Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maud et Niall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Maud et Niall   Lun 26 Mar - 16:37

Citation :
Expéditeur : Niall
Date d'envoi : 18/03/2012 - 20:51:32
Titre : Demande officielle

A Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor,Duchesse consort d'Orléans, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

De Niall de Rivien, Duc de Bourgogne

Salutations à vous,

Je prends la plume aujourd'hui pour une occasion spéciale. En effet je vous écris présentement pour vous faire une demande officielle, même si c'est plutôt d'un point de vue personnel qu'en tant que Duc de Bourgogne.
Vous n'êtes pas sans savoir que cela fait quelques temps que je courtise Maud. Je la courtise bien entendu avec toute la bienséance et la déférence qu'il faut.
Mais ce jour si je couche ces mots sur le velin que vous avez entre les mains c'est pour vous demander de bien vouloir m'autoriser à lui demander sa main.
Maud n'ayant plus de parents et vous étant sa suzeraine je me vois mal me marier avec elle sans votre bénédiction. Vous pouvez être sure que je ne veux que le bonheur de Maud
En espérant que vous répondrez favorablement à ma requête.

Que le Très Haut vous garde

Niall de Rivien
Duc de Bourgogne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Lun 26 Mar - 16:52

Citation :
A vous, Niall de Rivien,
Duc de Bourgogne,


Le bonjour !


J'entends bien de bonnes choses à votre encontre, votre Grâce.
Je m'en réjouis, sachez-le.
Savoir que notre chère Bourgogne est entre de bonnes mains, cette fois, me soulage énormément et me console de ne pas avoir à la tête de la France celui qui est né pour ça.
Mais à toute épreuve vient sa récompense et je gage que la patience nous fera devenir plus forts encore.
Je m'égare, pardon.

En effet, le but de ma missive est de répondre à la vôtre et à la demande qu'elle contenait.
Il n'est pas un hasard si Maud Saint Anthelme est ma vassale. C'est une jeune femme d'exception qui deviendra une grande. J'en ai la certitude.
Elle a des qualités que peu présentent rassemblées, c'est une perle. Je l'aime beaucoup. Chaque jour qui passe, je me félicite de l'avoir à mes côtés.

Tout ceci pour vous dire combien je vais être attentive à son bonheur.
Considérant que je pense pouvoir vous faire confiance, estimant que vous nous montrez à tous quel homme droit vous êtes, ne délaissant pas le fait que Maud est éprise de vous, je vous autorise à courtiser ma chère Maud et dans la foulée à lui demander sa main.
Mais attention ! Au moindre faux pas, si Maud vient se plaindre de vous, je vous poursuis jusqu'en enfer !
Soyez heureux, Niall. Et rendez-la heureuse, elle le mérite.
N'oubliez pas que le mariage n'est pas une affaire simple et qu'il unit pour la vie entière, deux êtres, dans leur quotidien de joies et de peines. Ne l'oubliez jamais.
Soyez et restez fier de vous, de ce que vous êtes, de la personne digne que je devine en vous et vous recevrez de ma part et de celle de mon époux toute la considération qu'il revient d'avoir envers nos vassaux.

Il me tarde de recevoir une autre lettre, celle qui contiendra la date de votre mariage.

Qu'Aristote vous bénisse, Niall.

Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Mar 27 Mar - 16:35

Citation :
Expéditeur : Niall
Date d'envoi : 27/03/2012 - 13:16:11
Titre : Re: de Montpipeau

A Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Duchesse consort d'Orléans,

Duchesse,

J'ai bien reçu et pris en considération tout ce que vous m'avez écrit dans votre missive, je peut que vous être reconnaissant de m'accorder le droit de courtiser et de me marier avec Maud. Sachez que ma pastorale fini je prendrais bien soin d'organiser ce mariage et que vous serez bien évidemment invitée ainsi que votre famille.
Concernant le deuxième point sur lequel je voulais également vous faire réponse, il s'agit du courrier que vous m'avait fait parvenir concernant votre allégeance. Je l'ai bien reçu et le mettrais moi même sous le nez du Héraut si je n'en voit pas la couleur de sa part.

Que le Très Haut vous garde

Niall de Rivien
Duc de Bourgogne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Lun 18 Juin - 21:07

Citation :
Expéditeur : Maud
Date d'envoi : 18/06/2012 - 18:11:50
Titre : Procès en HT

Dame della,

Une mauvaise nouvelle.. Le Conseil de Régence actuel veut mettre Bobby, Angélyque et moi en procès HT et pas les autres..
Soi disant parce que nous étions les "meneurs" du Conseil.

Ce serait pathétique et pitoyable si le paragraphe me concernant n'était aussi ridicule et je vous le soumets.

*Maud Saint-Anthelme pour sa participation active au conseil illégitime qui a marchandé avec le félon pour s'accaparer le pouvoir, comme si notre Duché était vache à lait qu'on pouvait traire afin de récupérer sa part du gâteau, mais également pour la dilapidation du trésor ducal par la multiplication des embauches de maréchaux pour protéger ce pouvoir illégal qui n'avait d'autres buts que d'envoyer d'honnêtes sujets dans un combat qui n'était pas le leur. *

Mais je sais que vous avez vos entrées au Conseil de Bourgogne et que vous pouvez consulter l'annonce.
Madame Della, vous pensez bien que ce serait un jeu d'enfants même pour le pire des avocats de prouver à quel point ce procès est ridicule.
Sauf que vous vous doutez bien, le but ne sera pas la peine mais bien juste une amende de 1 écu comme pour Edwen histoire que ma culpabilité de Haute Trahison reste.

Je vous préveins, parce que à travers moi c'est sans aucun doute vous qui êtes visée.
Eh oui, en tant que ma suzeraine, vous devrez soit me désavouer pour garder vos titres, soit me garder mais dans ce cas, il est probable que vous aurez fort à partir pour ce faire.

dame della, croyez combien suis désolée pour vous.

Il est clair que pour le moment je ne compte absolument pas me rendre au tribunal et il faudra vraiment qu'ils me courrent après pour m'y amener ( en furtif^^).

Bien à vous

Maud saint Anthelme
Dame de Beaumont

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Mar 19 Juin - 21:19

Citation :
Maud,

Ce que vous m'écrivez là me contrarie énormément.
Le fait que l'on cherche à vous mettre en procès, que l'on mette ma Mère en procès m'agace profondément.

J'ai eu vent bien sûr, de ces ignobles annonces par les bruits qui courent plus vite que le vent.

Je prévois un voyage en Bourgogne, très bientôt.
Je prendrais le temps d'aller rendre visite à Dnapo pour tenter d'y voir clair dans ces affaires de meneurs et de suiveurs...Aurons-nous donc désormais des procès à deux vitesses, un pour le chef de bande et d'autres pour les suiveurs ? On touche le ridicule ! Pauvre Bourgogne.

Je doute d'être celle qui est visée dans ces procès.
Vous-même m'avez reproché d'être restée chaudement en Orléans, ce dont finalement, je me félicite pour le nom de mon époux.

Prenez un avocat, Maud, le meilleur, ne regardez pas à ce que cela coûte, je vous ai assuré protection lorsque vous êtes devenue Dame de Beaumont, j'assurerai les frais de ce procès.
Allez-y, Maud, ne vous cachez pas. Allez les affronter, ayez des réponses justes et franches, honnêtes et sincères. Levez la tête en leur parlant, ne mâchez pas vos mots mais restez toujours polie et droite. Argumentez, montez une défense solide et étayez chacune de vos preuves. Ne baissez pas les bras, Maud.

Tenez-moi au courant et surtout, ne cédez pas à l'envie de les envoyer tous aux choux.

Que le Très Haut vous garde.

DdlMdAE.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Mer 20 Juin - 14:35

Citation :
Messire Régent,
Cher Didier de Naphield,

Le bonjour vous va.

Puis-je vous demander de lire cette missive comme étant une missive personnelle, non point pouvant servir en place publique. J'aimerais que ceci reste entre nous. Merci d'avance.

Il y a longtemps que nous nous connaissons, certes nous ne sommes pas de grands amis mais je pense que nous avons toujours eu l'un envers l'autre, un très grand respect mutuel. Puisse cela durer encore longtemps.

Ma vassale, Maud, m'a écrit.
Elle m'a mise au courant d'une annonce portant sur sa personne, annonçant un procès pour lequel elle sera jugée comme "meneuse de révolte" en quelque sorte, comme celle par qui la catastrophe est arrivée.
Je connais Maud saint Anthelme, je connaissais très bien feu son frère également.
Si j'ai fait de Maud ma vassale, ce n'est pas sur une décision coup de tête, mais bien parce que je savais qu'elle pouvait entrer dans la Noblesse, sous ma protection.
Je n'étais pas en Bourgogne lors des conflits et problèmes, je n'en ai eu que des échos sûrement tronqués et manipulés, hélas.
Je ne peux donc vous jurer que Maud n'est pour rien dans ce qu'il s'est passé, d'ailleurs, elle était dans ce drôle de conseil de régence, donc oui, elle fut active.
Mais de là à la voir en meneuse, non, je n'y arrive pas.
Il parait qu'on lui reproche d'avoir pillé la Bourgogne !?
Là, j'avoue que je reste sur le séant car Maud est intègre et honnête, la Bourgogne coule dans ses veines comme dans les miennes et ça, je peux vous promettre que jamais elle ne pillerait le duché. Je ne comprends pas cette accusation.

J'ai l'impression en plus que ce procès, ces procès devrais-je dire puisque ma Mère est concernée aussi, est jugé d'avance, que le juge et le procureur n'entendront que ce qu'ils ont décidé d'entendre. Et je les comprends. Car derrière tout cela, il y a de la rage, de la colère, de la décpetion...bref, tout ce qu'il faut pour ne pas rester objectif.

Aussi, je m'adresse à l'homme que je respecte, plus encore qu'au Régent, et je vous demande, Didier, de reconsidérer le fait de mettre Maud en procès en tant que meneuse ou pilleuse, pour haute trahison. Car jamais ô grand jamais, Maud ne trahirait la Bourgogne, notre Bourgogne, notre terre, notre vie.
Souvenez-vous de Maud, devant chaque menace envers la Bourgogne, vous la verrez monter au front, épée en main, tantôt dans une armée qui part en Berry, tantôt sur les murailles de Dijon ou d'une autre ville en danger ! De grâce, Didier, soyez juste, ne laissez pas des gens pleins de haine et de vengeance à assouvir vous dicter les actes que la Bourgogne, cette terre que vous représentez, doit porter.

Permettez à Maud de soigner ses blessures, ne lui infligez pas en plus de celles-ci, celles de sa chaire, celle qui tuera toute la bravoure et la foi de ma vassale, celle que j'ai choisi pour diriger mes terres en mon absence, celle en qui j'ai confiance, moi, Bourguignonne jusqu'aux tréfonds de mon âme.

Je vous remercie de l'attention que vous avez portée à ma lettre.
Il me reste à demander au Très Haut de vous aider à entendre mes mots et à verser en votre coeur, cette charité toute aristotélicienne qui guide nos vies, à tous.

A bientôt, en Bourgogne.
Della.

Citation :


Expéditeur : Dnapo
Date d'envoi : 20/06/2012 - 16:10:27
Titre : Re: de Montpipeau
A vous, Della de la Mirandole,

Bonjour,

Cette discussion restera entre nous évidement.

En effet, une annonce a été faite, annonçant la mise en procès des meneurs pour tout ce qui s'est passé en Bourgogne. Nous avons en effet jugé qu'il était inutile de juger tout le monde, certains étant là pour le bien de la Bourgogne.

Parmi ce conseil de Régence, non reconnu, sous la direction de Bobbynight, certaines personnes en effet avaient tendance à beaucoup plus commander et faire passer leur avis, dessus ceux des autres. Certains avaient tendance à beaucoup diriger ce conseil et faire beaucoup de choses pour préserver celui-ci, alors qu'il leur avait été répété sans cesse de rendre le chateau, et éviter le sang.

Votre vassal a en effet beaucoup participé à cette régence, peut-être pour le bien, ou pas, nous ne le savons pas, cependant, il nous semble qu'elle faisait tout de même partie des hautes têtes, prenant notamment la décision de payer des miliciens en nombre pour défendre, un chateau qu'ils allaient perdre de toute façon. Une bonne partie de la trésorerie y est passé.

Dame Maud n'est pas accusé de pillage, mais juste le fait d'être meneuse. Je suppose qu'il a été associé le fait que l'on dise qu'elle a usé beaucoup d'écus pour la défense, au mot pillage. Certes, ça peut y ressembler, mais à mes yeux, elle n'a rien piller, elle a juste fort dépenser, ce qui n'est pas pareil, car elle n'a aucun profit pour elle, sur le dos du duché.

Voici l'extrait de l'annonce, la concernant :

"- Maud Saint-Anthelme pour sa participation active au conseil illégitime qui a marchandé avec le félon pour s'accaparer le pouvoir, comme si notre Duché était vache à lait qu'on pouvait traire afin de récupérer sa part du gâteau, mais également pour la dilapidation du trésor ducal par la multiplication des embauches de maréchaux pour protéger ce pouvoir illégal qui n'avait d'autres buts que d'envoyer d'honnêtes sujets dans un combat qui n'était pas le leur."

Comme vous le voyez, nous ne parlons pas de pillage. Je n'accepterai donc pas que Maud soit jugé pour un pillage qui n'a pas eu lieu.

Le problème est surtout, qu'après que ce conseil de Régence soit tombé, beaucoup de conseiller, certes étaient furieux contre nous, mais ne parlaient pas trop de la Régence ... Bobbynight les avait trahi, il aurait pillé le trésor ducal. Je parle au conditionnel, car il n'a pas encore été jugé, mais nous sommes sûr qu'il a pillé, nous avons toutes les preuves.

Cependant, votre vassale, tout comme votre mère, ont continué à soutenir Bobbynight, allant jusqu'à dire que nous accusions Bobbynight, juste comme ça, par vengeance.

Aujourd'hui, toutes les preuves ont été exposée, la plupart ont enfin ouvert les yeux à propos du pillage de Bobbynight, y compris votre vassale, qui s'est sentie profondément trahie. J'ai pu le voir ... J'ai demandé à revoir notre position sur Maud. Maintenant, ça semble compliqué.

Mais votre vassale, c'est moindre à côté de votre mère. Elle ne cesse de chercher des poux à la régence, et n'accepte pas le fait que Bobbynight à piller, mieux, elle continuer à le défendre. Il paraîtrait même qu'elle soit complice, mais nous n'avons aucune preuve à ce sujet, nous n'allons donc pas nous avancer là dessus.

Elle est persuadé que tout est fait contre elle, alors que pas du tout ... Elle pense qu'Armoria fait tout pour la réduire, alors que la Princesse n'est quasi pas présente. (Problème de santé pour LJD Armoria, donc elle est pas là ...)

Il est dommage qu'elle maintienne ainsi fermement ses idées.

Je finirai par vous dire que je ne promets rien, mais j'essaye d'atténuer tout cela.

Je suis entre deux chaises, certes, j'ai repris le château au côté des Royalistes, mais je suis entré au conseil de dernière minute, et devenu régent par la même occasion. Je suis au milieu de ce conflit, alors que je voudrais qu'il cesse ...

Je reste à votre disposition pour tout autre demande.

Amicalement,

Didier de Naphield
Citation :
Messire Régent,


Comme je suis heureuse de trouver en vos mots cette sagesse que j'espérais.
Soyez remercié pour cela.

Vous dites des choses vraies, et aussi des choses que vous sentez comme telle vérité et que moi, je sens comme autre.

Permettez-moi de ne point parler de ma Mère, je vous en prie.
Ce sujet, je dois encore le méditer afin de pouvoir l'aborder de façon objective, sans me laisser aveugler par les sentiments que j'ai pour ma Mère.

Certes, Maud a un sacré caractère. Elle sait mener sa barque et n'a pas sa langue en poche. Mais c'est aussi pour cela qu'on l'aime, n'est-ce pas ? Ceci était un trait d'humour...
Ce que je veux dire par là, c'est que nous touchons là aux défauts de ses qualités. Elle agit parfois sans réfléchir aux conséquences, un peu à la manière d'un jeune cheval un peu trop fougueux. Je tente de l'assagir, sachez-le mais tout comme on ne monte pas un poulain le premier jour qu'on lui montre la longe, je n'ai pas fini d'inculquer à Maud la sagesse qu'il sied d'avoir à des personnes de nos rangs. Cela viendra.

Je conçois donc que l'on puisse penser que celle-ci ait été une forte tête.
Je pense moi qu'elle a agi comme elle le fait toujours, uniquement pour le bien de la Bourgogne ou ce qu'elle pensait l'être. Car j'imagine aisément qu'en ces jours troublés, la difficulté de trouver la bonne voie devait être délicate parmi toutes les informations qui devaient surgir de partout et en tous sens. Un vrai chaos, je peux le comprendre.

Je voudrais revenir sur cette annonce et l'extrait que vous m'avez gentiment copié.
Je le fais à mon tour.
------------------------------------
comme si notre Duché était vache à lait qu'on pouvait traire afin de récupérer sa part du gâteau, mais également pour la dilapidation du trésor ducal par la multiplication des embauches de maréchaux pour protéger ce pouvoir illégal qui n'avait d'autres buts que d'envoyer d'honnêtes sujets dans un combat qui n'était pas le leur
------------------------------------
L'extrait "notre Duché était vache à lait qu'on pouvait traire afin de récupérer sa part du gâteau" me fait très fort penser à une accusation de pillage ou tout du moins une accusation d'avoir détourné des biens. J'en suis offusquée. Comme je vous l'ai dit, Maud est honnête et je peux répondre de son honnêteté, je vous l'assure. Ces mots, pour moi, sont proches d'une diffamation non seulement à l'encontre de Maud mais également à mon encontre puisque je suis sa suzeraine et que vous n'ignorez pas que tout suzerain soit répondre des actes de son vassal.
N'ayez crainte, je ne poserais aucune plainte. Je souligne la chose, simplement.

La suite, pour moi, ne montre en rien une meneuse mais au contraire, une personne faisant son travail qui, ici, consistait à engager des défenseurs. N'est-ce pas là le premier devoir du conseiller au poste qu'elle occupait alors puisque on le lui demandait ?
J'ignore les sommes qui ont pu être engagées ainsi, je ne suis absolument pas une femme de chiffres, mais est-ce uniquement cela qui a pu mettre à mal la trésorerie du Duché ? Je pose la question naïvement, sans arrière pensée.

Encore une fois, cher Didier, merci d'accepter de me lire et aussi de prendre en considération, ces mots que je vous livre par écrit.

Je suis encore prête à échanger avec vous, si vous le désirez, avec plaisir.

Bien à vous.

DdlMdAE

Citation :
Expéditeur : Dnapo
Date d'envoi : 22/06/2012 - 11:44:44
Titre : Votre vassale ...

Bonjour Della de la Mirandole,

J'ai bien tenté de faire annuler le procès de votre vassale, vous avez pu le constater, le procès n'avait pas été lancé et était retardé.

Cependant, j'étais bien seul à me battre contre le reste du conseil. Je ne suis pas un dictateur, et j'ai toujours dis que je restais à l'écoute du conseil. La majorité l'a donc emporté. Le procès a donc lieu, j'ai pu voir qu'il était déjà lancé.

Pour les autres, Maud aurait bel et bien été meneuse et a dirigé en partie les affaires du conseil de Régence. Cependant, des consultants bien éclairés m'ont répondu que si on fait un procès, on saura vraiment si elle l'était ou pas. Si elle est relaxé, on aura la preuve de sa bonne volonté, et ainsi, la preuve que nous étions dans l'erreur. A l'inverse, si elle est coupable, on n'aurait donc pas été dans l'erreur. Si on laisse tomber le procès, on ne le saura jamais et l'on restera sur des suppositions qui un jour, pourraient se retourner contre la Bourgogne, si jamais elles étaient fondées.

Et je finirai par dire ce que d'autres m'ont redis également, procès ne veut pas dire coupable. Elle peut être relaxé et toutes ces maux tomberont donc à l'eau, pour le bien de la Bourgogne.

Je suis désolé ...

Amicalement,

Didier de Naphield

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Ven 22 Juin - 13:51

Citation :
Cher Didier,


Me voilà très abasourdie, vous vous en doutez.
Je suis en chemin, je serai normalement dans quelques jours, en Bourgogne. Je pourrais alors assister à ce procès et assister, je l'espère, à un procès digne et non pas foireux et jugé d'avance.

Voyez-vous, je n'ai pas cet optimisme que vous semblez mettre en avant, en soulignant que peut-être Maud serait relaxée si les preuves à son encontre étaient balayées.
Je pressens que le procès est déjà terminé pour certains et pas des moindres, ceux-là par exemple qui vous ont poussé à accepter ce procès.

Par ailleurs, j'ai grand hâte de lire l'acte d'accusation car s'il reflète ce que vous me confiez par écrit, alors, nous serions en droit de nous demander comment les actuels conseillers peuvent savoir qui a fait quoi et a dit quoi pendant le conseil de régence précédent.
Certes, certaine y était et elle peut sans doute apporter de l'eau à votre moulin, ce dont elle ne se privera pas, sauf que ce qu'elle avancera ne sera pas fondé(*) mais ne sera que spéculation abusive.
Ma Mère m'a entretenue dans son dernier courrier de son intention de demander un procès public, en Gargote. J'ose espérer que ceci lui sera accordé ainsi qu'à Maud si jamais elle en fait la demande. Jusque là, à personne, la Bourgogne n'a jamais refusé cela. Ainsi, enfin, la vérité sera connue. (**)

Pardonnez-moi de ne pas être plus longue mais mes compagnons de voyage s'impatientent de mon retard.

Que le Très Haut vous garde et qu'il bénisse la Bourgogne.

A très bientôt.

DdlMdAE


(*) Lors du conseil de régence précédent, je sais que certains joueurs ont échangé des données HRP qui sont ressorties en RP, notamment Lenada, c'est à elle que Della fait allusion. Les conversations msn n'ont jamais été un appui RP.
(**) Chouette RP en perspective !!! je me réjouis de lire ça ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Maud et Niall   Mar 24 Juil - 11:44

Citation :
18 juillet 1460

Maud,
Ma vassale,


Le bonjour vous va !


J'ai ouï dire que la relaxe avait été prononcée, voilà une bonne chose qui me soulage.
Je n'irai pas plus en avant concernant cette affaire, nous en discuterons de vive voix car j'ai quelques petites choses à vous dire, vous devez vous en douter.

Si je vous écris ce jour, c'est pour vous demander de veiller à ce que Seignelay soit prêt à me revoir, d'ici une semaine ou deux, peut-être moins. J'attends des précisions concernant une escorte ou un petit bateau qui va sur l'eau. Je vous ferais prévenir.
Quoiqu'il en soit, il faut que ma demeure soit prête. Je rentre avec mon fils, bien évidemment. Il faudra envisager l'embauche d'une gouvernante pour lui. Si vous pensez à une personne digne de confiance, n'hésitez pas à m'en parler.

Je passerai par Cosne où je séjournerai, ainsi aurais-je la joie de vous revoir et nous aurons tout le temps de nous entretenir à propos de tout.

Je n'ai plus de nouvelles de votre fiancé pas plus que de l'avancement de votre engagement avec Niall. Où en êtes-vous ? Avez-vous prévu une date ? Il nous faudra parler de cela, il doit réparer sa faute. A moins bien sûr que quelques évènements ne vous aient fait changer d'avis et que ces fiançailles ne soient plus. Ce qui, je vous ne le cache pas, ne me contrarierait pas. Dans le cas d'un autre mariage, la privation de dote serait levée. Le prétendant n'ayant pas à être puni pour la faute d'un autre.
Je devine que vous êtes stupéfaite de ce que vous venez de lire, ma chère Maud. Mais ne le soyez pas. Le mariage comme toute autre affaire doit se régler dans les meilleures conditions pour l'un comme pour l'autre. L'amour là-dedans n'a qu'une minuscule place et il a tout le temps qu'il faut après l'alliance de grandir et de devenir parfait.

Comment se porte ma Mère ? D'elle non plus, je n'ai guère de nouvelles. Je la sait occupée avec ce nouveau mandat, j'ai peur pour elle. Tout ce qu'il s'est passé a du la blesser énormément. Puisse le Ciel lui accordé un peu de répit en bénissant son mandat et en permettant qu'il se passe sans souci.
On m'a dit aussi qu'Eusaias était en Bourgogne. Est-ce une bonne chose qu'il soit revenu ? N'est-ce pas encore un sujet de polémique ? Je m'en veux parfois de l'avoir poussé à se porter candidat aux élections. Si je ne lui avais mis cette idée en tête...tout aurait été différent...Suis-je responsable du sang de Bourgogne qui a coulé, Maud ? Je me le dis parfois.

Est-ce que les vignobles sont beaux ?
La récolte sera-t-elle bonne ?
Il manque de soleil.

Que le Très Haut vous garde, ma chère Maud.

A bientôt.

Della
Citation :


Expéditeur : Maud
Date d'envoi : 18/07/1460 - 21:28:47
Titre : Re: de Montpipeau
Ma suzeraine adorée,

vous revennez donc en Bourgogne après la fin de tous les troubles.
J'ai ouïe dire que vous rejoindriez le parti politique De Arutha, lui aussi en dehors de tous les troubles.

Oh je sais, c'est votre vassal également mais je ne peux m'empêcher de faire la moue devant son attitude de Toutou face à paris et à son Altesse Ingeburge, ennemie de la Duchesse Angélyque comme cette Anne de Culan, aussi vicieuse qu'une vipère .

Eh oui, je suis relaxée et je me repose à Cosne pour me refaire une santé.

Quant à mon promis Niall, l'entente dépend des jours. Il est lunatique. Dire que je l'aime encore et qu'il m'aime serait vrai et pas vrai.
Toujours est-il que je ne souhaite aucun autre mari.
Il a de grands défauts mais de grandes qualités d'homme politique vérifiées sous son mandat .

Votre mère est une femme remarquable. Pugnace et déterminée pour le bien de la Bourgogne.
Quant à Eusaias, je n'en ai aucune nouvelle et n'espère pas vraiment en avoir. Il paraitrait qu'ila refusé un duel en lice contre le Roi-Lézard.

Il me sera difficile de m'occuper de Seignelay, ma suzeraine, je pars voir une vieille tante de Bretagne à la fin de la semaine et ne serait de retour que le 30 juillet pour repartir le 4 août et en revenir le 12.

Chère suzeraine, le Collège reprends des couleurs et j'ai même proposé d'ouvrir une salle publique sur la gargote.

Ce sera un plaisir de vous revoir entre deux départs.

Bien à vous

Maud Saint Anthelme
Dame de Beaumont
Citation :
24 juillet 1460

Maud,

Le bonjour.


Je ne goûte guère vos allusions à mon retour "après la bataille".
Je rentre lorsque je le peux, en fonction des devoirs d'une épouse de Duc et je ne pense pas à avoir à subir vos remarques ! Vous me devez conseil, restez-en là.

Conseil que j'écoute concernant les prochaines élections. Merci de vous dire à ce propos.

Je prierai pour la sante de votre tante. Néanmoins, il vous aurait été loisible de déléguer mes désirs à un responsable, à Seignelay. Je vais donc moi-même m'occuper de cela.

A bientôt.

Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor.

Citation :
Expéditeur : Maud
Date d'envoi : 29/07/1460 - 19:14:16
Titre : Re: Re: Re: de Montpipeau

Ma très chère suzeraine,

Votre billet doux m'est parvenu avec les missives entassées devant chez moi à mon retour à Cosne.
Dire que ce séjour chez cette vieille tante de Bretagne m'a fait du bien est bien deça de la réalité.
A faire du bateau pour ramener filets et lignes pleines de maquereaux, à manger plats cuisinés et desserts préparés avec amour et engloutis avec force cidre et balades le long de la mer au soleil.
Tout cela m'a apaisée et reposée.
Ma chère suzeraine, pardonnez les mots durs que j'ai eus pour vous avant de partir.
Je me ferai une joie de vous revoir en Bourgogne.

Bien à vous
Maud Saint Anthelme
Dame de Beaumont

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maud et Niall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maud et Niall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maud et Niall
» NIALL (Naomi x Midelton)
» Maud
» Maud, la suite...
» Album Photo de Maud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: Les Appartements du Baron et de la Baronne - Aile Nord :: Bureau Sinople - Della-
Sauter vers: