Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Une visite surprise   Dim 25 Mar - 2:29

Wyn avait enfin décidé de quitter Troyes. La guerre était fini enfin il l'espérait et il avait décidé de répondre à une invitation qui lui tenait beaucoup au cœur et qu’il avait bien malheureusement trop longtemps reportée.

Tout en chevauchant Naxos sa fidèle jument. Wyn se remémora les derniers mois qui s’étaient écoulés. Jour après jour, il avait en effet continué à monter ses gardes sur les remparts de la ville en tant que sergent-maréchal par loyauté envers sa suzeraine. Cependant, depuis les deux grands malheurs qui l’avait frappée, elle n’était plus la même. Elle ne pouvait pas se remettre de la perte de son époux. Wyn en tirait un très grand désarroi sans savoir que faire de plus que de rester là à Troyes. Le malheur avait frappé en pleine cérémonie d’anoblissement. Jusque là tout s’était passé pour le mieux. Son baptême avec comme marraine sa suzeraine et Son ami Colvert l’heureux époux de sa suzeraine avait été une éclaircie bienvenue en plein milieu des batailles. Sa cérémonie d’anoblissement s’annonçait elle aussi comme un grand événement. Zel était venue et il en avait été très heureux. Cependant le sort en avait décidé autrement, et la disparition tragique de son ami le baron Colvert avait rompu le charme. Tout était alors devenu sombre. Les invités, et Zel parmi eux, avaient été obligés de renter chez eux. Wyn avait vécu le départ de Zel comme une tragédie qui venait s’ajouter pour lui au malheur qui avait frappé la grande maison de Tracy. La période qui avait suivi tous ces événements restait floue pour Wyn. Ce n’avait été que mornes répétitions de journées passées presque en permanence sur les remparts. Wyn peut être par empathie avec sa suzeraine avait presque cessé de vivre. Il espérait juste un signe quelque chose qu’il puisse prendre comme une renaissance de sa suzeraine mais rien de cela ne s’était produit. Il avait ainsi vécu chaque jour sans prendre conscience du temps qui s’écoulait inexorablement.

Un jour comme les autres jours, mais peut être que non après tout, où il arpentait les remparts de façon quasi machinale, il fut surpris par un brusque rayon de lumière. Celui-ci s’était braqué tout à coup comme un projecteur sur les cheveux bruns d’une femme qui entrait dans la ville. Un instant interdit par cette vision, Wyn cru reconnaître en elle, Zel. La scène n'avait duré qu'un instant avant que le rayon de soleil ne laisse place à une éclaircie. La femme mise en pleine lumière, s’était déjà éloignée dans une rue voisine. Wyn sourit en se disant qu’elle ne ressemblait pas du tout à Zel. Mais la vision de Zel s'était installée en lui et ne le quittait plus.
Reprenant sa ronde il se rendit compte que l’éclaircie avait gagné du terrain et que le paysage qui s’étalait devant lui brillait de mille feux sous un ciel bleu éclatant. Le printemps était arrivé. Ce fut pour lui comme un brusque réveil après un long sommeil. Il avait assez tourné en rond, sa vie venait de reprendre son cours, trop longtemps suspendu. Le soir même il écrivait à Zel. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait plus de ses nouvelles. Comment avait il été aussi absent? Peu de temps après, il reçu avec un grand plaisir une missive de Zel. Il l’ouvrit avec un grand bonheur. Cependant lecture du courrier qu'il s'était empressé de commencer le laissa un instant vide. La lettre lui indiquait qu’elle allait bien très bien même, mais que ... Son esprit s’arrêta sur ce souvenir, son cœur se serra. Comme pour montrer que la nature communiait avec lui en cet instant, une multitude d’oiseaux s’envolèrent en piaillant. Il sursauta en les entendant mais se laissa aussitôt emporter par la beauté de ce spectacle qui s’offrait à lui, calmant ainsi doucement son esprit et son coeur. Ses pensés étaient redevenues peu à peu claires, comme si les oiseaux avaient emporté dans leur vol l'ombre qui avait plané sur lui. Wyn secoua la tête. Le temps s’était arrêté pour lui mais il n’en avait pas été de même pour Zel. S'il avait su, il aurait du savoir mais ...! Mais c’était là tout à fait normal et comme les gens disent : c'est la vie. Comme de toute façon rien ne pouvait changer le passé, Wyn saurait donc se faire une raison si ce n'était pas pour lui au moins devait il le faire pour elle. Il était quoiqu’il en soit très heureux de la revoir et si après tout elle était heureuse, alors n’était ce pas ce qui comptait le plus pour lui : Son bonheur à elle. Maintenant qu'il était enfin sorti de sa torpeur, il avait envie de la revoir il le savait et son dernier courrier l'avait définitivement convaincu de faire ce qu'il avait envie. Aussitôt, sans attendre plus longtemps, il avait décidé de quitter Troyes et de partir pour le domaine d'Adonville. Trop de temps était passé et il lui tardait de revoir Zel.

Son voyage s'était bien passé et il touchait bientôt à sa fin. Wyn venait de traverser une épaisse forêt et approchait de la lisière. De là il aperçut enfin les tours du château. Son cœur se mit à battre un peu plus fort en approchant. Qu’allait-il lui dire ? Comment allait-elle l’accueillir ? Cela faisait si longtemps. Il sourit de sa bêtise. Il était plus qu’heureux de la revoir et nul besoin de s’inquiéter. Ils avaient toujours été bien l’un auprès de l’autre et rien ne pourra changer cela. Il se laissa donc aller au bonheur qu'il ressentait et son visage s'illumina d'un sourire bienheureux.

La bâtisse était resplendissante, à la fois place forte rassurante très élancée et dans ses courbes invitation à la grâce et à la douceur. L’architecte qui l’avait construite était sans nul doute un véritable maître bâtisseur. Le domaine était à l’image de Zel et Wyn savait déjà qu’il s’y sentira bien.
Arrivé au pied de la tour d’entrée, il avisa un garde. Il descendit de son cheval en faisant quelque mouvement pour se remettre de cette longue chevauchée, puis s’avança lentement vers l’entrée. Le garde le regarda venir vers lui. Toujours souriant, Wyn se présenta :


- Bien le bonjour messire. Je me nomme Agraowyn ...

Il fit une légère pause en souriant encore un peu plus et reprit :

- Enfin je préfère que vous m’annonciez comme étant Wyn. Je viens rendre visite à la maîtresse des lieux. Pouvez-vous, s'il vous plait, la prévenir de mon arrivée ?
Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2228
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Une visite surprise   Lun 26 Mar - 16:05

Les gardes au sol furent alertés par les archers postés sur les chemins de ronde qu'un cavalier s'avançait en direction de la grande porte où la herse se trouvait être baissée, les temps qui courent ne sont guère sûrs, ni propices à la confiance envers quiconque. La guerre contre le Ponant n'est pas si loin et peut s'enflammer de nouveau à tout instant, la prudence est donc de mise dans tout le duché et ailleurs sans doute. L'un des gardes fit quelques pas en direction de la herse alors que le cavalier, souriant, descendit de sa monture et termina sa course en marchant d'un pas sûr, tenant les brides serrées dans sa main. Le garde s'écria Qui va là?? alors que l'homme se trouvait encore à quelques pas de là.
L'homme se présenta, demandant à ce que l'on prévienne la noble d'Adonville de son arrivée. Le garde se tourna vers son acolyte et lui dit de rester en place, après tout l'inconnu le restait tant que la maîtresse de maison ne leur disait pas le contraire! Il s'empressa de se rendre au château afin de prévenir une des servantes qui irait trouver Zelenka. Celle-ci ordonna de laisser pénétrer le visiteur au plus vite et qu'il lui soit amené dans le petit salon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Une visite surprise   Mar 27 Mar - 23:31

Le garde à qui il s'était présenté échangea avec un de ses acolytes qui disparu rapidement. Il attendit donc patiemment que ce dernier revienne. Souriant à la pensée de retrouver enfin Zel, il flatta doucement l'encolure de Naxos afin de la faire patienter elle aussi.

Lorsque le garde revint, la herse fut prestement levée. Il entra dans la cour avec Naxos, flattant une dernière son encolure il tendit la bride à un palefrenier qui venait à sa rencontre. Avant de lâcher la bride, il lui dit :


- Prenez en bien soins s'il vous plait, messire. Je serai bienvenu moi même m'en occuper comme à mon habitude, mais je ne veux pas faire attendre votre maîtresse.


Il sourit en se disant, en son fort intérieur que lui non plus n'avait pas envie d'attendre pour revoir Zel. Le palefrenier semblait être un brave homme, comment pourrait il en être autrement puisqu'il était au service de Zel. Naxos était donc entre de bonne mains. Il se retourna alors vers le garde qui lui annonça qu'il allait le faire conduire au petit salon. Il le remercia puis suivi son guide d'abord à travers la cours puis ensuite dans la bâtisse. Tout y était très bien rangé. Il sourit en reconnaissant bien là Zel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite surprise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite surprise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite surprise ! [Rebecca]
» visite surprise de l'inspecteur de l'upa pour les oeuf
» Clissss que c'est pas évident!
» une visite surprise
» ca y est, 1 ere visite chez le véto et grosse surprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie d'Auneau - Lexhor :: Les seigneuries :: Adonville :: Le Château :: Les Grandes Portes-
Sauter vers: