Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un messager qui pourrait ne pas en être un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Dim 12 Fév - 1:09

Keridil était à son étude lorsque l'un des gardes de Bréméan vint l'avertir d'une arrivée. Reclus pour l'hiver dans ses terres seigneuriales plutôt que baronniale, Montpipeau s'étonna d'être mandé en ces lieux, où il n'attendait personne ; du reste, il n'avait annoncé qu'à peu de monde sa retraite en ces terres.
Quoi qu'il en fut, l'Amahir était un homme du monde, et Grand Ambassadeur Royal de France pour encore un temps, il savait les impératifs de l'hospitalité, aussi fit-il inviter le nouveau venu jusqu'en son grand salon. L'on demandait audience, il trônerait.

Vêtu modestement, mais recouvert d'une fourrure épaisse, le Baron fit appeler son page à ses côtés, histoire d'en imposer. L'imprévu avait un nom : Montbazon-Navailles. Naïvement, on l'imagina messager du Premier Secrétaire d'Etat, venu déranger le Grand Ambassadeur pour des affaires diplomatiques qui ne pouvaient attendre son retour à Paris.
Installé, le brun indiqua à un laquais posté devant les portes :


Faites entrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Dim 12 Fév - 23:36

Après avoir été guidé en la demeure seigneuriale,
Balian aperçut un laquet devant les portes du grand salon qu'on lui avait indiqué.
Celui-ci ouvrit les portes quand Balian s'approcha et le montbazon fit son entrée.

Le baron était accompagné d'un page et trônait en attente.
Balian arborait une tenue simple, quelque peu fatigué par les journées à chevaucher.
Il n'était que peu habitué avec les protocoles de la noblesse et tentait toujours de s'en sortir au mieux.

Il s'avanca donc devant le Baron, puis lui fit la révérence pour le saluer.


Votre Excellence...

Voilà plusieurs jours que je voyage depuis Limoges afin de vous remettre ceci en mains propres.
C'est un message de la plus haute importance de la Vice Amirale de France, Saradhinatra de mcm, Dame de Valros.


Et tandis qu'il lui avait exliqué la raison de sa visite il lui tendit le parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 15 Fév - 1:14

Le Baron, perplexe et le sourcil relevé, observa le messager avec circonspection. Ses armes lui évoquaient une maison, il n'aurait su dire laquelle. Lorsque sa curiosité fut satisfaite, il dut cacher une certaine déception. Lui qui aspirait à une retraite tranquille en ses terres imaginait déjà aisément le message de la Vice Amirale. Nombreuses avaient été les fois où il avait fallu communiquer avec elle, en termes diplomatiques, réglant des différents en terme de navigation : des différents plus que fatigants pour un Grand Ambassadeur qui ne connaissait rien ou presque aux bateaux. Lui et son père avaient mis quatre jour pour aller de Gien à Orléans.
Afin de ne pas allonger l'entrevue, Montpipeau ne tarda pas à engager la conversation.

Sieur, soyez le bienvenue en les terres de Bréméan. Un messager de la Dame de Valros sera toujours le bienvenu en ces lieux.

Ce disant, Keridil se fit porter la missive, qu'il décacheta avec soin, avant d'en lire le contenu, somme toute assez laconique :

Citation :
"C'est lui."

Le message était édifiant, et si Séverin, non loin, avait pu en lire les termes, il aurait sans doute été mué d'incompréhension. Toutefois, le visage de l'Amahir s'orna d'un sourire peu convenant, un sourire tout en coin.
Tendant le message à son page, il l'apostropha.


Séverin, faites mander la Dame de Rozières, je vous prie. Elle doit être ici.

Et de fait, afin de briser la solitude, le Seigneur avait invité sa vassale à séjourner un temps en ces lieux. Le hasard est parfois bienheureux.
Recadrant son attention sur le nouveau venu, le Baron continua :


Sieur, nous saluons votre dévouement à la Vice Amirale de France, et entendons clairement son message. Il n'appelle pas prompte réponse, aussi, il nous serait un honneur de vous avoir pour hôte, si toutefois vous désiriez prendre un repos mérité.
S'il vous plait, présentez-vous.


De fait, Keridil savait pertinemment qui était ce "lui", mais l'étiquette était une chose importante, et il ne fallait point laisser savoir au cobaye qu'il en était un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 15 Fév - 15:56

Sieur, soyez le bienvenue en les terres de Bréméan. Un messager de la Dame de Valros sera toujours le bienvenu en ces lieux.

Et alors qu'il avait tendu la missive à son Excellence, Balian se rendit compte que s'il s'était présenté à son arrivée au garde, il ne l'avait point fait une fois en face du Baron. Mais le garde avait du le présenter.
Par contre au vue de la vitesse à laquelle le Baron avait lu la missive, elle semblait bien courte pour une lettre se disant de la plus haute importance.
Signe de tête pour remercier l'hospitalité suivi d'un plissement de sourcils marquant sa curiosité.


Séverin, faites mander la Dame de Rozières, je vous prie. Elle doit être ici.

Le Baron fait mander une dame, ce qui accroit la curiosité légendaire du Montbazon.
Cela doit être en rapport avec la missive qu'il a apporté.


Sieur, nous saluons votre dévouement à la Vice Amirale de France, et entendons clairement son message. Il n'appelle pas prompte réponse, aussi, il nous serait un honneur de vous avoir pour hôte, si toutefois vous désiriez prendre un repos mérité.
S'il vous plait, présentez-vous.


Ce n'est pas qu'il vouait un dévouement sans faille à la Vice Amirale de France mais elle était une amie, et quand il pouvait lui rendre service, il le faisait. Par contre il allait sans doute accepter l'hospitalité qu'on lui proposait, le voyage l'avait fatigué et les lieux semblaient des plus agréable.

Il est vrai que j'ai omis de me présenter...
Je suis Balian Montbazon-Navailles de Ferrassières, cousin d'Alandrisse.
Je viens tout droit du Limousin, j'ai pris résidence à Limoges après avoir quitté le Lyonnais-Dauphiné.
Je ne connais pas bien l'Orléans, j'ai pas mal vadrouillé mais pas par ici.
Et bien je pense que je vais accepter votre offre et prendre quelque repos en ces lieux, la route a été quelque peu fatiguante.
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Jeu 16 Fév - 21:46

Le suzerain adoré avait invité la Rozières à passer quelques jours à Bréméan… Et bien entendu, elle avait répondu présente avec un certain plaisir! Enfin répondu n’était pas tout à fait exacte… En fait, le jour où la missive lui arriva en main, elle avait fait préparer ses bagages par quelques pages et s’était empressée de boucler les affaires courantes des ambassades afin de se mettre le plus rapidement possible en chemin… En guise de réponse, c’est la Rosières que le suzerain adoré vit un jour débarquer au château!

Comme l’hiver était rude, la jeune femme se terra dans la chambre qui lui avait été alloué, et passait son temps au bord de la cheminée à dévorer des ouvrages soigneusement calligraphiés… Elle était plongée dans la lecture quand Séverin frappa à la porte… Le baron l’attendait au grand salon…

Puisqu’elle ne voulait pas le faire attendre d‘avantage, elle passa simplement, sur sa lourde robe de velours noir, une pèlerine de vair… Arrivée devant le grand salon, les portes s’ouvrirent et la jeune femme se fit annoncer… Pour un peu, le garde aurait presque coupé la parole à un messire… Quoiqu’il en soit, Liloute s’avança vers le baron est dans une jolie révérence :


Baron, me voici!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Jeu 16 Fév - 23:00

Tout aussi discret qu'il l'était habituellement, le renart se tenait aupres de son maître.
Il recevaient un homme porteur d'un message.
Lorsque le baron mentionna des noms, Severin tacha de les retenir. Il se devait de connaitre les relatifs du baron et de se familiariser petit à petit avec ce monde afin de ne jamais se laisser prendre au dépourvu tout ignorant qu'il était.

Il saisit le mot sur lequel il porta un regard discret avant de s'incliner, recevant l'ordre.

La dame de Rozières était d'un naturel tout aussi discret que le Volvent. Il ne comprenait rien de l'affaire et se demandait de quelle manière Dame Liloute s'en trouvait liée. Nul doute qu'il découvrirait le mot de la fin.
Il n'y avait pas à se presser.

Il traversa donc les froids couloirs qui lui firent remonter un frisson sur l'échine, avant de frapper et se faire annoncer aupres de la dame de Rozières mandée par son suzerain.

Ensemble ils rejoignirent le baron.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Dim 19 Fév - 0:59

De Montbazon-Navailles !
Mais approchez, Sieur. Je suis ravi que vous acceptiez le gîte, ainsi peut-être aurez-vous le loisir de visiter plus avant les terres d'Orléans.
Je n'ai moi-même jamais foulé les terres du Limousin, mais mon épouse dispose d'un Hôtel en la bonne ville de Lyon. Ceci dit, je n'y suis jamais allé qu'une fois.

Ce disant, le Baron observait son hôte, et s'il eut été moins courtois, il l'aurait contourné afin d'en apprécier la globalité. Faisant signe à un valet de pied, il fit porter quelques hanaps et un vin de Beaumont, issu des terres de son épouse et datant de la date de leur mariage : un cru excellent. Il convenait de tester les goûts de l'invité surprise.

Sieur, si vous voulez bien vous servir, et...installons-nous plus à l'aise.

C'est là qu'entra la Dame de Rozières, fraîche et légère. L'Amahir s'arrêta alors qu'il allait s'installer sur un banc, y invitant du doigt Balian.

Liloute, très chère. Merci de nous gratifier de votre compagnie.
Messire, laissez-moi vous présenter ma vassale, Liloute, Dame de Rozières. Elle séjourne à mes côtés pour un temps, et sera donc de notre compagnie le temps de votre passage. La Dame de Rozières est Chambellan de l'Orléanais, vous imaginez qu'elle saura vous servir une conversation des plus délicate.
Mais si vous voulez-bien.

Cette fois, il s'installa, et porta à ses lèvres le nectar bourguignon, invitant Liloute et Balian à faire de même.

Bien dites-moi, quelles sont donc vos relations avec votre cousine, le Comtesse de Pézenas ?

Interrogatoire : let's begin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Dim 19 Fév - 1:32

En entendant le Baron évoquer Lyon, Balian se sentit un rien nostalgique.
Que les années fillaient vite.. Plus de 4 ans déja qu'il avait quitté le Dauphiné.
Ses filles nées à Lodève avaient bien grandit.
Et alors qu'on l'invitait à s'assoir et à gouter des mets, les portes s'ouvrirent à nouveau.
Le page entra suivi d'une dame a la robe de velour noir.


Liloute, très chère. Merci de nous gratifier de votre compagnie.
Messire, laissez-moi vous présenter ma vassale, Liloute, Dame de Rozières. Elle séjourne à mes côtés pour un temps, et sera donc de notre compagnie le temps de votre passage. La Dame de Rozières est Chambellan de l'Orléanais, vous imaginez qu'elle saura vous servir une conversation des plus délicate.
Mais si vous voulez-bien.


Enchanté Dame,
Je suis ravi de rencontrer la Chambellan de l'Orléanais m'interressant quelque peu à la diplomatie..
Je suis attaché diplomatique du Limousin et de la Marche en Languedoc.


Mais pas le temps d'en dire plus que le Baron les invite a prendre place et a gouter au breuvage.
Balian s'installe donc a son tour sur le banc et prend un verre du nectar bourguignon.
C'est qu'il aime la boisson le Montbazon et est toujours ravi d'en gouter des nouveaux.
Et alors qu'il se délecte du nectar, le Baron reprend la parole.


Bien dites-moi, quelles sont donc vos relations avec votre cousine, le Comtesse de Pézenas ?

Et bien, je ne vois que peu ma cousine qui est fort prise par ses charges.
Mais je m'entend assez bien avec elle et je connais bien son époux car je fais partie de la bannière de Pézenas.
Mais résident à Limoges, je ne les voit que très peu...
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mar 21 Fév - 18:25

L'Amahir acquiesça, à moitié intéressé par la vie d'Alandrisse, qu'il n'aimait d'ailleurs pas beaucoup. Néanmoins, l'un des mots de l'hôte lui permit de rebondir sur un sujet brûlant, que lui même ardait d'exhumer.

Et vous-même, avez-vous une épouse ?

Pourquoi avoir invité la Dame de Rozière si ce n'était pour parler mariage, après tout ?
Le Baron déposa d'ailleurs ostensiblement ses azurs sur sa vassale, l'observant. Il lui faudrait faire preuve de finesse pour qu'elle accepte un éventuel mariage de raison.
Du reste, pour que l'homme morde à l'hameçon, il faudrait également trouver de quoi lui vanter les mérites de la jeune femme. Oh, cela serait simple, il suffirait de réciter son panégyrique d'anoblissement pour les qualités morales et l'investissement, puis de la regarder pour en décrire les traits fins.
Tout semblait bien partir, quoi que l'exercice fut tout nouveau pour le Grand Ambassadeur Royal de France.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 22 Fév - 2:59

Balian se demandait toujours qu'elle était la nature de cette missive si importante qu'on lui avait fait porter en ces lieux. Et il se questionnait également sur la venue au salon de la Dame de Rozières, car même si elle saurait lui servir une conversation délicate, cela avait aiguisé la curiosité débordante du bali.

Et vous-même, avez-vous une épouse ?

Sujet délicat, car au niveau sentimental, Balian avait eu son lot de malheur et venait de réussir à gacher son bonheur... Néanmoins il se devait de répondre. Cela lui rappellait son désir de se marier, mais aussi la perte brutale de Lotus qui l'avait poussé à quitter le Lyonnais-Dauphiné.

Non je n'ai pas d'épouse.
Mais j'en ai eu une par le passé, il y a de çà plusieurs années : Princesse_Lotus
Elle est tombée gravement malade... je suis veuf à présent.
Et ma dernière fiancée m'a quitté...


Il n'avait pas vraiment envie de s'attarder sur ce sujet délicat,
ni de devoir etaller les raisons de sa récente rupture avec Asarine.
Il lui fallait trouver quelque chose.. une manière de détourner le sujet.
Une idée lui vint à l'esprit.


Et vous même Baron, il me semble que vous êtes marié ?
Avez vous des enfants ?

Pour ma part j'en ai 3... Un fils de 18 ans, Euzen dont la mère est morte depuis ses 7ans.
Et des jumelles de 5ans, Ambre et Rose dont j'ai la garde depuis qu'elles ont un an.
Leur mère étant quelqu'un qui voyage beaucoup.
Je les ai eu hors mariage par contre.. j'étais fiancé à leur mère mais cela n'a jamais été jusqu'au mariage et ce n'est d'ailleurs pas plus mal au final.


Mais pourquoi diable bavardait il tant à présent ?
Un peu stressé peut être, il se tut enfin et bu une grosse gorgée du breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 22 Fév - 18:08

Si le but de l'entrevue avait échappé au renart au départ, il lui parut désormais plus guère eut égard de l'interrogatoire auquel se livrait le baron et la question finement posée, marquant le tournant de la rencontre.
C'était donc cela.
Le baron faisait des pieds et des mains pour ses vassaux apparemment et concrétisait enfin ses desseins masqués lors des joutes de Montpipeau excellent vivier pour les entremises.
Le renart prêta donc davantage attention aux déclarations du prétendant qui l'ignorait sans doute lui même.

Montbazon-Navailles, un nom quelque peu renommé qui eut sa gloire par le passé. Il n'en connaissait guère plus les membres actuels.
Si le début des réponses de l'homme parurent satisfaisantes, la suite eut le loisir de déplaire fortement au renart qui bien que personne ne se souciait de ce qu'il pensait, trouva l'homme beaucoup trop bavard et son parcours moins brillant qu'il n'y paraissait.

Le renart retint particulièrement la mention des deux bâtards. L'aveu était téméraire.
Le regard métallique gagna celui du baron, curieux de la réaction de celui ci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 22 Fév - 22:41

Keri Keri présenta Liloute à l’homme, qu’elle salua d’un signe de tête, avant de s’installer à son tour sur le banc… Décidément, le suzerain voulait refourguer sa compagnie à tout va… La Baronne, un inconnu… Le brun avait-il peur qu’elle s’ennuie?

Le fameux inconnu se présenta à demi mot… Un attaché diplomatique… Tout ceci devenait fort intéressant… Elle lui répondit par un joli sourire et une inclination de tête.

Puis elle se mit en mode réflexion intense… Ou comment resituer à sa mémoire défaillante la comtesse de Pézenas?! Tout en faisant mine d’écouter avec intérêt la réponse du Marchois… C’est à ce moment que le suzerain posa la question qui tue… Ou qui fâche tout du moins!

D’un coup la comtesse de Pézenas s’éloigna et les joutes de Montpipeau lui ressurgirent à l’esprit… Elle plissa des yeux en posant un regard noir au suzerain… Un de ses regards glacial, emprunté, entre autre, à la baronne elle-même… Simple mimétisme, tout à fait inconscient de sa part… Peut-être était-ce le signe que la jeune femme s’adaptait à son nouveau milieu?!

Elle reposa enfin toute son attention sur l’invité et son discours pittoresque… Machinalement, elle avala une énorme gorgée du, par ailleurs excellent! Bourgogne… Et ses yeux de chien esseulé chercha le regard de Severin, et qui sait peut-être son soutien…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mar 28 Fév - 15:33

L'Amahir, qui observait sa vassale dont les couleurs étaient tantôt cramoisies, tantôt orangées, jubilait. Certes, il n'avait point encore arrêté sa décision sur le jeune homme, mais mettre le Dame à l'épreuve lui était un divertissement à nulle autre pareille.
Un sourire tout naturel aux lèvres, il écouta son hôte, et tiqua à quelques occasions. Ainsi, le Montbazon avait déjà une vie bien remplie, et un héritage assuré.
Telle nouvelle inquiéta le brun pour l'avenir de sa très estimée Liloute. Certes, la dot qui devrait lui être allouée pourrait être amoindrie au nombre d'enfant, mais il était à craindre que les quelques héritiers légitimes du Seigneur ne prenne le pas sur ceux qu'engendrerait Madame de Rozières, et savoir que l'avenir de ses enfants n'était pas assuré pouvait grandement compromettre un choix qu'il ne saurait lui imposer.
Du reste, en homme honnête, il répondit à la question quelque peu cavalière de Balian.

En effet, je suis marié. Mon épouse se trouve en Bourgogne, où elle tient un rang et une place importants. Elle y est avec mon unique héritier, Clément Lexhor Jules.
Et ainsi vous avez des illégitimes...

La phrase, laissée en suspens, n'était pas une question. C'était une affirmation qui en disait long sur la considération que le Baron avait pour les enfants nés hors mariage.

C'est toutefois une bien vive épopée que vous nous comptez là, n'est-ce pas, Liloute ?

Bah oui, faut bien la réveiller cette petite.

Liloute, ma jeune vassale, est encore une de ces Dames à prendre. Oh, elle n'est pas d'illustre lignée, mais je dois vous avouer que je suis très fier d'elle. Son investissement pour l'Orléanais et pour ma Maison sont tout à fait conséquents, et j'escompte lui trouver promptement un parti digne de sa condition.

Voilà, c'était dit.

Et vous-même, après tant de déboires, cherchez-vous encore épouse ? Après tout, puisque vous avez déjà un héritier, vous pourriez tout aussi bien penser à la religion.

Suggestion, simple suggestion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 29 Fév - 1:58

Le montbazon commencait doucement à comprendre la vraie raison de sa présence ici lieu.
Et il n'appréciait pas vraiment la tournure que prenait la conversation, qui ressemblait de plus en plus à un interrogatoire.. Il commencait même à se sentir jugé et cela ne lui plaisait pas vraiment.

Certes il n'avait pas eu une vie calme et paisible.. certes elle avait été remplie et tumultueuse.. mais il ne l'avait pas choisi ainsi..
Il avait longtemps subit par le passé, et avait eu son lot de souffrances, et c'est le front plissé qu'il y repensa sans trop savoir s'il était nécessaire de se justifier. Pas très enclin à se justifier devant un Baron qu'il ne connaissait guère en fait.

Mais il voulu tout de même lui répondre, et finit par s'expliquer quelque peu.


Oui j'ai des illégitimes en effet.
Feu la mère de mon fils m'a fait cocu pendant nos fiancailles avec mon meilleur ami.. alors qu'elle portait notre fils. Nous n'avons donc pas été jusqu'au mariage.. et mes jumelles.. là aussi les fiancailles sont tombées à l'eau d'un commun accord. Avec leur mère nous n'avons pas les meilleurs valeurs.. les mêmes attentes..


Certes j'ai eu ma dose de déboires en effet.. Mais je ne désespère pas d'avoir enfin un enfant légitime ni de trouver une épouse avec qui partager ma vie. J'ai bien tenté par le passé de faire voeu de chasteté en me tournant vers un ordre religieux mais ce n'est pas pour moi... Bien que la religion m'aide à tenir le cap, je ne pourrai m'y tourner entièrement.


Il regarda à présent celle qui comme lui avait été conviée ici sans en connaitre la réelle raison. Le Baron vantait ses mérites, et elle était loin d'être désagréable à regarder mais il ne voulu pas la mettre mal à l'aise. la situation était déja bien assez délicate.

Il reposa son regard vers le Baron qui devait sans doute ne pas le trouver assez digne pour sa jeune vassale.


Je commence un peu mieux à comprendre la vrai raison de ma présence ici...

Je ne voudrai pas vous faire perdre votre temps.. Il est clair que ma condition et mon passé ne doive pas faire de moi un parti assez digne.
Inutile de mettre votre vassale mal à l'aise...


Malgré le joli sourire qu'elle avait laissé échappé en apprenant que Balian était attaché diplomatique.
Avec le reste de son discours il se rendait bien compte à présent du malaise qu'il avait du apporter à la situation.. avec son passé des plus tumultueux et à voir la vassale s'évader dans son verre il ne devait sans doute pas se tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 29 Fév - 16:40

Le regard indifférent de Severin avait soutenu celui de Liloute en essayant d'y injecter ce qu'il pouvait de compassion.
Il se détourna presque immédiatement pour écouter le baron s'exprimer.

Le mot illégitime lui parut empreint d'une diplomatie depuis longtemps reconnue a l'Amahir. Dans le langage courant l'on disait bâtards.
Lorsqu'il présenta Liloute, le renart eut un regain de compassion.
L'amahir lui sembla à cet instant manquer cruellement de finesse.
Une telle conversation eut pu attendre le dîner ou l'après dîner.

Pire offrir ainsi sa vassale sur le marché aux épousailles à un homme, tout noble et digne soit il, capable de se livrer et ce des la première entrevue, et de conter ses aventures frivoles, ses enfants bâtards, plutôt que les faits dont il pouvait s'enorgueillir lui était incompréhensible.
Mais le jeune orleannais semblait très certainement savoir ce qu'il faisait.

les explications du Montbazon, se le rachetèrent pas plus que sa première confession. Il est des jours ou le silence et la réserve sont mères de sûreté. Le Renart fixa son regard sur l'homme. Il y avait déjà lurette que dame Liloute était mal à l'aise et se laisser aller à des aveux de cette nature devant une dame bonne à marier n'était vraisemblablement pas de nature à rassurer. Seule la dernière phrase de l'homme lui sembla sensée. Il était loin d'être un bon parti, en tout cas définitivement pas si Severin de Volvent avait été le marieur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Jeu 1 Mar - 22:48

Durant le bref échange de regard qu’elle partagea avec Severin, Liloute n’y vit qu’une seule chose… Il avait le même regard profond que la Baronne a parfois… Et bien sûr elle entendit la réponse du Baron tout comme sa question!

Ayé, elle n’avait plus le choix que celui de parler…. Mais que dire?! Et ses mains froides se mirent à trembler doucement… Puis d’une voix, presque gênée elle répondit :


Une épopée certes.

Puis elle rougit devant tant de compliments… Et le pire dans tout ça c’était qu’elle sentait son sang lui remonter dans les joues…En d’autres termes, elle se sentait rougir! D’autant qu’elle n’avait rien fait ou presque encore…

Machinalement Liloute se mordit les lèvres…Les précisions du seigneur lui semblait pire que le discours premier… Mais il eut une parole sensée : Mal à l’aise, voilà qui était bien dit! Et pour ne plus être mal à l’aise il faut partir en terrain conquit…

L’air de rien, elle se redressa un peu…S’adressant à l’homme la voix enfin posée…


Vous nous disiez être ambassadeur du Limousin Marche pour le Languedoc si mes souvenirs sont bons? Peut-être devrais-je vous appeler excellence… Euh???

Oh hé du bateau… Oui Liloute envoyait un SOS désespérée pour connaître enfin! Le nom du jeune homme… Parce que la comtesse de Pézenas comme ça, là toute suite, elle voyait toujours pas qui c’était! Mais, l’air toujours aussi sûr d’elle, elle poursuivait :

Avez-vous des ambitions diplomatique? Ou politique peut-être?



Dernière édition par liloute le Mar 6 Mar - 20:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Lun 5 Mar - 13:53

Vous nous disiez être ambassadeur du Limousin Marche pour le Languedoc si mes souvenirs sont bons? Peut-être devrait-je vous appelez excellence… Euh???

Balian Montbazon-Navailles de Ferrassières,
Attaché diplomatique du Limousin Marche pour le Languedoc en effet.


Avez-vous des ambitions diplomatique? Ou politique peut-être?

Plutôt politique en effet.
Je vient d'ailleurs d'être nommé Procureur du Limousin Marche,
J'avais déjà exercé cette tache il y a de çà quelques mois.
Cela me prend désormais beaucoup de temps,
d'autant que mon bureau a été assailli de dossiers.

Je vais d'ailleurs travailler avec son Altesse Elisa de Lahaye Malemort,
En plus d'être Chancellière, elle vient d'être nommée juge.
Vous devez sans doute la connaître.


Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mar 6 Mar - 20:45

Liloute, en entendant les réponses à ses questions, sourit à plusieurs reprises… Voilà enfin des informations intéressantes!

Comme vous venez d’être nommé, permettez moi de vous adressez toutes mes félicitations Votre Excellence Balian Procureur du Limousin Marche!

Le tout enrobé d’un délicieux sourire…

Je connais un peu en effet Son Altesse Elisa de Lahaye Malemort… Bien que je connaisse d’avantage son fiancé, puisqu’il est, entre autre, ambassadeur Orléanais…

Changeant brutalement de ton, pour prendre celui de la confidence…

Quelque chose me tracasse… Pardonnez ma curiosité votre excellence mais…
Vous êtes un Montbazon-Navailles… Vous voulez dire Montbazon-Navailles comme la Première Secrétaire d’état?


Et replongea son nez dans le verre de Bourgogne sitôt sa phrase terminée…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Balian

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mar 13 Mar - 13:21

Je n'ai que peu rencontré son fiancé...

Et oui c'est la même famille.
Il n'y a qu'une seule famille Montbazon-Navailles,
Et la Première Secrétaire d'Etat est ma cousine.
Elle est d'ailleurs fort occupée par toutes ses charges et je ne la vois que peu souvent.

Balian a son tour but une gorgée du délicieux vin de Bourgogne.
Son verre était presque vide, il fallait qu'il s'habitue à boire plus doucement ou on allait le prendre pour un alcolique.

Cela faisait 2 fois à présent qu'on lui posait des questions par rapport à sa cousine Alandrisse.
Le Vicomte devait la cotoyer souvent de part leurs fonctions Royales à tout deux.
Y aurait il un conflit entre eux...
Balian s'en inquietait et voulait en avoir le coeur net.


Vous connaissez ma cousine Alandrisse ?
Y aurait il quelques conflits ou divergeances d'opinion entre la Première Secrétaire d'Etat et le Grand Ambassadeur de France ?
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Sam 24 Mar - 23:22

Quand Balian répondit, Liloute avala de travers! Et se prit, après avoir reposé violemment sa choppe vide sur la table, à tousser tousser tousser…. Non vraiment elle n’aurait pas du boire cette dernière gorgée…Quoiqu’à mourir noyé, autant le faire dans du Bourgogne plutôt que dans de l’eau!

Et entre deux toussotements elle tentait de parler:


Oh je suis désolée… Veuillez me pardonner…

C’était donc ça que ça faisait de se prendre la comtesse de Pézenas dans la figure?!

Alandrisse! Comment ai-je pu oublier ses titres?! Et faire le rapprochement…

Lanca-t-elle finalement en zieutant le GARF… De ses yeux remplit de larmes et le visage tout rouge… Ben oui elle avait manqué l’étouffement quand même la pauvre!

Enfin, son souffle reprit elle s’adressa à nouveau à Balian

Je ne saurai répondre à la place du Grand Ambassadeur de France… En revanche je peux vous dire que je travail quotidiennement avec votre cousine… Et puisque qu’il n’y a qu’une famille de Montbazon-Navailles vous devez être de la même famille d’un ambassadeur de Provence dont je le confesse, le nom m’échappe….

J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien…. Liloute tête de linotte avait frappé deux fois en une seule soirée, elle le savait, tout le monde le savait et elle rougit… Encore! Et après quelques seconde de silence pour reprendre son calme elle reprit…

Un père, un homme franc, un procureur, un ambassadeur issue d’une famille de diplomate… Vous ne devriez pas avoir de peine à trouver une jeune femme qui vous convienne… Puisque c’est de cela qu’il s’agit au fond?!!

Maintenant restait à savoir comment faire comprendre à Keridil que Liloute préférait en rester là et à Balian qu’il n’y était pour rien…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Mer 28 Mar - 11:53

Le Vicomte observait la scène, se délectant de l'échange entre sa vassal et ce potentiel prétendant.
Deux ou trois choses le firent néanmoins froncer les sourcils. Tant la Dame de Rozières que le Seigneur avaient l'habitude fâcheuse d'appeler la Chancelière de Malemort, Altesse.

Madame, Monsieur, sachez que la Dame Elisa de Malemort n'est point Altesse Royale, en ce qu'elle est illégitime fille de la Reine. De fait, elle ne peut prétendre à ce titre, c'est une bâtarde. Ceci est écrit noir sur blanc dans le Codex héraldique, et quoi qu'elle usurpe, ainsi que son frère, elle n'est pas plus Princesse que je ne suis Saint Empereur.

Ca, c'est fait. Maintenant on laisse blablater encore, puis on en vient à Alandrisse.

Cher hôte, il est arrivé que votre cousine et moi-même prenions partis opposés dans certains débats, et ma foi, je lui trouve assez peu de qualités. Cela toutefois ne nous empêche en rien de travailler ensemble et de concert, pour le bien du Royaume. Il faut savoir laisser les inimitiés de côtés, tant que nous nous battons pour le même but.

En réalité, le Grand Ambassadeur ne pouvait pas sentir le Premier Secrétaire d'Etat.
Enfin, Liloute brisa la glace.

Mais voyons, ma vassale, vous êtes bien présomptueuse de penser qu'il s'agit là pour moi de vous trouver époux. Je ne connaissais pas le sieur Balian il y a une heure, il me serait bien cavalier de l'imaginer à votre bras, d'ores et déjà.

Et pourtant...

Ceci dit, ma chère, je reste persuadé que vous aussi, trouverez sans peine un époux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
liloute

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Gien

MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   Ven 13 Avr - 18:54

En entendant le suzerain parler d’Elisa, Liloute rougit… Manifestement elle n’était pas au fait des bâtardises… Même de celles des hautes sphères! Ah si seulement un géni avait eu idée de regrouper des pamphlets autour d’articles dédiés à la mode… Sûr qu’elle aurait été une des premières à acheter ce genre de journal à scandale… Et son esprit se mit à divaguer autour de cette idée et de ce qu’il faudrait pour la mettre en pratique, jusqu’à ce que le suzerain la ramène à la réalité…

Oh le vilain menteur! Et voilà que maintenant elle était présomptueuse en plus! Elle reprit son souffle comme si elle allait s’exprimer quand elle eu LE déclic…

Si si si… Elle était bien présomptueuse! Et vaniteuse, prétentieuse, orgueilleuse, précieuse, arrogante… Et sans doute aussi tout un tas de truc encore pire qui pour le moment ne lui revenait pas en tête… Le plus important étant d’en convaincre le pauvre Balian, prit au piège en plein cœur de la discorde…

D’autant qu’un Balian convaincu d’une telle chose pouvait s’avérer être un "allié" de taille… Pensez donc, il pourrait répéter, voir même amplifier la chose aux éventuels autres nobliaux Marchois cherchant à se marier.. Et ça, ça l’arrangeait drôlement la Liloute…

A défaut de répondre, elle adressa,au suzerain, un franc sourire, à la limite du remerciement! Puis…


Bien je vais me retirer si vous le voulez bien… Votre Excellence Balian, si d’aventure, vous avez besoin de moi, je vous ferai visiter les alentours de Bréméan… Quoique la nature et moi…

Elle fit une petite moue de dédain… Inmariable qu’elle était Liloute! NA!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un messager qui pourrait ne pas en être un   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un messager qui pourrait ne pas en être un
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'intérêt pourrait naître...
» Quelle race pourrait me correspondre
» Cherche une race de chien qui pourrait nous convenir
» Le cheval Messager
» pourrait on.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Les seigneuries :: Seigneurie de Bréméan - (Keridil) :: Le Château :: Le Corps et Les Ailes :: Le Grand Salon-
Sauter vers: