Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flex

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Mer 11 Jan - 18:26

A défaut d'avoir su trouver un campement où s'inviter pour la nuit, Enguerrand de la Mirandole dû se résoudre à trouver une solution à son problème. Il avait demandé à la baronne de Montpipeau l'autorisation de faire un feu de camp, et lorsque cette dernière accepta sa requête, le jeune dandy se réjouissait beaucoup. La journée remplie de joutes vint enfin trouver le calme de la soirée.

Tout d'abord, il avait regagné les campements, et au milieu d'un espace large on vint poser des stères de bois, puis des rondins. Enguerrand s'était dégoté un fauteuil de qualité du château de Della, le réconfort avant tout. Une fois le feu allumé, le brasier fournissait une chaleur suffisante à la cuisson de la viande. Les tourne broches pouvaient enfin faire jaillir les étincelles de gras, et l'odeur s'étalait sur tout le campement des nobles.
C'était son campement à lui, parce qu'il avait eu la flemme de monter le sien. Par fainéantise ou fierté mirandolienne, cette idée saugrenue lui plaisait néanmoins beaucoup. Pendant qu'il mélangeait viande grillée et vin, la fraicheur du soir apaisait son esprit. La dernière lueur du soleil disait au revoir dans une promesse de revenir le lendemain ; Enguerrand de la Mirandole dégustait ce moment précieux.


« - Le lion amoureux.

Un lion tomba amoureux de la fille d'un chasseur,
et tellement qu'il l'aima qu'il couru jusqu'à chez son père,
pour obtenir l'autorisation auprès de sa mère et de sa sœur
pour la leur demander en mariage sans aucune manière autoritaire.

Le père dû trouver une ruse,
s'accommoder de ce genre si terrible
lui vaut un refus clair et net, et la mère confuse
d'une union aussi imprévisible.

« Vous l'aurez sous certaines conditions.
Avant de vous en approcher, songez que vous ne saurez lui marquer votre tendresse,
qu'elle ne soit ni en danger ni blessée de vos caresses.
Car vos dents et vos ongles doivent être limées et rognées par votre reddition.

Tout ne sera alors moins dangereux et plus agréable. »
Le lion tellement aveuglé consentit à tout,
et sans penser qu'il devint à la merci de tous pour tout,
se laissa désarmé par ses ennemis impitoyables.

Dès qu'il le fit, les chiens, le père, la mère et même la fille pétulance,
se ruèrent à son cou pour le mettre en pièces.
Amour, amour quant tu nous tient en laisse,
on peut dire alors « Adieu vigilance ».


Après s'être auto-cité dans une manière lente à se rappeler des circonstances qu'il avait écrit cette fable, le borgne se félicita.

Vous êtes beau Enguerrand de la Mirandole. »

Il se laissa aller en arrière et ses bras s'accoudèrent. Terminant son sixième cuissot de porc rôti, il alluma une pipe à l'opium. Enguerrand se sentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Mer 11 Jan - 18:54

Un rire ponctua l'auto-congatulation du Mirandole.
C'était un rire connu en les lieux, celui de la Baronne qui souhaitant trouver amusement et plaisir dans ces réjouissances, avait trouvé de fort bon aloi, la proposition décente d'Enguerrand.

Nous ne referons pas encore l'histoire de cette famille, pour le moins compliquée et tortueuse, nous nous contenterons d'une entrée en scène abrupte et directe.


Père !
Ah oui, ça fait mal, ça...Surtout quand on ne s'y attend pas...
Voici enfin que je peux apprécier ce talent que ma Chère Mère vante tant...ce côté poète qui la rend folle.

Nouveau rire tandis qu'elle avance vers le feu d'où des flammes projettent des ombres mystérieuses tout autant au sol que sur le borgne, lui dessinant, s'il le fallait encore, des traits particuliers.

Ce fauteuil vient-il du château ? Je n'ai pas eu l'impression de voir un campement portant vos couleurs.
Bien entendu, qu'elle le savait, la fainéantise du Mirandole n'était pas un mythe. Travailler...ne faisait pas partie de ses habitudes.

Chantez-vous aussi ?
Autour d'un feu de camp, il faut des chansons pour accompagner vos vers.


Resserrant davantage l'épais lainage dans lequel elle était emmitouflée, elle frotta alors ses mains l'une contre l'autre.
D'autres viendraient, à coup sûr, partager la soirée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
flex

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Mer 11 Jan - 22:07

Le rire soudain de la baronne de Montpipeau vient brusquement mettre fin à la solitude mélancolique du borgne. Il fut tellement surpris qu'il bondit d'au moins un pas sur sa chaise. Bien que Della semblait s'amuser d'avoir entendu les rimes du jeune dandy, ce dernier n'en n'était plus que gêné. La poésie est une intimité dont il ne fallait rire que de ses vers maladroits. Il préféra ne rien dire de son malaise et trouva moins embarrassant de lui répondre.

« - Òc j'ai trouvé ce siège et j'y suis bien à mon aise. Puis si vous voulez entendre de la chanson, vous n'aviez qu'à faire venir des ménestrels ! »

Sensibilité touchée, le borgne se rassit de manière plus convenable, et il déchirait à pleines dents de la nourriture dans le but de calmer l'angoisse que venait de faire Della de la Mirandole. Néanmoins, il offrit un plat de viandes à Della, puisqu'il n'était pas une bête, mais rejoignait la baronne sur un point : ce feu de camp est un endroit de partage raffiné.
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Jeu 12 Jan - 22:41

a la fin de la journée des 16e, zebra voulais passer saluer la Duchesse de la Mirandole... la moindre des chose après leurs aventures berrichones de l'automne.

S'approchant près du feu de campement, il aperçut un bon feu de camp.
Un ménestrel ... y chantais une complainte
Il entra dans le cercle de lumière saluant les jouteurs présent, sourit en reconnaissant le ménestrel qui n'en n’étais pas un... Flex....


Félicitation à Miradole ce jour trois sur trois, un bon chiffre ! Il ne sera pas éternel car au final, il n'en reste qu'un ajout-t-il en se servant un verre pour trinquer
Revenir en haut Aller en bas
Aranelle

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Ven 13 Jan - 17:31

Le soir venu, Aranelle regagna paisiblement sa tente. Une journée emplie d'émotions et de violence s'achevait. Exténuée, la Ried souleva la pièce de tissu qui clôturait son logement. Après la rédaction d'une missive destinée à son Père, afin d'éclaircir une affaire très importante aux yeux de la jeune femme, cette dernière statua qu'il était temps qu'elle se repose, pour que le lendemain soit bon. Le pli signé et scellé, Aranelle le laissa sur une pile de divers parchemins.

Froncement de sourcils. Le regard azuré, alors somnolant, est attiré par d'étranges ombres chatoyantes qui dansaient sur les murs tissés du campement de Cheny. La jeune femme observa la toile sous toutes ses coutures avant d'émettre une unique hypothèse...


- Deviens-je folle ?

Pour en avoir le cœur net, l'héritière ressortit de sa tente d'un pas décidé, prête à déloger quelque sorcier usant de ses pratiques hérétiques et démentes. Mains sur les hanches, la pucelle espionna les environs. Un feu de camp flambait, un peu plus loin. Aranelle, rassurée, essaya de reconnaître ceux qui se regroupaient autour du foyer. Assis à son aise, le sorcier trônait : Flex de la Mirandole. Aussi, la jeune femme n'eut aucun mal à reconnaître sa Marraine, et un autre homme qu'elle n'avait jamais rencontré.

La Ried s'approcha du petit groupe, avec une allure pressée. Le froid rongea bien vite la pellicule de chaleur qui recouvrait l'épiderme de la jeune femme. La température fort inhospitalière fit ainsi trembler Aranelle, bien que chaudement vêtue. Comme à l'accoutumée, la blonde arriva en souriant... Mais quand arrêtera-t-elle de sourire naïvement ?


- Va-t-on passer une nuit sous les étoiles, ici ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
flex

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Lun 16 Jan - 23:27

Enguerrand de la Mirandole répondit au duc Zebracolor :

« - Certes ! j'aurais grand mal en plus, avec une blessure à la jambe, je ne pars point favori. Mais comme le lion j'en ai sa hardiesse.

Le jeune dandy reconnut la présence féminine de Aranelle. Cette dernière posa une bonne question à laquelle le borgne n'avait pas du tout songé. Flex lui dit taquin :

Il faut espérer que le ciel ne nous tombe point sur la tête ! »
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Jeu 19 Jan - 14:51

[avant les quarts]

Messire, j'espère que cette blessure ne sera pas un handicap et que seul la vaillance et la Hardiesse triompheras !
En attendant, je vous remercie pour ces agapes
ajout-a-t-il en prenant une cuisse de volatile, qu'il mordit à pleine dents, arrosée du bon vin.

levant les yeux sur le ciel, il ajouta.


Aucun danger, dame, il est clair et les étoiles sont nombreuse. Une belle nuit d'hivers ou il faut bon se rapprocher d'un bon feu, même chaudement vêtue comme vous l'êtes, et ou quelques douceurs alcoolisées aident au chauffer le corps !

Mais point trop n'en faut, je ne suis pas genre à aller au delà du raisonnable, je ne voudrais point que ma lance soit imprécise demain, j'ai une revanche Tourangelle à prendre et à relever le gant de Boudicca d'Arkan !
Revenir en haut Aller en bas
Joachim_



Messages : 3
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Jeu 19 Jan - 23:38

Alors que son souverain trinquait, Joachim préparait l'armure, réparant ça et là les quelques bosses qu'il trouvait sous le chiffon fait de vielles brais.

Puis voyant le temps avancer, il rejoignit Zebracolor et discrètement...


Mon Duc, puis-je vous rappeler que vous devez vous préparer à présent. Vostre adversaire est certes blessé, mais jugeant son habileté, il risquerait quand même de remporter ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   Ven 20 Jan - 19:53

la soirée bien avancée... le vin bon et la nourriture abondante....c'est avec regrets que zebra vit arriver son écuyer

Messire Joachim, je vous aurais bien invité à vous joindre à nous, mais comme vous le dite, mon adversaire est coriace et il vaut mieux ne pas abuser des bonne choses !

Salutations, messire .... de la Mirandole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]
» aliment (leo specific fkw) importé d'angleterre suspect ???
» Les clubs sont-ils ouvert à tous ?
» Poulailler de style ''ouvert a l'air'' pour tous les climats
» Québec multiplants ouvert aux particulieurs 24 juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Basse Cour :: La Lice :: Les Campements-
Sauter vers: