Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eliminatoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Eliminatoires   Mar 24 Avr - 23:49

Oyez oyez, voici les noms tirés au sort pour participer à ces éliminatoires.

Citation :
Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve affrontera Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul.



Citation :
Bourguignon de Sorel, Duc de Beaugency, Vicomte de Fronsac et Baron de Chécy affrontera Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot-Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance, Seigneur de Biercy, Intendant des Finances pour la Champagne.



Citation :
Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute affrontera Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory



Citation :
Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy le Diplomate, Comte de Fontrailles, Baron des Termes d'Armagnac, Seigneur de Bonas affrontera Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Duchesse d'Orléans, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan.




Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Vonlichtenchein, Seigneur de Saint Jean de Rive et Brassac affrontera Fred de Castelviray, vicomte de Rémalard & de Châteauneuf-en-Thimerais, baron d’Authon du Perche.



Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, affrontera Valéria Gambiani de Valrose baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, de Raucourt et de Dammartin-Marpain.



Citation :
Aliénor Vastel, Dame de Lesmont affrontera Aldraien de Malemort-Carsenac, Baronne de Ussac, Dame de Chamaret, Cobrieux et Saint-Julien-le-Vendonais



Citation :
Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse affrontera Gamalinas Lanas, Seigneur de Saint-Gervais les Bains et de Versonnex.

[blason en construction]
Revenir en haut Aller en bas
zebracolor

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Chinon

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mer 25 Avr - 23:41

Zebra avait raté les joutes de Vincennes, et failli rater celles-ci... mais inscrit de justesse, il pouvais regarder la liste des éliminatoires.

Il n'en faisais pas parti. Tant Mieux.

Il regarderais depuis les tribunes et encouragerais les chevaliers
Revenir en haut Aller en bas
sepa

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 1:34

Sepa avait prit route seul avec ses hommes de main. Inscrit au dernier moment, c'est en retard qu'il se présenta sur les lieux, lui allant sur la place attendant son tour et certain de ses hommes de main,entrain de faire un campement pour pendant les pauses.

Regardant les affiches, que de monde à l'heure actuelle pour ces joutes, il salua les gens qu'il connaissait attendant que son tour vienne.
Revenir en haut Aller en bas
hersent

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Champagne, Varennes

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 12:43

Laissant son écuyère émérite s'occuper des détails d'organisation, Hersent alla regarder le panneau d'affichage afin de voir contre qui elle jouterait dans peu de temps. Elle parcourut le tableau des éliminatoires et ses lèvres se serrèrent...diantre, elle aurait l'honneur, l'insigne honneur de jouter contre l'ancien dauphin, sa grandeur Argael, grand jouteur devant le Très Haut.
Elle esquissa un sourire...au moins elle apprendrait bien des passes et des gestes utiles lors de son futur duel et elle n'éprouverait aucune honte si elle devait goûter au sable de la lice.
Elle avait lu que son ami, le duc Ereon, n'aurait guère la partie facile non plus. Elle retourna donc au campement pour annoncer la nouvelle à Wendoline.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 13:01

Della grimaça en lisant le panneau d'affichage des éliminatoires.
Antoine Leroy d'Arbalture ne semblait pas facile à battre. Rien que son nom en imposait. Quoique si on y réfléchissait bien, celui de Della n'était pas mal non plus.
Oui, tout compte fait si les joutes se jouaient sur les noms, alors, elle avait toutes ses chances !
Sauf que...ce n'était pas ainsi que cela se passait ! Zut alors.

Levant légèrement les épaules, elle soupira et s'en retourna à son campement.
Il faudrait bientôt se préparer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 16:38

Aussitôt que les affiches fut elles mises à la connaissance des participants, que Kelso se dirigea vers le petit groupe et tenta de se frayer un chemin afin de savoir s'il devrait jouer aux éliminatoires. Il parcourra des yeux le parchemin et tomba presque des nus en voyant les noms de ces amis inscrits. Un large sourire, il espérait au fond de lui tomber sur l'un d'eux.

Heureusement pour lui, il ne faisait pas partis des éliminatoires, aussi, s'empressa t'il d'aller annoncer la nouvelle à Valerie ainsi que le nom de la personne contre qui elle allait jouter au premier tour : un Champenois.

Revenir en haut Aller en bas
valeria053

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/04/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 16:51

Val avait été retenu au château, et était légèrement agacée, elle avait donc traîné un peu en route pour retrouver son calme.
Elle pénétra sur les terres de son cousin Lex, et entra dans le château, elle connaissait les lieux aussi laissa telle Zgang à l'écurie, avec quelques consignes au palefrenier, puis pris le chemin de la lice pour voir si les tours étaient affichés.
En s'approchant elle reconnu sa carrure, il était arrivé avant elle.
Le sourire revenu sur ses lèvres, elle s'approcha doucement


Alors mon tendre, tu es déjà là.


Sans se poser de question, elle lui dépose un doux baiser sur le coins des lèvres

Tu as vu si on fait les éliminatoires ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 16:59

A première vue, pur le moment, les visages qu'il voyait restait inconnus. Il ferrait eut être connaissance autour d'une chope plus tard. Apparemment, il devait y avoir de la famille à Valerie mais il était un peu perdu dans la ribambelle de cousin, oncle, enfants qu'elle avait.

A peine sortit de devant l'affiche qu'il tomba presque nez à nez avec sa baronne. Il lui sourit tendrement avant de lui rendre un léger baiser discret et de se reculer juste assez pour l'admirer.


Je viens tout juste de voir l'affiche. Je ne suis pas aux éliminatoires en revanche, j'ai vu ton nom. Tu vas jouter contre un Champenois, Aimelin, un seigneur.

Il essaya de se souvenir si si le seigneur était un bon, surement d'ailleurs.

Je suis sur que tu gagneras, la force n'est pas tout dans ce jeu. Allez viens, regagnons le campement, il faut te préparer.
Revenir en haut Aller en bas
valeria053

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/04/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 26 Avr - 17:15

Val savoura ce léger baiser

en effet la force ne fait pas tout et puis on verra bien, Je te suis aux campements, Xalta à du faire préparer le notre.
Va falloir que j'enfile cette armure, c'est pas une partie de plaisir


elle lui sourit et prit à ses côtés le chemin de leur tente

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 0:01

Minerve fît sonner les Bucines pour rassembler tout le monde.


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve et Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul.



Première lance...
Les deux jouteuses s'avancent et font signe qu'elles sont prêtes. Minerve abaisse donc son drapeau, les chevaux sont talonnés avec force, Les deux femmes abaissent leurs lances et c'est la baronne qui touche et brise sa lance!
La dame de Lasson déséquilibrée chute de son destrier en bout de lice.


Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi est déclarée vainqueur.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Bourguignon de Sorel, Duc de Beaugency, Vicomte de Fronsac et Baron de Chécy et Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot-Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance, Seigneur de Biercy, Intendant des Finances pour la Champagne.



Première lance...
Les deux jouteurs se présentent sur la lice, Minerve donne le départ. Ils s'élancent l'un vers l'autre... Le duc Orléanais, touche et brise sa lance. Son adversaire Champenois, commencent à s'habituer aux joutes et reste en selle.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et ils s'élancent à nouveau, une fois de plus l'Orléanais touche et brise sa lance sans que son adversaire ne puisse répliquer. Le Champenois tient toujours bon sur son destrier.

Troisième lance...
Une dernière fois les jouteurs prennent le chemin de la lice, cette fois c'est le Champenois qui touche et ne laisse pas une chance à son adversaire. Avec force et technique il désarçonne son adversaire. Quel renversement de situation! Le duc Orléanais se relève sans difficulté, il n'est pas blessé.


Ereon D'Asceline est déclaré vainqueur.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory.



Première lance...
Les jouteurs font signe qu'ils sont parés, Minerve aussi. C'est parti!
Les chevaux partent ventre à terre... Les lances se croisent... Et ce sera tout pour cette lance ci, personne ne touche.

Seconde lance...
Une deuxième danse... Et c'est la première lance qui se rejoue, manque de précision, ou besoin de sonder son adversaire, nul ne le sait, le tout étant qu'aucun jouteur ne touche.

Troisième lance...
Les jouteurs repartent avec fougue l'un vers l'autre. Plus d'observation cette fois-ci, la dame manque sa cible, alors que le Marquis touche et sans autre forme de procès, il l'envoie au sol. La Dame se relève sans aucune blessure.


Argael Devirieux est déclaré vainqueur.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy le Diplomate, Comte de Fontrailles, Baron des Termes d'Armagnac, Seigneur de Bonas et Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Duchesse d'Orléans, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan.



Première lance...
Les jouteurs se présentent, Minerve donne le départ, jusque là tout va bien... Et tout continu de bien aller puisque personne ne touche cette lance là.

Seconde lance...
Un demi tour et ça repart. Les jouteurs ont l'air plus décidés, les lances s'abaissent et touchent! Dans un fracas terrible elles se brisent! Déterminés, les deux adversaires restent en selle.

Troisième lance...
Nouvelles lances en main, ils prennent à nouveau le départ, le Comte manque de peu la Duchesse, celle-ci ne le rate pas, touche, brise sa lance et le désarçonne dans la foulée. Le Comte est un homme solide et se relève sans difficulté.


Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor est déclarée vainqueur.


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Vonlichtenchein, Seigneur de Saint Jean de Rive et Brassac et Fred de Castelviray, vicomte de Rémalard & de Châteauneuf-en-Thimerais, baron d’Authon du Perche.



Première lance...
Les deux jouteurs sont prêts, Minerve donne le départ, ils s'élancent l'un vers l'autre.
Les lances se croisent et c'est le choc, le Vicomte a l'air en pleine forme, il touche, brise sa lance et fait chuter son adversaire.
Propre net et sans bavure. Le Seigneur résistant et agile se relève sans blessure.


Fred de Castelviray est déclaré vainqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 0:17

Une petite pause en milieu de journée et Minerve reprit du service.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, et Valéria Gambiani de Valrose baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, de Raucourt et de Dammartin-Marpain.



Première lance...
Les deux jouteurs sont expérimentés, Minerve y vit un beau duel en perspective. Et pour passer de la perspective à l'action il n'y a qu'un signe.
Les chevaux filent comme le vent, les lances s'abaissent, la baronne touche, mais sa lance ne se brise pas. Le seigneur lui aussi touche, mais il brise sa lance et désarçonne son adversaire. La Baronne mais quelques instants à se relever, elle fait signe. Elle est blessée légèrement au bas du dos. Minerve fait venir les écuyers de la baronne pour lui porter l'assistance nécessaire.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Aliénor Vastel, Dame de Lesmont et Aldraien de Malemort-Carsenac, Baronne de Ussac, Dame de Chamaret, Cobrieux et Saint-Julien-le-Vendonais



Première lance...
Un tour de chauffe pour cette lance ci; Les deux adversaires se croisent, mais ne se touchent pas.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice, et elles reprennent le chemin de la lice. Les lances s'abaissent et se croisent, mais seule la baronne touche et brise sa lance sur l'écu de son adversaire. Celle-ci déstabilisée chute sur le sable de la lice, sans se blesser.


Aldraien de Malemort-Carsenac est déclarée vainqueur.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse et Gamalinas Lanas, Seigneur de Saint-Gervais les Bains et de Versonnex.

[blason en construction]

Première lance...
Pour ce dernier duel, les deux jouteurs se présentent et font signe qu'ils sont prêts, Minerve leur indique le départ.
Ils s'élancent avec fougue l'un vers l'autre, les lances s'abaissent et c'est le Seigneur de la Croix-près-Bléré qui touche et brise sa lance. Son adversaire chute sans pouvoir l'atteindre. Il se relève quelques instants plus tard, pas de blessure pour lui.


Sepa Von Strass est déclaré vainqueur.


Revenir en haut Aller en bas
Ereon



Messages : 7
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 13:28


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Bourguignon de Sorel, Duc de Beaugency, Vicomte de Fronsac et Baron de Chécy et Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot-Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance, Seigneur de Biercy, Intendant des Finances pour la Champagne.



Première lance...
Les deux jouteurs se présentent sur la lice, Minerve donne le départ. Ils s'élancent l'un vers l'autre... Le duc Orléanais, touche et brise sa lance. Son adversaire Champenois, commencent à s'habituer aux joutes et reste en selle.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et ils s'élancent à nouveau, une fois de plus l'Orléanais touche et brise sa lance sans que son adversaire ne puisse répliquer. Le Champenois tient toujours bon sur son destrier.

Troisième lance...
Une dernière fois les jouteurs prennent le chemin de la lice, cette fois c'est le Champenois qui touche et ne laisse pas une chance à son adversaire. Avec force et technique il désarçonne son adversaire. Quel renversement de situation! Le duc Orléanais se relève sans difficulté, il n'est pas blessé.


Ereon D'Asceline est déclaré vainqueur.

Ereon se présenta sur la lice. il avait une envie de vaincre hors norme et pourtant, il avait peur de tomber. Minerve donna enfin le départ et telle un fou, il lança sa monture. Le premier passage était dur et il faut avoué que prendre la lance de l'adversaire, c'est pas de tout plaisir.

Le second passage Ereon se concentra pour faire chuté son adversaire, mais comme au première passage il fût toucher sans pouvoir rien faire. Ereon s'arrêta en bout et la douleur était plus que présente et il commençait a franchement douté de lui.

Ereon regarda le gouverneur de l'Orléans et lança sa monture au galop. "Pour Yunab" pensa-il quand soudain, sa lance toucha Bourguignon qui termina au sol.
Ereon relava la visière et regarda le gouverneur au sol.

Vous allez bien gouverneur?

Ereon pensa que oui, vu qu'il se relevé sans difficulté et c'était le principale pour d'Orléans.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 16:31

Spoiler:
 

Des éliminatoires encore, et une femme face à lui. Un froncement de sourcils au souvenir de ses dernières joutes guère satisfaisantes à son avis et il fait entrer Altaïr en lice. Toujours le même rituel depuis des mois, se mettre en place, essayer de ne plus penser qu'à l'écus adverse qu'il fallait toucher à tout prix en brisant sa lance et le silence jusqu'à ce que les drapeaux s'abaissent pour lui donner le signal du départ.

L'étalon s'élance à bonne vitesse et le jeune Etampes abaisse sa lance, un léger mouvemenet de l'épaule pour l'accompagner et lui donner davantage de force tandis que son écus encaisse le choc de la lance adverse. La sienne vole en éclat et lorsque le jeune cavalier se retourne tandis qu'Altaïr ralentit sa course, il voit la Baronne chuter à terre.

Un demi tour, soucieux en ne la voyant pas se relever et faire signe, et il se dirige vers elle, enlève son bacinet et la salue d'un signe de tête, rassuré de voir les écuyers venir l'aider à se relever.


Baronne, j'espère ne pas vous avoir blessée et vous remercie pour cette joute.

Avant de regarder soucieux vers la sortie de la lice. Apres lui, ce sera le tour de sa blondinette et il espère que tout se passera bien.



Revenir en haut Aller en bas
http://grenierarchives.xooit.fr/index.php
hersent

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Champagne, Varennes

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 16:51

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory.



Première lance...
Les jouteurs font signe qu'ils sont parés, Minerve aussi. C'est parti!
Les chevaux partent ventre à terre... Les lances se croisent... Et ce sera tout pour cette lance ci, personne ne touche.

Seconde lance...
Une deuxième danse... Et c'est la première lance qui se rejoue, manque de précision, ou besoin de sonder son adversaire, nul ne le sait, le tout étant qu'aucun jouteur ne touche.

Troisième lance...
Les jouteurs repartent avec fougue l'un vers l'autre. Plus d'observation cette fois-ci, la dame manque sa cible, alors que le Marquis touche et sans autre forme de procès, il l'envoie au sol. La Dame se relève sans aucune blessure.


Argael Devirieux est déclaré vainqueur.


Diantre, lorsqu'elle avait lu contre qui elle joutait, Hersent avait dégluti difficilement...rien de moins que Sa Grandeur Argael, jouteur hors norme qui avait fait des prouesses aux joutes de Vincennes. Son amie Coxynel, Dame d'Ussy sur Marne, en avait fait les frais et lui avait relaté ses lances contre le jouteur.
Bon, Hersent, ne pas flancher, hein, tu débutes dans les tournois de joutes, et puis si jamais tu dois t'incliner face à la technique de Sa Grandeur...ce ne sera pas une honte. Surtout, tu restes aux aguets, tu observes bien ses gestes...tu as beaucoup à apprendre de lui.

Minerve avait sonné le buccin pour appeler les jouteurs, son écuyère Wendy avait soigneusement préparé Korrigan ainsi que son armure et sa lance. Elle était prête à affronter une légende et prête à engranger des connaissances techniques quitte à goûter un peu au sable de la lice.
Korrigan, n'étant pas encore vraiment habitué aux joutes et à leur atmosphère très spéciale, renâclait un peu, mordillait plus que de coutume son mors car il la sentait un tantinet nerveuse. Elle se pencha vers l'oreille gauche de son cheval et lui murmura des encouragements ainsi que des mots venus de très loin, venus d'un empire vers le soleil levant, puis elle termina par leur phrase à eux deux
Le vent nous emportera où qu'on aille vers la victoire ou la défaite, mais avec honneur, war-arok Korrigan!
Elle ferma son heaume, pris sereinement sa lance, fit signe à son adversaire comme à l'arbitre qu'elle était prête...puis ce fut la folle course pour tenter de toucher le jouteur adverse, Korrigan donne tout ce qu'il peut, au galop, ses oeillères le protégeant de la moindre distraction. Ils se croisent, les lances aussi...aucune touche...intérieurement, Hersent soupire de soulagement, elle vient de résister à un assaut.

Elle se repositionne au bout de la lice, chuchote un remerciement à sa monture, reprend bien en main, encouragée par son écuyère, la lance, la concentration devient intense, la sueur perle le long de son échine. Elle a put éviter le bris de sa lance au premier galop, elle observe son adversaire, visualise la prochaine course et le coup qu'elle compte assener...plus tard...là, elle va tester.
Nouvel élan, nouvelle soif de toucher l'écusson de son concurrent...cette lance est une lance d'observation, qui aura surpris le plus de subtils détails dans les postures de l'autre???

C'est la troisième lance, celle qui décidera de tout. A nouveau un face à face, derrière les heaumes, rien ne se voit, même les rigoles de sueur dues à la chaleur de ces boîtes de conserve. Hersent a décidé de foncer, de porter au plus vite un coup de lance dans l'écusson de son adversaire: elle talonne Korrigan, s'encourage intérieurement, crie la devise des Loups
"Force et Honneur" dans le silence de son heaume, elle abaisse sa lance au trois-quart du parcours...hélas, le Marquis a deviné sa passe et sans aucun état d'âme, l'envoie choir sur le sable de la lice.
Fichtre, quelle fureur dans le coup porté! Elle en a tremblé de l'épine dorsale au bout pieds...certes elle a chu mais se relève, sans aucun bobo, le heaume ayant valsé loin d'elle...tout cabossé, du coup, hop la tête dans le sable.
Bon, elle a quand même goûté à la saveur étrange du sable de la lice beaucoup moins savoureux que celui des plages des Côtes de la Manche, là-bas dans le duché honni, dans le duché félon qu'elle avait fuit il y a longtemps. Le sable iodé lui manquait, elle adorait son craquant sous la dent lorsqu'elle buvait la tasse lors des baignades auprès de ses parents...c'était il y a longtemps, un siècle, une éternité, autant dire hier.
Elle demanda d'un signe à son écuyère de lui ôter ses gantelets, puis essuya sa bouche, goûtant l'insipide sable de la lice...la prochaine fois, elle apporterait un petit paquet de sel pour ioder un peu tout cela...au cas où elle mordrait encore la poussière, sinon ça sert toujours en cuisine le sel ainsi que dans les conversations.
Elle salua respectueusement le Marquis et le remercia pour le beau duel:


Vostre Grandeur, j'ai été honorée de combattre contre vous. J'ai goûté au sable de la lice mais j'ai aussi beaucoup appris en observant vos postures. Je vous remercie grandement pour ces trois belles lances: je ne pensais pas résister autant de temps. Au plaisir de vous croiser une autre fois dans d'autres joutes.

Elle salua l'arbitre, Minerve, puis, suivie de son écuyère, elle se rendit au campement pour se changer avant de venir assister à la suite du tournoi dans la tribune. Ainsi, elle pourra noter toutes les subtilités tactiques des uns et des autres lors des prochains duels.
Revenir en haut Aller en bas
Alienor Vastel

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Dim 29 Avr - 18:54

A t'on idée, alors qu'on est tout juste guérie des blessures reçues lors d'un poutrage en règle même si "par erreur" par une armée de sa province, de vouloir participer à des joutes ?
A t'on idée, d'insister, de menacer, d'implorer, d'exiger, de son médicastre, qu'il vous déclare apte à l'exercice alors que la plaie est tout juste refermée, que les os sont encore fragiles d'être à peine ressoudés ?
A t'on idée d'affirmer à son cher et tendre, les doigts croisés dans le dos et la mine innocente, que sisi, tout va bien, qu'on s'est suffisamment reposée ces derniers temps et qu'on est en pleine forme ?

Et pourtant, elle était là, la blondinette, jamais à cours d'idées stupides. Juchée sur sa frisone, engoncée dans le carcan de ferraille qui emprisonnait et son corps et la chaleur, elle avait assisté aux duels qui précédaient celui auquel elle n'allait pas tarder à être appelée.
Le nez qui se plisse devant la chute de Célénya, un franc et fier sourire à la victoire d'Aimelin. Celui qui lui avait donné le goût des joutes, et qu'elle espérait bien ne jamais avoir à affronter. En tout cas, ce ne serait pas pour aujourd'hui, puisqu'elle passait après lui.
Un soupir à l'appel de son nom, quand faut y aller, faut y aller, et un regard qui se veut rassurant autant pour elle-même que pour lui au seigneur d'Etampes qu'elle croise en allant prendre sa place.


Spoiler:
 

Les cuisses qui se resserrent sur le flanc d'Etoile, lui donnant ainsi le signal du départ, et la frisone s'élance dans un galop vigoureux, soulevant le sable de la lice sous ses sabots. Sensation que la blondinette avait oubliée ces dernières semaines où elle avait été alitée, et l'adolescente en abaisse sa lance trop tard au moment où elle croise son adversaire. Juste le réflexe d'éviter celle qui arrive sur elle, et ralentir en bout de lice pour faire volte face.
Un coup pour rien, une tentative pour se reconcentrer.
Garder le regard fixé sur l'écu adverse, viser le sur-le-tout en coeur -réflexe de poursuivante d'armes- et repartir à nouveau.

Et le choc qu'elle ne peut éviter, se retrouvant sur le sable en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. Bénissant le carcan de ferraille cité plus haut, qui amortit la chute au niveau de certaine partie charnue de son anatomie. Juste le contact brutal avec le sol qui réveille la douleur de ses blessures antérieures et lui tire un "Ouch" en réflexe.
Heaume retiré en même temps que les pervenches se tournent vers sa frisone qui revient vers elle en trottinant.

Défaite, certes, mais au moins suivrait-elle la suite des joutes tranquillement assise dans les tribunes, sans risque de se blesser à nouveau. Un mal pour un bien, finalement.
Avant d’ôter ses gantelets et d'afficher une mine dépitée. Parce qu'en plus, elle s'était cassé un ongle dans l'opération !
Revenir en haut Aller en bas
Bourguignon

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Lun 30 Avr - 0:36

Un petit tour et puis s'en va, voila comment on pouvait résumer l'aventure de Bourguignon pour ces joutes de Aunay.
Arrivé après le mariage le Boeuf s'était préparé dans son campement avec l'aide de son écuyer, il esperait rééditer le bon résultat qu'il avait obtenu pour ces dernières joutes, à savoir atteindre, comme pour les joutes de Vincennes, les demi finale ou même mieux si cela était possible.
Comme pour ces dernières participations à des joutes le Beaugency devait passer par les éliminatoires, un exercice qu'il n'aimait pas réellement mais qui lui permettait de réaliser un bon échauffement et de bien le préparer pour la suite du tournoi.

Un coup d'oeil au panneau d'affichage pour connaitre son adversaire, il s'agissait du Duc Ereon, intendant au finances, un homme dont il connaissait les qualités en matières de gestion et d'économie mais dont il ne savait pratiquement rien quand à ses capacités à jouter, après avoir envoyer un valet fouiner il lui semblait que le Duc champenois manquait d'expérience comparé au Boeuf, un tirage somme toute favorable si on devait se fier à la côte possible qu'aurait eu le Boeuf auprès des bookmakers de l'époque...


Le Gouverneur d'Orléans, quand il fut pret, se présenta sur la sable de la lice et attendit le signal de Minerve.


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Bourguignon de Sorel, Duc de Beaugency, Vicomte de Fronsac et Baron de Chécy et Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot-Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance, Seigneur de Biercy, Intendant des Finances pour la Champagne.



Première lance...
Les deux jouteurs se présentent sur la lice, Minerve donne le départ. Ils s'élancent l'un vers l'autre... Le duc Orléanais, touche et brise sa lance. Son adversaire Champenois, commencent à s'habituer aux joutes et reste en selle.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et ils s'élancent à nouveau, une fois de plus l'Orléanais touche et brise sa lance sans que son adversaire ne puisse répliquer. Le Champenois tient toujours bon sur son destrier.

Troisième lance...
Une dernière fois les jouteurs prennent le chemin de la lice, cette fois c'est le Champenois qui touche et ne laisse pas une chance à son adversaire. Avec force et technique il désarçonne son adversaire. Quel renversement de situation! Le duc Orléanais se relève sans difficulté, il n'est pas blessé.


Ereon D'Asceline est déclaré vainqueur.

Un salut vers son adversaire du jour, puis au signal le Duc de Beaugency s'élança.
Un premier choc qui fut à son avantage puisqu'il brisa sa lance alors que le champenois avait louppé sa cible.
La deuxième passe était identique à la première pour le Boeuf, à cet instant tous aurait pu croire que le Sorel sortirait vainqueur de ce premier tour mais la dernière lance en décida autrement, avec une rage inégalée le champenois fit chuter le Boeuf et l'élimina...


Vous allez bien gouverneur?

Bien, je vous remercie.
Une bien belle dernière passe, félicitations et bon courage pour la suite du tournoi


C'est avec ces mots que l'ex tyran d'Orléans répondit à son adversaire
Une belle contre performance pour le Boeuf qui sort des éliminatoires...
Revenir en haut Aller en bas
valeria053

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/04/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Lun 30 Avr - 15:41

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, et Valéria Gambiani de Valrose baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, de Raucourt et de Dammartin-Marpain.



Première lance...
Les deux jouteurs sont expérimentés, Minerve y vit un beau duel en perspective. Et pour passer de la perspective à l'action il n'y a qu'un signe.
Les chevaux filent comme le vent, les lances s'abaissent, la baronne touche, mais sa lance ne se brise pas. Le seigneur lui aussi touche, mais il brise sa lance et désarçonne son adversaire. La Baronne mais quelques instants à se relever, elle fait signe. Elle est blessée légèrement au bas du dos. Minerve fait venir les écuyers de la baronne pour lui porter l'assistance nécessaire.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.
Val arrive sur la lice, regard droit devant elle, en pleine concentration.
Elle aimait les joutes, mais sans savoir pourquoi, elle avait pour la première fois une pointe d'appréhension, elle ferme les yeux pour chasser cette dernière, puis s'avance pour saluer son adversaire, qu'elle ne connaissait que de vu pour l'avoir croisé dans les couloirs du château de Champagne.
Elle salue ensuite les personnes présentent dans les tribunes et se place en bout de lice, baisse son heaume et attend le signal de Minerve.
Un geste de cette dernière et c'est parti pour l'Orléanaise...

Val éperonne Zgang qui fidèle à ses habitudes file comme le vent, Val fixant l'écu d'Aimelin, baisse sa lance, tends les muscles de son bras et dans un mouvement en avant frappe l'écu de ce dernier mais pas assez fort pensa-t-elle.
Au même moment un coup violent de son adversaire la déstabilise.
Désarçonnée, elle chute violemment de cheval, son corps frappe le sol et un déchirement violent lui brule le dos.
Impossible de se relever seule, les écuyers arrivent l'aide tant bien que mal, val retire son heaume et fait un signe.

Puis, elle voit son adversaire venir à elle.
Sa fierté prenant le dessus, elle repousse doucement les écuyers, se redresse malgré la douleur, mais surtout ne jamais faiblir face à l'adversaire lui avait rabâché son père et son frère.
C'est donc tête haute qu'elle salua Aimelin.


Messire je vous remercie pour cette joute et félicitation pour votre victoire.
Le coup fut violent mais je m'en remettrai


Un léger sourire, et elle reparti sans aide dissimulant une grimace de douleur, mais en bout de lice, la baronne tomba genoux à terre.
Le coup l'avait atteint plus qu'elle ne voulait le montrer.
Tant bien que mal avec l'aide des écuyers, on la ramène au campement.
Elle le cherche alors du regard ainsi que Xalt

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aldraien

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Lun 30 Avr - 23:01

Maintenant que sa Cerise était mariée, il allait bien falloir lui faire honneur.

Elle était remise de ses blessures, elle avait même réussi à se remettre de la fatigue de l’accouchement ; mais elle était sérieusement rouillée. Ces joutes seraient l’occasion pour elle de remettre le pied à l’étrier, littéralement. A Ussac, tout avait été préparé pour pouvoir représenter ses couleurs dans les meilleures conditions ; sa jument, Destinée, avait été entrainée pour retrouver sa condition des grandes batailles menées plusieurs mois auparavant ; elle-même s’était adonnée à quelques séances d’entrainement.
Le jour venu, tout était prêt. Les malles contenant son équipement avaient été soigneusement chargées pour le transport, la Malemort et son écuyer du moment, son jeune cousin Louis Arthur, avaient pris la route du domaine en Orléans, sous bonne escorte.

Le campement sur place avait été monté par ses gens, et la Baronne avait profité de ces quelques heures de préparation pour nettoyer chaque pièce de son harnois. La Licorne qu’elle était prenait toujours grand soin de ce qui pouvait être amené à sauver sa vie un jour, encore, bien qu’en situation de combat réel, elle préférait de très loin ne pas s’encombrer de plaques et de ferrailles, portant plutôt une protection de cuir, préférable pour une femme comme elle dont la souplesse prévalait sur la force.
Surtout lorsqu’on se battait à plusieurs lames…
Enfin, Louis-Arthur était venu la rejoindre, afin de l’aider à se préparer car tel était son rôle aujourd’hui. Les plaques de métal venaient rejoindre son corps les unes après les autres, maigre protection contre le choc d’une lance bien ajustée.


- Vois-tu Louis-Arthur…Il te faudra t’entrainer longuement pour réussir à porter une armure tout en restant en selle. Un vieil adage dit que la sueur épargne le sang…J’y crois fermement, une personne mettant un point d’honneur à augmenter ses capacités physiques sera toujours récompensée un jour ou l’autre.

La voilà prête, la Baronne. Licorne et Baronne, Malemort avant tout. Le croissant d’argent gravé sur l’acier ne fait aucun doute sur son identité. Bien sûr, il lui fallut un peu d’aide afin de monter sur la jument impatiente de fouler de ses sabots la lice. Le heaume est placé sur sa tête, la visière baissée tandis qu’elle s’avance sur le terrain où se disputeraient ces joutes.
Louis-Arthur lui donnant sa lance, elle avait élancer la jument d’un claquement de langue et d’un mouvement du bassin.
Première traversée.
On se jauge, on se teste, on ajuste.
Deuxième traversée.
On ajuste, on point, on brise.
L’adversaire tombe au sol et la Malemort, arrivée au bout de la lice, descend de cheval pour aller aider la Demoiselle.


- Belle joute, ma Dame, vous pouvez être fière.

On retire le heaume, on jette un œil vers les tribunes, vers la mariée.
Un sourire.
Une victoire pour toi, mon Tout.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Arthur Carsenac

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mar 1 Mai - 0:11

Aujourd'hui, Arthur participait à des joutes. Non, il ne joutait pas, du moins pas encore.
Aujourd'hui, il était l'écuyer de sa cousine, et c'est un mélange d’appréhension et d'exaltation qui le faisait frétiller dans ses bottes alors qu'il trottinait derrière la Malemort. Il se permit même de siffler un ordre aux valets qui les avaient accompagné depuis Ussac.


- Apportez l'équipement et tout l'attirail rutilant de la Baronne sous sa tante, si vous voulez bien.

Pour sûr, le petit blond n'aurait pu se passer de la courtoisie qui vint conclure ses mots, il était bien trop aimable avec les gens d'Ussac. Mais pour combien de temps encore, là est la question. Quoi qu'il en soit, le Carsenac se faufila à l'intérieur de la tente pour s'atteler à la tâche qui était sienne en ce jour.
Il s'efforça d'empiler les pièces de l'armure dans l'ordre qu'on lui avait appris, même si cela ne l’empêcha pas de faire quelques erreurs que la Baronne s'empressait de corriger, à chaque fois, avec le sourire.


- La sueur épargne le sang... répéta-t-il, faisant écho à sa cousine.

Il se contenta d'hocher la tête, il avait toujours donné une grande importance aux enseignements qu'elle voulait bien lui transmettre, et cela n'avait pas changé cette fois ci.
Et une fois la cuirasse fin prête, le petit blond de suivre la Malemort à l'extérieur, l'aidant, avec un valet un peu plus expérimenté, à enfourcher sa jument. Enfin, Louis Arthur souleva la lance en un geste solennel, une lance emportée brusquement par le mouvement d'une Licorne qui s'élançait vers son adversaire...

Ensuite, tout se passa très vite. Le jeune homme n'eut-il le temps de prier pour la victoire que déjà la Baronne mettait pied à terre, heaume sous le coude. Elle avait gagné, et Arthur ne pouvait que s'en réjouir, il allait pouvoir exercer ses jeunes talents d’écuyer au moins une fois encore, et sa cousine était entière.


-Félicitations, cousine ! Chacun de vos gestes a brillamment démontré votre grande expérience, lança-t-il alors qu'elle revenait vers l'arrière de la tribune.

Et lui de s'empresser de la dévêtir, c'est qu'une telle tenue ne devait pas être très confortable...
Revenir en haut Aller en bas
vonlichtenchein

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mar 1 Mai - 18:29

Spoiler:
 

Ils arrivèrent en lice, son fils dans les bras, inquiet comme à son habitude.
Sa Douce allait entrer en lice, de plus son adversaire n'est pas facile à battre, l'aidant à se mettre en position, il lui dit en souriant.


Les mêmes règles qu'à chaque lice, tu me promets que tu ne te blesses pas, je fais en sorte de pas m'inquiéter ?

Il rit légèrement.
Puis lui donna son heaume.


Je prends place avec Riccardo, nous t'observons.

Il s'installa et regarda le passage, le choc, rien du coté de sa Douce, tout allez bien, quand à son adversaire, elle chuta à la fin.
Se hâtant de rejoindre sa Douce, il arriva avec le sourire.


Encore une qualification pour toi. Tu vas aller jusqu'où cette fois.

Spoiler:
 

Troisième Joute de l'année, troisième fois passage aux éliminatoires.
L'année avait mal commencé pour lui, déjà 2 joutes où il avait été éliminé au premier passage, sans doute avait-il encore là tête ailleurs.
Une idée à mettre en place, enfin bref à croire qu'il n'y était pas vraiment.

Il arriva à la lice, toujours souriant quand même, le plus important sa famille était présente, les joutes c'était pour se divertir et prendre un peu le large du Comté.
Loin des tumultes de celui-ci et autre bassesse qu'on pouvait y voir.
Un baiser sur le front de son fils, de même à sa Douce.
Puis il prit place sur la selle, un dernier regard vers sa Douce.


Qui a dit jamais 2 sans 3, je sens la défaite encore une fois.
Mais c'est rien à force je pourrai enseigner comment chuter sans blessure.


Il prit son heaume tendu, et le mis sur sa tête, prit sa lance et attendit le signal.
Il s'élança, prit la lance de plein fouet et chuta au sol, prenant soin de ne pas mal tomber, pour se relever comme si de rien n'était, retirant son heaume et regarda en direction de son adversaire.


Merci pour cette joute Vicomte, bonne continuation.

Puis vers sa Douce.

Je confirme, jamais 2 sans 3, j'ai encore perdu.
Point grave j'ai tout lassitude, pour m'occuper de Riccardo comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://jdrcom.forumactif.com/forum
Argael

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 3 Mai - 0:02

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory.



Première lance...
Les jouteurs font signe qu'ils sont parés, Minerve aussi. C'est parti!
Les chevaux partent ventre à terre... Les lances se croisent... Et ce sera tout pour cette lance ci, personne ne touche.

Seconde lance...
Une deuxième danse... Et c'est la première lance qui se rejoue, manque de précision, ou besoin de sonder son adversaire, nul ne le sait, le tout étant qu'aucun jouteur ne touche.

Troisième lance...
Les jouteurs repartent avec fougue l'un vers l'autre. Plus d'observation cette fois-ci, la dame manque sa cible, alors que le Marquis touche et sans autre forme de procès, il l'envoie au sol. La Dame se relève sans aucune blessure.


Argael Devirieux est déclaré vainqueur.
[Sous la tente Devirieux]

Votre Magnificence, il s’agira de la Dame de Maizières et de Vignory.


Humm, il ne me semble point l’avoir déjà rencontré, s’agit il la d’une jeune noble promise ou alors il sera possible de lui présenter quelques nobles du Lyonnais Dauphiné.

A la vérité je l’ignore Votre Magnificence.

Bien il faut que je tire cela au clair au plus vite bien trop de jeunes nobles pleins de promesses n’ont pas la chance de rencontrer notre noblesse célibataire.


[Tour préliminaire]

Les ans entrainés des habitudes, des rituels, en vieux briscards des joutes, le montagnard réalisés ses rituels, tandis que l’heure de l’affrontement approchait.

La confrontation une fois les drapeaux abaissaient se réalisa en trois lices. Chose surprenante étais ce ses réflexions sur le célibat ou non de son adversaire ? L’adresse de la jeunesse ?impossible à dire, mais la réalité s’imposa, le marquis ne toucha qu’une fois la troisième chose pour le moins assez rare.

Cela suffit cependant à son bonheur cette lance brisa envoyant fort heureusement sans mal la Dame au sol….


Vostre Grandeur, j'ai été honorée de combattre contre vous. J'ai goûté au sable de la lice mais j'ai aussi beaucoup appris en observant vos postures. Je vous remercie grandement pour ces trois belles lances: je ne pensais pas résister autant de temps. Au plaisir de vous croiser une autre fois dans d'autres joutes.

Dame, le plaisir est pour moi, assurément je ne peux que vous encourager à poursuivre en joute, je vous devine un bel avenir. J’appel de mes vœux la possibilité pour vous, si le Très haut le souhaite, de vous offrir votre revanche.

Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Jeu 3 Mai - 14:32

[Dans la tribune]

Ah non, il n'était pas rassuré du tout. Elle se disait bonne cavalière et bonne jouteuse mais elle restait une femme, presque la sienne. Aussi, quand il avait vu son nom combattre Aimelin, il retient un brin de panique car le Champenois, dans ces souvenirs, semblait être un adversaire de taille pour la baronne. Installé dans la tribune, il lorgna les premiers jouteurs : les Champenois étaient assez présent étrangement.

Hersent finit le cul en l'air, alors qu'Ereon s'en sortit vainqueur. Ali rejoignit Hersent dans le jeu de fessier en l'air et Aimelin, malheuresement se retrouva vainqueur. Sa baronne avait lourdement chuté, Kel se leva de sa place, la regarda. La fierté Orléanaise ou féminine ... qu'importe, la voila qui repouse les ecuyers alors qu'elle se trouve incapable de arquer deux pas.

Enervé, il se fraya une place et descendit de la tribune pour aller la chercher, même sous la mauvaise humeur, il la trainerait de force au campement. Il poussa les écuyers aussi incompétents les uns que les autres sur le retour et se saisit du bras de la baronne pour la redresser.


Ranges donc ta fierté et laisse moi t'aider. Ce n'est pas avec des incapables comme tes écuyers que tu vas arriver au campement entière. Tu as bien combattu, si cela peut te rassurer, Aimelin excelle dans les joutes.

Aussi, il s'empressa de la soulever pour essayer qu'elle se repose au maximum sur lui avant d'entrer dans la tente.
Revenir en haut Aller en bas
ptitmec13

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mar 8 Mai - 1:51

Y a des jours où l'on ferait mieux de rester coucher et la blonde elle les enchainait ces jours là depuis quelques temps. Plus rien n'allait comme elle le prévoyait. Et encore des éliminatoires.. et en plus elle ouvrait le bal ce qui voulait dire: lever aux aurores.. et le lever aux aurores elle détestait vraiment ça. Cela la mettait dans un état de tension.. Et si sur les champs de bataille cette tension était garante de sa vie, sur la lice il en était tout autre.

Que s'avancent sur la lice, Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve et Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul.



L'annonce la tira de ses rêveries et elle se posta en bout de lice. Rituel effectué, toujours le même depuis des joutes et des joutes, elle fit signe à Minerve.
Aux drapeaux s'abaissant Ptit enfonça ses talons dans les flancs de sa jument qui n'attendait que cela pour s’élancer au grand galop.
Erreur d'appréciation de la vitesse la Dame de Lasson abaissa sa lance bien trop tard et loupa son coup au même moment qu'elle se sentit percutée par la lance adverse. Malgré sa tentative de rester en selle la blondine chute en bout de lice sur son fondement. Encore une défaite. Plus elle les enchainait plus elle se demandait si elle allait pas faire une pause dans les participations aux joutes, histoire de se refaire une santé, de prendre le temps d'éjecter toutes les occupations qui l'accaparaient et de souffler.
Revenir en haut Aller en bas
neyco



Messages : 14
Date d'inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mar 8 Mai - 16:36

Mini biscuit équipée, mini biscuit faisant moult promesse.

Promis je ne serai pas blessé, j'ai bien rembourré mon armure je t'assure, James la vérifié au moins trois fois au matin. Je promets que je ferai au mieux, gagnant ou perdant de toute manière les joutes sont un plaisir de rencontrer des amis.

Souriante quoi qu'il arrivait, elle savait qu'en face c'était une experte pour qui elle avait une grande admiration. Montant sur Phoenix, la mini biscuit abaissa visière au cas ou.

Faisant salut au loin à son adversaire, la mini biscuit lança son cheval au moment des drapeaux, à force ce dernier semblait comprendre.

Première lance, une brisure, fermant yeux comme d'habitude, réflexe de tenir rêne au cas ou, lorsqu'elle les rouvrit ce fut pour découvrir la Dame de Lasson au sol.

Enlevant casque rapidement. Un page prenant son reste de lance elle s'inclina, devant elle.


Ce fut une joie et surtout un honneur Donà je suis sure que nous nous retrouverons à une prochaine joute.


Filant vers son chevalier, à son tour. Ces derniers temps il était maudit c'était assez étrange.

Croisant doigt, rapidement tout commença et la malchance de son chevalier s'enchaina.

Nom d'un biscuit papa est pas encore en forme mon fils.


Souriante à son chevalier elle lui fit bise sur la joue.


Une prochaine j'en suis sur, tu pense trop. Amuse toi comme autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
dissy510



Messages : 3
Date d'inscription : 10/11/2015

MessageSujet: Re: Eliminatoires   Mar 10 Nov - 6:52

Zebra avait raté les joutes de Vincennes etuicoquesamsung.com coque samsung galaxy j1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eliminatoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eliminatoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eliminatoires
» Joutes de CHartes Dec 1460 - Eliminatoires
» Confirmation et défauts éliminatoires ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie d'Auneau - Lexhor :: Les seigneuries :: Aunay-sous-Auneau :: Le Domaine :: La Place des Joutes-
Sauter vers: