Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les 8ème de Finale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Les 8ème de Finale   Mar 10 Jan - 0:10

Minerve prit son parchemin et le placarda contre le panneau d'affichage avant d'en faire la lecture à voix haute.

Seront en lice pour ces 8ème de Finale :

Citation :
Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire affrontera Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy.


Citation :
Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau affrontera Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France, Pair de France.

[blason à venir]

Citation :
Elisabeth Stilton Stilton de Lasteyrie, Dame de Lusigny affrontera Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.


Citation :
Kantin Aymeric de Mialans, Héraut d'Armes dict Auvergne, seigneur de Banson affrontera Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin.


Citation :
Zebracolor du Val de Loire, Ducs des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil affrontera Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.


Citation :
Boudicca d'Arkan, Dame des Roches Saint Quentin affrontera Enguerrant de la Mirandole, Duc Consort de Bourgogne.



Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne affrontera Eusaias Blanc-Combaz, Duc de Bouillon, Comte du Lavedan, Vicomte de Digoine et Bapeaume, Baron de Desvre Seigneur d'Herlies et Seuiri


Citation :
Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré affrontera Jonas de la Fléchère Marigny, Seigneur de Reugny

Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Mar 10 Jan - 13:25

Zebra regarda l'affiche des 8e.... La Dame de Lasson ! il sourit et regarda de droite et de gauche pour voir si il la voyait... Il avait perdu le compteur et ne savais plus qui devais prendre sa revanche sur l'autre ou si ils étaient à égalité sur leurs dernières rencontres...
Revenir en haut Aller en bas
Boudicca

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Mar 10 Jan - 17:18

Voila, le premier tour pour la Blonde. Petite lecture rapide de la liste pour voir son adversaire. Mince! Sa main frola le bas de son dos à l'endroit de la cicatrice. Ainsi, elle devrait encore affronté le duc consort de Bourgogne. Elle avait eu l'occasion de le rencontrer rapidement lors du baptème de Bartholomé d'Anclair. Soit, elle prendrait cette fois sa revanche, soit elle finirait encore au tapis ... ou plutot dans le gazon ...[i]
Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 0:34

Minerve fît sonner les busines pour annoncer le début des 8ème.

Citation :
Que s'avance sur la lice Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire et Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy.



Première lance...
Les deux premiers adversaires se font face, Minerve abaisse son drapeau... Les lances s'abaissent et se croisent, alors que le duc manque sa cible, le seigneur lui ne manque pas sa chance, il touche et brise sa lance. Déséquilibré, le duc chute en bout de lice.
Il se relève sans difficulté. Un premier affrontement sans merci.


Cuche de Fronsac est déclaré vainqueur.

Citation :
Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau et Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France, Pair de France.

[blason à venir]


Première lance....
Les jouteurs sont prêts, les chevaux sont talonnés, les lances s'abaissent, se croisent, et touchent dans un choc violent, les deux lances se brisent, les deux jouteurs tombent au sol ! La foule retient son souffle, la Baronne est légèrement blessée au coude. Elle fait signe qu'elle peut continuer le duel. Le temps que les jouteurs se fassent équiper, Minerve rappela les règles.


Les deux jouteurs étant tombés sans que l'on puisse les départager par le nombre de bris de lance, s'en suit un duel à l'épée le premier arrivant à quatre touches remportera le duel.

Première passe...
Les épées s'entrechoquent sans qu'il n'y ait de touche.


Aucune touche

Seconde passe....
Le Duc touche sa belle fille, celle-ci est blessée légèrement à la cuisse.


Une touche pour le Duc d'Alluyes

Troisième passe....
Encore une fois le Duc touche, sans blesser son adversaire cette fois.


Deux touches pour le Duc d'Alluyes

Quatrième passe...
La Baronne n'est pas du genre à se laisser faire et elle le prouve. Elle touche le duc et le blesse légèrement à l'épaule.


Une touche pour la Baronne de Seignelay.

Cinquième passe...
Le Duc touche une fois de plus, pas de blessure pour la baronne.


Trois touches à une pour le Duc d'Alluyes.

Sixième passe....
La Baronne surenchérit et touche sans blesser le duc.


Deux touches à trois pour la baronne de Seignelay.

Septième passe....
C'est la série la baronne touche une fois de plus.


Trois touches partout.

Huitième passe....
Suspens.... Pour terminer en beauté... C'est la baronne qui touche !


Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, est déclarée vainqueur par quatre touches à trois.



Citation :
Que s'avance sur la lice Elisabeth Stilton Stilton de Lasteyrie, Dame de Lusigny et Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.



Première lance...
Les deux femmes s'observent... Le signal est donné, elles s'élancent et se croisent, mais aucune ne touchent.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et elle se refont face. Cette fois-ci c'est la Duchesse qui touche et brise sa lance sur l'armure de la dame.

Troisième lance...
Une fois de plus les deux femmes se croisent sans se toucher.


Angelyque de la Mirandole est déclarée vainqueur par une lance brisée à zéro.

Citation :
Que s'avance sur la lice Kantin Aymeric de Mialans, Héraut d'Armes dict Auvergne, seigneur de Banson et Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin.




Première lance...
Un affrontement musclé en perspective, se dit Minerve. Elle abaisse son drapeau, les lances s'abaissent... Seul le chevalier touche et brise sa lance, par un geste technique et puissant il fait chuter son adversaire. Les hérauts ayant la tête dure, il se relève sans blessure.


Guillaume de Jeneffe est déclaré vainqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 0:59

Citation :
Que s'avance sur la lice Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.



Première lance...
La tension était palpable, les deux adversaires se connaissaient bien, Minerve donne le départ, il se croisent et s'observent, mais aucun ne touche.

Seconde lance....
Tendus ou curieux, on ne le savait pas, mais pour cette seconde lance, une fois de plus pas de touche.

Troisième lance...
Cette fois le duc semble vouloir prendre les choses en main, il vise juste et touche la Dame, mais ne brise pas sa lance...La dame n'arrive à pas se maintenir en selle, elle chute sans se blesser.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur.

Citation :
Que s'avance sur la lice Boudicca d'Arkan, Dame des Roches Saint Quentin et Enguerrant de la Mirandole, Duc Consort de Bourgogne.




Première lance....
Minerve attend que les jouteurs se présentent, ils font signe qu'ils sont prêts, Minerve donne de la départ.
Les lances s'abaissent et se croisent, les deux jouteurs touchent mais seul le duc brise sa lance, la dame chute de son destrier et le duc, déstabilisé la suit à terre.
Quelques instants passent.... Le Duc fait signe....Il est blessé légèrement à la cuisse. Minerve appel le médicastre afin qu'il rejoigne la lice. La dame elle n'est pas blessée.


Enguerrant de la Mirandole est déclaré vainqueur par une lance brisée à zéro.

Citation :
Que s'avance sur la lice Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne et Eusaias Blanc-Combaz, Duc de Bouillon, Comte du Lavedan, Vicomte de Digoine et Bapeaume, Baron de Desvre Seigneur d'Herlies et Seuiri



Première lance...
Le Champion de Champagne de l'an passé contre le Balbuzard Bourguignon.
Les deux héros font leur entrée... La foule en délire scande le nom de leur favoris.
Minerve donne le départ, les jouteurs se font face... Mais rien ne se passe durant cette lance...

Seconde lance...
Le Balbuzard manque sa cible, alors que le seigneur champenois lui ne rate pas cette opportunité, il touche brise sa lance et entraîne la chute de son adversaire.
Le Bourguignon n'est pas blessé.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.

Citation :
Que s'avance sur la lice Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré et Jonas de la Fléchère Marigny, Seigneur de Reugny



Première lance...
Pour ce dernier duel de ces 8ème de finale, Minerve abaisse son drapeau, les chevaux sont talonnés, les lances s'abaissent, le seigneur Reugny manque sa cible, alors que son adversaire en profite pour toucher, briser sa lance et faire chuter son adversaire.
Sans concession pour ce début de tournoi.


Sepa Von Strass est déclaré vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 13:25

Citation :
Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau et Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France, Pair de France.

[blason à venir]

Il faut imaginer la bru, découvrant devant le panneau qu'elle va jouter contre BôPapa.
Il faut ajouter à cela qu'elle sait que son époux qui est le fils de BôPapa (pour ceux qui ne suivent pas) n'est pas particulièrement heureux de la voir jouter tandis que lui reste dans les gradins, faute de cette blessure à la jambe qui lui interdira probablement de jamais reprendre un tournoi.
Il faut enfin penser que la Baronne est toute réjouie par ces joutes car elle a envie de s'amuser !


Elle avait engagé un écuyer, pour l'occasion, puisqu'elle n'en avait pas encore un attitré, ce qui ne tarderait pas.
Cet écuyer de fortune, s'était vanté d'avoir préparé déjà bon nombres de jouteurs, ajoutant que la plupart, grâce à ses bons soins et conseils, étaient sortis vainqueurs des combats.
Della lui avait promis une belle bourse bien remplie si ce qu'il prédisait se révélait être vrai.
Elle était nerveuse, angoissée, anxieuse et...follement impatiente !

Et la joute débuta.
Citation :


Première lance....
Les jouteurs sont prêts, les chevaux sont talonnés, les lances s'abaissent, se croisent, et touchent dans un choc violent, les deux lances se brisent, les deux jouteurs tombent au sol ! La foule retient son souffle, la Baronne est légèrement blessée au coude. Elle fait signe qu'elle peut continuer le duel. Le temps que les jouteurs se fassent équiper, Minerve rappela les règles.


Les deux jouteurs étant tombés sans que l'on puisse les départager par le nombre de bris de lance, s'en suit un duel à l'épée le premier arrivant à quatre touches remportera le duel.

La chute fut rude. Le sol était gelé, dur, renvoya le choc directement dans les gencives.
Crénom ! Marmonna-t-elle, entre ses dents en se relevant, aidée de ce fameux écuyer qui déjà lui apportait l'épée qui allait maintenant être son arme.
Ah...l'épée !!! Là, elle avait toutes ses chances, la Blonde, rompue aux combats d'épée, par la force des choses et des guerres.
Entraînée en Anjou - saleté d'Angevins - et au sein de l'Ordre Teutonique, elle maniait l'affaire sans doute beaucoup mieux que l'aiguille.


Citation :
Première passe...
Les épées s'entrechoquent sans qu'il n'y ait de touche.


Aucune touche

Seconde passe....
Le Duc touche sa belle fille, celle-ci est blessée légèrement à la cuisse.


Une touche pour le Duc d'Alluyes

Troisième passe....
Encore une fois le Duc touche, sans blesser son adversaire cette fois.


Deux touches pour le Duc d'Alluyes

Quatrième passe...
La Baronne n'est pas du genre à se laisser faire et elle le prouve. Elle touche le duc et le blesse légèrement à l'épaule.


Une touche pour la Baronne de Seignelay.

Cinquième passe...
Le Duc touche une fois de plus, pas de blessure pour la baronne.


Trois touches à une pour le Duc d'Alluyes.

Sixième passe....
La Baronne surenchérit et touche sans blesser le duc.


Deux touches à trois pour la baronne de Seignelay.

Septième passe....
C'est la série la baronne touche une fois de plus.


Trois touches partout.

Huitième passe....
Suspens.... Pour terminer en beauté... C'est la baronne qui touche !


Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, est déclarée vainqueur par quatre touches à trois.

BôPapa aussi était habile à l'épée...Pour sûr, on ne dirige pas les Lames sans avoir une sacrée expérience !
La tension monta, le combat dura, jeu de lames, blessures, satisfaction de ne pas tomber, émulation de tenir bon devant Lexhor qui ne semble pas non plus handicapé par leur parenté et qui combat sans lâcher prise...Bruit des lames, souffle devenant court, ivresse du duel...Qui finira ?

Tout alla bien vite...Deux touches de suite, envie de vaincre qui décuple les forces et la rapidité, hop hop hop...Une dernière et...Les bras levés, en signe de victoire, Della saute sur place, toute heureuse de cette victoire juste avant de s'encourir vers BôPapa, pour s'assurer qu'il va bien, oubliant qu'elle a la jambe pleine de sang.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akane

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 14:36

La brune avait pris place à côté de sa jeune soeur. Elle avait remarqué juste avant son arrivée, le ruban noué à la lance du Castelviray. Ce geste, symbole de courtoisie, lui était évident, mais avec la Blanche, tout pouvait être possible.
Elle lui en parlerait, elle devait mettre les choses au clair. Même si elle n'était pas le patriarche, elle veillait aux intérêts de la blondinette. Pour l'instant, peu bavarde, elle observait.
Début des joutes, chute du Vicomte. Elle laissa sa soeur s'enquérir de l'état du SE normand.
Reprise des joutes, rencontre entre Lexhor et sa belle fille. Et la beau père d'assener un coup dans la cuisse de la cousine, puis la cousine de blesser l'épaule de son beau père.


- Anya... Il va y avoir du travail là...

A peine eu t'elle prononcé ses mots que le duc chuta sur le sol, et la brune de se lever en un geste. Elle tire sa soeur par la manche, comme d'habitude.

- On va leur apporter notre aide non ? Il y'a besoin de soins, tu me diras quoi faire. Della semble bien blessée, et Lexhor moins mal en point mais quand même...

_________________

Semper Paratus Servio
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre de Chéroy

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 15:23

Venu en simple visiteur car il n'était pas encore tout à fait remis de ses blessures de guerre, le Duc d'Orléans vint assister aux réjouissances organisées chez son vassal le Baron de Montpipeau.

Il s'attendait à voir danser les lances mais là, ce qu'il venait de voir le surpris. Il venait de voir son vassal personnel se faire éliminer. Puis à y regarder de plus près, il s'appercu qu'il venait de perdre face à sa belle fille. Etait ce un geste volontaire ou pas ... laissons lui le doute de la galanterie.

Une fois la manche terminée, le Duc alla vers son ami Lexhor.


Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 16:26

Lisant l'annonce des combats de Huitième, l'Amahir manqua de défaillir. Il avait donc fallu que le sort condamne Della à jouter contre Lexhor, et c'est dépité que le Baron rampa jusqu'à sa place dans les tribunes.
Le combat de Cuche passa à une vitesse folle, et d'ailleurs, Montpipeau n'y prêta qu'à peine attention, nerveux, cherchant, en bout de lice, une Baronne de Seignelay, pour mémoriser son visage, qui, n'en doutons pas, finira par être détruit, écrasé sous le poids d'un heaume.
Dire que l'hôte n'a aucune confiance en son épouse serait incorrect, c'est plutôt qu'il connait le talent de jouteur de son père, pour avoir été écuyer de son épouse, et l'avoir vu plus d'une fois à l'oeuvre.
La joute serait sanglante, et déjà, Keri Keri voyait ses espoirs d'une nouvelle paternité anéantis.

Minerve lança le combat.
A quatre reprises, le Baron se dressa, affolé, sur ses jambes, ne pliant qu'en sentant la douleur lui flinguer la cuisse. Il aurait crié, s'il n'avait pas craint de déstabiliser un jouteur comme l'autre. Il ne savait pas même lequel encourager, en fait. Il s'avéra bientôt que le combat serait serré, et le brun finit par craindre tant pour son père que pour son épouse : un vrai choix de Sophie - sans aucune relativisation.
Quand la cuisse de Della fut heurtée, il fut prit d'un hoquet, ridicule. Des suées perlaient sur son front, et il fut probablement source d'un hématome sur la jambe du Seigneur d'Epieds, dont la jambe fut serrée par erreur, sous l'effet des nerfs Keridiliens. Sans excuses, il lâcha sa prise, les yeux rivés vers la lice, où se déroulait un vrai duel, qui n'était pas au premier sang.

Et pan ! L'épaule de Lexhor. C'est définitif, Bopapa et Bellefifille sont voués à se détester pour l'avenir.

Enfin, le combat se termina, par une succession conventionnelle de touche. Surprise : Della gagnait. L'Amahir-Euphor se leva de nouveau, et à la suite d'une masse qui se pressait, ne notant pas même qu'en icelle se trouvait le Duc d'Orléans, il rejoignit Papa et Mie d'amour.


Je vous hais, tous les deux.

Voilà !
N'a-t-on pas idée de faire des passes interminables et de tourner une joute équestre en combat singulier ?

Les autres combats se déroulèrent, et le Baron ne se leva plus de crainte. Il se contenta d'observer, de saluer Marchiennes quand celui-ci gagna son combat, de gratifier Belle-maman d'un clin d'oeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
flex

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 16:49

Absorbé comme beaucoup de monde par la joute qui affrontait Della de la Mirandole à Lexhor d'Amahir, le borgne était un grand spectateur du sport. Il n'était pas aussi captivé que Keridil d'Amahir, mais il y avait là une joute entre les familles et le résultat comptait beaucoup. Afin de n'attirer aucun malheur sur sa préférée - Della - Enguerrand avait décidé de ne pas parier.
Lorsque le résultat époustouflant de la longue joute surgit entre les mains de la baronne de Montpipeau, le jeune dandy hurla à plein poumons :


« - Gloyre aux Mirandole ! Gloyre aux Mirandole !

Dans un second temps, le jeune dandy était poussé par l'exploit réussi et surprenant de Della de la Mirandole, ce fût au tour de la matriarche Angelyque de la Mirandole d'affronter Elisabeth Stilton et de faire ses preuves. Il y avait là une réelle rivalité entre les deux femmes, car au mariage de la duchesse et du duc de Bourgogne, la dame de Lusigny s'était interposée à l’union plusieurs fois. D'ailleurs le borgne murmurait entre ses dents :

Faites-lui avaler la terre jusqu'à ce qu'elle sorte de la poussière..

Alors quand Angelyque prit l'avantage sur la seconde lance, et qu'elle su l'emmener jusqu'à la fin, Enguerrand de la Mirandole était très fière de la duchesse de Bourgogne. De plus, il pourrait au moins indigner Elisbeth Stilton avec tout le plaisir que lui procurait les moqueries. Derechef il hurla :

Gloyre aux Mirandole ! Gloyre aux Mirandole ! »

Avec toute l’exhalation distribuée par les victoires des de la Mirandole aujourd'hui, Enguerrand se trouva au pied du mur quand ce fut son tour. Car, il avait déjà blessé Boudicca auparavant ; et en plus, perdre à cet instant serait une honte énorme. En effet, deux Mirandole gagnèrent leurs places en huitième de finale, et il ne restait plus que lui.
L'échange fut bref. Enguerrand était le seul à briser sa lance mais par on ne sait quelle punition, il reçut toute la force de la dame des Roches Saint-Quentin en pleine face. La chute quant à elle était très douloureuse. C'est ainsi le prix de sa victoire, mais Enguerrand n'hulera pas cette fois-ci. Il était trop préoccupé à soigner sa jambe et à prier pour que cela n'ait aucune incidence à sa prochaine passe.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 20:22

Une nouvelle joute. La première d el’année. Dès qu’il en avait appris la tenue, le chevalier s’était promis d’y prendre part. Et si en plus elles se donnaient sur les terres de l’un de ses collègues de la Curia, que demander de plus ? Il avait donc fait envoyer son charroi en direction de Montpipeau, se promettant d’écrire à Minerve pour s’inscrire de façon formelle. Oui, il se l’était promis. Mais il avait failli à sa parole puisque ce fut le dernier jour et en courant à la poursuite de celle dont il tenait Wavrin qu’il s’inscrivit effectivement, par la parole plutôt que par les lettres. Enfin, tout cela était réglé maintenant, et le voici en Orléannais.

Sur la lice de la baronnie, plus exactement. Où il attendait son tour, sous une lourde armure de joute. À son habitude, il portait un collier de l’Ordre de la Licorne gravé sur le plastron et reposant sur ses épaules son heaume à tête de crapaud comme on le décrira bien des siècles plus tard et à cimier de Licorne. Sa monture était quant à elle parée d’une houssure aux armes de Jeneffe. Aucun doute n’était donc permis sur son identité.

La première passe n’avait pas manqué de donner le ton. En une seule lance, le seigneur bourguignon avait jeté à bas un homme pourtant rompu à la guerre, le duc Pierre. Une surprise pour Guillaume. Mais comme si cela ne suffisait pas, voila que les deux Amahir s’y mettaient aussi. Un seul échange, à nouveau. Mais cette fois les deux adversaires se retrouvaient à terre. Et dégainèrent les épées. À plusieurs reprises, le Flamand serra les dents au son et à la vision des chocs et des blessures qu’il croyait deviner. Ce fut finalement à la baronne qu’échut le succès, à la seconde surprise de Guillaume. La troisième passe différa du tout au tout. Les dames semblaient craindre d’infliger à l’autre quelque blessure. Et ce ne fut que par une lance brisée que la duchesse s’imposa. Au regret de Guillaume qui eut préféré voir la premier escuyer de France se montrer plus redoutable. Même pas une touche…

Ce fut ensuite lui que l’on appela.


Citation :
Que s'avance sur la lice Kantin Aymeric de Mialans, Héraut d'Armes dict Auvergne, seigneur de Banson et Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin.




Première lance...
Un affrontement musclé en perspective, se dit Minerve. Elle abaisse son drapeau, les lances s'abaissent... Seul le chevalier touche et brise sa lance, par un geste technique et puissant il fait chuter son adversaire. Les hérauts ayant la tête dure, il se relève sans blessure.


Guillaume de Jeneffe est déclaré vainqueur.

Il était opposé à Auvergne, qu’il connaissait pour le fréquenter depuis plusieurs mois en Saint-Antoine. Inspirant une grande bouffée d’air, il se concentra, oublia ce qui l’entourait, oublia tous les dossiers en attente, le fait qu’il ne portait les couleurs de nulle dame, le fait qu’il était vieux… Non, cela il ne l’oubliait pas. Ne pas se fatiguer trop rapidement. Il faudrait briser dès le premier assaut. Toucher au second tout en évitant de choir avant la tierce lance.

Le signal est donné et il lance son Frison sur la lice. En quelques foulées, il a abaissé sa lance. Horizontale et dirigée vers l’armure adverse, elle est guidée d’une main experte car tout est dans le poignet. Cela, il l’a appris depuis des années, et s’y entend particulièrement bien. Tendu comme un chien d’arrêt, il porte tout son poids vers l’avant. Toucher. Simplement toucher et le reste suivra.

Le reste suit, en effet. Il sent le bois vibrer l’espace d’un instant puis exploser sous la contrainte. Une lance brisée, une. Et lui n’a rien senti. Sourire de contentement aux lèvres, il ralentit sa monture. Pas question de s’aplatir sur les balustrades. Ça ferait désordre. Il lâche le tronçon de bois qui lui est resté en main, puis fait tourner son cheval. Allait-il devoir reprendre une lance ? Non. Le seigneur est à terre, puis se relève. Il retourne sur la lice et y salue son vaincu.


- Auvergne, ce fut un plaisir. Renforcé par le fait de ne point vous avoir blessé.

Il regagne ensuite le carré des jouteurs, non sans rendre au maître des lieux son salut. La fin des huitièmes de finale ne l’intéressa que peu, mais lui arracha un sourire à la défaite du duc de Bouillon et un autre encore au succès de son frère le Von Strass. Tout cela ne commençait pas si mal, au final.
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 12 Jan - 22:23

De la bordure de la Lice, zebra avait regardé Pierre faire son premier combat. Bref et expéditif, son cousin n'avais pas tenu plus d'un lance, avant de chuter en bout de lice, manquant sa cible.
Dommage, heureusement, chute sans blessure.

A son tour, il rejoint son écuyer Joachim qui avait préparé son cheval ... lui permettant de regarder les autres combat.

Deedlitt a écrit:
Que s'avance sur la lice Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.



Première lance...
La tension était palpable, les deux adversaires se connaissaient bien, Minerve donne le départ, il se croisent et s'observent, mais aucun ne touche.

Seconde lance....
Tendus ou curieux, on ne le savait pas, mais pour cette seconde lance, une fois de plus pas de touche.

Troisième lance...
Cette fois le duc semble vouloir prendre les choses en main, il vise juste et touche la Dame, mais ne brise pas sa lance...La dame n'arrive à pas se maintenir en selle, elle chute sans se blesser.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur.

La Dame de Lasson... il sourit se rappelant ses joute précédente avec elle... et la salua avec un air de défiance avant de baisser son Haume.

Première et deuxième lance décevantes... à avoir souvent jouté ensemble, elle commençais à savoir ou il allais pointer et agile comme une anguille, elle donnais l'impression de n'être plus la au moment de l’impact, qui ne venais pas.
Pour la troisième, zebra fit abstraction de la jeune femme... pour se concentrer sur l’écu... à juste raison...il touche et fait chuter la belle qui se relève sans gravité.

Dame de Lasson, je vous remercie pour cette joute, et vous donne rendez-vous à la prochaine, ou qui sait, nous toucherons et briserons peut-être dès la première lance !

Lassant son cheval à son écuyer Joachim, il resta sur le bord de la lice pour regarder le combat de Boudicca... qui échoua, heureusement sans gravité.
Dommage, il ne pourrait pas applaudir un autre Tourangeaux par la suite.... à part Sepa.

Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Ven 13 Jan - 0:49

Gnagnagna...Bougonna-t-elle entre ses dents, aux félicitations particulières de son époux.

Au moins, vous n'avez pas à rougir de votre épouse ! Lui lança-t-elle encore alors qu'il tournait les talons, l'animal !

Haussant les épaules, elle sourit alors à Lexhor.

Il est de mauvaise humeur, il doit avoir mal...Mais vous, rien de trop grave, j'espère, BôPapa ?

Un signe à Enguerrand qui a hurlé sa joie...et aidée de son écuyer, la Baronne s'en va se changer pour assister aux autres joutes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akane

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Ven 13 Jan - 11:55

Finalement, Akane n’attendit pas sa sœur et fila déjà vers la lice . Elle suivrait certainement, mais vu le sang qu’elle avait pu remarquer, les blessures pouvaient être sérieuses.
A peine arriva t’elle qu’elle vit sa cousin partir puis sa cousine quasiment comme si de rien n’était. Visiblement, quelqu’un se trouvait déjà sur les lieux, et il lui semblait bien qu’il s’agissait du duc d’Orléans. Salut rapide en sa direction, et elle se concentra sur le grand gaillard qui encore une fois, n’avait pas excellé en ce jour. C’était à se demander si sa présence ne portait pas malchance à l’Amahir.


- Lexhor, le bon jour, vous vous sentez comment ? Avez-vous mal à votre épaule ? Mal ailleurs ? Anya devrait arriver ! Ne soyez pas déçu de cette rencontre, vous avez bien jouté mine de rien.

Et bien oui, mine de rien il faisait parti un peu de la famille, et c’est une brune l’air inquiet qui l’interrogeait et qui tentait de radoucir un Amahir qui pouvait prendre la mouche face à cette défaite...D'ailleurs, elle avait oublié de respecter les us et coutumes nobiliaires, et se mordait légèrement les lèvres.

_________________

Semper Paratus Servio
Revenir en haut Aller en bas
Anya Giffard de Puycharic

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 25
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Ven 13 Jan - 16:07

On passait à la suite des joutes, et c'était au tour de "tonton". Cette fois-ci, il se trouvait face à la cousine, donc, et cela faisait sourire Anya, espérant une victoire féminine. Contrairement à la joute précédente, où concourrait le Vicomte de Rémalard, Anya ne voulut pas louper une miette de celle-ci. Joute familiale, cela pouvait être intéressant à voir.

Le déroulement en fut... des plus... aouch... Tonton morflait un peu, mais se défendait pas mal aussi. Hey !! il avait osé blesser la cousine !! Cousine qui se défendait merveilleusement bien malgré la blessure et qui réussit à remporter cette joute. Tonton avait bien pris et, c'est satisfaite de ce résultat, mais inquiète pour les deux jouteurs, que Anya fit un bond en même temps que sa soeur. Sauf que pour le coup, et malgré la petite claudication de la jambe de cette dernière, l'aînée Giffard arriva sur les lieux du crime avant la soeurette-médecin.
Anya approcha aussi, voyant Della partir, n'ayant le temps de la retenir et tonton toujours en mauvaise posture, et sa grande soeur aux côtés du Duc.

- Lexhor, le bon jour, vous vous sentez comment ? Avez-vous mal
à votre épaule ? Mal ailleurs ? Anya devrait arriver ! Ne soyez pas
déçu de cette rencontre, vous avez bien jouté mine de rien.


Et Anya arrivait, effectivement... Par contre, où était l'escuyer de ce dernier ?? encore à traîner les yeux sur les belles Dames présentes en ces lieux, et sans doute à baver discrètement, ou pas, en regardant la Brune Giffardienne ?
Anya s'adressa à son "oncle", inquiète tout de même.

Bon, ne pas lui rappeler, tout comme elle l'avait insinué à des joutes précédentes, qu'il était trop vieux pour ce genre de pratiques, cela allait le vexer au plus haut point. Ahhhh, l'ego masculin, quand je vous disais...^^

Tout va bien, mon Oncle ?? J'ai ce qu'il faut pour vous soigner, si nécessaire...
Belle joute toutefois... où l'on dira que vous avez laissé l'avantage à la Maîtresse des lieux, cadeau de "naissance" à une jeune mère.

Propos tenus pour faire baisser le courroux possible de son Duc d'oncle, alors qu'elle ne savait que trop que la cousine était la meilleure !! La Blanche ne percuta toutefois pas sur la façon dont sa soeur s'adressait à lui. Après tout, il était de la famille et le protocole, en cas d'"intimité", on ne le respectait pas. Et là, c'était le cas, le petit groupe ne tenait pas une séance diplomatique, hein... Donc, les "vous", les "Vostre Grasce" et tout le toutim, euh... nan
Cependant, voir sa soeur filer aussi vite dès la fin de la joute...mhh... Il se passait des trucs assez étranges dans la famille Giffard-Clairval-Puycharic...
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Sam 14 Jan - 22:00

Sans grande conviction, le duc d'Alluyes se présenta sur la lice. Il n'aimait déjà jouter contre une femme, mais celle-là, ça ne pouvait pas être pire. Il n'avait jamais pensé que le tirage aurait pu être si mauvais. Tomber dès le premier tour contre sa bru, alors que les joutes étaient organisées sur ses terres ne plaisait pas au pair de France.
Il ne dit mot lorsqu'il se dirigea vers la lice avec son écuyer, mais, une fois sur place, il ne pu garder tout ça pour lui. Il savait que Della sera un adversaire combatif, mais il était un jouteur bien plus expérimenté. Regardant Léa Hire, prenant garde à ne pas être entendu.

Etienne, je ne peux pas jouter contre Della. Je vais la massacrer si je joute sans retenir mes coups. Elle est solide mais c'est au-dessus de mes forces.

Secouant la tête.

Bon, ça ne sera pas encore pour cette fois. Je vais devoir être habile. Après le duel tu commenceras à tout ranger. Nous nous rappellerons de ces festivités pour son bal, pas pour ses joutes.

Sur ce, il attrapa Heaume et lance et se mit en position. Le juge donna le signal rapidement et, Lexhor lança Arod à l'assaut. Arrivé à la croisée, il tâcha de viser, une fois n'est pas coutume, à côté de l'écu de son adversaire.
Hélas, les jouteurs allaient trop vite et les lances se croisèrent et se brisèrent.
Le duc sentit sa bru basculer avant de chuter et n'eut qu'une fraction de seconde pour réagir. Une pensée furtive traversa son esprit.
*Bordel!*

Dès lors, il n'avait plus qu'une alternative, celle de se laisser entraîner par le mouvement, et, pis, de l'accélérer, sans tenter de rester en selle, et prier pour ne pas chuter trop lourdement.
Ce fut chose faite. Les deux jouteurs allaient maintenant devoir se départager à l'épée. Se relevant, Lexhor comprit que Della était blessée, et l'annonce du juge le lui confirma. Nouvelle pensée furtive.
*C'est pas possible!*

Il ne voulait pas gagner, il ne devait pas gagner et pourtant, il faudrait que Della le batte en étant blessée au coude...
Le duc décida d'attaquer le premier, afin de ne pas laisser planer le doute sur ses motivations. Un permier coup retenu qui ne donne rien. Puis il enchaîne, frappe sans retenir son coup et touche. Nouvelle pensée. *Bordel!* La baronne est de nouveau blessée.
Léger regard autour de lui. Une nouvelle touche pour la forme et presque une grimace sur son visage.
*Reprend toi Della...*

Et son adversaire passe enfin à l'attaque et touche. Mauvais réflexe et le duc lui rend la pareil. Della ne perd pas le fil et touche à nouveau. Une légère douleur monta alors dans l'épaule du duc et un sourire léger se dessina sur ses lèvres. Sa bru ne retenait pas ses coups et était revenu presque à sa hauteur.
Encore un petit effort, le duc fait mine de faiblir et de se laisser déborder.
L'honneur en avait prit un coup, même si la casse était limitée, et l'essentiel était presque acquis. La baronne poursuivrait la compétition et il ne l'avait pas trop amoché, même si il avait tout de même peur d'avoir participé à la création d'un couple de boiteux...

Très vite, Della arriva, suivit des soeurs Giffard et bien sûr, la fouine n'était pas loin. Un signe de tête pour rassurer tout le monde. Un comble, car il n'était pas si blessé que Della.


Ho je vais bien, j'aurais un bel hématome quelques temps, et l'épaule douloureuse mais j'ai connu pire, tout va bien.

Un sourire vers Della.

Et puis moi, je ne vais pas rentrer au campement à cloche pied. Tu es maintenant en parfaite harmonie avec ton époux.

Son sourire se figea quelque peu à la remarque d'Anya. Elle ne croyait pas si bien dire...
Se reprenant, le duc s'inclina.


Dieu vous garde, mes dames Giffard. C'est un plaisir de vous voir et nous allons pouvoir discuter plus amplement, une fois que j'aurais pu me changer.

Déjà, les autres jouteurs arrivaient.

Bien, laissons la place. Félicitations Della, le plus dur est à venir.

Il était temps de lever le camp...
Revenir en haut Aller en bas
Akane

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Dim 15 Jan - 17:52

Le duc rassurait tout ce beau monde non sans une pointe d’humour.
Maintenant que tout allait pour le mieux, la brune pourrait se réinstaller dans les tribunes avec sa sœur.


- Bien, Votre Grâce, nous reprenons place. J’espère que cette fois vous allez honorer votre promesse énoncée lors des joutes de cet automne.

Et oui, la duchesse était loin d’avoir la mémoire courte. Petit salut, elle reprit la direction de sa place, certainement suivie de sa blondinette de sœur chérie.

_________________

Semper Paratus Servio
Revenir en haut Aller en bas
ptitmec13

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Mer 18 Jan - 16:13

On prend les mêmes et on recommence.. Ben oui.. combien de fois déjà avait elle rencontré Zebracolor lors de joutes? C'était à celui qui reprendrait sa revanche, un coup l'un un coup l'autre.. Elle en avait perdu les comptes. Haussement d'épaules, elle appréciait l'homme. Peut-être cette fois ci prendrait-elle le temps d'aller le saluer en dehors de la lice.. Mais pour ça un lourd travail était à faire.. S'adresser à un Duc pour elle était.. déplacé. Bref c'est un sourire sur les lèvres qu'elle répondit à son salut défiant.

Que s'avance sur la lice Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.

En place, la visière qui s'abaisse, grimace lorsqu'elle se saisit de la lance, son bras pas tout à fait remis de sa fracture, il lui manquait encore quelques séances pour remuscler le membre meurtri. Les drapeaux qui s'abaissent marquent le début du galop.. Plus rien ne compte que de toucher et d'éviter les coups.
Première lance sans grande surprise. Cette tactique elle la connaissait et pouvait éviter sans soucis la lance de son adversaire.
Seconde lance identique, on évite mais on échoue encore.
La troisième lance se doit décisive.. La blondine amène sa jument dans un galop puissant et régulier. Elle abaisse sa lance et vise l'écu. Avant qu'elle ne puisse toucher elle sent le choc contre son bouclier qui lui fait lâcher les rennes et tomber à la renverse sans pouvoir toucher ni même se retenir.
Se relever sans blessures, au moins cette fois ci cela ne se terminera pas en duel à l'épée.


Dame de Lasson, je vous remercie pour cette joute, et vous donne rendez-vous à la prochaine, ou qui sait, nous toucherons et briserons peut-être dès la première lance !

Elle relève sa visière et ôte son heaume libérant la cascade dorée sur ses épaules. L'azur glisse sur le Duc et elle lui répond tout simplement:

Vostre Grasce c'est toujours un plaisir que de vous affronter. La prochaine c'est moi qui vous ferez chuter. Alors s'il vous agrée que ce soit à la première lance...

Sourire mutin quand elle lâche cette dernière phrase. Tout est si simple pour elle quand elle est en lice..
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Mer 18 Jan - 16:25

Spoiler:
 


Aie aie aie aie aie aie voila les seuls murmures que le jeune Etampes arrivait à laisser s’échapper. Eusaias… hormis le fait qu’il le connaissait de vue pour l’avoir croisé souvent à des joutes, et qu’il connaissait néanmoins sa réputation, il était l’époux d’une amie, Gnia. Petit froncement de sourcils en pensant que peut être elle était là et il ne put s’empêcher de parcourir les tribunes, se penchant légèrement alors qu’il était en selle.

Puis cette brigandine l’est peut être légère mais j’me sens comme dans un tonneau moi.
Lorsque je tombe je roule.


Un tonneau.. voila la solution. Penser au calva de sa petite Lily disparue, voila qui lui remonterait le moral et lui ferait oublier le stress qui s’emparait de lui. Petite tape sur l’encolure d’Altaïr qui déjà trépignait d’impatience, avant qu’il ne le mette en marche à l’appel de son nom.

Lance attrapée en laissant ses mirettes grises se poser en fond de lice, là ou l’ennemi guettait tel un rapace prêt à fondre sur sa proie. Hahummm…

Un léger coup de talon et l’étalon talonné s’élance, s’envole, survole la.. d’accord n’exagérons rien, mais il galope très vite c’est un fait, tellement vite que le jeune ébouriffé n’a pas le temps d’abaisser sa lance. Nul choc, son adversaire l’a manqué lui aussi.

Demi tour en bout de lice, et mirettes toujours fixéees sur l’écus qui fond vers lui. Un nouveau galop puissant, une lance qui s’abaisse tandis qu'il se penche légèrement en avant, pour appuyer son geste et toucher de plein fouet la cible. Fracas du bois qui se brise tandis qu’il se tourne légèrement, soulagé en voyant son adversaire à terre.


Désolé Gniamurmure qui sort machinalement.

Aller le saluer .. hmmm c’était peut être risqué… mais tant pis il dirige son merens vers le Duc de Bouillon, en enlevant son bacinet et incline la tête.


Votre grâce.. j’espère que la chute ne fût point trop douloureuse… merci pour ce tournoiavant d’ajouter en souriantmes amitiés à votre épouse.

Et de remettre son bacinet sait on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://grenierarchives.xooit.fr/index.php
Jonas.

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 19 Jan - 0:43

Citation :
Que s'avance sur la lice Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré et Jonas de la Fléchère Marigny, Seigneur de Reugny
Première lance...
Pour ce dernier duel de ces 8ème de finale, Minerve abaisse son drapeau, les chevaux sont talonnés, les lances s'abaissent, le seigneur Reugny manque sa cible, alors que son adversaire en profite pour toucher, briser sa lance et faire chuter son adversaire.
Sans concession pour ce début de tournoi.

Sepa Von Strass est déclaré vainqueur.

Le jeune seigneur n'avait rien vu venir. Il fallait préciser qu'il débutait franchement dans cet art... Tomber pour apprendre à se relever!
Jonas. n'était encore pas dans la force de l'âge, et sa connaissance de la stratégie laissait à désirer. Néanmoins, il se prêtait de bonne grâce à ce qu'il prenait comme un galop d'essai.
Quelque part, il pouvait se targuer d'avoir suivi à la lettre l'enseignement paternel, même si celui ci n'avait pas été couronné de succès jusqu'à présent.

Le seigneur de Reugny avait eu plus de peur que de mal, et on le releva sans peine. Tout juste était-il quelque peu abasourdi ! Il salua de façon maladroite son adversaire d'un temps, et s'approcha des tribunes. Il chercha du regard son père. Peut être n'avait il assisté à ses premiers exploits ! Peu probable...
Revenir en haut Aller en bas
Kami.

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 19/01/2012
Localisation : Bourbonnais-Auvergne

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Jeu 19 Jan - 1:56

Arrivé quelques heures avant le début des duels, il s'était préparé comme d'habitude dans sa tente tranquillement...nouvelles joutes, nouveaux adversaires (ou pas) mais même rituel...qui ne lui portait pas vraiment chance. Les éliminatoires étant passés, son écuyer vint l'avertir que le premier tour commençait alors Kami finit de se préparer et se dirigea vers la lice. Il écouta Minerve annonçait les duels et soupira...ce n'était pas cette fois qu'il allait aller plus loin que le 1er tour vu qu'il devait affronter le GEF...
Il se mit tout de même en place et se dit que tout pouvait arriver sauf que...quelques instants plus tard, il se retrouva une nouvelle fois au sol ! Heureusement pour lui, il se releva cette fois-ci normalement et alla féliciter le gagnant.


Félicitations et bonne chance pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Fabien74

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Ven 20 Jan - 1:04

Après s'être accordé un repos bien mérité sous sa tente, le vicomte d'Hérisson s'était paré de quelques atours en vitesse et avait rejoint la tribune, près la lice, en effet Jonas devait jouter dans peu de temps. Aidé par un jeune escuyer en raison de sa récente chute, l'Auvergnat monta les marches de bois, et se choisît une place stratégique près de la baronne Della.

Baronne... Permettez-vous? Jonas va bientôt entrer en lice.

Aussitôt demandé, aussitôt assis.
Le fils entrait en lice, tout beau qu'il était dans sa cuirasse neuve. Quelque peu maladroit cependant, il avait pour lui la fraîcheur de la jeunesse, tandis que son adversaire avait l'ardeur de l'expérience. Sepa n'allait pas être facile à combattre, Fabien l'avait connu de manière vague à Ryes, l'homme se battait vaillamment au nom de la Licorne et avait la technique pour avantage.

L'issue du combat fût sans surprise, mais l'Hérisson ne manqua pas de lancer un regard empreint de fierté à son fils, une fois celui-ci relevé.
Le garçon apprendrait.


Puis se penchant vers son hôte:

N'est-il pas beau?
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Sam 21 Jan - 12:41

Della sourit aux paroles du père pour son fils.
Elle-même mère à présent, pouvait comprendre cette fierté que ressentaient certains parents pour leur progéniture.
Si elle n'avait jamais été la prunelle des yeux de ses géniteurs, elle se rendait compte du bonheur que cela pouvait être de regarder son fils...tomber.
Soudain le monde lui parut plus beau, les couleurs semblèrent plus vives et...elle acquiesça d'un signe de tête, en souriant encore.


Il est magnifique, oui.
Mais Della est taquine, beaucoup le savent...Dommage qu'il soit par terre. Ajouta-t-elle en riant...mais sans moquerie aucune.

Il s'en remettra. Sans laisser le temps à Fabien de s'en aller voir son fils, elle enchaîna : Qu'en est-il de nos projets, Fabien ? Concernant Jonas et Aranelle, j'entends ?
Directe ? Oui. Toujours. Diplomate quand il le faut mais franche toujours.
Aranelle a atteint l'âge de prendre époux, et je lui ai promis que je veillerai à ce qu'elle ait un homme honnête à ses côtés. Si comme je le pense, votre fils a entendu l'éducation que vous avez voulu lui donner, il doit être intègre et droit...comme vous semblez l'être. Il me plairait de la savoir l'épouse d'un homme comme votre fils. Bien entendu, il serait convenable que les deux jeunes gens s'entendent...Della baissa le regard et avala avec un peu de difficulté sa salive, avant de reprendre après un soupir léger...Bien que cela ne soit que secondaire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
angelyque

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 28/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Sam 21 Jan - 13:33

C'est avec une grande excitation que la Mirandole avait suivi les joutes, tout en attendant son tour.

Le premier combat était l'affrontement entre son vassal, sa fierté, son Cuche à elle, et Pierre du Val de Loire, qu'elle n'avait pas vu depuis bien trop longtemps.

Elle se leva quand elle vit ce dernier tomber et poussa un long soupir quand elle le vit se relever sans aucun blessure.

Applaudissant son vassal, elle adressa un signe de la main au duc de Montlouis, espérant les voir, lui et son frère un peu plus tard.

C'est avec grande surprise qu'elle vit ensuite sa fille adoptive, Della de la Mirandole terrasser son beau-père dans un duel acharné. Cela ne fit aucun doute dans la tête de la mère que le beau papa avait retenu ses coups.

Elle appaludit Della et adressa un signe de tête mêlé de respect à Lexhor.

C'était enfin à son tour, la duchesse se leva, et avec l'aide de son ecuyer parvint à grimper sur sa monture, un pur race espagnol répondant au doux nom d'Almaviva.

Lors de la première passe, elle ne fit que jauger son adversaire, se tenant droite sur sa monture, parant seulement toute attaque.

A la deuxième, la Duchesse de Bourgogne charge dans un grand cri, brisant ainsi sa lance sur l'armure de la Stilton.

A la troisième, la Duchesse oberva la même attitude qu'au début, et se contenta de croiser Elisabeth, sans tenter néanmoins de la jeter à terre. L'envie ne lui manquait pas, mais elle avait besoin de garder ses forces pour la suite.

Elle avait gagné! Conduisant sa monture près de celle d'Elisabeth Stilton, elle laissa échapper un rire léger
.

J'espère que vous n'avez pas pensé un seul instant pouvoir gagner, chère dame. Cela a été néanmoins un plaisir. J'ose espérer que vous m'encouragerez pour la suite. J'adore être acclamée.

Il lui fallait à présent se préparer pour les 1/4 de finale. Cela serait une autre affaire et ne serait sans doute pas si simple. La Mirandole reprit le chemin de sa tente afin d'y retrouver son écuyer.



Revenir en haut Aller en bas
Fabien74

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   Dim 22 Jan - 12:04

Le vicomte afficha un sourire amusé.

Si l'on est à terre, ce n'est que pour mieux se relever, ma foi!

Bref, la conversation prenait une tournure intéressante.
En cela il fallait user de stratégie, en dire assez pour captiver l'auditoire (si si), mais point trop pour ne pas susciter l'ennui. Discourir était une science, que dis-je, un art, qui malheureusement n'allait pas de soi, ni même n'était naturel. Toujours était-il qu'avec l'expérience dont il disposait des négociations en tout genre, l'Auvergnat espérait s'en sortir à moindres frais.


Nos projets? Et bien ils sont les mêmes depuis quelques jours, du moins ma décision est-elle prise en ce qui concerne ces jeunes gens, que je trouve parfait l'un pour l'autre. Malheureusement celle-ci ne m'est pas seule réservée et il en dépend aussi de vous comme de ses parents.

Comprenez: "je compte bien sur votre soutien!".

L'amour, ah l'amour... Ce n'est, je le pense, que la dernière de nos préoccupations pour ce qui nous importe, me trompe-je?

Bref, au sujet du fils.

Oui donc, au risque de paraître peu objectif, Ah oui, vraiment? vous le reconnaissez vous-même, Jonas est de belle prestance, pour commencer. Pour commencer oui car ce n'est pas tout, il est de belle prestance et est très capable. Honnête, droit et juste, qu'est-ce qu'une promise pourrait oser espérer de plus?

Oui, mais demain?

Mais si de son côté, Jonas est dans la fleur de la jeunesse, et tout et tout, j'entends bien à ce que la belle Aranelle honore sa part de marché.
La jouvencelle est-elle pure? Et d'esprit et de corps?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 8ème de Finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 8ème de Finale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joutes de Chartres - 8ème de Finale.
» Les 8ème de Finale
» [Restaurant-Bar] Restaurant-Bar TOI à Paris (8ème)
» finale de l'us open [federer - murray] en streaming gratuit
» Cibeins finale GPF d'agility 4 et 5 juillet (01)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Basse Cour :: La Lice-
Sauter vers: