Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Y'a comme un gout d'Pomme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliendra.

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 04/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Y'a comme un gout d'Pomme.   Mer 4 Juil - 22:49

    [Arrivée au Domaine de Montpipeau.]


La Normande était grimpée sur son vieux canasson, celui-ci avançant tête basse, les naseaux dans l'herbe, mâchonnant tranquillement sans que personne n'est rien a y redire. A quoi bon empêcher la vieille bête de savourer un petit brin d'herbe après un si long voyage?
Bayeux, ce n'est pas la porte a coté!

Mais voila, le voyage atteignait son but, une demeure de sang bleu. Une noblesse qui mettrait un peu de beurre dans les épinards de l'ancienne garde. Elle qui avait combattu l'anglois dans la plaine de Caen, elle en avait assez.
Assez du sang. Assez de l'odeur de la mort. Assez de la peur au ventre.
Oui, car quoi qu'on en dise, la guerre ça n'a rien de noble. Rien du tout. Mais voila, elle ne sait pourtant faire que ça, notre Normande, elle avait versé du sang jusqu'à la nausée, et pourtant, elle s'en allait apprendre a une tripotée de marmots comment en verser encore un peu plus.

Un léger soupire s'évanoui contre les carmines de la blonde.

Que dire de cela. Elle l'avait pourtant aimer la guerre, et elle pouvait dire qu'elle l'aimait encore. Non, pour elle rien ne vaut l'odeur des cuirs, ni les tintements des cotes de mailles, ni même les râles d'un ennemi que l'on a pourfendu. Rien n'également cela a ses yeux. Quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête? Peut être... Surement.
Quoi qu'il en soit, sa relation a la guerre est aussi simple qu'un "je t'aime, moi non plus."
Elle s'en éloignait pour mieux la retrouver plus tard. Et cela, Aliendra le savait.

Alors perchée, dodelinant tranquillement au rythme de sa monture, elle regardait le château de Montpipeau qui pointait le bout de son dans la brume matinale.


Pas mal. Pas mal du tout. Lâcha-t-elle. Hector, l'ami, j'suis sure que là dedans tu vas avoir une écurie foutrement bien mise!

Un sourire éclaira le visage pâle et sale de la trentenaire. Elle serra un peu la bride au dict Hector, & piqua des deux, elle voulait faire une arrivée galopante, pour ne pas avoir l'air d'une clocharde qui se traîne sur les routes du royaume du Lys.
Hector rechigna, puis bondit, il avait l'habitude a force.

Les grilles, enfin. Un garde se tenait là, dormant a moitié contre sa lance, il s'éveilla en entendant le fracas des sabots ferrés contre le sol fort sec a la saison.

Aliendra le salut d'un signe de tête, la grande blonde perchée sur son destrier baie avait fière allure, elle semblait tout droit sortie d'un conte d'aventure toute sanglée qu'elle était dans son tabard de cuir, son carquois sur le dos et l'épée accrochée a sa selle.
Le garde présenta la pointe de sa lance, fort inquiété par cette arrivée.


Calme, l'ami. Je viens pour voir le Ser Intendant. Il m'attend.

Scepticisme de la part du casqué. On le comprends. Une sorte de friponne en arme vient de se présenter devant lui, et lui sort qu'on l'attend de but en blanc, c'est pas le genre de la maison de faire rentrer n'importe qui. Il lui fit signe d'attendre là. Et s'en alla chercher dict Intendant.

Patientant donc, la Normande mit pied a terre & profita de ce temps de battement pour arranger son vêtement, un trop plein de poussière fit un léger nuage autour d'elle quand elle le tapota. Un grognement s'échappa de ses lèvres, elle ne devait pas avoir si fière allure que cela, un mendiant aurait put être plus propre qu'elle!
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 0:22

- hmmm tu sais me rendre fou toi... allons je sais que tu ne resiste pas...
- psst Maturin...
- Hmmm laisse moi t'vois pas que je suis en bonne compagnie...
- Ya comme qui dirait une dame qui d'mande m'ssire Sev'rin...


Autant dire que c'est bougon que je suivis le garde jusqu’à l'entrée du château.
Primo le chemin qui liait l’arrière cour réservée aux domestiques aux douves était ultra long.
Secondo parce que je pouvais déja sentir la cuisse tiède de Marie me céder doucement et la laisser ainsi était plus que frustrant.
Tercio parce que le garde était trop stupide pour simplement conduire la dame au château et l'annoncer a mon maître.
fallait tout faire dans ce château , tout sauf l'essentiel. Trousser des servantes à ma guise.

Je pus apercevoir la silhouette élancée et musclée de prime abord.
Je ne connaissais pas cette femme.
Que pouvait elle bien vouloir a mon maître ?

Je passais une main nonchalante dans ma tignasse fort bien arrangée par la donzelle des instants plus tot.
Et me raclant la gorge apres un salut rapide au second garde je m'adressais a la nouvelle arrivante.


- Le bonjour... Je suis Maturin, valet de Severin de Volvent, intendant des lieux. Vous demandez à voir mon maître ?

La question me parut idiote, mais ce n'était là qu'une invitation à la dame pour de plus amples explications.
Revenir en haut Aller en bas
Aliendra.

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 04/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 0:44

La Normande patienta, patienta & patienta encore un peu.

Un petit soupire s'échappa. Suivit d'un second. Puis un grognement. Pour conclure par un juron.
La patience et la Blonde, ça fait deux, voir plus...

Son pied tapote le sol, sa dextre triture la sangle de son carquois. Son regard délavé se plantant sur second garde qui essaya de le soutenir sans succès.

Second grognement.
Quand soudain, des bruits de pas, fuguasses tout d'abords, puis de plus en plus prononcé, on venait. ~ Pas trop tôt ! ~ pensa-t-elle en se redressant de toute sa hauteur pour voir qui venait. Le premier garde et un autre homme, un blond a l'air ronchon. Il se présenta sans plus d’ambages, l'invitant a expliquer la raison de sa venue.
La Nordique esquissa un sourire, et inclina la tête
.

Je suis Aliendra. & oui je demande une entrevue avec vostre maistre. Il se trouve que je suis la future maistre d'armes des enfants de cette demeure.

Les deux mains bien calées sur les hanches, la grande aux yeux bleus d'orages fixait sans faillir le valet. Elle ne doutait de rien. Elle serait embauchée ou rien! Ainsi son menton carré bien droit, elle détailla l'homme, il n'était pas homme d'arme, malgré sa belle gueule et son corps musclé. Il n'avait pas les jambes assez musclées pour soutenir une journée de marche formée, ses épaules étaient trop mince pour résister au port d'un paquetage. Il était valet, et ne devait surement pas avoir le rôle de garde en plus de sa fonction de porte plateau.
M'enfin... On ne peut pas être parfait hein!


Allez-vous me conduire a vostre maistre ou bien comptez vous me faire poireauté tout le jour durant?

La voix sèche de la femme portait les échos de son passé, habituée a donner des ordres aussi bien que d'en recevoir. La Normande était impatiente de savoir de quoi il en retournait, elle avait eut cette piste pour un travail par un ami garde, il la savait aux aboies après avoir quitté la garde du Duc, il savait que les travaux aux champs ne lui convenait guère, et dès qu'il avait entendu parlé de cette famille en quête d'un maistre d'arme, il avait pensé a son ancien lieutenant.
Aliendra lui devait une fière chandelle, ainsi ne serait-elle guère condamnée aux travaux agricoles a vie, la reconversion après des années de service dans les rangs est bien moins aisée qu'on ne le pense.
Revenir en haut Aller en bas
gabriel_de_volvent

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 1:07

Gabriel, qui furetait partout tel un Renard....Origines obliges, s'était amusé à grimper au grand chêne qui bordait l'allée principale. Un bel arbre, d'une large envergure, un arbre qui avait dû en voir s'écoulées des paquets déannées. Abrité des amoureux, comme en témoignait la marque gravée à une certaine hauteur, preuve que l'arbre avait poussé.

Adossé au trons, jambes allongées sur la grosse branche qui lui servait d'assise, Gabriel observait l'activité de la cour, brin de paille en bouche, histoire de se delasser après les cours avec le tonton.
Il se faisait d'ailleurs la reflexion qu'avec ses nouvelles fonctions, sa pastorlae et les cours de Séverin, il n'avait peu vraiment le temps de s'entrainer avec Maturin...D'ailleurs, ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu tout court. par contre...qu'est ce qu'il entendait parler de lui!!! Surtout les jeunes domestiques qui gloussaient toujours et se pamaient en évoquant son nom.

Cela intriguait fortement le Renardeau. Qu'est ce qui pouvait les mettre dans cet état?
Mais puisque l'on parle du loup, en voila la queue! gabriel aperçu le valet qui se dirigeait vers l'entrée escorté d'un garde.
Bigre devait vraiment être tout à ses pensées, il avait même pas entendu que l'on mandait à la porte!!!Se redressant sur sa branche, il entreprit d'observer la scène. L'invité devait surement être un hote du tonton. Maturin ne servait que lui. Qui était ce?

Se mettant dans une position plus ou moins stable, il observait la scène, cherchant à entendre leur mots..sans succès héla, le vent les portant au loin. Mais de loin, il vit maturin se redresse légerement, un peu comme un paon, se dit gabriel en pouffant. Ils approchaient enfin!! Il pourrait surement entre.....Crack! .....Comment ça crack? Ultime pensée du renardeau qui s'en va choir au pied du duo. Plus récisement juste devant eux, aux pieds de la dame.

Il y a des moments dans la vie d'un jeune garçon de 11 ans.. qui vit dans un donjon et qui aaaa la pneueueumo...Ah oui non, pas le bon episode ça pardon....
Donc il y a des moments dans la vie d'un jeune graçon oû garder un air détaché et naturel devient délicat.....

Action-réaction! gabriel a peine déposé gentillement par le vieux chène, enchaine (justement) une cabriole et se place face eux avant de leur faire la réverence puis de les regarder d'un air TOOOOtalement détaché et naturel genre : hey poupée, tu ne fais pas la roue toi pour saluer?

Bref, grand sourire à la dame


Bien le bonjour dame! je me nomme Gabriel de Volvent.

Et clin d'oeil complice à Maturin avant de lui chuchoter plus ou moins discretement...oui il a completement zappé qu'il pouvait s'agir d'une invitée à tonton chéri ...:

hey, elle est jolie!!!Elle va faire partie de tes adoratrices elle aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 18:45

Et le bonjour ?
Ce fut la une bien mauvaise entrée en matière entre la visiteuse et moi.
Elle était semble t'il taillée pour être le parfait maître d'armes, mais j'aurai apprécié un peu plus de douceur dans les manières tout de même.
Elle se montrait impatiente, cela ne me disposait que plus à la nonchalance.
Attendez, il y a quelques minutes je me trouvais encore dans les bras d'une donzelle, il ne fallait tout de même pas pousser le bouchon.


- Moui... Maître d'armes, mais bien sûr.

Le ton peu avenant ne me plaisait pas du tout, moi de caractère si ordinairement jovial je me trouvais a cet instant la plus que bougon.

- Si vous voulez vous adresser à mon maître il va vous falloir user d'un langage plus châtié madame. Nous ne sommes pas à la caserne ici.

Ceci dit, je lui passais devant l'air digne avant de lui faire signe de suivre.
Non mais pour qui elle se prenait la nouvelle.
J'étais valet certes, mais en tant que maître d'armes elle ne serait ni plus ni moins qu'une employée de plus.
Nous aurions certainement le temps et l'occasion de faire plus ample connaissance. Je n'en doutais pas.

Je me trouvais d'autant plus frustré que je m'étais trouvé buté a sa mâchoire carrée et ses yeux furibonds sans laisser mon regard se faire une idée de son potentiel voluptueux.
Je les prenais dociles, les chambrières et autre pucelles effarouchées ne me résistaient en général jamais.
Pourtant je les aimais farouches, farouches telles dame Oderay, la soeur de mon maître, une femme formidable que j'avais aimée à sens unique sans doute.

Je ne lui fis pas le plaisir de me retourner pour la regarder, ni de lui taper causette, et nous avions fait a peine quelques pas que le petit Volvent, nommé Gabriel faisait une entrée pour le moins... fracassante.

J'abandonnais un soupir. Cet enfant pouvait a la fois être tellement brillant et tellement... gauche.


- Gabriel, quand tu me vois tu me dis bonjour... un peu comme a la dame tu sais...

J'suis pas de la valetaille tout de même manquais je de rajouter.
Puis profitant de la remarque de Gabriel, je me retournais et la regardais un peu plus longuement lui adressant la parole l'air de rien.


- Gabriel de Volvent est le neveu de Messire de Volvent, l'intendant. Il sera probablement l'un de vos élèves.

Si tant est que vous soyez embauchée.

- Gabriel tu auras compris, Maitre...

comment déja ?

- Alliendra... sera prochainement le nouveau maître d'armes de Montpipeau.

Et d'une moue je murmurais à Gabriel qui devait commencer à mieux apprécier la gent féminine.

- Pfeu, elle est trop grande et trop musclée... Je les aime plus...

...comme ta mère, me retins je de rajouter avec mélancolie.

- Et puis que sont ce ces questions ? Ton oncle m’étriperai s'il savait que je te tenais un pareil langage... Ahem.

Je me raclais la gorge dignement espérant que cet intermède échappe a la vigilance de la nouvelle venue.
Revenir en haut Aller en bas
Aliendra.

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 04/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 19:28

Aliendra se tenait fort droite, un reste de sa formation là encore, elle regardait le blondinet, un Valet qui la regardait avec une lueur de doute dans l'oeil. De quoi doutait-il? De sa bonne fois? De ses aptitudes?
Qu'importe, ce ne serait pas a lui de décider.

Alors les lippes ourlées se fendirent d'un sourire.

La Normande voulait tout de même avoir l'air correcte. Mais voila que l'homme reprenait la parole, il lui intima d'être plus aimable face a son maître. Un grondement fut la seule réponse qu'il put obtenir, la Soldate le regardant passer devant elle avec son air arrogant qui lui donnait envie de distribuer des coups de bottes a la volée.

Mais un signe fut donner, il s'éloigna, elle suivit, tenant Hector par la bride, laissant ses orageuses courir dans tout les recoins, une pensée s'imposant a l'esprit de notre blonde: ~J'vais m'plaire ici. ~

Et alors qu'elle se laissait aller a penser combien son séjour dans les environs pouvait être confortable, un petit crack retenti, très vite suivit par un bruit dur de chute & d'un hennissement de la part de son destrier qui tira sur la bride, apeuré qu'il était.
La senestre gantée de la Grande vient cueillir la garde de sa Miséricorde, serrant un peu plus la bride de son cheval pour le tenir tranquille. Elle fronça les sourcils et observa l'enfant qui était arrivé d'une bien étrange façon.

De nouveau les carmines se détendirent en un sourire, elle lâcha sans attendre la garde de sa dague, un enfant qui venait de tomber d'un arbre, surprenant. Mais guère plus que son talent pour faire comme si tout allait bien.
La Normande s'inclina avec une grâce qui pouvait étonner venant de la part d'une femme de son genre.


Bonjour jeune homme, pas de mal? Dit-elle simplement en le détaillant de pied en cape, tâchant aussi bien de savoir a quel genre de garçon elle avait a faire mais aussi de savoir s'il ne s'était pas blessé dans sa chute. Il semblait malin & agile, souple comme le roseau & téméraire sans nul doute, car il avait dû faire appel a du courage pour grimper aussi haut, ou bien est-ce de l'inconscience?

Elle tâcha de rester impassible en entendant vaguement le petit échange entre le jeune homme & le valet.
La Blonde caressa la tête d'Hector mais ne put retenir un raclement de gorge en entendant le dernier commentaire du Blond a propos de sa stature, rien que pour signaler qu'elle n'était pas si loin que cela...
Pour un peu, elle aurait croisé les bras sur sa poitrine et les aurait fixé avec son air favoris, le fameux "encore-un-mot-et-je-vous-bouffe". Mais non, elle ne pipa mot, se contentant de jouer négligemment avec la crinière de son canasson, en leur adressant un petit sourire peut être un brin trop carnassier...
Revenir en haut Aller en bas
gabriel_de_volvent

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Jeu 5 Juil - 23:19

Citation :
Gabriel, quand tu me vois tu me dis bonjour... un peu comme a la dame tu sais...

Roo lala, des fois maturin, il etait un peu soupe au lait quand même se dit le Renardeau, en prenant un air confus histoire de se faire pardonner.

Citation :
Gabriel tu auras compris, Maitre... Alliendra... sera prochainement le nouveau maître d'armes de Montpipeau

Le regard bleu métallique se pose sur la dame en question, c'est vrai qu'elle à l'allure d'une vrai guerriere comme ça.

Citation :
Bonjour jeune homme, pas de mal?

Il senti bien qu'il n'y avait pas que lui qui détaillait l'autre... Un grand sourire pour lui répondre avec une petite courbette :

je vais très bien dame, je vous remercie! et bien le bonjour Oh Maturin!!

Les remarques de Maturin le fire sourire, alors qu'il observait la monture de celle qui allait le former.

Permettez vous que je fasse un bout du chemin avec vous?

Et comme si cela n'impliquait pas vraiment de réponse négative, le voila qui vient se placer a coté du cheval. Le gabichon, pas si petit que cela (mince, il fait quand même 1m60 dediou!) pouvait observer tranquillement l'équipement de son futur maitre.

D'ailleurs, Dame, dois je vous appeler Dame? ou Maitre? Et vous m'apprendrez à manier l'épée? Maman, elle, elle se battait avec deux lames, une épée à une main et une dague éffilée...
Quand ce n'était pas ses griffes se dit il, d'ailleurs, en songeant à celles çi... Son oncle lui permettrait peut etre d'apprendre à s'en servir? la dame devait s'en doute savoir comment les manier...
Moi , elle m'a appris le baton, enfin, elle a commencé, j'ai poursuivis...mais j'ai l'impression de ne plus progresser.... Comment ça il baquate de trop le Renardeau? Tellement pas son genre!!! heuresement, le fil de ses pensées vint le stopper net dans sa diatribe, laissant du temps à ses interlocuteurs de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Aliendra.

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 04/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Sam 7 Juil - 13:25

La Normande hocha la tête, l'enfant allait bien. Aucune blessure de gravité, surement quelques petites éraflures & quelques hématomes, mais rien d'autre, rien qui soit méchant. Elle le suivit des yeux alors qu'il se plaçait a coté d'Hector, celui-ci souffla & lui fila un coup de museau, l'air de dire "hey t'as pas une pomme?". Mais non, alors quand la petite troupe se remit en marche, il suivit, docile.

Et voila que le jeune homme se met a poser tout un tas de questions, un sourire amusé s'étira sur les carmines, il fallait répondre.


Maistre, ça ira parfaitement, car je n'ai rien d'une Dame.

Non, ça non, elle n'avait rien d'une Dame, une Dame ça aime les dentelles & les froufrous, ça aime la délicatesse, ça honnis le sang & la violence, alors que la Blonde se complaisait dans ces éléments guerriers, elle en avait fait sa vie & sa voie, laissant de coté tout ce qui pouvait faire la vie d'une femme, le mariage, les enfants... Elle n'avait que les armes & la violence.
Drôle de vie. Drôle de Dame.


La question de votre apprentissage du maniement de l'épée ne se pose même pas, garçon, vous devez apprendre, & je ne suis là que pour cela.

Froideuuuur, bonjour! Elle lui souriait pourtant par dessus l'encolure de son vieux canasson. Puis ce fut son tour de poser des questions, elle le regarda droit dans les yeux, et reprit la parole:

N'avez vous donc pas eu de maistre d'armes de par le passé?

Voila qui lui semblait curieux, elle qui croyait que tous les nobles apprenaient dès leur plus jeune age les maniements des lames. Alors qu'elle s'interroger sur la question, un petit valet arriva, a son allure il devait être palefrenier, Aliendra lui tendit les rênes, lui confiant Hector qui était abattu par la fatigue, la route est trop longue depuis la Normandie a son age. Ainsi fut-il menait a l'écurie, pendant que les trois compères pénétraient dans la demeure par une petite porte de service.
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Lun 9 Juil - 18:19

Pendant que ça tapait la causette a l'arrière, je restais toujours aussi bougon, repensant pour me détendre ( ou pas) aux cuisses de Marie.
Cela ne fit qu'augmenter mon malaise, pourtant la distance qui nous séparait du Logis fut rapidement avalée.

L'enthousiasme de Gabriel me laissait confiant, sans doute se plairait il avec cette dame . Restait à espérer qu'elle se comporte bien avec le maitre. Severin de Volvent était plus qu'à cheval sur le savoir vivre et les convenances et il ne tenait qu'à tres peu qu'il recale une personne, même dotée des meilleures intentions.

Il s'agissait de surcroît des enfants, pas que de son neveu, mais des enfants dont le duc et la duchesse avaient la garde et dont la responsabilité lui incombait.


- Attendez moi ici. Je vais voir ou en est mon maître.

je laissais ainsi la dame auprès de Gabriel, en sachant que Gabriel saurait lui tenir au mieux la jambe.
Un soupir et quelques phrases mâchonnées plus tard je poussai la porte des appartements de mon maître et frappait doucement à la porte de son bureau pour l'informer de la présence du Maitre d'armes.

Il fut convenu alors qu'elle serait reçu à la
Bibliothèque.


- Veuillez me suivre s'il vous plait, mon maître vous recevra dans la bibliothèque...

Si mon air blasé trahissaient ma lassitude, mon pas pressé trahissait l'empressement que j'avais à me débarrasser de ce qui représentaient une corvée pour retourner a de bien plus plaisantes activités.

- Rappellez vous, mon maître ne tolère pas les écarts de conduite...

Revenir en haut Aller en bas
gabriel_de_volvent

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Mar 10 Juil - 12:20

Maitre alors , d'accord!

Son autre réponse arriva comme si cela topmbait sous le sens, dit avec un sourire mais d'un ton..brrr.. Gabriel se fit la réflexion qu'il allait surement pas se marrer tout les jours avec elle.

Citation :
N'avez vous donc pas eu de maistre d'armes de par le passé?

Soutenant son regard il lui répondit :

Cela aurait dû être Maman mon maitre d'arme, mais elle fut hélas tuée bien avant que je sois en age de tenir l'épée. Mon Oncle Séverin a eu la bonté de me recueillir et de m'offrir mon éducation qu'il poursuit toujours d'ailleurs.
Alors comme je vous disais, je m'entraine seul en fonction de ce que ma mémoire veut bien me rappeler.


Le regard brille à peine, mais elle peut y lire la volonté d'apprendre.
Le chemin s'était fait rapidement et Maturin les laissa là , le temps d'aller avertir son Oncle.
Le renardeau regardait ses pieds, allait il lui poser la fameuse question?
Il allait se lancer quand ...


Citation :
Veuillez me suivre s'il vous plait, mon maître vous recevra dans la bibliothèque...

Et bien, cela serait pour une prochaine fois. Il suivit donc Maturin et son nouveau mistre d'arme jusqu'à la bibliotheque.
Revenir en haut Aller en bas
Aliendra.

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 04/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   Mar 10 Juil - 15:50

Ils avançaient dans les couloirs, Aliendra, curieuse de connaitre les coins & recoins de la demeure laissait toujours traîner un oeil sur les murs, et dans les corridors.

Entendant la réponse du jeune garçon, elle se retient de faire une grimace, ~ les deux pieds dans le plat Ali, bien jouer! ~ pensa-t-elle. Sa tête blonde tournée vers Gabriel, elle sut lire une volonté de fer dans ses yeux, il voulait apprendre, & le ferrait certainement avec une forte détermination.
~ Bien, très bien. ~ De nouveau un sourire se dessina sur les carmines, enfin jusqu'à ce que le blond ronchon lui rappelle qu'elle devait bien se tenir comme il l'aurait fait avec une gueuse de bas étage.

Un grognement mauvais s'échappa de sa gorge, mais elle retient son commentaire, de justesse... Puis, il revient, & ils partirent de concert pour la bibliothèque.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y'a comme un gout d'Pomme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Y'a comme un gout d'Pomme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y'a comme un gout d'Pomme.
» Comme un gout de liberté (inséparables)
» Que peut on donner comme friandises
» "s'entendre comme chien et chat"
» Vinaigre de pomme ou acide chlorhydrique et proventriculite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Les Taillis et Les Douves-
Sauter vers: