Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les demi-Finales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Les demi-Finales    Ven 11 Mai - 1:32

Oyez oyez voici le tableau de ces demi finales.

Citation :
Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute affrontera Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse.

[blason en construction]

Citation :
Kelso Declervaux, Duc de Rosnay affrontera Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau-Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France.


Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : Argentan, Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Les demi-Finales    Dim 13 Mai - 1:42

Minerve fît sonner les Bucines, signe de la reprise du Tournoi.

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute et Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse.

[blason en construction]

Première lance...
Les deux jouteurs se présentent. Minerve leur donne le signal de départ.
Les lances s'abaissent et se croisent, les deux jouteurs touchent! Mais seul le marquis brise sa lance. Ce dernier reste bien en selle, alors que son adversaire chute lourdement sur le sable de la lice. Echange sans concession.


Argael Devirieux est déclaré vainqueur.


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Kelso Declervaux, Duc de Rosnay et Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau-Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France.



Première lance...
Second affrontement des demi-finales. Minerve baisse son drapeau.
Ils s'élancent avec célérité l'un vers l'autre... Les deux lances touchent et se brisent!
Les deux jouteurs restent en selle. Cela s'annonce musclé.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice, et voici déjà les lances qui se croisent!
Les lances se croisent et touchent! Cette fois ci aucun ne se brise, cependant le choc a été suffisant pour que les deux adversaires se retrouvent à terre. Ils se relèvent aucun n'est blessé. Ce sera donc un duel à l'épée pour conclure cette rencontre. Le temps que les jouteurs se face équiper par leurs écuyers, Minerve rappela les règles.


Lorsque les deux jouteurs chute de cheval sans que l'on puisse les départager par le nombre de bris de lance s'en suit un duel à l'épée. Le premier des deux adversaire arrivant à quatre touches sera déclaré vainqueur.
Mes Seigneurs, c'est à vous!


Première passe...
Les duc Champenois ouvre le bal, il touche avec rapidité sans toute fois blessé son adversaire.


Un touche pour le Duc de Rosnay.

Seconde passe...
Effet de surprise ou habile escrimeur, le champenois touche une seconde fois. Pas de blessure du côté Orléanais.


Deux touches pour le Duc de Rosnay.

Troisième passe...
N'étant pas du genre à se laisser marcher sur les pieds sans rien dire, le pair riposte et touche, sans blessé son adversaire.


Une touche pour le Duc d'Alluyes.

Quatrième passe...
Les deux adversaires lancent leurs épées avec force, mais cette fois-ci les lames s'entrechoquent.


Pas de touche.

Cinquième passe...
Le Champenois reprend son martèlement de plus bel et touche une fois de plus. Pas de dégât pour son adversaire.


Trois touches le Duc de Rosnay.

Sixième passe...
Riposte aussitôt de l'Orléanais. Il touche sans blesser son adversaire.


Deux touches pour le Duc d'Alluyes.

Septième passe...
Un effort du champenois et il touche! Un coup porté avec force qui blesse son adversaire légèrement au cou.


Kelso Declervaux est déclaré vainqueur par quatre touches à deux.

Minerve se permit d'applaudir les jouteurs pour ce magnifique échange, digne des plus grandes finales.
Revenir en haut Aller en bas
Argael

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Les demi-Finales    Dim 13 Mai - 18:39

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Sa Seigneurie Argael Devirieux, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute et Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse.

[blason en construction]

Première lance...
Les deux jouteurs se présentent. Minerve leur donne le signal de départ.
Les lances s'abaissent et se croisent, les deux jouteurs touchent! Mais seul le marquis brise sa lance. Ce dernier reste bien en selle, alors que son adversaire chute lourdement sur le sable de la lice. Echange sans concession.


Argael Devirieux est déclaré vainqueur.


La longue lignée des Von Strass, aux personnalitées aussi multiples que les membres familiale. De par son action au sein de la Couronne de France il avait été amené à en croiser quelqu'un mais à la vérité le Seigneur de la Croix-près-Bléré et Witternesse ne lui était pas ce que l'on pouvait appeler connu. Il en avait bien entendu parlé une fois ou deux dans quelques discussions informelles mais jamais plus loin, le Royaume de France était grand.

Une fois de plus, donc un nouvel adversaire d'un instant, une histoire d'Homme à la finalité connue, un malheureux et un noble ayant le droit de prétendre à une victoire en finale. Coup d'œil sur l'autre demi, pour y voir son com pair, petit sourire il était des revanches qui pouvait être belle, et assurément une finale serait du meilleur effet. En attendant donc l'obstacle se nommait Von Strass....

Rituel quand tu nous tiens, une prière, toujours la même vers ce qui donnait sens à sa vie, ses proches, sa famille, lui même chef de la famille Devirieux, il souffrait de voir sa famille dans la tourmente de la sorte et dans le deuil depuis bien trop longtemps...

Minerve annonça les nobles et lança les festivités entre les deux demi finalistes. Le résultat se solda en une passe d'arme, les deux nobles visant juste. la chance choisie son comp, "le fier" brisa sa lance avec force sur l'armure du Seigneur ce qui eu pour conséquence de l'envoyer lourdement au sol. A quoi tenait une final ... une lance brisait rien de plus.

Une fois descendu de selle il s'enquit du sort de l'infortuné du jour l'invitant à passer sous sa tente pour quelques alcool et ripaille.

Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Les demi-Finales    Lun 14 Mai - 1:10

Spoiler:
 


Heaume baissé, regard vers l'adversaire et son cheval s'élança et arriva à hauteur du cousin de sa compagne. Il abaissa rapidement sa lance qui percuta celle de son adversaire. Tous les deux se retrouvèrent sans rien. Un grognement de la part du Duc, on lui envoit une nouvelle dans les mains qu'il tente de garder en équilibre et se prépare pour le second round. Quasiment pareil que le précédent, les deux jouteurs arrivent à hauteur et tente de se toucher et ce qui devait arriver arriva ... lourde chute de con cheval pour se retrouver le cul dans la terre, lance loin de lui.

Moment de stress qui passa en voyant son adversaire dans la terre aussi. Et maintenant ? ... Voila qu'on les équipe d'épée. Ca il n'avait jamais fait mais ca devait ressembler au combat comme en guerre.

Imaginant un artouse de première en face de lui, le Duc enchaina deux touches rapidement sans trop savoir combien il en faudrait pour gagner mais apparement deux n'étaient pas suffisante car cela continua. Aussi, un moment d'inattention ou de fatigue et voila qu'il se fait toucher à son tour. Prit en pleine fierté, la riposte ets violente mais non reffléchis et termine contre l'épée de son adversaire.

Petit pas en arrière pour reprendre de l'équilibre, un peu de souffle, regard vers Minerve, un peu dans le flou des règles du jeu pour le coup. Encore un touche pour le Champenois contré aussi vite par l'Orléans. Mais, ca finit jamais la ? Un pas en arrière, comme les cours d'épée qu'il n'a jamais eu mais qu'il a regardé, lame ramené vers son corps puis qui s'étend droit devant. Imparable, il est touché dans le cou.

Et enfin la victoire est assurée. Il s'approcha de son adversaire, déja pour s'assurer qu'il ne lui avait pas grand mal puis le féliciter :


J'espère que la blessure est superficielle.

Aussi, bravo et merci pour cette joute, jamais je n'avais finis à l'épée. Beau combat !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les demi-Finales    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les demi-Finales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les demi-finales
» Joutes de Chartres Demi-Finales
» Quel galop pour une demi-pension ?
» Berlioz, petit chaton d'un mois et demi avec diarrhée
» demi-fûts de whisky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie d'Auneau - Lexhor :: Les seigneuries :: Aunay-sous-Auneau :: Le Domaine :: La Place des Joutes-
Sauter vers: