Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petits blablas divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Petits blablas divers   Sam 5 Mai - 21:22

Citation :
Bonjour !


Alors là...j'en reste sans voix ! Mais pas sans plume, comme vous pouvez le voir...Vous, menant une liste pour les ducales de Bourgogne et vous, faisant le meilleur résultat ! Juste ciel, mais j'ai du me pincer au moins trois fois pour y croire, mon ami !
Ca alors. Mais quel cachotier vous êtes, quand même. Je me rappelle encore votre dernière lettre...pas un mot sur vos projets, au contraire, vous parliez d'un voyage !
Mais quelle mouche vous a donc piqué de vous lancer dans cette aventure ? Etait-ce un soir de picole ? Etait-ce un pari fou avec je-ne-sais quel compagnon de soirée ? Allez, racontez-moi, je veux savoir pourquoi vous avez plongé là-dedans !
Quand je pense que vous faisiez la fine bouche pour entrer chez BOUM, genre "Oh vous savez, moi, la politique..." Je n'en reviens pas !

Je vous souhaite quand même bonne chance et bon courage pour les deux mois à venir.
Et puis, ne me faites plus de cachoteries de ce genre, hein ! Vilain !

Amitiés.

Della.

_________________


Dernière édition par Della le Mar 15 Mai - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Petits blablas divers   Lun 14 Mai - 21:05

Où le sang bourguignon bout.
Ou comment tresser soi-même la corde pour se pendre.


Citation :
A Louis Vonafred de Varenne Salmo Salar,
Roy de France.


Le bonjour vous va !


Votre Majesté.


Il n'est pas de mot pour vous exprimer mon effarement.
Devant l'annonce signée de votre main, disant ma Chère Mère, la Duchesse du Charolais, Angélyque de la Mirandole, félonne, j'ai d'abord eu envie de rire, pensant à une plaisanterie. Hélas, je ne ris pas longtemps lorsque je compris que cela n'était point destiné à amuser la galerie des gens de votre cour.

Je sais. Je sais votre toute puissance. Je sais que d'un mot vous mettez un traitre ou un brigand au rang de prince. Je sais que d'un autre, vous jetez le discrédit sur des gens valeureux. Je sais qu'il est préférable sous votre règne d'être voleur que d'être loyal. Mais j'ignorais jusque où cela pouvait aller.

Connaissez-vous ma Mère ?
Savez-vous combien de sa vie elle a donné pour la Bourgogne ? Encore et toujours, sans jamais rechigner, sans jamais baisser les bras même quand elle reprenait les rennes d'une Bourgogne affaiblie. Savez-vous combien de personnes l'adorent parce qu'elle est franche, juste et loyale ! Oui, loyale ! Ma Mère est loyale et jamais, elle ne ferait quoi que ce soit qui puisse nuire à la Bourgogne ! Pas comme certains qui se dépêchent de vider des caisses avant de s'enfuir les poches pleines d'un larcin commis sous la bénédiction d'un grand !
Ma Mère, cette femme que vous insultez en la disant félonne, ne mérite pas ce traitement que vous lui faites subir.
Oui, nous sommes des amies de Eusaias. Oui, moi aussi.
Oui, nous avons regretté que les élections royales connaissent l'aboutissement qui vous voit roi. Oui, cela est vrai.
Mais ceci n'implique pas que ma Mère ait agi contre la Bourgogne.
Ma Mère est restée neutre dans le conflit qui vous oppose à Eusaias et ce, malgré son amitié pour ce dernier.
Ma Mère est restée neutre parce qu'elle aime la Bourgogne, plus que tout.

Lui avez-vous seulement demandé les détails de ce qu'il s'est passé, cette nuit-là ?
Non, vous avez seulement tendu l'oreille vers Delamark et vous avez écarté toute autre possibilité que celle qu'il vous présentait.
Est-ce cela faire preuve de justice ? Non !
N'importe quel accusé à le droit de se défendre. Vous n'avez pas accordé ce droit à ma Mère, vous arrogeant un droit de justice par ouï dire. Même l'avocat le plus ridicule vous expliquerait que cela est injuste.
Mais vous, vous l'avez fait.

J'ai longtemps hésité à quitter votre service.
Mon Office, je l'aimais, j'y avais consacré des heures et des jours, des mois. Oui, je l'aimais, cet Office.
Pourtant, je suis partie parce que je n'arrivais pas à servir correctement un roi dépourvu du minimum de sens commun. Et aujourd'hui, je suis heureuse de cette décision que j'ai prise.

Je ne doute pas que je risque aussi des retombées pour ce courrier.
Pourtant, je l'écris et je vais vous l'envoyer parce que je suis franche, moi aussi et que vous ne me faites pas peur.
Je ne me fais pas d'illusion, vous rirez en le lisant ou vous pesterez si vous êtes impulsif. Peu me chaut, votre Majesté.
Il faut que je vous dise.

Sachez que je suis moi aussi loyale et fidèle à la Couronne de France, que je le resterai quoiqu'il arrive, jamais je ne renierai ce que je suis : Bourguignonne, fidèle à la Bourgogne et au Royaume de France.

Que le Très Haut vous bénisse, qu'Il vous accorde de trouver votre chemin.

Pour la Bourgogne !
Pour la Couronne !





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Petits blablas divers   Mar 15 Mai - 17:46

Et la réponse...ou comment se mordre la queue quand on n'est pas serpent.
Vonafred a écrit:
Citation :
    A vous, Della de la Mirandole.




    Il n'est point non plus de mots quand on réalise combien on fut dupé et trahi par ceux la même qui furent nobles et loyaux serviteurs du Royaume.

    Quand on dissout son armée seule défense d'une capitale la veille d'un assaut d'aucuns verront malheureux hasard moi j'appelle ça de la trahison !
    Quand dans une missive on tente de justifier de son innocence en affirmant qu'il n'y avait aucune raison de mettre un noble et loyal Baron Bourguignon en ennemi, que ce Baron est Eusaias, déclaré félon par la couronne j'appelle ça aussi de la trahison.
    Si réster neutre c'est tel Ponce Pilate se laver les mains de l'usurpation de la légitimité ducale et se retirer quand un félon passe, j'ai bien peur que nous n'ayons concéption diametralement opposée.
    Aimer sa province n'est point la livrer aux mains d'un félon.

    Je n'ai sans doute aucun sens commun,mais qui prétend me faire avaler couleuvres grosses comme un bras sans en assumer les conséquences n'a aucunes leçons à me donner.Et si vostre mère fut neutre en toute cette affaire, que je sois changé en Saint sur l'heure !

    Rire ou péster à la lecture de la poignante plaidoirie d'une fille pour sa mère n'est point mon apanage.
    Je mesure combien il est triste de voir une situation dégénerer au point que vostre mère soit déclarée traitre au Royaume et à son Roy et sous peu félonne à son Duc, à sa province.

    Il ne tien qu'à vostre mère de recouvrer la confiance de son Roy,
    je n'ai d'autres ennemis que ceux du Royaume.


    Louis,
    Roy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Petits blablas divers   Dim 10 Juin - 20:56

Citation :


Expéditeur : Ladyemeraude de Penthi�vre
Date d'envoi : 10/06/2012 - 19:46:05
Titre : .

Bonsoir
Me voici rendue au bout du chemin de mon rôle de sacristain

Je ne sais pas ce que j'ai pu faire pour en arriver là, mais j'ai fait le mieux en ma connaissance, et j'accepte que vous me rabaissiez vous et vostre famille . Sauf que
je n'ambarquerai pas dans votre jeu à détruire les autres.

Je n'avais que de bons souvenirs de vous. Tout ça est tristounet,

vous pouvez continuer à me salir tous.

Vous avez tous gagné .

Ladyemeraude

Adieu.
Citation :
Ma soeur,

Je ne sais ce qu'il vous arrive mais je vous plains, sincèrement.

J'ignore à quoi vous faites allusion lorsque vous semblez dire que des gens de ma famille aient pu médire à votre sujet.
Je sais que mon époux a fait remarqué que depuis longtemps, il n'y avait point eu de messe à l'église d'Orléans. Ce qui est vrai. Je m'y suis rendue moi-même quelques fois pour y prier, le dimanche et j'ai pu constater qu'effectivement, le service de messe n'était point rendu.
Voilà tout.

Permettez-moi de vous conseiller de prendre du repos.
Je prierai pour vous.

A dieu va !

Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Au Roy, parce qu'il vaut bien une plume !   Jeu 14 Juin - 14:02

Citation :
      Votre Majesté,

      Le bonjour vous va !





    Ma Chère Mère, Angélyque de la Mirandole, m'a fait part, dans un de ses récents courriers, que vous l'aviez chargée d'un bonjour que vous me destiniez.
    Il est donc naturel que je vous remercie et que je me sente honorée de cet intérêt.

    Afin de ne pas gaspiller ce parchemin pour de vains mots, j'en profite pour énoncer quelques pensées et faits.

    Je dois tout d'abord vous avouer que vous m'avez impressionnée.
    Votre hardiesse et votre culot à vouloir vaincre à tout prix sont à mes yeux, de fort belles preuves de ce que vous êtes, le Roy.
    Par contre, votre entêtement à vouloir voir rentrer la Bourgogne dans le giron du Domaine Royal m'énerve un peu.
    Remarquez que niveau tête de mule, je sais de quoi je parle.
    Un roi doit être têtu, j'en suis convaincue.

    Lors de la campagne d'Eusaias, je me plaisais à dire que le Royaume avait besoin d'un roi couillu. Ce que Eusaias était. J'espère qu'il l'est toujours, pour son épouse. Je pense que vous mériteriez aussi cette appellation. Surtout, ne parlez pas de ceci avec la Reyne, je ne voudrais pas la fâcher, qu'elle aille imaginer des choses. Nous sommes tous fidèles, n'est-ce pas, votre Majesté ?

    Tout ceci m'incite donc à baisser pavillon - point ma culotte, notez-le - et à me ranger sagement parmi vos sujets du Domaine Royal puisque dans très peu de temps, je serai absolument Orléanaise. En effet, c'est là que je vais poser ma vie pendant un moment encore, aux côtés de mon époux, votre loyal et fidèle Duc d'Orléans, un homme bon et généreux pour qui le mot honneur garde un sens plein et fort, mon prince charmant à moi.
    Par ailleurs, j'ai répondu gentiment à mon beau-père, en portant allégeance au duc des quatre jours, je veux parler de François Delamark, puisque telle est votre volonté de le reconnaître comme duc et ce malgré que votre frère, le Prince de Pontoise, l'ait remplacé par un Régent. C'est confus quand même, comme situation, vous ne trouvez-pas ? Mais si tel est votre bon plaisir, alors soit.

    Votre Majesté, surtout, ne lisez pas ma lettre comme une pénitence ni comme une fanfaronnade non plus. Prenez-la, s'il vous plait, pour ce qu'elle est, une reconnaissance de votre personne et de votre personnalité.

    Puisse le Très Haut vous gardez en sa Sainte Protection.




    PS : les cuisines du Louvre me manquent un peu. J'espère que vos repas sont aussi savoureux que lorsque c'était moi qui m'en occupais.

Citation :



    Royales Salutations.

    Vostre lettre comme à chaque fois m'interpelle...

    Il n'est point dans mes intentions d'asservir la Bourgogne ou de l'intégrer au Domaine Royal...Si tel était mon dessein cela serait depuis...longtemps. L'obstination est qualité quand elle vise à grands desseins.
    Je n'ai jamais eu respect ou interêt pour les mievres, les timorés et autres faux derches, rois des courbettes frontales et princes de la calomnie de salon.
    Les Mirandoles sont noble et racés, que le Tout Puissant les préserve à l'avenir de frayer avec qui peut causer leur irémédiable déchéance, la perte de leurs titres, dignités, gloires et influences.

    Eusaias à beau estre couillu comme vous le dites si bien, son aveuglement à se battre contre plus fort que lui n'est point marque de clairvoyance politique.
    Je crains que sa lignée ne s'éteigne sacrifiée sur l'autel de la Couronne comme exemple pour tous ceux qui auraient faiblesse de croire à l'impuissance des Salmo Salar ou de la vigueur du Roy.
    Il aurait du avant de s'engager sur cette voie, compter nos batards et réaliser à quel point nos ardeurs sont gages de nostre détermination. La fidélité est à l'amour ce que la tactique est à la Guerre...
    Après tout...en amour comme à la guerre pour conclure il faut se voir de près.

    Gardez hauts vos culottes tout comme vostre honneur, Orléans vous sied à ravir et son Duc vostre pygmalion y incane intéligence politique et prudente sagesse.

    Quand à vostre allégeance au duc de Bourgogne , sachez qu'il a renoncé à sa couronne et que régence est instaurée.
    Il n'y a jamais eu confusion mais stratégie parfaitement orchéstrée.
    N'en doutez point, nous avons encore art et manières délicates de nous assurer de ne point avoir à revenir en barbares cette fois, assurer l'ordre établi, le respect par la crainte de nostre couronne.

    Vostre lettre fut lue avec interêt, plaisir et arrieres pensés.

    Le Très Haut nous jugera à nostre jour dernier.Je n'ai d'autres ennemis que ceux du Royaume.

    Mes amitiés.

    L.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Petits blablas divers   Mer 27 Juin - 19:14

Citation :
Messire Régent,

Le bonjour.


La Bourgogne vient de toucher le fond, messire Régent !

Savez-vous qui j'ai trouvé, ce jour, au fond des prisons de Dijon ?
Non, vous ne le savez pas !
Le Chancelier d'Empire, Régent de ce même Empire, je nomme le Seigneur Flavien de Galanodel, mon ami !

C'est par la volonté du Très Haut que je me suis rendue à la prison et c'est par sa volonté que j'ai fait sortir le Chancelier de ces geôles infectes où les gardes s'en donnaient à coeur joie de le battre !

J'ose espérer que le Chancelier recevra les excuses officielles de la Bourgogne, pour tout ce qui l'a vécu aujourd'hui, en Bourgogne.

Tant que j'y suis...j'ai bien souri en lisant les notes concernant le procès de Maud, au Conseil. Oui, vous avez tout tenté, c'est vrai. Mais il n'y a eu que trois personnes qui se sont prononcées pour ce procès. Trois, c'est loin d'être une majorité comme vous me l'aviez écrit plus tôt.

A bientôt, Didier.

DdlMdAE


[Pour Fentick, rp en gargote ^^
Le perso a été brigandé et mis en prison puisque pas l'écu pour l'hôtel Wink
Du coup...hophophop...RP !!! ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Petits blablas divers   Mer 4 Juil - 19:41

Citation :
        Votre Majesté,

        Le bonjour vous va !



    Encore elle, allez-vous vous exclamer !
    Oui, encore moi.
    Elle vient encore apporter son grain de sel au rayon des réclamations, allez-vous vous demander !
    Oui, encore.

    Pardonnez-moi, votre Majesté, de ne pouvoir retenir ma plume, cette fois à nouveau.
    Peut-être avez-vous appris que ma Mère était mise en procès, en Bourgogne, suite aux malheureux événements du mois de mai.
    Bon, admettons que ce procès eut été indispensable. Nous en avons déjà débattu vous et moi.
    Mais fallait-il vraiment y mettre un Procureur ignare du déroulement d'un procès et des procédures à suivre ?
    Celui qui nous intéresse, un dénommé Trixolas, autrefois brigand à ses heures, et non ce n'est pas de la médisance mais un fait avéré, fit fi de toute règle, de tout bon sens.
    Le procès se déroulait en place publique, en Gargote.
    Déjà, l'acte d'accusation était tout sauf neutre tant on y sentait le désir d'acharnement et de vengeance qui suait de ses paroles.
    Ensuite, il ne laissa pas le temps aux témoins (charge et décharge) de s'exprimer, pas plus qu'il ne laissa l'accusée proposer sa dernière défense que le voilà déjà lançant sa plaidoirie en demandant la peine de mort !
    Comme je vous le raconte, votre Majesté !
    Et le meilleur est à venir car dans la salle...point de Juge. Etrange quand même, vous ne trouvez pas ? Oui, le Juge, son Altesse Armoria, n'était pas présent ! Je peux vous l'affirmer, j'y étais !
    Hélas, j'ai du alors m'en aller parce que l'heure du retour en Orléans (définitif cette fois) avait sonné. Et depuis, nous attendons tous le verdict du Juge fantôme.

    Majesté, vous que j'ai appelé Vonafreux autrefois et qu'aujourd'hui, je nomme le Bon Roi, même si l'on considère que mon tout petit parti pris pour ma Mère me joue de tous petits tours au niveau de mon objectivité, n'y a-t-il pas là quelques vices de formes et de procédures qu'il faut dénoncer ? Ne faut-il pas démettre au plus vite, ce Procureur qui semble vouloir prendre votre place en se donnant tous les pouvoirs ?

    Vous allez me dire que cela n'est pas de cotre ressort.
    Certes, je le sais.
    Cependant, même si la Bourgogne ne vous appartient pas, elle est sous votre bienveillance et je suis absolument certaine que déjà d'autres que moi vous ont parlé de ce fameux procès et de sa tournure rocambolesque. J'ose espérer en tout cas que vos oreilles iront traîner jusque là et que les faits que je vous relate prendront alors forme.

    Votre Majesté, soyez assuré dorénavant de mon dévouement total à la Couronne de notre Royaume.

    Que le Très Haut vous bénisse, qu'Il prenne le Royaume sous sa bienveillance.

    Salutations amicales.



    PS : vous ne m'avez pas répondu, la dernière fois, à propos de vos repas. Je vous demandais s'ils étaient aussi délicieux que lorsque je menais les Cuisines. Ah, elles me manquent ces Cuisines...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits blablas divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petits blablas divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petits blablas divers
» Petits textes divers (Mots en acrostiche)
» divers petits objets en bois
» Petits pps sympas
» Petits pois et légumes divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: Les Appartements du Baron et de la Baronne - Aile Nord :: Bureau Sinople - Della-
Sauter vers: