Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Visite surprise   Lun 26 Mar - 16:01

[A la mi-journée, entre écurie, cuisine mais surtout petit salon]

Ce jour promettait d'être une belle journée, le soleil brillait déjà haut dans le ciel alors que la jeune femme s'occupait de son cheval favori Shanu. Elle s'était levé très tôt ce matin-là et alla se promener sur ses terres, à peine revenue sa monture avait besoin d'être nourrie et bouchonnée ce qu'elle fit consciencieusement, un sourire se dessina alors qu'elle repensa à Etienne qui aimait à lui rappeler qu'il faut ménager sa monture si l'on veut qu'elle "dure". La faim tiraillait également l'estomac de la brune qui prit immédiatement le chemin des cuisines où elle trouverait sans aucun doute de quoi calmer se bruit émanant de son ventre. Ces gens s'affairaient toujours plus ou moins dans son château mais surtout dans sa cuisine. Ils n'étaient pas surpris de la voir débarquer icelieu à tout moment, il faut dire qu'elle a un appétit d'ogre et pourrait dévorer un sanglier* rôti tout entier. C'est avec la bouche pleine de victuailles que se servante la trouva et lui annonça le visiteur. A l'annonce de son nom la Zel faillit s'étouffer avec sa bouchée, de sa main droite, poing fermé elle se tapa la poitrine pour faire passer le tout et la toux qui fut déclenchée. Elle posa son casse-croûte sur la table et se saisit du verre rempli de Gienlain, le vidant d'un trait espérant que cela remettrait tout cela en ordre. Chose faite! Wyn vous me dites?! Mais qu'attendez-vous pour le faire entrer!! Le petit salon! s'écria-t-elle. Laissant tout en plan, elle s'empressa de rejoindre le petit salon.
Le petit salon, l'endroit cosy à souhait, idéal pour recevoir ses convives en toute intimité sans faire paraître ce qu'elle ne veut pas que l'on s'imagine d'elle. Alors que le grand salon lui se voulait plus grandiose, plus formel, plus cérémoniel... plus quoi. Noble, oui elle est bien une noble maintenant mais son coeur lui reste le même et les chichis ne sont pas fait pour elle.
Donc oui, elle se dirigeait vers le petit salon afin d'y retrouver Wyn, qui venait juste d'y pénétrer accompagné de sa fidèle servante Clémence. Elle attendit avec lui que Zelenka soit là, ce qui ne tarda pas. Elle fit son entrée, fracassante, son coeur battant plus vite et plus fort qu'à l'habitude. C'est que l'homme qui se trouvait debout dans la pièce n'est pas n'importe qui!

Wyyyn!! Heureuse de te voir en ces murs! Elle s'approcha de lui tout sourire et le prit dans ses bras, accolade amicale et une bise sur sa joue vint claquer. Je ne pensais pas que tu accepterais de me rendre cette visite aussi promptement. Mais mets-toi à ton aise lui montrant de la main les fauteuils Veux-tu boire quelque chose? que veux-tu? C'est pas croyable ce qu'elle devint bavarde d'un seul coup, pour une personne pour le moins réservée et insaisissable... les nerfs sans doute!

*clin d'oeil à "Astérix et Obélix"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Mer 28 Mar - 0:21

Wyn avait été conduit au petit salon par une servante dénommé Clémence lui semblait-il. Ils entrèrent dans la pièce qui était très accueillante. La servante resta avec lui, certainement pour attendre l'arrivée de Zel. Il se regarda en souriant, il devait paraître un peu sale et un peu rustre, pour qu'elle n'ose pas le laisser seul. Il allait regarder plus en détail le mobilier de la pièce, lorsque la porte s'ouvrit d'un coup, laissant entrer la maîtresse de maison. Wyn laissa alors éclater sa joie en la voyant arriver. A peine eut-il le temps de se retourner qu'elle le serrait déjà dans ses bras. Il lui fit en retour une très chaleureuse accolade avant qu'elle ne lui fasse une bise amicale.

Elle se recula ensuite et l'invita à s'asseoir en marquant sa surprise de le voir en sa demeure. Wyn la regarda, un instant, la retrouvant rayonnante de beauté et de bonheur. Un petit pincement au cœur le surpris tout à coup et commença à le tarauder. Conscient qu'il n'avait pas le droit de montrer quoique ce soit, il s'empressa de le chasser tout aussi rapidement qu'il était venu en réprimant tout ce qu'il ne pouvait dorénavant que garder pour lui . Zel ne devait pas savoir et il espérait n'avoir pas été trahi par cet instant de faiblesse. Il reprit son sourire.


- Zel, comme tu es rayonnante et ton bonheur fait plaisir à voir. Quel jubilation de te revoir. Tu m'as beaucoup manqué tu sais. Je n'arrive même pas à comprendre comment j'ai autant tardé ... Mais je suis là et très heureux de découvrir ton domaine. Un fort beau domaine qui te va merveilleusement bien.

Il sourit et s'approcha d'un fauteuil, il attendit cependant que Zel prenne place avant de s’asseoir dans le fauteuil contigu. Il lui prit alors chaleureusement la main en la regardant et lui demanda :

- Alors raconte moi. La dernière fois que l'on s'est vu tu étais toujours aussi belle mais tu semblais fatiguée et la guerre ne t'avais pas épargnée. Je vois avec bonheur que tout cela est désormais loin. Cependant depuis ton départ du domaine de Tracy ...

Il fit une pause, ses yeux devenant tristes tout à coup. Il repris mais parlant cette fois-ci, d'une voix profonde laissant planer sa tristesse.

- Après ... disons la pause dans la cérémonie d’anoblissement. Pause qui malheureusement dure toujours. Et quand je dis malheureusement, je pense surtout à la cause qui à entraîné la mise en parenthèse de la cérémonie. Le domaine tout entier est en deuil et la vie à presque complétement cessé. Tout le monde s'est mis en mode automatique sans plus réfléchir à quoi que ce soit et j'ai fait de même. J'aurai alors du partir, te suivre. Mais je n'ai pas su laisser ma suzeraine dans une période aussi difficile...


Prenant conscience tout à coup de la gravité de ses propos, il Il fit de nouveau une courte pause, puis chassant au loin ces idées noires qui ne seyaient pas du tout à leurs retrouvailles, il reprit à nouveau avec un sourire qui laissa à nouveau éclater sa joie d'être avec elle :

- Oublions cela et ton invitation en réponse à mon courrier et ... la nouvelle que tu m’annonçais ont eu l'effet d'un électrochoc sur moi dans tous les sens du terme. J'ai compris alors que j'avais trop laissé filer le temps. Malheureusement trop tard pour certaines choses ... Mais en tout cas pas trop tard pour répondre à ton invitation. J'ai donc aussitôt démissionné de la maréchaussée à laquelle je me suis bien de trop dévoué pour la défense de la ville. Ainsi, dès ma période de préavis terminée, je me suis mis en route et me voilà. Heureux d'être de nouveau à tes côtés.

Conscient tout à coup qu'il devait l’assommer de paroles, il ajouta :

- Bon, mais je parle, je parle et je ne te laisse même pas me dire, me raconter...

Tout à sa joie, il se tut en la regardant pour la laisser parler, souriant et heureux tenant toujours sa main dans la sienne.


Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 30 Mar - 17:46

Il la congratulait sur la beauté du lieu, de son domaine qu'il venait tout juste de découvrir, ce qui ravissait la brune. Les retrouvailles passées, ils s'avancèrent tout deux vers les fauteuils quand la brune découvrit un bouquet dans la main du jeune homme.
Diantre! un bouquet?!! C'est pour moi dis!! N'attendant pas plus pour se l'accaparer, elle le porta à son nez instantanément et inspira profondément afin d'en apprécier les effluves Hmmmmmm en plus elles sentent divinement bon! Elle les déposa précieusement sur une table non loin d'elle puis alla s'asseoir.

C'est alors qu'il lui demanda de ses nouvelles suite à la dernière campagne qu'elle avait mené contre le Ponant. Elle profita de l'occasion pour se relever du siège où elle s'était installée auparavant dégageant ainsi sa main que le jeune homme avait pris dans la sienne tout en tournoyant sur elle-même en souriant

Eh bien vois par toi-même mon cher ami! Je me porte comme un charme, je crois que l'amour me va terriblement bien n'est-il pas? Innocemment elle se mis à parler d'amour,ne pouvant retenir un large sourire à la pensée de son homme se trouvant jamais bien loin d'elle.
Il se peut d'ailleurs que la raison de mon bien-être se joigne à nous. J'aurais plaisir à te présenter l'homme dont je me suis éprise.

Puis il reparla de la cérémonie de son anoblissement, cérémonie qui ne se déroula pas comme prévue loin de là. Un drame avait frappé sa future suzeraine en plein milieu des convives
Oui, ce fut un évènement tragique pour beaucoup de personnes, je n'en doute pas une seconde. Il est vrai que pour moi outre le fait qu'un homme s'effondra sous mes yeux, je ne le connaissais point donc cela ne m'a pas touchée personnellement. Mais j'en suis malgré tout navrée pour toi qui devait être proche de lui de part ta relation avec ta suzeraine.

C'est alors qu'il lui annonça sa récente démission de la maréchaussée afin de répondre à son invitation icelieu, ce qui inquiéta la jeune femme
Tu as démissionné?? s'écria-t-elle en écarquillant ses yeux Mais rassure-moi, tu ne l'as pas fait uniquement pour te rendre en ma demeure tout de même!? C'était bien une envie personnelle! L'inquiétude monta en elle autant qu'elle fut envahit par un tas de questions. Comme pour chasser tout ceci mêlé à de l'anxiété, elle plaisanta
Ceci dit, tu pourrais devenir l'un de mes gardes personnels.... non je plaisante, bien sûr!

Alors que la conversation se déroulait, elle se réveilla comme qui dirait, prise d'un certain affolement, elle se tourna vers sa servante qui était restée silencieusement en retrait
Clémence! Veuillez nous servir une chopine de Gienlain, voulez-vous! Dieu que je déroge à toutes les bonnes manières aujourd'hui! J'imagine que tu meurs de soif, as-tu faim aussi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 30 Mar - 23:42

Wyn regardait et écoutait Zel se déplacer devant lui et parler. Il était heureux de l'avoir retrouvée. Comment avait-il pu rester bêtement aussi longtemps loin d'elle. Il l'écoutait parler avec plaisir. Lorsqu'elle parla d'amour, il se focalisa sur le bonheur de Zel en essayant de tenir au loin ce qui aurait pu être en se disant qu'un jour cela sera peut être. Zel était belle et le bonheur lui allait si bien.

Lorsqu'elle lui demanda s'il avait quitté la maréchaussée pour venir la voir, il se leva.


- Oui en effet, j'ai quitté toutes mes charges et tous mes devoirs envers la ville de Troyes pour être enfin libre de venir te voir. Ce que j'aurai dû faire lorsque tu es venue à Tracy, pour partir avec toi si j'avais su comprendre. Je l'ai fais très tardivement, je te l'accorde mais je l'ai enfin fait.

Il la regarda un instant profitant du moment avant d'ajouter :


- Et je suis très heureux d'être là crois moi même si j'arrive trop tard... Je ne laisserai désormais plus autant de temps entre nos rencontres.

Pour détourner son trouble et cacher à Zel ce qui se passait au fond de lui, chose à laquelle il devrait bien s'habituer en attendant un éventuel fol espoir, il sourit en disant alors sur un ton espiègle :

- Je te remercie pour ton offre. Et l'idée d'être ton garde du corps personnel n'est pas sans me laisser de marbre.

Il rirent ensemble. Puis d'un coup, sur un ton un peu plus triste il ajouta :


- Je suis pour l'instant encore attaché à ma suzeraine et ne peux pas abandonner le domaine. J'ignore ce qui va se passer. Je ne sais pas si elle arrivera à se remettre de ces deux pertes cruelles qu'elle a eues coups sur coup. Nous verrons ...

- En tout cas je retiens ta proposition.


Se tournant brusquement vers Clémence, elle lui demanda d'apporter de quoi se désaltérer. Puis elle lui demanda s'il avait faim. Wyn n'avait pas vraiment faim ni soif il se satisfaisait juste d'être avec elle. Mais ne pouvant pas dire de telles choses, dans un sourire, il lui répondit par l'affirmative.

- Oui un peu de nourriture ne serait pas de refus. Et ne t’inquiète pas pour les bonnes manières entre nous.

Il sourit, puis n'arrivant pas à refouler au plus profond de lui ses sentiments qu'il ne pouvait pas libérer, il décida de détourner la discussion vers celui dont il allait devoir éviter d'être jaloux. Désormais, c'était de toute façon pour lui le prix à payer pour continuer à voir Zel. Quelque fut ce le prix, il était prêt quoiqu'il arrive à le payer car pour rien au monde il ne voulait la perdre. Il devait donc au plus tôt se préparer à la chose même si cela devais lui faire mal. Peut être qu'à petites doses ...

- Tu es rayonnante de bonheur et j'en suis très heureux pour toi. Je suis bien curieux de rencontrer celui à qui l'on doit cela. Parle moi un peu de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Lun 2 Avr - 11:18

Le jeune Champenois acquiesça à l'interrogation de la jeune noble au sujet de sa démission de la maréchaussée, ce qui eut pour effet de la mettre très mal à l'aise. Pourquoi un tel acte, pour une simple visite icelieu alors qu'une absence si longue soit-elle est tout à fait tolérée dans ce genre d'institution? Une myriade de questionnement se bouscula dans la tête de Zelenka... et si il avait compris son dernier courrier de travers? Et si il était là pour une raison bien différente qu'une visite amicale? Et si il attendait plus de sa visite? Et si, et si...

Un grand mal-être s'installa en elle alors qu'il rebondit sur sa plaisanterie de garde du corps. Plaisanterie oui, car Etienne repousserait à lui seul tout être malveillant qui voudrait du mal à sa brune, la défendrait corps et âme jusqu'à la mort s'il le fallait. Et il lui est bien difficile de croire que son homme accepterait qu'un autre que lui prenne soin de sa douce car l'inverse serait tout à fait vrai! A l'idée qu'une autre qu'elle, papillonne autour d'Etienne la remplissait de rage. Elle ne pourrait plus répondre de ses actes si cela se produisait! Sûrement qu'elle embrocherait cette gueuse au bout de sa lame quoiqu'il lui en coûte. Jalouse, ça oui l'on peut dire qu'elle l'est terriblement mais n'est-ce pas là un sentiment allant de paire avec l'amour? Et quelque part au plus profond d'elle, la Zel espérait bien que son Etienne le soit lui aussi, prouvant ainsi tout l'amour qu'il porte à sa belle. Amour qu'il ne manque pas de lui rappeler chaque jour que le Très-Haut leur offre de vivre ensemble.
Afin de faire bonne figure, elle se mit à rire avec Wyn lorsque celui-ci lui dit qu'il garderait à l'esprit son idée de garde du corps.

Puis il reparla de Tracy. Ce fameux voyage qui l'avait mené jusqu'à la maison de Tracy, là où contre toute attente la brune d'Adonville avait perdu le dernier mince espoir qu'il puisse y avoir plus que de l'amitié entre eux. Le voyant très proche de cette femme qui était accompagnée d'un très jeune enfant. Zel s'était même demandée s'il n'était pas de Wyn cet enfant, au regard de la complicité qu'il y avait entre eux deux, même complicité qui lie un père à son fils! Et ils semblaient tellement heureux tous les trois ensemble. Cette scène pour le moins familiale eut raison de ce qui aurait pu être une autre histoire.
Lorsqu'elle quitta les lieux pour rentrer en Orléans, elle laissa une partie d'elle là-bas, partie qu'elle ne retrouverait très certainement jamais. Mais aujourd'hui cela n'avait plus grande importance puisque son coeur battait désormais pour un autre et Wyn resterait un ami pour elle.

C'est alors que Zel fut sortit de ses pensées par Clémence qui leur apportait de quoi se désaltérer comme elle le lui avait réclamé auparavant. Les deux amis prirent chacun leur verre en main et trinquèrent à leurs retrouvailles avant de le porter à leurs lèvres et d'en avaler le contenu.
Une autre bière Clémence! Elle tendit le gobelet vers la jeune servante qui s'empressa de le remplir. Merci!

C'est alors que Wyn l'interrogea sur Etienne voulait-il réellement en savoir plus sur lui ou était-ce un subterfuge afin de trouver une quelconque faille dans les sentiments qui animent le jeune couple. Nul ne le sait et Zel fut bien trop heureuse de parler de son cher et tendre pour voir là une autre raison à sa curiosité.
Un large et sincère sourire se dessina sur ses lèvres à la pensée de son valet de coeur. Elle se rassied alors avec sa bière en main et regarde Agraowyn dans les yeux.


Il se nomme Etienne de Vignolles dicte La Hire, il est l'écuyer du duc Lexhor et également Lame d'Amahir. C'est ainsi que nos chemins se sont croisés. Comment trouver les bons mots dans ces moments-là? Ne dit-on pas que l'amour rend aveugle? Et il va de soi que lorsque deux êtres tombent follement amoureux l'un de l'autre, ils ne voient que le bon et le beau en eux. Il a les cheveux bruns avec des reflets châtains lorsque le soleil se pose sur lui, et mi-longs qui touchent presque ses larges épaules. Il est fort et valeureux, son coeur est noble, il est merveilleux, il est beau! ... légère pause .... il ne peut en être autrement bien sûr puisque je l'aime. Mais j'espère bien qu'il va se joindre à nous et ainsi tu pourras faire sa connaissance..
Il est envers moi, très doux et attentionné, tendre et passionné, mais surtout il est amoureux de moi et je suis follement éprise de lui. Que puis-je dire de plus? Je me sens merveilleusement bien lorsque je suis auprès de lui!
C'est en prononçant ces derniers mots que l'esprit de la jeune femme s'envola vers la nuit passée, nuit voluptueuse passée dans ses bras. Souvent ses pensées vagabondaient vers lui sans qu'elle ne puisse, ni ne veuille les contrôler.

Puis reprenant ses esprits, elle se tourne vers Clémence
Savez-vous si Etienne est éveillé? L'avez-vous vu ce matin? Zel eut en forme de réponse un hochement de tête de dénégation, et se tournant vers Wyn Le connaissant, je pense que le loup sortira du bois lorsqu'il sera l'heure de déjeuner. La brune se mit à rire de bon coeur.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Mar 3 Avr - 2:04

Wyn écouta Zel lui décrire l'homme qu'elle aimait. Il ne montra rien de ses sentiments qu'il avait depuis longtemps. Il se rappelait de ce voyage en Bretagne qu'il avait fait alors qu'il aurait du attendre Zel qu'il était venu chercher ... De même qu'il ne saurait jamais pourquoi il ne l'avais pas suivie lors de son départ de Tracy. Il aurait du lui dire alors tout ce qu'il ressentait dès le début. il y a bien longtemps mais il ne lui semblait pas que Zel soit prête à recevoir de telles révélations. Il avait pourtant été à deux doigts de le faire plusieurs fois, mais voila il n'avait pas osé de peur de la perdre, il ne saurait donc jamais ce qui aurait pu se passer. A Tracy Wendy qui lui courait après avait fait tout ce qu'elle pouvait l'empêcher de lui parler et peut être avait elle aussi empêcher Zel de ... C'était vrai qu'il s'entendait bien avec Wendy, et que Tristan son fils l'avait adopté comme un père, mais voilà Wyn aimait Zel et ce depuis longtemps... Il aurait alors du partir avec elle. Et peut être que sur le chemin, dire les choses auraient été plus facile à dire ... Mais voilà il était resté à Troyes. Il aurait dû la rejoindre sur les champs de bataille... Et puis de toute façon rien ne pouvait le laisser croire que Zel aurait voulu qu'ils fussent plus que des amis. Elle ne lui avait jamais rien laisser voir en ce sens... Il avait découvert qu'elle avait été anoblie ... Aussi, après la pause qui durait toujours de son propre anoblissement, il ne pouvait pas ... Mais, à quoi bon ressasser tout cela. Ses sentiments resteraient pour lui seul et il ne saurait jamais ce que Zel aurait ... ce qui aurait ... Encore une fois il repoussa ses pensées loin au fond de lui.

Il était venu voir Zel en toute connaissance de cause puisque sa dernière lettre ne laissait planer aucun doutes. Il voulait juste profiter d'être avec elle.

Il écoutait Zel parler de son amour. Il entendait tout ce qu'elle disait et même ce qu'elle ne disait pas sur l'amour de sa vie. Aussi pour clore ses questionnements, il se dit que de toute façon il n'aurait pas été à la hauteur.

Quoiqu'il en fut, il voulait être un ami présent. Et il saurait désormais être là pour Zel quoiqu'il arrive en tant qu'ami. Et peut être qu'un jour ... Il attendrait. Il n'y avait rien d'autre à faire et puis il avait déjà si stupidement attendu qu'un peu plus ou un peu moins.

Il était venu rendre visite à son amie sachant encore une fois que son courrier avait été très clair sur ce qui se passait. Alors il ne devait pas l’importuner. Il était sincèrement heureux pour elle et il voulait être un invité agréable et surtout pas un triste sire à la vilaine figure. Alors, il rit avec elle lorsqu'elle plaisanta et afficha un sourire qu'il ne laisserai plus disparaître désormais de son visage tant qu'il serait avec elle.


Il la regarda et lorsqu'elle s'arrêta, il ajouta :

- Je me réjouis de ton bonheur. Et nous attendrons le temps qu'il faudra pour rencontrer cet homme bienheureux.


Il marqua une pause toujours souriant :

- Cependant, sache que tu es ma meilleure amie et que je serai toujours là pour toi si tu en as besoin. Même si j'ai bien compris qu désormais ce ne sera plus le cas grâce à Etienne. Mais on ne sais jamais, ne l'oublie pas si tu veux bien?

Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Jeu 5 Avr - 1:41

Wyn regarda Zel toujours en lui souriant. Cependant, il sentait bien qu'il avait dû laisser paraître son trouble et il le regrettait. Il allait tout faire pour que tout cela soit oublié t qu'ils puissent profiter de leurs retrouvailles entre amis.

- Je me réjouis de ton bonheur et ...

Il alla prendre les deux coupes que Clémence avait apportées. Il en tendit une à Zel en disant :

- Je souhaiterai porter un toast à ton bonheur et à nos retrouvailles en attendant d'en porter un autre pour vous deux quand Étienne sera des nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Jeu 5 Avr - 9:27

Zelenka prit le verre que son ami lui tendait et ils trinquèrent ensemble comme il venait de le suggérer. La brune n'était pas du genre à refuser de trinquer et encore moins de boire, pas qu'elle soit portée sur la vinasse ou autres bières, hypocras et breuvages de toutes sortes mais elle en appréciait le plus souvent les effets. Elle regarda Wyn, souriante et heureuse de la tournure que prennent leurs retrouvailles.

Je serais heureuse qu'Etienne se joigne à nous mais en attendant parles-moi de toi. A part toutes ces nuits à arpenter les remparts de Troyes qu'as-tu fait? As-tu fait quelques rencontres intéressantes? As-tu eu une soudaine envie de rejoindre un autre ordre depuis que celui de la Cosse de Genêt a fermé ses portes? d'ailleurs en reparlant de cette ordre, sais-tu que j'y suis retourné il n'y a pas si longtemps mais les portes restent désormais closes, à jamais je pense. Quelle tristesse cette histoire, dire que je n'aurais pas eu le temps de profiter des enseignements que j'aurais pu tirer de l'expérience de chacun des membres.

La brunette se rendit compte qu'elle bavassait telle un pipelette sans même laisser le jeune homme répondre à ses interrogations.

Mais je parle, je parle et je ne te laisse même pas répondre! Elle partit dans un rire non retenu Quel bonheur de te revoir enfin! Et en bonne forme qui plus est! Elle le regarda des pieds à la tête et lui sourit avant d'enfin se taire et de porter son verre à sa bouche.

Elle se tourna vers sa servante et lui demanda d'aller s'assurer que ses gens se démenaient bien en cuisine et qu'ils pourraient très bientôt se caler l'estomac car celui de le jeune femme commençait à émettre des bruits qui traduisaient une faim d'ogre! Les chevauchées matinales la mettaient toujours dans cet état en plus d'être une bonne vivante. Puis elle reprit avec Wyn


J'espère que nous pourrons bientôt manger j'ai une faim de loup!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
La Hire
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 28/06/2011

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 6 Avr - 10:40

La lumière du soleil déjà haut dans le ciel eut raison du sommeil d'Etienne de Vignolles. Allongé à plat ventre dans la couche de la maitresse de maison, il tendit son bras dextre à la recherche de la belle mais sa main paume contre tissu ne rencontra que des draps froids et plissés. Il ouvrit un œil puis quand il vit que ça marchait, il ouvrit le second. L'écuyer regarda autour de lui et constata qu'il n'y avait pas d'autres âme qui vive icelieu à part la sienne. Il se retourna sur le dos en s'étirant à l'instar d'un gros chat qui vient de se réveiller devant un bon feu de cheminée. Après s'être gratté un peu partout, il bailla une dernière fois longuement avant de passe sa langue sur ses lèvres et de claquer la bouche mollement. Elle était pâteuse, signe évident d'une trop grande complicité la veille avec le pichet de vin.

La Hire consommait sans modération tout ce qu'il aimait et quand l'occasion lui en était donné car il connaissait aussi les périodes de disette, notamment durant les guerres. Fin gourmet, gourmand, amateur de cuisine et fin cordon bleu, il raffolait d'excellents plats arrosés copieusement de vin ou de bière et il était plus facile de comptabiliser sa consommation en seaux plutôt qu'en chopes. Le seul moment où il se montrait sobre était durant le travail: étant l'écuyer du duc Lexhor d'Amahir, l'idée de vider un pichet en même temps qu'il s'attelait à la tâche lui était inconnue. En revanche, pour le reste, il ne comptait pas. C'est ce qui c'était probablement passé la veille, un moment agréable en compagnie de la belle dame Zelenka, un plateau de charcutailles en abondance, suivit d'un plateau chaud de petits gibiers rôtis et souhait et bien juteux, un excellent vin rouge provenant d'un vignobles bourguignon … Une soirée à regarder les flammes crépiter dans l'âtre, il n'en fallait pas plus pour que l'écuyer resta dans les bras de Morphée relativement tard le lendemain matin. Désormais bien réveillé, il s'étira une dernière fois et s'assit sur le bord du lit.

Etienne regarda autour de lui perplexe. Pas une trace de vêtement au sol. Il tenta de se remémorer la soirée passée en se demandant où il avait bien pu laisser ses oripeaux. Il se leva en se grattant l'aine, puis légèrement plus bas et plus centré, puis il se mit à la recherche de ses braies en jurant intérieurement. Ce n'était pas ce qu'il aurait fait de suite s'il avait été chez lui, mais se balader à poil dans la demeure de la noble d'Adonville au milieu de ses gens aurait été un total manque de respect pour la maitresse des lieux. Il se mit à genou et regarda sous le lit et n'y trouva qu'une mince pellicule de poussière. Tentant de rassembler ses souvenirs, il se tourna vers la petite table qui se trouvait au milieu de la pièce et n'y trouva pas plus trace de vêtement. C'est en s'approchant du fauteuil situé devant la cheminée qu'il trouva ses braies par terre non loin du tapis. Satisfait de les avoir retrouver en un état acceptable, il les enfila et regarda rapidement s'il y trouverait également sa chemise. Ne voyant pas le vêtement en question, il allait entreprendre de nouvelles recherches lorsqu'un gargouillis se fit entendre au creux de son ventre, et quand La Hire avait faim …. Comme il ne faisait pas trop froid en cette belle matinée de printemps, Etienne changea de priorité et sortit torse nu de la chambre à la recherche des restes de la veille.

Sur le pas de la porte, dans le grand couloir qui desservait moult pièces, La Hire ne savait quelle direction prendre. La sortie de Clémence du petit salon qui s'éloignait à présent de l'autre côté du couloir emportant avec elle un plateau vide, lui révéla ce qu'il cherchait, espérant en même temps y retrouver Zelenka. Il s'approcha, ouvrit la porte à la volée et entra.


Zel … t'aurais pas vu ma chemizzzzzzzz……

La voyant brusquement avec un homme qu'il ne connaissait pas mais élégamment vêtu pour se rendre compte qu'il ne s'agissait pas d'un des gens de la Dame d'Adonville, il ne put finir sa phrase et tourna les talons conscient qu'il venait de faire intrusion dans un entretien ou une conversation qui ne le regardait pas. Il recula vers le couloir en attrapant la clenche de la porte pour la refermer derrière lui et tenta de s'excuser de son intrusion.

Mille excuses nobles gens.

Il referma la porte rapidement derrière lui. Seul dans le couloir, il souffla en secouant sa main senestre conscient qu'il venait probablement de faire une grosse boulette.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Dim 8 Avr - 2:06

Wyn souriait alors que Zel lui posait tout un tas de questions. Il n'avait que bien peu de choses à dire en vérité. Et à part des aller et retour sur les remparts et quelques brefs instants à s'occuper de son champ, Wyn n'avait en fait rien fait! Il n'avait rencontré personne à part ses collègues de la maréchaussée, il n'avait pas eu vraiment d'envie ... Tout en l'écoutant parler, il se dit qu'en fait, il avait dù dormir tout ce temps. Il souriait et l'écoutait parler avec plaisir. Cependant, Lorsqu'elle s'arrêta de parler en s'excusant de ne pas le laisser parler il lui sourit. Alors qu'il allait lui répondre, elle se tourna vers Clémence pour lui demander de s'assurer que les cuisine étaient bien en ébullition et qu'ils pourraient bientôt pouvoir se restaurer. Wyn se rendit compte en effet qu'il n'avait pas manger depuis un bon bout de temps et que son estomac commençait à le chatouiller en réclamant sa part de victuailles.

Lorsqu'elle se retourna vers lui en disant qu'elle avait uen fin de loup, Wyn allait joindre sa complainte à celle de son propre estomac. Mais à peine Clémence avait elle quitté le petit salon qu'un homme vêtu simplement de ses braies avait ouvert d'un coup la porte! Il était entré vif comme l'éclair en criant :

- Zel … t'aurais pas vu ma chemizzzzzzzz…

Les apercevant tous les deux, il parut surpris! Puis sans attendre quoique ce soit, il s'excusa poliment puis ressorti aussitôt dans le couloir en fermant la porte. Wyn avait eu à peine le temps de le voir. Mais, à la façon qu'il avait eu d'interpeller Zel, qui plus est pour lui demander où était sa chemise, Wyn se dit que cela ne pouvait être que le fameux Étienne dont lui avait parlé Zel. Le timbre de sa voix semblait encore garder quelque trace de sommeil. Wyn sourit en regardant Zel.

- Eh bien ma chère Zel, je crois qu' Étienne est réveillé.

Il marqua une courte pause et ajouta un peu confus :

- J'espère que ma présence ne l'a pas dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Mar 10 Avr - 17:10

Impossible de savoir si c'est de la nervosité ou le contentement de retrouver son ami Wyn mais la Zel bavassait à n'en plus finir, chose peu habituelle chez elle. Ils profitaient tout deux de leur breuvage, le silence se fit lorsque Clémence sortit de la pièce à la demande de la brune. Silence qui fut bien vite brisé par l'entrée fracassante d'Etienne simplement vêtu de ses braies laissant à la vue de tous ses pectoraux saillants soulignés par ses abdominaux dessinés dans du roc. Le guerrier savait comment faire tourner la tête de sa douce compagne quel qu'en soit l'instant. Ses cheveux en bataille la fit sourire tout autant que son entrée tout juste suivie de sa sortie tout penaud qu'il était. Zelenka répondit au sourire de Wyn sans omettre de lui répondre lorsqu'il s'inquiéta de sa présence qui aurait pu déranger.

Non non! ne t'inquiètes pas ta présence ne le gênera nullement. Je puis mettre ma main au feu qu'il sera ravi de faire ta connaissance mon ami.

Elle posa sa main sur le bras du jeune homme Je te laisse quelques secondes, je crois que ma présence est indispensable. Je reviens très vite!

Sur ces mots elle reposa son verre sur le dressoir non loin d'eux puis tourna les talons et alla rejoindre Etienne dans le couloir. La porte passée elle découvre son beau brun, la mine déconfite d'avoir peut-être déboulé dans un entretien important. L'Adonville qui n'avait comme à son habitude pas fermé la porte dans le silence le fit sursauter. Il la regarda avec son air de chien battu esquissant un début d'excuse lorsqu'il fut stoppé net par la main de Zel qui se posa d'emblée sur le torse qui s'offrait à elle, avant qu'elle ne se laisse emporter par son envie de s'accaparer ses lèvres pour un baiser rempli de tendresse. Elle plongea ses iris dans le regard de sa moitié, lui souriant béatement alors que sa main continuait de suivre avec légèreté les formes ciselées de son torse nu.

Tu es enfin réveillé, j'ai cru que tu dormirais tout ton soûl jusqu'à demain au moins. Je fais préparer des victuailles qui nous seront servies dans le petit salon, un ami m'a fait la douce surprise de sa visite, rejoins-nous tu veux?! C'était plus une supplique qu'une interrogation. Les caresses laissèrent place à un trio de douces tapes Mais retourne dans la chambre mettre une chemise avant, tu en trouveras une propre dans l'armoire face à la fenêtre. Reviens-moi vite!

Un baiser rapide avant de se séparer pour mieux se retrouver, et habillé cette fois! La brunette retourna auprès de Wyn et le rassura en ce qui concerne Etienne, lui annonçant qu'il allait se joindre à eux pour le déjeuner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
La Hire
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 28/06/2011

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Mar 10 Avr - 20:41

Un baiser … une main posée sur son torse … il n’en fallait pas plus pour rassurer et excuser La Hire qui avait eu l’impression de faire irruption dans une noble discussion, une discussion de nobles, à laquelle il n’était pas le moins du monde convié. Lorsque Zelenka lui proposa de venir, il se pinça la lèvre. Il était prêt à lui répondre qu’il ne pouvait décemment la rejoindre lorsqu’elle lui indiqua où il pourrait trouver une chemise. Puis la maîtresse des lieux retourna dans le petit salon laissant son valet de cœur dans le couloir avec ses doutes, ses interrogations, qui s’effacèrent doucement devant le souvenir de ses yeux azurs plongés dans les siens lorsqu’elle l’avait invité à se joindre à eux.

La Hire resta un instant immobile puis d’un geste de la main signifiant qu’Ari en avait voulu ainsi et il se plia à la volonté divine, ou tout au moins à la volonté de Zelenka. Il retourna dans la chambre et ouvrit l’armoire indiquée.

La garde robe de la Dame d’Adonville était bien fournie : robe d’apparat aux fines et riches étoffes, braies cousues dans un solide tissu pour les longues chevauchées et les campagnes militaires. Chemises ….. Il promena son doigt sur la pile et en attrapa une blanche qu’il enfila. Il se sentit d’abord un peu étriqué mais il valait mieux se sentir serré plutôt que d’apparaître torse nu devant l’invité de la Dame en son domaine. S’il avait été en campagne, passe encore, mais là …. Il ne voulait pas donner une image de pauvre bien qu’il l’était, par statut, mais aussi par la bourse. Il se dirigea vers le miroir se sentant tout de même freiner dans ses mouvements. Pour en avoir le cœur net, il prit une profonde inspiration et gonfla pectoraux et biceps avant d’avancer doucement ses épaules vers l’avant. Il ne fut guère étonné à la complainte que fit le tissu lorsque la chemise se déchira doucement dans le dos le long de sa colonne vertébrale.


Etienne se regarda dans la glace en se disant que si toutes les chemises de Zelenka était à la taille de la jeune femme, à part se servir du drap comme d’une toge ou se servir d’une tenture murale comme vêtement, il ne pourrait guère se représenter au patit salon dans une tenue convenable.

La Hire se débarrassa d'un geste du nouveau chiffon pour reluire les bottes et retourna devant l’armoire. Il sortit les chemises une à une et les présenta devant ses épaules pour en juger la taille. Si la taille n’était pas celle recherchée, il jetait la chemise sur le tapis. Rapidement un tas qui aurait fait soupirer de dépit ou de désespoir n’importe quelle blanchisseuse charger de repasser tous ces vêtements se forma à sa dextre lorsqu’il mit enfin la main sur une chemise un peu plus large que les autres. Il l’enfila et se regarda devant le miroir et soupira. Elle n’avait rien d’une chemise de mâle, bien au contraire : de couleur rose passée, elle présentait un large décolleté garni de fine dentelle. Une fine cordelette de soie rouge ornée en ses extrémités de deux petits pompons reliait les deux cotés du col. Les manches étaient bouffantes et une collerette de dentelle ornait chacun des poignets qui compte tenu de son anatomie ne pouvaient être fermés. Il se regarda dans le miroir et se jugea à haute voix.


J’ai l’air d’un précieux comme ça !!! faudrait pas que je me promène sur le port d'Amsterdam !! tournant sa tête de part et d’autre dans l’espoir que sa chemise taille XXL lui saute dessus, il ne put que se résigner et faire contre mauvaise fortune, bon cœur.

Tant pis ! allons y comme ça !!j’espère que les Lames ou que mon Seigneur n’auront pas l’idée de passer par Adonville.

Il souffla une dernière fois puis sortit de la chambre en laissant derrière lui l'armoire ouverte et une bonne partie des vêtements en tas puis se dirigea vers le petit salon. La Hire toqua à la porte puis entendant la voix de Zelenka, il poussa la porte et entra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Dim 15 Avr - 3:57

Zel avait partagé son sourire lors de l'entrée-sortie d’Étienne. Elle l'avait rassuré sur son interrogation puis l'avait prié de l'excuser quelques instants. Une mission urgente semblait l'attendre! Il hocha la tête d'un air entendu, puis sourit en voyant sortir son amie précipitamment. Il se dit en lui-même quelle avait l'air d'en pincer fort pour cet homme là. Il en était très heureux pour elle. Il fini son verre en se rasseyant. Cependant l'absence de Zel avait été très courte. Elle revint presque aussitôt, en lui annonçant qu'Étienne serait bien avec eux pour le déjeuner qui n'allait pas tarder. Il lui sourit.

- Je suis impatient de faire sa connaissance. Enfin un peu plus longuement que lors de sa brusque apparition.


Tout en continuant à sourire gentiment en se rappelant la scène :


- J'espère ne pas l'avoir rendu mal à l'aise.


Il la regarda, puis posant son verre à côté de lui, il la complimenta sur son domaine.

- Je suis tout admiratif devant ton sublime domaine. Si un jour le très haut m'accorde l'octroi d'un domaine, ce qui a failli se faire si ...

Il marqua une pause rapide un instant assombri, mais retrouvant vite son sourire il poursuivit :

- Eh bien, j'aimerai beaucoup qu'il ressemble au tiens, solide et agréable à la fois. Si cela arrive un jour, je crois que je viendrai te demander conseil. Si tu en est d'accord, bien sûr. La seule chose que je devrai,je pense, respecter, sera d'avoir un étang ou une pièce d'eau afin d'y avoir des cygnes. Sans rien dévoiler de ce qui ne sera peut être jamais. Eh bien mes armoiries devraient comporter des cygnes.


Ils étaient ainsi en train d'échanger tranquillement, lorsque l'on toqua à la porte. Zel répondit en invitant la personne à entrer. La porte s'ouvrit alors sur Étienne. Il portait cette fois-ci une chemise. Enfin, à ce que pouvait en juger Wyn, il portait plutôt un chemisier. Ce dernier était rose, d'un rose plutôt très pâle. Ce chemiser semblait un petit pour être le sien. Wyn ne montra pas son amusement en comprenant bien qu'il avait du emprunter ce chemisier pour paraître devant lui dans une tenue décente. La dentelle lui donnait un certain air. Il fut surpris, cependant, de voir toute cette dentelle, les pompons rouges... Le chemisier devait être à Zel, et il ne l'avait jamais vu avec de tels vêtements. Il est vrai que Wyn avait Zel avait surtout partager leurs moments ensemble soit au sein du défunt ordre de la cosse de genêt soit au sein des lames lors de différentes campagnes. Il sourit en se disant que cela lui allait surement très bien. Il se rappela alors de la robe qu'elle portait le jour de son anoblissement, enfin du début de la cérémonie. Elle était, très belle. La plus belle de l'assemblée d'ailleurs... Voyant Étienne s'avancer. Il chassa rapidement ces souvenirs pour revenir à l'instant présent. Il se leva alors avec un grand sourire en lui tendant la main chaleureusement.



Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Dim 15 Avr - 23:35

La brune de retour dans le salon s'en retourna tout naturellement auprès de son ami sans omettre de reprendre en main son verre dont elle vida le reste en une gorgée. Elle écouta Wyn manifester encore quelques inquiétudes quant à l'apparition furtive de La Hire. Elle le regarda et lui répondit afin de le mettre à l'aise.

Eh bien, en fait s'il est ressortit aussi prestement c'est que ne te connaissant pas, il pensait avoir interrompu une entrevue plus officielle. Te voilà rassuré désormais! Il aurait pu m'accompagner dès mon retour icelieu mais n'ayant pas de chemise sur le dos, j'ai préféré qu'il se couvre un peu. Elle lui sourit.

Puis son sourire laissa place à des joues rosies par les compliments qu'il lui assénait


Oh tu me gênes voyons, ce n'est qu'une modeste demeure seigneuriale certes nous y sommes confortablement installés mais il y a moult châteaux plus grandioses et encore plus joliment agencés. Si si je t'assure!

L'on cognait à la porte, toc toc toc, à quoi Zelenka répondit afin que la personne responsable de ce bruit entre. Ce que La Hire fit aussitôt, pénétrant dans la pièce affublé d'un chemisier orné de frous-frous d'une couleur et d'une coupe toute féminine. Les yeux écarquillés de la brune ne quittaient plus le jeune homme lorsqu'elle ne pût plus retenir un fou rire grandissant. S'approchant de lui, et de lui poser sa main sur le bras.

Ce n'est pas à ce genre de chemise à laquelle je pensais lorsque je t'ai dit d'aller voir dans l'armoire! J'imagine que tu n'as pas ouvert l'autre battant de portes?

C'est à ce moment que Clémence choisit de revenir prévenir la maîtresse de maison que le repas pouvait être servi quand bon lui semble.

Ah! Vous tombez bien vous! lui dit-elle. Veuillez aller chercher dans l'armoire de nôtre chambre une des chemises d'Etienne que j'ai fais amener d'Orléans je vous prie.

Wynn, poli, ne voulant certainement pas le mettre mal à l'aise, fit comme si de rien n'était et s'avança vers lui afin de le saluer d'une franche poignée de main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
La Hire
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 28/06/2011

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Lun 16 Avr - 15:48

Après avoir été invité à entrer dans le petit salon, Etienne se retrouva une seconde fois devant la maitresse de maison et son invité. A son entrée, Zelenka fut d’abord surprise en le voyant dans sa chemise, enfin la sienne à elle, puis elle partit d’un fou rire! Elle se leva et posa sa main sur le bras d’Etienne pensant qu’il ne pouvait pas rester dans cet accoutrement, présentable certes mais non adapté à l’individu plus masculin, plus poilu et plus charpenté.

Ce n'est pas à ce genre de chemise à laquelle je pensais lorsque je t'ai dit d'aller voir dans l'armoire! J'imagine que tu n'as pas ouvert l'autre battant de portes? Puis s’adressant à Clemence qui entrait dans le petit salon. Veuillez aller chercher dans l'armoire de nôtre chambre une des chemises d'Etienne que j'ai fais amener d'Orléans je vous prie.

Avoir des domestiques !! quelle classe ! Etienne regarda Clémence s'éloigner puis il regarda Zelenka stupéfait. Il savait combien il avait de chemises. Deux. Une était encore mouillée sur le fil à linge, l’autre se promenait dans une pièce du château d’Adonville mais il n’aurait pu dire laquelle. Il regarda Zelenka heureux de son initiative.

Quelle belle idée très chère, je reconnais bien là ton esprit d’initiative. Tu ne laisses rien au hasard n’est-ce pas ? En tout cas, je te remercie, ça m’est d’un grand secours aujourd’hui. Se remémorant l’armoire, il s’excusa aussitôt. A vrai dire, je n’ai pas vraiment cherché, j’ai ouvert un battant et j’y ai vu des chemises, je ne pensais pas que tu en avait fait venir pour moi. Il faudra que tu me dises chez quel tisserand d’Orléans tu les as fait confectionner à mon attention. J’espère qu’il te reste un peu de place dans ton armoire ??? Quoi qu'égarer mes braies me semble un peu plus difficile non ?

Il lui fit un clin d’œil amusé puis comme il était présentable, du moins à un détail vestimentaire près, il se tourna vers l’invité de Zelenka qui s’était levé et lui avait tendu la main spontanément, geste que La Hire nota. N’étant qu’un homme du peuple, il n’avait pas encore l’habitude qu’un homme rencontré dans une demeure seigneuriale ne lui tende une main d’égal à égal. Etienne prit cette main tendue et la serra en un salut très cordial, pour ne pas dire amical, « les amis de tes amis sont mes amis » s’accordait-il à penser.

Enchanté Messire de vous rencontrer. Je suis Etienne de Vignolles, écuyer de sa Grâce le duc d’Alluyes. Mes amis m’appellent La Hire. Si Zelenka vous compte parmi les siens, n’hésitez donc pas. Désignant la chemise. Vous pardonnerez cet effet, je n’ai pas osé retourner l’armoire de Zelenka. Il eut une pensée pour les chemises en tas restées devant l’armoire. J’espère que je n’ai pas fait irruption au milieu d’un entretien officiel voire privé ??

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Lun 16 Avr - 23:10

Wyn sourit en retour et apprécia la poignée de main ferme mais amicale.

- Enchanté de même La Hire de faire votre connaissance. Zel m'a déjà beaucoup parlé de vous.

Il sourit en jetant un regard à Zel, puis poursuivi :

- Je suis Agraowyn, Hérault de la Baronne de Tracy. Mais si vous le voulez bien, mes amis m’appellent Wyn.


Marquant un pause, il sourit à nouveau en détaillant rapidement son interlocuteur. Il lui semblait très sympathique et cela le mit à l'aise. Il poursuivit en se retournant vers Zel.

- Je suis désolé de vous surprendre ainsi par une visite impromptue. Mais j'avais grande envie de revoir Zel. Cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions point revu. Et puis je ne connaissais pas encore son domaine, alors, je suis enfin sorti de la routine dans laquelle je m'étais enfoncé à la suite des deux terribles événements survenus à Tracy.

Il secoua la tête vivement, en reprenant avec un sourire en les regardant tous les deux de son regard vert.

- Mais laissons cela au passé. La vie est devant nous. Alors comme je disais je me suis réveillé. Et, j'ai décidé de laisser tomber la maréchaussée et ses gardes interminables pour enfin m'évader et venir voir Zel. Et je suis très heureux de la revoir aussi belle et rayonnante.

Il marqua une pause avec un air taquin pour marquer ses pensées qu'il refoula, puis reprit :

- j'ai bien l'impression La Hire que vous y êtes pour beaucoup, et j'en suis fort aise.

Le voila qui parlait, et parlait encore. Était-ce sa longue période taciturne, le plaisir de revoir Zel, ... Il l'ignorait mais il se dit qu'il était bien déplacé pour un invité de parler autant.

- Excusez-moi, me voilà bien volubile comme jamais je ne le suis. En tout cas, je suis suis heureux de voir l'homme qui rend Zel si radieuse.

Il se tut en se disant que Zel avait toujours été très belle.


Revenir en haut Aller en bas
La Hire
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 28/06/2011

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Mar 17 Avr - 13:42

Etienne écouta Agraowyn se présenter. Il était le héraut de la baronne de Tracy. Tout en l'écoutant parler, La Hire réfléchissait. Ce nom ne lui était pas inconnu, il l'avait déjà entendu, vu ou peut-être même lu, mais dans l'immédiat, il était incapable d'en dire plus et encore moins de mettre un nom sur un visage. Soit. Etant un ami proche de Zelenka, Agraowyn et La Hire auraient surement l'occasion d'en reparler. Puis il s'excusa de parler trop, cela fit sourire La Hire qui avait parfois la langue bien pendue, surtout après quelques seaux de bières !

Ne vous excusez pas Messire !! Je pense que c'est grand plaisir pour Zel que de recevoir un ami ... et quand les amis viennent c'est pour parler, pour raconter ce qu'ils ont sur le coeur, ou leurs dernières aventures. N'est-ce pas Zel ??? Et puis ça vous change de la maréchaussée non ? des gardes interminables, seul, avec le froid comme seul compagnon et personne à qui parler ... pfff ! Faudrait plus que me payer pour que j'accepte cela !

Etienne se dirigea vers la petite table où Clémence avait posé un plateau sur lequel se trouvaient une aiguière de vin et des verres. Il en remplit trois et en tendit un à Zelenka et un autre à Agraowyn.

Buvons tiens !! ce vin nous réchauffera la couenne ... rien que de penser à une garde dans une guitoune de trois pieds sur trois à la poterne nord de la ville d'Orléans et balayé par la bise un soir monotone d'hiver .... brrr ! j'en ai froid rien que d'y penser !!!! Il leva son verre, triqua rapidement à une santé qui lui était chère, la sienne, puis but d'un seul trait le verre. Un sourire radieux éclaira son visage !! Il claqua sa langue au palais. y'a pas, ça vous réchauffe son homme !

Il repensa à la maréchaussée, aux gardes... De par son travail d'écuyer, il servait un homme et pourrait le suivre au bout du royaume et au delà parce qu'il le respectait profondément et parce qu'il avait été un ami très proche de son mentor. C'est à cause de ces liens qu'il avait accepté la tâche que le duc d'Alluyes lui avait confiée, sans cela, il ne serait jamais devenu écuyer et ne pourrait l'être pour un autre seigneur. Il pourrait partir en croisade si la cause lui semblait juste ou honorable car La Hire n'était pas de ceux qui suivent bêtement des stratèges incompétents ou inconscients jusqu'au casse-pipe. De plus, l'appât du gain n'avait jamais été pour lui une motivation, seul comptait à ses yeux ce que lui dictait son coeur. Etienne de Vignolles savait donc qu'il ne pouvait pas être comme Agraowyn, dévoué à une ville, à des politiciens très souvent véreux et des habitants ingrats ou profiteurs pour la plupart. Soldat oui mais avec son libre-arbitre !! Libre de choisir pour qui il se battait et pourquoi.

Je vous admire Wyn pour votre abnégation, car je présume qu'en plus d'être un travail ingrat, il est totalement bénévole. Il fit la moue en secouant doucement la tête de bas en haut. oui .... puis changeant brusquement de sujet. Si vous êtes un ami proche de Zel, peut-être pourrions-nous nous tutoyer maintenant que les présentations sont faites ?

Il adressa un sourire amical à Wyn puis se resservit un verre en regardant Zelenka et en lui adressant un clin d'oeil, l'aiguière était vide !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agraowyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : bêtement trop loin

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 4 Mai - 1:10

Wyn souriait en écoutant Étienne parler. Il était vrai que de parler faisait du bien. Lorsqu'il évoqua la maréchaussée, Wyn replongea quelques mois en arrière. Il était vrai que les longues nuits passées à arpenter les remparts de Troyes n'avait pas vraiment d’attrait. Mais c'était là un travail comme un autre qui permettait de plus d'aider sa ville. Pendant un long moment, il avait été le seul maréchal et avait donc par conséquent il avait donc été mobilisé quasiment en permanence. Mais même si le travail était rébarbatif, il lui avait toutefois permis de se sentir un peu utile. Il s'était bêtement enfermé dans ce travail. Il avait ainsi pu relativiser les bien tristes événements qui se passaient au domaine de Tracy. Il s'était ainsi laisser prendre par cette monotonie. Cependant, cela ne lui ressemblait pas, il avait besoin d'aventures, de bouger, de faire des choses, de créer. Aussi, il était heureux d'avoir brisé son enfermement et cela grâce à Zel. Troyes avait recruté de nouveaux maréchaux et donc il était temps.

Wyn sourit lorsqu'Étienne revint vers eux avec trois verres de vin. Il leva son verre en même temps qu'eux et trinqua avec bonheur.

- Santé

Lorsqu'il reprit en admirant son abnégation, Wyn sourit à nouveau.

- Il est vrai que je suis quelqu'un de loyal. J'essaye toujours d'apporter ce que je peux au groupe auquel j'appartiens. Il est vrai que la réciproque n'est pas forcément vrai. Mais alors, dans ce cas je sais reprendre ma liberté. Je peux être solitaire mais j'aime aussi faire parti d'un groupe. Je n'ai pas pour habitude de vivre de façon égocentrique, alors j'apporte ce que je peux. Je pense qu'il n'y a rien d'admirable en cela. Et puis je vous rassure, le travail à la maréchaussée est payé. Moins que par le passé, mais pareil que le travail à la mine. Entre une vie enfermé au fond des galeries et l'air vif des remparts, je crois que la maréchaussée peut avoir quand même quelques avantages.


Wyn lui sourit et lorsqu'il lui proposa de se tutoyer, il accepta avec plaisir.

- Oui bien sûr tu peux me tutoyer avec plaisir.


Il regarda alors Zel avec un grand sourire, heureux d'être là.
Revenir en haut Aller en bas
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2272
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Jeu 10 Mai - 17:17

Zel s'était inquiétée intérieurement sans rien montrer à personne mais finalement les choses se déroulaient inespérément bien entre les deux hommes. Ils semblaient même presque s'apprécier l'un l'autre, acceptant le tutoiement commun et buvant de concert. La brune savourait l'instant présent, bienheureuse d'être entourée de deux charmants hommes. Elle fit s'entrechoquer son verre avec ceux de ses deux hommes du jour, elle le porta à ses lèvres et délicieusement le vida presque totalement, sa descente était restée intacte même si elle n'était plus soldat depuis longtemps elle en gardait certains traits.

Wyn lui lança un regard en souriant ce à quoi elle répondit aussi par un sourire, puis elle chercha le contact avec Etienne quand un souvenir lui vint à l'esprit pour la troubler encore un peu plus. Elle se souvint de la période qui avait suivi son entrée à la Cosse de Genet, ce jeune homme qui l'avait accueilli, l'avait guidé à travers tout le domaine mais surtout l'avait mené jusqu'à l'infirmerie pour un examen presque trop approfondi à l'époque pour la jeune femme qui s'était sentie quelque peu envahie dans son intimité. Cette personne n'était autre que Wyn, le seul autre homme à avoir pu découvrir Zelenka dans toute sa splendeur. Le second à l'avoir vu dans toute son intimité n'était autre que son ours grognon ici présent, oui ils étaient là tous les deux côte à côte à siroter tranquillement. Ses sentiments furent partagés à cet instant précis, entre le trouble dû à cette situation et l'amusement, son coeur balance. Mais finalement elle s'en amuserait et fut curieuse des réactions qu'allaient engendrer sa future révélation. Se retournant vers Etienne tout en posant une main délicate sur son avant-bras toujours recouvert des frous-frous de sa chemise féminine.... Mais que fiche donc cette Clémence à la fin??? Le château n'était tout de même pas si grand, surtout que la chambre n'est pas si éloignée du petit salon! Se perdre pour une servante ça la fichait mal quand même.

Vous avez bien des choses en commun tu sais, Wyn aussi connait l'existence de cette cicatrice... Elle prit la main d'Etienne et la posa à plat sur ladite cicatrice qui se trouve à la jointure entre son bas-ventre et sa cuisse, pour ceux qui ne verraient toujours pas, sur l'aine quoi. Wyn était la personne qui m'a examiné lors de mon entrée à la Cosse de Genet, tu te rappelles je t'avais parlé de cette période de ma vie. Tout sourire elle libéra la main captive, ses aciers scrutaient la moindre réaction de son homme, puis s'adressant à son ami
Te souviens-tu de ce jour, Wyn? Cette situation m'avait tellement mise mal à l'aise, me dévoiler ainsi devant un inconnu alors que je n'en étais guère obligée comme par exemple sur un champ de bataille un matin après un réveil douloureux et saignant. Là impossible d'y couper, des yeux inconnus devront se poser sur les chairs dénudées, même si le médicastre se trouvait être un vieux laid, bedonnant et malodorant de surcroît.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
La Hire
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 28/06/2011

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 11 Mai - 16:16

Etienne écoutait Agraowyn parler de la maréchaussée et sa comparaison avec le travail à la mine était sans appel : à salaire égal, mieux valait travailler pour la maréchaussée que de faire la taupe au fond d'un trou. Cela permettait d'être à l'air libre, de respirer à plein poumons et éventuellement de boire rapidement une chopine durant la ronde.
Loyal ... Etienne aussi l'était, mais pour diverses raisons, il l'était différemment du jeune troyen. Etienne pour sa part l'était seulement vis à vis d'amis ou de personnes qu'ils respectaient. Contrairement à Wyn, il ne l'était pas pour une ville ou pour un duché. Certes il pourrait prendre les armes pour défendre Orléans, la ville, le duché ou le château ducal, mais il le ferait uniquement pour suivre ou aider un ami ou un seigneur qu'il respectait, et non pour empêcher une mairie de tomber. Sur ce point, La Hire souhaitait bien garder son libre-arbitre qui faisait justement de lui un homme libre de ses actions.

Pendant que Wyn parlait, Zelenka buvait doucement mais sûrement son verre en regardant les deux hommes. Parfois souriante, parfois grave, elle avait pourtant les yeux qui pétillaient et Etienne qui avait remarqué son silence songeur fut surpris de sentir sa main se poser sur son bras, jouant légèrement avec la dentelle de la chemise avant de la poser bien à plat sur l'avant-bras de l'écuyer. Elle prit la parole et la Hire fut d'abord surpris d'apprendre le point commun, si on peut dire ainsi, qu'il partageait désormais avac Agraowyn mais n'en fit pas montre. Il savait pour la Cosse de Genet mais il avait beau creusé au fond de sa mémoire, il ne retrouvait pas trace de cet examen. Lui en avait-elle parlé ou n'était-il pas en état d'écouter ou de retenir à ce moment là ??? Quoiqu'il en soit, il essayait à présent d'imaginer la scène : elle n'y étant pas obligée avait-elle bien précisé, mais pourtant elle avait lui dévoilé la partie la plus intime de son corps, un inconnu à ce moment là. .... Avait-elle eu quelques idées charnelles en tête à ce moment précis pour agir de la sorte ? .... Et pourquoi lui en parler aujourd'hui ??? en présence de son homme ??? ou l'inverse ... en parler à son homme en présence de Wyn ??? Etienne se demanda ce que Zelenka cherchait face aux deux hommes qui l'avait vue nue.

Il s’apprêtant à faire part de son sentiment, mais s'arrêta brusquement lorsque la brune d'Adonville s'adressa à Agraowyn afin de savoir s'il avait toujours en mémoire l'intimité de la jeune femme.

Il allait porter toute son attention sur Wyn mais soudain conscient qu'il avait toujours sa main quasiment sur le pubis de Zelenka, il y appuya légèrement sa main en un discret mouvement circulaire comme pour provoquer sa brune avant de la poser sur sa cuisse... à lui !! et de lui sourire malicieusement.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite surprise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite surprise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite surprise ! [Rebecca]
» visite surprise de l'inspecteur de l'upa pour les oeuf
» Clissss que c'est pas évident!
» une visite surprise
» ca y est, 1 ere visite chez le véto et grosse surprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie d'Auneau - Lexhor :: Les seigneuries :: Adonville :: Le Château :: Le Corps Seigneurial et le Donjon :: Le Donjon :: Le Petit Salon-
Sauter vers: