. En effet les deux familles étaient en pourparlers au sujet d'un éventuel mariage, et la prudence était de mise, chacun des deux partis avançant pas à pas.

Mon fils, ah mon fils!
Je ne puis en douter, et d'ailleurs, il s'entraîne en ce moment près de notre tente.


Les compliments académiques du premier maître d'hôtel, bien que de circonstance, sonnèrent assez bien à l'oreille de l'Auvergnat, qui lui répondit:

Vous me flattez, Della, et je ne saurais que vous retourner la faveur au sujet d'Aranelle...
A ce sujet... Sans doute aurons-nous l'occasion, après les joutes, de nous rencontrer de manière plus formelle?
Revenir en haut Aller en bas
Boudicca

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 15:25

Cette phase d'éliminatoire avait des accents de demi finale avec ces 4 participants. Cette joute avait attiré peu de participants mais au moins cela laissait plus de chance à la jeune blonde d'aller assez loin dans la compétition. Elle, qui se faisait éliminer le plus souvent dès le premier tour. Boudicca s'installa donc sur l'estrade réservé au public espérant que P3 sans sortirait sans trop de mal ne connaissant pas les autres combattants.
Revenir en haut Aller en bas
p3r3v3rt



Messages : 1
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 16:36

Deedlitt a écrit:
Oyez Oyez voici les noms des braves qui ouvriront ce tournoi par les éliminatoires !

Citation :
Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard, de Chateauneuf en Thymerais et Baron d'Authon du Perche affrontera Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire.


Arrivé à la bourre comme bien trop souvent, Pierre se prépara directement pour la joute, il prit son écuyer avec lui, alors qu'il envoya ses gens monter le campement.
Il ne connaissait vraisemblablement pas grand monde, il savait que son cousin devait pas être bien loin, il aperçut Boudicca dans les tribunes et la salua en levant sa lance, son ami Lexhor devait bien trainer aussi par là, enfin, il avait ouï dire que la Duchesse de Bourgogne la Mirifique et son mari étaient également de la partie, tout comme le Duc de Bouillon, serait ce peut être l'occasion de reparler des aventures Berrichonnes qui les réunirent l'espace de quelques semaines..
L'annonce avait déjà été faite, Pierre devait participer aux éliminatoires, contre Fred de Castelviray. Ce nom ne lui disait rien, peut être l'avait il déjà rencontré dans ses nombreuses chevauchés, sans pour autant s'en souvenir.
Au moins pour une fois il ne tombait pas contre une femme, car a chaque fois c'est le même refrain, ....il perd, sans doute son coté galant...
Après un travail acharné de l'écuyer, voila le Pierre fin prêt a disputer cette éliminatoire, il ne restait plus qu'a attendre le moment venu pour se distinguer.


Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Dim 8 Jan - 20:42

Mais tout à fait, Fabien...Vous nous ferez l'honneur de rester un jour ou deux, afin que ces jeunes gens se rencontrent et que nous ayons l'occasion de bavarder, n'est-ce pas ?
Pour l'heure, je suis au campement, au grand dam de mon époux, mais lorsque les joutes seront terminées, je vous invite à notre table.


Della en était encore à bavarder avec Fabien lorsque Pierre du Val de Loire apparut, l'air décidé à vaincre et à gagner.
Hé bien, le Vicomte de Rémalard n'a qu'à bien se tenir, on dirait !

Regard qui se pose à nouveau sur Fabien.
Mon ami, je vous souhaite bonne chance ainsi qu'à votre fils.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akane

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Lun 9 Jan - 1:33

Ne souhaitant déranger personne vu que chacun se trouvait occupé ou allait l'être, elle consulta sagement le tableau des éliminatoires et nota que les passes qui auraient lieu seraient intéressantes.

Pensive, elle imagina ce que cela donnerait...

_________________

Semper Paratus Servio
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Lun 9 Jan - 11:19

A près son passage au Campement et pour regarder la liste des Jouteurs, Zebra rejoignit les tribunes pour regarder les éliminatoires... Son cousin Pierre présent.
Il pourrait donc l'encourager...
Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Lun 9 Jan - 23:54

Bien tout le monde semblait en place Minerve prit place sur le bord de lice et d'une voix forte et claire elle annonça.

Citation :
Que s'avance sur la lice Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard, de Chateauneuf en Thymerais et Baron d'Authon du Perche et Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire.



Première lance....
Minerve abaisse son drapeau, les chevaux sont talonnés et c'est parti ! Les lances s'abaissent, touchent et se brisent, la foule retient son souffle, et c'est dans un choc assourdissant que le Vicomte chute de son destrier en bout de lice. Quelques instants passent... Le vicomte fait signe, pas de blessure heureusement.


Pierre du Val de Loire, est déclaré vainqueur.

Citation :
Que s'avance sur la lice Fabien de la Fléchère Marigny, dict Fabien74, Vicomte d'Hérisson et d'Yssoire, seigneur de Challiers et de Fayet-le-château et Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy



Première lance....
Les deux jouteurs s'observent... Ils s'élancent l'un vers l'autre, les lances se croisent... Mais aucune ne touchent.

Seconde lance....
Un demi tour en bout de lice et les voilà repartis! Cette fois-ci ils s'étaient préparés, les deux jouteurs touchent, mais seul le Seigneur bourguignon brise sa lance, le vicomte déséquilibré chute lourdement sur le sable de la lice. La foule retient son souffle une fois de plus, pas de blessure pour le Vicomte.


Cuche de Fronsac est déclaré vainqueur.

Décidément cela commençait fort pensa Minerve, une fois ceci fait elle laissa les jouteurs à la foule, et s'en alla afficher les 8 ème de finale.
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mar 10 Jan - 13:21

Zebra se penche vers Boudicca pour commenter

Il a l'air en grands forme le cousin Pierre .... Tu as vu Castelviray comme il a volé de son destrier ! Heureusement il s'en sort bien, car vu le choc...
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mar 10 Jan - 13:52

[Tribune Seigneuriale]

Keridil d'Amahir, hôte du jour, fier et trônant au centre de la Tribune, flanqué à droite et à gauche de ses deux vassaux, la Dame de Rozières et le Seigneur d'Epieds, attendait, silencieux et pensif, le début du tournoi.
Lorsque Minerve invita à s'avancer en lice le Vicomte de Rémalard et le Duc de Montlouis, Montpipeau se pencha vers sa vassale.

Liloute, l'homme portant l'écartelé en sautoir est Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard. Je souhaite que nous le rencontrions. Je lui ai soumis l'idée de lui offrir ta main.

Pan ! Comme ça, sans préavis. Cependant, la Fouine de Bréméan n'est pas un sans-coeur, et s'il s'inquiète tant de la descendance de ses vassaux, et de la noblesse de leur futur lignage autant que des siennes, jamais, ô grand jamais, il ne se permettrait de mettre un homme, une femme, devant le fait accompli. Et à dire vrai, Rémalard serait peut-être plus difficile à convaincre que Rozières.
Le brun crut tout de même bon d'ajouter :

Bien évidemment, je ne ferais que proposer. Le choix, la décision finale est tienne.
Sindbad. Il en sera de même pour vous, un jour.


Ah oui ! Personne n'a été prévenu, mais les joutes, si l'on prétendit qu'elles étaient matière à honorer la naissance de Clément, avaient un but plus officieux : caser vassaux. Aranelle rencontrerait son promis. Liloute serait passée au crible, et Sindbad...serait sûrement plus difficile à modeler selon les souhaits du Baron. Mais qui ne tente rien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fabien74

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mar 10 Jan - 14:52

Avant une cuisante défaite

La baronne était une personne des plus agréables, avec qui Fabien aimait passer du temps. Et ce temps-là n'était assurément pas gaspillé puisque les meilleures augures s'annonçaient pour l'union à venir. Jonas cumulait les bons points, du moins c'était ce qu'on cherchait à lui faire croire. Etait-ce si mal? Point non.
Toujours était-il que l'Hérisson brûlait de rencontrer la jeune promise, car "Marigny n'est pas à vendre", et la jeune fille aurait aussi à faire bonne impression pour pouvoir ravir l'héritage de son fils.


Chère amie, je me fais une joie de cette rencontre à venir. Sans doute aurons-nous le loisir d'évoquer les aspects plus...matériels de cette union, car ce ne sont pas deux bergers que nous unirons, vous me comprendrez.

Ah ah, semer le doute, oui, c'est bien!
Regard charmeur à la Railly, puis:


Bien, dame Della, je dois m'en retourner au campement, je suis un peu rouillé et je ne voudrais point finir les quatre fers en l'air sur le sable de la lice, lorsque mon tour sera venu!

Et de s'en retourner, aux tentes de sable, d'azur, d'or et d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Anya Giffard de Puycharic

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 25
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mar 10 Jan - 15:05

[Avant le début des hostilités]

Bien installée dans les tribunes, pas à côté de son cousin toutefois, mais pas trop loin non plus, afin de bien garder un oeil sur la lice et la joute qui allait s'y dérouler, Anya salua ce dernier, sourire aux lèvres :

Cousin Keri, heureuse de vous revoir icelieu et toutes mes félicitations pour la naissance de vostre fils.

Elle ne put toutefois point manquer les remarques si peu chuchotées de son cousin :

Liloute, l'homme portant l'écartelé en sautoir est Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard. Je souhaite que nous le rencontrions. Je lui ai soumis l'idée de lui offrir ta main.
Bien évidemment, je ne ferais que proposer. Le choix, la décision finale est tienne.
Sindbad. Il en sera de même pour vous, un jour.


Mais décidément, c'était à la mode, dans cette famille... Julien qui voulait la marier, "Oncle" Lexhor qui disait qu'il avait son mot à dire aussi et le Duc de Thorigni, qui n'était autre que son Parrain, disait qu'il avait fait une promesse à Feu le patriarche Giffard concernant la dernière née, à savoir... Elle. Anya se demandait déjà qui son frère avait l'intention de lui présenter comme prétendant. Parce que bon, force était d'avouer que dans le coeur de la Blonde, c'était un sacré fouillis, un mélange de douleur et de brouillard, et elle en était à un point de reprendre la devise de sa fille haute comme trois pommes : "les garçons, c'est nuls, ils font que faire pleurer les filles, et j'aurai jamais de namoureux, j'vous f'rais dire.".
Sauf que oui, dans la bouche d'une Petite Perle de cinq ans, cela passait, mais allez dire aux Giffards que la dernière née de la fratrie, âgée de dix-neuf printemps, refuserait le mariage suite à coeur en miettes, cela ne passait pas. Déjà que son CDF de frère trouvait qu'elle tardait à se marier, il avait donc pris les choses en main.
C'était aussi pour cette raison que La Blanche était ici : se changer les idées. C'était donc en tant que Médecin qu'elle avait accepté d'accompagner celui qui avait failli être son Secrétaire d'Etat, et qui se trouvait maintenant être son "complice" de travail (ou son souffre-douleur, au choix^^), vu qu'elle était Porte-Parole de Normandie. Eh oui, la Normandie étant bourrée de traitres et de vils-je-retourne-ma-veste, La Blanche n'avait pas accédé au trône ducal. Et pourant, ils avaient fait 3 petits tours... et puis s'en vont. Le dernier échange "houleux" entre la PP et le SE s'était traduit par une bataille de coussins dans le bureau dudit SE. De vrais gamins, c'était...lamentable. Heureusement que personne n'était entré à ce moment là. Une Duchesse et un Vicomte réglant leurs différends à coup de plumes d'oies enfermées dans du tissu, si c'était pas moche....
A l'Ordre du Sainct Esprit, ils savaient toutefois se tenir et ne pas montrer aux autres que les remarques fusaient style "boomerang" et que l'un, tout comme l'autre, ne prenait pas de gants.

Deed, dict aussi Minerve, appela ensuite les deux jouteurs. Anya était prête, et tout le nécessaire à soins aussi. Après tout, il était aussi probable que son "Oncle" Lexhor en ait besoin par la suite... Elle ne serait pas venue pour rien. Il ne manquerait plus que l'escuyer de ce dernier soit présent aussi, et ce serait le pompon. Elle n'en revenait toujours pas de sa façon de l'avoir prise de haut, comme une gamine, et de limite baver devant sa soeur aînée.
La jeune femme attendit que les jouteurs s'avancent et ... commencent.
Revenir en haut Aller en bas
Cuche

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mer 11 Jan - 0:50

[Éliminatoires - Seconde rencontre ]

Que s'avance sur la lice Fabien de la Fléchère Marigny, dict Fabien74, Vicomte d'Hérisson et d'Yssoire, seigneur de Challiers et de Fayet-le-château et Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy

L'arbitre s'était avancée alors que les deux jouteurs précédents venaient à peine de libérer le terrain.
Sachant qu'il s'agirait de son tour, Fulvy avait passé les instants précédents à revoir son armure, aidé par son écuyer, et à vérifier les attaches de la monture. Ce serait vraiment idiot de perdre sur une défaillance plutôt que sur un coup de lance se dit-il.
Une fois installé sur le cheval, il se pencha vers son écuyer alors que celui-ci lui tendait une lance.


Espérons que le Saigneur soit en bonne forme aujourd'hui!


Une petite talonnade et il rentra en lice. Son adversaire de l'autre côté, il l'observait de loin jusqu'à ce qu'ils aient tous les deux gagnés leurs positions.
Un salut de la tête et il ferma la visière de son heaume. Un jour, il faudrait penser à remplacer cette visière par autre chose, tout ce qu'on pouvait en dire c'est que ça réduisait vachement la vision!
Et le signal du départ vint interrompre ses réflexions.

Le coup de talons infligé aux flancs de Sigur lancèrent le cheval et son cavalier vers l'autre bout de la piste. Au fur et à mesure que son adversaire se rapproche, le joinvillois corrigeait comme il le pouvait l'angle de sa lance.
Au moment de se croiser, rien ne se passa. Ils avaient tous les deux raté.

Seconde passe donc...
Nouvelle talonnade et le cheval donna encore plus de puissance, manquant presque de faire tomber son cavalier. Un autre s'y serait peut-être laissé prendre. Mais pas Fulvy, pas aujourd'hui. Il abaissa sa lance, resserra sa poigne, visa et brisa sa lance sur son adversaire.
Un bruit de ferraille se fait entendre et la foule se fait silencieuse.
Le bourguignon fait demi-tour, retire son heaume et revient vers son adversaire au sol, prêt à mettre pied à terre s'il l'avait méchamment blessé.
Mais le Vicomte était solide et semblait avoir bien encaissé le choc.


Désolé de vous avoir envoyé si lourdement au sol Vicomte...
Au plaisir de vous offrir une revanche un jour ou l'autre!
Revenir en haut Aller en bas
Sindbad

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 47
Localisation : Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mer 11 Jan - 1:12

Assis aux côtés de son suzerain, Sindbad profitait du spectacle.

Tout en pensant qu'un jour, peut-être serait-ce son tour de monter à cheval ainsi harnaché. Surtout si son suzerain continuait à se déplacer avec sa canne.

Mais les tournois semblaient receler d'autres dangers : l'homme de Constantinople s'en rendit compte lorsque Keridil montra à Liloute l'homme qu'il lui destinait comme époux. Et selon les propos du Baron, le Seigneur d'Epieds était le suivant sur la liste...

Préférant ignorer la perspective de rencontrer tous les plus beaux partis de France, l'attention de Sindbad se reporta sur la joute en cours. Tiens, il connaissait cet homme...Murmurant pour lui même :
Fabien de la Fléchère...Le monde est petit.


_________________

Grand Ambassadeur Royal de France | Délégué Territorial du Duché d'Orléans auprès des Comtés d'Angleterre | Seigneur d'Epieds en Beauce
Revenir en haut Aller en bas
fred

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mer 11 Jan - 4:05

[Quand il est l’heure]

Le Castelviray avait rejoint la petit tente au bord de la lice afin d’aller se préparer. Plus que quelques heures avant qu’il ne doit s’élancer, c’était la troisième fois qu’il participait à des joutes et cela ne serait certainement pas la dernière. Avec l’aide de son valet, le Vicomte se vêtu de son armure qu’il avait fait fabriquer pour la nouvelle année, elle était de couleur blanche très brillant, il faut dire que le valet avait passé bien deux jours à l’astiquer afin de lui donner une telle brillance.

Une fois que tout était prêt, il sortit de la tente, bien du monde s’emblait déjà être présent. Il parcourue des yeux la foules, petit sourire lorsqu’il l’aperçût. Il monta à cheval, le valet lui tendit la lance et avant de se rendre à la lice pour faire face à son adversaire il se dirigea en sa direction. Lorsqu’il fut arrivé devant elle.


Vostre Grasce, Anya Giffard de Puycharic, me feriez-vous l’honneur de pouvoir porter vos faveurs durant ce tournoi ?

Le Castelviray resta bien droit sur sa monture plongant son regard dans celui de la jeune Blanche sans faire attention aux personnes qui se trouvaient autour pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Anya Giffard de Puycharic

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 25
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Mer 11 Jan - 4:35

Anya n'était pas très adepte des joutes. Elle avait beau être médecin et voir des horreurs, comme notamment des flèches à extraire, des amputations et j'en passe, mais voir une connaissance ou un proche blessé, cela, elle préférait éviter.
Et les joutes n'avaient rien à voir avec une petite serpillade gentille. Parce que oui, attention, des serpillades, il y en avait qui tuent. Mais là n'était pas le sujet puisque la joute ne se faisait pas à la Serpillère.

Les deux concurrents arrivèrent en Lice et, c'est surprise que la Blanche vit arriver le Castelviray en sa direction. Mhh... il voulait quoi ? Un petit coup de calva comme remontant ?? Il avait oublié sa mirabelle ? A moins qu'il ne veuille approcher encore une dernière fois sa Marie-Belle de médecin. Mouais. Elle, c'était Anya de toute façon, pas Marie, donc rien à voir. Ou alors, il voulait goûter de la suprême HFM dont elle avait le secret.
En tout cas, tout en restant très objective, il était quand même bien mieux sans sa boîte de conserve. Tout rutilante qu'elle soit.

Vostre Grasce, Anya Giffard de Puycharic, me feriez-vous l’honneur de pouvoir porter vos faveurs durant ce tournoi ?

La Blanche s'attendait à tout, sauf à cela. Les deux "gamins" avaient l'habitude de se taquiner, aussi avait-elle pris comme plaisanterie cette demande lorsqu'il lui en avait parlé à Rouen, quelques temps plus tôt. Ainsi, il osait... et ce regard... il le faisait exprès !!!! S'ils avaient voulu la jouer discret, c'était cuit.
A moins de rattraper le coup ? Mhh... pourquoi pas. Ou alors jouer la provocation, ça aussi elle savait faire.
Il voulait porter ses couleurs ? Soit. Il avait le choix. Soit la serpillère accrochée au bout de la lance (je suis d'accord avec vous, c'est ni esthétique, ni pratique), soit y accrocher...

La Blanche prit un des rubans qui fermaient son corsage, ruban blanc, bien entendu, on ne l'appelait pas La Blanche pour rien, et l'accrocha au bout de la lance du Vicomte.
Puis, s'abaissant vers lui, regard soutenant le sien et, comme si le monde autour d'eux n'existait pas :

Portez ce Blanc mais je vous en prie... puis sur un ton encore plus bas, chuchoté du bout des lèvres ...
je veux te retrouver entier...

Cela aurait pu paraître être une déclaration, mais, admettez que s'il revenait en petits bouts, elle n'aurait plus personne sur qui se défouler. Ou pas. Ceci était peut-être une crainte réelle exprimée par une jeune femme qui avait en horreur les joutes et qui n'avait qu'une hâte, que ce soit fini et qu'il revienne en un morceau. Et vivant de préférence.





Revenir en haut Aller en bas
fred

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Jeu 12 Jan - 1:47

[Lorsqu’un Ange nous aide à s’envoler]

Vous êtes-vous déjà retrouvé face à une personne dont vous n’arrivez plus à lâcher le regard ? Avez-vous déjà ressentie votre cœur battre tellement fort de peur que celui-ci ne sorte de votre poitrine tout cela juste car vous regardez une certaine personne dans les yeux ? Du moins là ce n’était que le résultat d’un regard plongé dans celui d’un autre, on ne vous parlera même pas lorsque l’on se retrouve proche de celle-ci, si proche que l’on peut ressentir le souffle de sa respiration sur la peau ou lorsque votre main se pose sur sa joue.

Le Castelviray était là, droit sur sa monture attendant la réponse de la Duchesse dont il avait beaucoup de mal à quitter son regard. Ses yeux sont si profonds qu’en se penchant un peu pour entendre la réponse, on peut y voir tous les soleils y venir se mirer, s’y jeter à mourir tous les désespérés, ses yeux sont si profonds que l’on y perd la mémoire. Une bouche suffit au mois de Mai des mots pour toutes les chansons et pour tous les hélas trop peu d’un firmament pour des millions d’astres, il leur fallait ses yeux et leurs secrets gémeaux. Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où des insectes défont leurs amours violentes, Voilà le Vicomte pris au filet des étoiles filantes, en était-il troublé ? Sans doute, mais il était certain que son cœur le guiderait sur la bonne route, que le Très Haut veillait sur lui et il savait que rien n’arrive par hasard.


Portez ce Blanc mais je vous en prie... ...je veux te retrouver entier...

Un petit sourire tendre qu’elle seule pouvait apercevoir se dessina sur ses lèvres, lorsqu’elle eut accroché le ruban, le Castelviray remonta sa lance, se pencha sur sa monture afin de s’approcher de la Duchesse. Il aurait souhaité poser sa main sur sa joue en signe d’affection mais l’armure ne lui permettait pas ce geste de plus il se trouvait en publique et ce genre de geste n’était point si bien vu.

Vostre Grasce, j’ose espérer que je ne vous décevrez pas trop et je ferais bien attention à ma personne, je compte bien rester en un seul morceau afin de tenir ce que je vous ai dit il y a quelques temps. Je resterais toujours non loin de vous, je veillerais toujours sur vous et je tacherais qu’aucune larmes ne puisse encore gagner votre visage.

Autre petit sourire et sans trop attendre de réponse, le Castelviray fit retomber la visière de son heaume en donnant un coup d’étrier à son cheval afin de se placer face à la lice. Le Vicomte était prêt pour s’élancer. Il attendit sagement que Deedlitt abaisse le drapeau. Le cœur de Fred battait toujours aussi fort, point du faite qu’il allait s’élancer dans la lice, mais du fait qu’il n’arrivait pas à chasser ce qu’il avait vu quelques secondes auparavant lorsqu’il se trouvait face à l’Ange.

Le Drapeau tomba, le Castelviray s’élança tenant son écu, portant ses armoiries contre lui, plaçant sa lance en direction de l’autre concurrent…puis là juste avant le choque Fred détourna les yeux quelques seconde pour les poser un court instant sur la Blonde, seconde qui fut fatal pour lui car il avait oublié d’avancer un peu plus sa lance afin d’atteindre son adversaire ce qui le fit décoller de sa monture tel un ange avant de s’écraser au sol. Le Vicomte resta au sol, il leva la main afin de faire signe que ça allait, cependant il lui faudra sans conteste de l’aide pour se relever, ben oui une armure c’est lourd quand même.
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Jeu 12 Jan - 21:09

[Tribune Seigneuriale]

Fièrement et silencieusement Liloute siégeait auprès du suzerain adoré… Les joutes s’est drôlement plus agréable assise dans les tribunes que debout à tripoter des chevaux! Et la jeune noble, assez heureuse de ne pas avoir à lutter ce jour profitait donc, attendant le début du spectacle…

Tout était absolument parfait jusqu’à ce Keri keri lui balance en pleine tête son horrible complot contre elle et contre sa liberté chérie. Si le suzerain lui avait collé une paire de gifle ça lui aurait sans doute fait le même effet! Bien entendu, Liloute se mit immédiatement à la recherche du sautoir… Et ses yeux balayaient frénétiquement les personnes alentours, ne voyant rien du tout tant elle était sous le choc… Allez savoir pourquoi des histoires de corps flétrit par trop de grossesses et de vieux débris mous lui remontaient à l’esprit?!

Et si la blonde baronne avait mis en pratique la petite conversation parisienne qu‘elle entretenait avec L‘Autre blonde?! Pire encore, et si l’Autre Blonde, soit dit en passant encore plus terrifiante que la première!, avait donné un nom en douce à la baronne?! Et si ce nom portait un sautoir?! Liloute eut un blanc complet… Jusqu’ à ce que ses yeux de chien battu ne cherche le regard d’Epieds… Après tout c’était bien lui le premier à avoir parlé de collaboration non?! Mais Liloute jouait de malchance puisque l’homme avait l’air intrigué par quelque chose ou quelqu'un…

Tandis qu’elle tentait de s’en remettre, le suzerain abhorré… Euh adoré! Enfonçait toujours plus le clou… Comme si Sindbad et elle avaient le choix de toute façon?! Pour tout réponse La Rozières adressa à Keridil un sourire crispé… Le même qui accueilli sa cousine! La pauvre était arrivée, il faut bien le dire, à un bien mauvais moment pour la jeune femme!

Les plans c’est bien sauf que! le propriétaire de l’armure blanche… étincelante! Était aussi le propriétaire du sautoir. Et que manifestement celui-ci était déjà engagé avec la jolie cousine du suzerain… Oui chez les nobles on montre son affection à une demoiselle en la menaçant de sa lance lors de joutes… Comme les us sont parfois étranges! N’empêche que bien malgré elle, son sourire figé devint radieux! Elle se rendit compte soudainement qu’elle n’avait pas salué comme il se doit une duchesse… Un ange salvateur que Liloute aimait déjà beaucoup!

La Rozières profita donc du spectacle des joutes… Légère, comme une plume dans le vent…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    Jeu 12 Jan - 21:28

Evidemment, le Baron de Montpipeau avait salué sa cousine, la Duchesse d'Arques, la gratifiant d'abord d'un sourire sincère.
Pourtant, il ne se passa guère de temps avant que l'Amahir ne se renfrogne. On lui faisait affront : le Vicomte de Rémalard, non content de n'avoir point encore répondu à la proposition cavalière du Baron, agissait avec la Puycharic comme avec une femme que l'on courtise, comme avec une promise. La vexation était double. D'abord, le Castelviray narguait son hôte en sa propre demeure, et contrecarrait des projets un peu trop avancés dans l'esprit vagabond du brun ; pire, il le faisait avec la propre cousine d'icelui.

La connivence des deux godelureaux achevant de fâcher un Keridil déjà ennuyé par l'engagement de son épouse dans les combats, le Grand Ambassadeur se tut.

Il observa les deux joutes éliminatoires avec un intérêt tout à fait relatif, n'honorant les vainqueurs d'un geste de salut qui faisait sa fierté d'organisateur de joutes à la fin des lances.
Lorsque Fred chuta, c'est avec une inconvenance notoire que le Baron se surprit à sourire. Enfin, se tournant vers sa vassale, et assez fort pour que les oreilles d'Anya soient interpellées :


Liloute, peut-être qu'un homme qui ne tient pas en selle le temps d'une lance n'est pas un parti digne de ta main.

Pan ! Ce qu'oublie de préciser l'Amahir, c'est que lui-même n'a jamais dépassé les trois lances, et a bien chuté trois ou quatre fois dès son premier combat.
Mais la vengeance est savoureuse. Et vengeance de quoi ? Seul son esprit étriqué saurait pourquoi il s'est trouvé froissé.

Lorsque Cuche et Fabien s'avancèrent, dans un souci pédagogique, le brun ne fit que les présenter.


Celui-ci est Cuche de Fronsac, noble de Bourgogne et vassale de ma belle-mère, la Duchesse du Charolais. Celui-là est Fabien de la Fléchère, noble d'Auvergne. Son fils est promis à ma vassale Aranelle du Ried, noble sur les terres de Seignelay, grâce à mon épouse.

Avec un air de dire : Si si, quand les Amahir-Euphor choisissent de caser leurs vassaux, ils y arrivent.

Enfin, le brun se leva.


Seigneur Sindbad, je vous donne congé jusqu'aux Huitièmes. Dame Liloute, suivez-moi, nous allons rendre visite à Rémalard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Eliminatoires    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Eliminatoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eliminatoires
» Joutes de CHartes Dec 1460 - Eliminatoires
» Confirmation et défauts éliminatoires ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Basse Cour :: La Lice-
Sauter vers: