Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 21

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Sam 22 Sep - 20:37

[HRP: Il vous est possible de conduire vos marionnettes dans la Haute-Cour de Montpipeau afin qu'elles soient accueillies par les maîtres du lieu et les futurs époux.]


L'été s'en allait à petit pas et c'est dans le douceur d'une fin d'après-midi de septembre que la jeune femme, devenue bien ronde pour son dernier mois de grossesse, prit le chemin du lieu saint. Depuis quelques mois maintenant, elle avait investit Sainte Dwywai et elle aimait de plus en plus y passer du temps. La chapelle avait une taille tout à fait raisonnable et elle était toute empreinte de silence et de recueillement. Pourtant, ce jour d'hui était jour de grande liesse. Davia savait l'importance qu'avait Aranelle pour Della et même si elle connaissait peu la future épouse, c'est avec plaisir qu'elle avait passé du temps avec elle, à discuter de ses futures noces. Peu à peu, une franche entente était née entre les deux jeunes femmes et ce, même si Davia avait été très tatillonne sur la question administrative.

La Haute-Cour grouillait de petites mains qui préparaient la fête mais la jeune chapelaine avait préféré rester dans la quiétude de la sainte chapelle, se recueillant et finissant les derniers préparatifs. Vêtue de blanc comme à chaque office qu'elle célébrait, elle avait noué ses cheveux bruns sous un voile de lin tout aussi immaculé que sa tenue. Un chaperon de laine de la même couleur la protégerait de la fraîcheur de la soirée, seul son ventre arrondi donnait un air étrange à la silhouette de la chapelaine.

Il était temps. Dans la douceur de l'après-midi, la cloche se mit à sonner, appelant les fidèles à se réunir autour de ceux qui, bientôt, seraient unis devant le Très-Haut et devant les hommes.





La chapelle était baignée par une éclatante lumière filtrant par les vitraux et tant l'effervescence régnait à l'extérieur, l'intérieur n'avait rien perdu de son mystère et de son silence. Les convives ne tarderaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aranelle

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 23 Sep - 11:37

[Dans la chambre de la plus haute tour du Château]

A l'heure où les feuilles mordorées tapissaient les terres de Montpipeau, le château s'agitait.

Pour la jeune Aranelle, le début de la saison automnale s'annonçait faste puisque son mariage l'introduisait. La surprise était d'autant plus grande lorsqu'on apprit que le fiancé de la Dame de Cheny ne fut guère débusqué par Della, mais par la jeune blonde elle-même. Effectivement, la jeune femme avait beaucoup compté sur l'aide de la Baronne pour trouver chausse à son pied. Malgré les efforts fournis par Della, la blonde avait des critères hautement sélectifs que ses prédents prétendants ne remplissaient guère. Mais grâce à une encre violette, celui qui deviendrait son époux répondit prestement à sa recherche. Aranelle était fille de Pair de France, unique héritière des Grands d'Alençon. Leg était Duc de Bresse et de Suse, à la tête d'une dynastie réputée en Savoie et dans l'Empire tout entier. Il était évident que ce mariage servait les intérêts de leur famille respective. Toutefois, une sympathie s'installa vite entre les promis, qui rendit leur union plus indispensable encore.

La Chancelière sourit à la camériste qui apportait sa robe de mariée. Il ne lui restait plus qu'à attendre sa marraine et sa dame de compagnie pour la revêtir. En patientant, la jeune femme fit les cent pas dans sa chambre du château. Elle aurait aimé se préparer pour son hymen dans son château de Cheny, mais les paysages de Montpipeau étaient tout aussi paisibles et l'Orléans était plus proche de l'Alençon. Les savoyards et autres impériaux devraient être plus courageux, mais son futur époux comptait beaucoup sur leur présence. La jeune femme se demanda ce que son promis faisait à cet instant. Et si son costume ne lui était pas parvenu ? Les risques étaient faibles mais une femme sur le point de se marier était toujours pessimiste.

La jeune femme se rassit et et observa ses traits devant une glace enluminée. La jeune femme releva quelques imperfections qu'elle essaya de cacher grâce à quelques essences aux origines orientales. Aranelle se saisit ensuite d'un flacon contenant une solution d'or potable. La blonde en ingéra une petite quantité et espéra que son teint s’éclaircisse l'heure de la cérémonie venue. La fiancée dissimula cette fiole dans une besace de cuir, de peur que Della ne la trouve et la condamne à une interminable morale sur les effets nocifs d'un tel traitement. La Dame de Cheny préférait vivre au jour le jour et garder ses jeunes traits que de crouler sous la vieillesse. Après tout, que demande-t-elle si ce n'est l'apparence ?

Une autre boîte invitait le regard de la jeune femme. Un présent qui lui fut remis il y a quelques temps, par une personne très chère à son cœur. Elle avait fait la promesse de le porter lors de son mariage, et Aranelle n'échapperait pas à cette fatalité. La blonde n'ouvrit pas cette mystérieuse boîte et la lissa de côté pour le moment. Elle préféra attendre ses amis pour se préparer, bien qu'elle n'avait pas patienté pour avoir recours à ses cachotteries. Mais là résidait un secret entre la fiancée et son commerçant aux airs douteux.

Aranelle s’impatienta. Être en retard n'était pas dans les habitudes de la jeune Juliah, et encore moins dans celles de sa suzeraine. La Chancelière jeta un œil curieux au vitrail et guetta ce qu'il se passait à l'extérieur. Montpipeau était une terre surélevée, ce qui offrait un panorama magnifique à la Ried qui se trouvait du haut de sa chambre. Au pied du castel s'affairaient les gens du couple vicomtal, transportant pièces de soie et autres fleurs immaculées. Au loin, la presque-mariée put apercevoir les premiers coches, ce qui lui retourna l'estomac. Prise d'un mal léger, la pucelle s'assit et écouta le silence pesant qui régnait dans sa chambrée, ne pouvant rien faire d'autre. La Chancelière entreprit bien de rédiger une lettre à un homologue, mais son excitation reprit le dessus. Finalement, son parchemin débordait de ratures et Aranelle le froissa.

Les maux levés, Aranelle s'occupa à remettre tout ce qui n'était pas en ordre dans sa prison dorée. Ainsi, la jeune femme passa quelques instants à inspecter la chambrée et finit par se servir un verre de calva. La jeune femme y trempa ses lèvres et laissa son verre sur un petit meuble en chêne.

Ne sachant plus quoi faire, la fiancée soupira.
Que pouvait-elle faire d'autre à présent ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leg DiCésarini

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 23 Sep - 17:34

[ Dans une aile du Chateau le futur ....]

Le jeune duc avait pris ses appartements dans une aile du château, que l'hotesse des lieux avait fait préparer pour lui et sa suite. Hotesse qui l'avait accueillit avec joie certaine, un plaisir partagé par le jeune homme , heureux de revoir cette femme dynamique, charmante , et très pétillante.

Pendant que Leg regardait par la fenetre, respirant a plein poumons les effluves de l'été moribond, et de l'automne naissant, Verlan , le vieil intendant , était en train de défaire " armes et bagages" comme l'on dit . Malles ouvertes et pages qui se pressaient sous les ordres de Verlan , brouhaha sympathique qui faisait de l'ensemble une ruche humaine , ou tout s'organise promptement sans en avoir l'air dans un désordre bien ordonné.

Leg appuyant les coudes sur le rebord de la fenêtre s'en vint a repenser au chemin qui l'avait conduit jusque la, en cette demeure, ou ses épousailles allaient être faites.

Cela lui faisait drôle, car pour la première fois, cérémonie officielle ne serait pas faite au domaine de la Dombes, domaine familial de la famille impériale Di Césrini , sis en duché de Bresse, terre du jeune homme. D'ailleurs cela avait engendrer un certain mécontentement de sa chère mère Lilou .

Mais bon cela est la vie, faite de choix, de concessions lorsque cela est possible, en en ce cas précis, le jeune avait céder rapidement sans réfléchir d'ailleurs, a la demande de sa future.

D'ailleurs , certes sa mère avait voulu le marier a jeune fille de sa condition , mais après quelques temps de fréquentation , il avait arrêté de lui-même de voir la dite personne.

Car il est vrai que le duc était assez difficile sur la jeune femme qui deviendrait son épouse, et redoutait aussi celles qui ne voyait pas en lui un simple homme , avec ses qualités et ses défauts, mais plutôt , le nom , les titres et les terres du jeune homme. Bref il avait peur de tomber sur un mégère qui l'aurait fréquenter non pas par amour , mais par opportunité.

Mais avec tout cela, le jeune , en âge de prendre femme, était toujours seul, et commençait a ce désespérer de la situation.
Alors il s'était résigné a devoir faire des épousailles de raison avec personne de haute lignée comme lui …
C'est alors qu'il eu connaissance d'une officine, ou il fit envoyer parchemin , fixant ses esperances, sans pour autant s'attendre a connaitre amour gloire et beauté.
Mais Leg en avait marre de son célibat et voulait former famille avec femme et enfants.
Et la , s'il faisait mariage de raison, il savait qu'il n'aurait point déconvenues , voulant jeune femme de condition.

Et ……

Aranelle était rentrée dans sa vie ! d'abord par l'intermédiaire de courriers et parchemins - ayant répondu a son vélin - ou ils apprirent a se connaitre, et a reconnaitre que leurs ambitions et leur vues sur un avenir commun allaient de paire .

Adonc Leg avait commencer a apprécier la damoiselle , comme il eu l'impression que celle-ci n'était pas insensible a sa personne. Puis eu lieu la rencontre, ou le jeune duc eu la surprise de voir qu'Aranelle, au delà de ses écrits, était une personne de charmante compagnie….mais il fut aussi éblouie par sa beauté, sa grâce , sa gentillesse et sa simplicité, ayant malgré tout un caractere bien trempé, sachant ce qu'elle voulait … Et Leg …..

Leg toujours appuyé sur le rebord de la fenêtre soupira…. Il était un homme heureux, car la relation simple d'une possibilité d'une union de convention se transforma petit a petit, en amour !

Et oui le jeune homme était tombé amoureux d'Aranelle dans la plus pure tradition chevaleresque, et celle-ci était devenue la Dame de ses pensées, puis la Dame de son cœur!

Et l'inverse fut aussi , la Dame de Cheny rencontrant l'amour en rencontrant le duc.

Et aujourd'hui, la réalisation de son vœu le plus cher, prendre Aranelle comme épouse devant les hommes et devant le Très Haut. Il piaffait d'impatience , sous des dehors calmes et sereins...d'apparence car le jeune homme bouillait.

Il commençait a se poser moult questions, mais arrêta bien vite!!

Il Leg secoua la tète , il était temps de ne plus rêver mais de se réveiller et de se préparer a la cérémonie.

Revenir en haut Aller en bas
http://chateaudebresse.xooit.name/index.php
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 23 Sep - 19:18

Des invités étaient arrivés et Della, accompagnée de Kéri Kéri Chéri, les avait accueilli comme il le méritait, en parfaite maîtresse des lieux.

Après quelques nouvelles échangées avec les uns et connaissance faite avec d'autres, elle s'éclipsa en glissant à l'oreille de son époux qu'elle allait s'assurer que Aranelle n'avait pas fui en faisant une corde de draps et de tentures. Si, il y avait assez des uns et des secondes pour aller de la tour à la cour, on vous l'assure.

Un peu plus tard, après être passée s'assurer que Anahis ne se laissait pas faire par Clément et qu'il serait bientôt prêt, Della frappa discrètement à la porte de sa filleule et entrouvrit la porte avant de se glisser à l'intérieur.

Elle sourit à la future mariée et lui ouvrit les bras pour une embrassade marraine-filleule sans trop serré quand même à cause des robes qu'il ne fallait pas abîmer.


Tu es radieuse, ma chérie. Lui dit-elle en lui tenant les mains.
Comment te sens-tu ?
Le regard de Della se posa sur le verre de calva et elle s'en saisit pour renifler ce qu'il y avait dedans.
Une moue...pleine de désapprobation avant de reposer le récipient.

C'est une très mauvaise idée, ma belle. Tu dois garder tes esprits, du début à la fin.
Ce jour est unique, tu n'en revivras pas un deuxième pareil.
Grave chaque instant dans tes souvenirs.

Malgré la petite moue précédente, Della n'était pas fâchée, elle savait ce que ressentait sa filleule à cet instant, elle savait l'angoisse d'une future mariée mais elle savait aussi combien un mariage était beau.

Tout ira bien. Ne t'en fais pas.

Si on la mettait cette belle robe ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliah Donna

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 23 Sep - 20:56

"Elle attendait jour et nuit dans la plus haute salle de la plus haute tour, le prince charmant, et son premier baiser d'amour."
@shrek

...L’amour, bien que fleur bleu et naïf, est ainsi décrit dans ses contes, dans ses mots qu’elle n’a de cesse d’absorber avec délectation. Aujourd’hui, elle allait pouvoir assister, découvrir un mariage et réaliser que malgré l’Amour, l’ambiance et la préparation, ne sont en rien féérique. Armée de quelques toilettes fines, Juliah active le pas, montant les marches avec hâte au risque de s’en couper le souffle.
Toutefois, forcée, ellle s’offre une pause, le temps que le palpitant se desserre doucement et elle observe avec curiosité et angoisse, les premières voitures avancer.
Le moment approche, celui où elle allait devoir soutenir celle qui avait acceptée de la garder sous son aile. Une chance, unique et touchante où Aranelle fit d’elle sa dame de compagnie. Un rôle ou plutôt une mission dont les tâches lui échappent légèrement, si ce n’est par ce devoir de présence, de soutien et d’aide relativement riche et lourd de conséquence qui lui incombent. Et pourtant, Juliah est là, les tripes serrées en imaginant l’inquiétude de sa dame et le cœur léger de savoir que grâce à elle, elle pourrait étudier et continuer sa quête de connaissance.
Effectivement, la brune se résume ainsi à ces quelques romans, à ce visage fermé qui s'illumine quand la couverture d’un livre est franchie, à ses heures passées seule et sous silence à dévorer ces pages et ces lettres. La connaissance, est alors avant tout un plaisir et une contrainte où quand enfermée dans ce monde imaginaire, elle en oublie le goût simple de la réalité et de l’action.

Et justement, il était temps pour elle de retrouver ses esprits et de franchir ces quelques marches restantes. La porte de la chambre est devant elle, sérieuse, la jeune femme retrouve son souffle et s’arme d’un courage hors du commun. Elle ne devait défaillir et apporter à Aranelle, tout le soutient qu’elle méritait à cette heure. C’est un évènement unique, un pas à franchir pour s’unir à un homme et devenir une femme, à part entière.
La porte est poussée et Juliah offre un sourire mince certes, mais qui se veut rassurant. Discrète, elle reste à l’écart, laissant dame Della rassurer de son mieux, Aranelle. Les mots sont vrais et la brune ne sait que rajouter de plus sinon se contenter de sa présence et de ses pas qui la conduisent vers le bureau. Elle pose les toilettes et cette bourse qu’elle avait ramenée, contenant quelques éléments pour la coiffure, l’embellissement et la détente. Loin du verre de canevas, c’était là, une simple fiole contenant quelques herbes écrasées et mélangées. Ainsi, Juliah espérait que l’alliance de l’aubépine, du coquelicot, du houblon et du millepertuis, saurait apaiser les maux et l’anxiété de sa Dame.

Dame Aranelle, voici ce que je peux vous proposer, prenez en une bonne inspiration et vous serez déjà un peu plus détendue et sereine. Nulle sorcellerie, n’ayez donc aucune inquiétude, c’est simplement le résultat de mes quelques lectures concernant les vertus des plantes.

A défaut de vivre intensément sa vie, Juliah savait mettre à profit ses quelques connaissances pour le bienêtre de ceux qui veillent sur elle. C’était un premier pas vers la tranquillité d’Aranelle et un autre pour sa préparation qui se ferait alors plus en douceur et sous le signe de la détente. La robe donc ! La mettre n’allait pas être une tâche aisée. En effet, c’était bien la première fois que Juliah se retrouvait à habiller une femme, et à toucher qui plus est, une étoffe d’une telle qualité. Elle s’approche donc, doucement et lui présente la robe qu’elle défait avec précaution et installe sur la couche.
Loin d’être gênée, la jeune femme retire les vêtements portés par sa Dame et l’aide à enfiler, avec l’aide de Della, la robe de mariée. Cette dernière épouse la féminité de son hôte avec une douceur et une sensualité étrange et pure. Les mots de Juliah se scellent devant le spectacle offert par Aranelle et devant la beauté d’une telle étoffe. Il ne manque alors que quelques parures et qu’une coiffure légère et lisse pour que l'esquisse soit achevée.
S’armant d’un peigne, puis des quelques accessoires, Juliah effleure pour la première fois la crinière dorée d’Aranelle. Les cheveux sont lissés avec soin, quelques mèches sont attachées, d’autres légèrement ondulées pour finalement former un chignon, délicat et féminin. Rien de tel qu'une telle coiffure pour affiner le cou et mettre en valeur la beauté d'un visage.

Il est temps d’annoncer verdict, temps de porter le miroir pour qu’enfin Aranelle observe cette femme à l’allure élégante et féminine. Elle est une femme et sera par cette union et celle de la chair, une véritable Femme.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Lun 24 Sep - 21:03

La damoiselle de compagnie d'Aranelle était vraiment très douée pour les coiffures, la mariée était magnifique.

Encore quelques petites retouches par-ci par-là, une petite mèche, un bijou et...

Tournant la tête vers la fenêtre, index levé :
Voici les cloches de la chapelle qui sonnent, il ne faut plus tarder.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leg DiCésarini

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Lun 24 Sep - 23:07

Le jeune duc se préparait doucement , mais surement.

Et plus le temps passait , plus l'angoisse le saisissait a bras le corps, lui rendant gorge sèche, et serrement de poitrine ....et si sa promise changeait d'avis au dernier moment ?

Mais non cela n'était pas possible .

Verlan le voyant dans cet état , venait de temps a autre lui tapoter la main , et lui passer chiffon humide sur le front .

Il fit une tisane froide pour le calmer ..

Bref le Leg avait des suées .
Revenir en haut Aller en bas
http://chateaudebresse.xooit.name/index.php
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 21

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 25 Sep - 13:31

Priante, la Blanche espérait de tout son coeur que les futurs époux n'étaient pas trop tendus et que le Très-Haut leur donnerait la force de remonter jusqu'à l'autel, dans un premier temps! Elle se souvenait de ses noces, quelques mois plus tôt; un jour merveilleux, un des plus beaux de son existence. Elle pensait que malgré la pression, les doutes qui peuvent vous assaillir au dernier moment, le jour des noces devaient, à n'en pas douter, être l'un des plus beaux de ceux d'une vie. Tendrement, elle se prit à penser à Séverin, à sa constance, à la force qu'elle puisait dans sa discrétion, dans sa ténacité et son silence. Elle se demandait s'il viendrait, ce jour d'hui, il était peu mondain, encore moins qu'elle et peu sociable contrairement à elle qui aimait être en compagnie de gens de toute condition. N'était-elle pas fille de gueux, même si depuis son père avait fait du chemin et était devenu Bellator Francorum. Elle avait toujours aimé la simplicité, la sobriété et c'est un peu étonnée qu'elle découvrait les fastes de Montpipeau, non pas que ça ne lui plaisait pas, bien au contraire, mais elle redoutait que cela lui tourne la tête. Etre devenue la chapelaine de ses cousins n'étaient pas une petite affaire, elle ne voulait pas les décevoir, loin de là.

Relevant la tête, elle sortit de ses pensées. Les cloches, gaies et chantantes, mettaient du baume au coeur. La chorale s'était installée de même que les quelques instrumentistes, viole de gambe, rebec, luth*, les fleurs avaient été disposées, embaumant la chapelle et se mêlant à l'encens. Rien n'avait été négligé, même le vin et le pain prévus pour le repas du partage à la fin de la célébration étaient d'une excellente qualité. Davia finit de vérifier que les linges d'autel et tous le nécessaire pour le rituel nuptial était en place puis elle se dirigea doucement vers le porche, prenant parfois appui sur un banc pour reprendre son souffle.

Mais où donc était l'autre chapelaine?


* Instruments médiévaux en usage au XIVe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Isandre

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 25 Sep - 14:51

Les derniers préparatifs de cette journée s'étaient apparentés à une course d'obstacle pour la demoiselle de compagnie de Dame Della obligée de courir d'un bout à l'autre de la maisonnée pour répondre au exigences de sa dame.
Toutefois, tout semblait enfin prendre sa place.
Après avoir encore une fois vérifié que les cuisines avaient bien reçu les dernières consignes et que tous les invités avaient été installés comme il se doit, la jeune femme s'accorda quelques instants pour souffler dans la quiétude de la chapelle qui allait bientôt accueillir la noce.
Installée au fond de la chapelle, derrière un pilier, elle priait tranquillement, attendant le début de la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
zelha



Messages : 1
Date d'inscription : 25/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 25 Sep - 16:09

L’voyage avait été désagréable, mais pour une fois elle avait pu avoir un coche pour elle toute seule. C’est maquillée, habillée, coiffée que la rousse aux mèches claires était montée dedans. Personne à ses côtés, la place était libre pour ses parchemins. Elle mâchouillait la pointe de sa plume tout en lisant les derniers rapports du conseil, grognement de mécontentement, sourire en acquiesçant à l’une ou l’autre des propositions faites …dur dur d’être duchesse. Il fallait être au courant de tout sur tout. Mais Aranelle l’avait invité à son mariage et coute que coute elle irait…
Bref coup d’œil en dehors , la campagne faisait place à la ville. Ou donc était ce domaine. Isolée... immense à n’en pas douter. Une large entrée et voilà le coche qui bifurque et prend une allée bien entretenue…ou donc était la chapelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Ztneik

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 25/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 25 Sep - 22:31

Le Duc de Trun invité pour l'occasion, apprêta une caravane tout à fait spéciale il y a de cela plusieurs journées déjà. La fifille, jeune fleur et fierté domaniale allait franchir une nouvelle étape de son existence. Sans appréhension, le Duc profita de son voyage pour apaiser son esprit et décompresser par rapport aux évènements survenus à l'occasion de ces plusieurs derniers mois. Une fois sur place après un paisible voyage, le Duc montra ses armoiries aux gardes qui le conduisirent là où allait se dérouler l'office. Pas de buffet pour l'heure, le papa poule salua quelques personnalités au demeurant avant de poursuivre son chemin à travers les invités et convives.
Revenir en haut Aller en bas
Martin_Tamarre

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 25/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 25 Sep - 22:41

Le Père Martin_Tamarre de Nivellus arriva non loin de la chapelle, pour la mariage de la jeune Ried. Il salua toutes les personnes présentes sur le parvis et se plaça dans un légèrement en retrait.

Il aperçut ensuite son Ami Zt... Il le surveilla du regard en espérant qu'il croise le sien pour lui faire l'accolade depuis le temps qu'il ne l'avait pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Heimdal

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mer 26 Sep - 18:06

Après avoir passer la portail du château, le couple Von Strass arrivèrent vers la chapelle où attendait
déjà plusieurs personnes. Il n'était pas un lieu où ils connaissaient personnes. Ils virent le Duc de Trun,
le père de la mariée, la Duchesse Zelha, ainsi que leur ami Martin. Ce dernier sera de retour parmi
ces amis après une petite période en Lorraine. Le Duc de Courtomer prit son épouse par la taille
pour se placer parmi les convives et de saluer les personnes présentent.
Revenir en haut Aller en bas
Haeven

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mer 26 Sep - 22:21

La chapelle .... rhaaaaa mais pas évident de la trouver.
Et vas-y qu'elle demande de droite ou de gauche et vas-y que son sens de l'orientation déplorable lui joue des tours.
Elle cherchait ... soupirait et finissait par s'agacer quand soudain elle entendit les cloches.
Soupir de soulagement et elle suit le son qui la guida jusque devant la porte de la chapelle.
Et c'est sourire un peu gêné aux lèvres qu'elle entre et se rendant compte qu'on l'attend et qu'elle se fait remarquer.
Sourire et petit signe de tête pour saluer les personnes présentes et elle se place devant l'officiante avant de lui murmurer.


- Désolée mais j'ai eu du mal à trouver la chapelle. Je suis Monseigneur Haeven Von Valendras la chapelaine du futur marié.
Revenir en haut Aller en bas
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 21

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mer 26 Sep - 23:34

Et Davia de faire un sourire ravi à celle qui s'avançait vers elle. Elle l'attendait. Amicalement, elle lui prit les mains, les serrant cordialement.

Je suis ravie de vous rencontrer Monseigneur. Je suis Davia. Je vous attendais avec beaucoup d'impatience!!

Elle lui sourit, prenant son bras, l'entraînant vers le choeur. Elle n'avait guère eu le temps de rencontrer celle qui officierait avec elle, faisant confiance à Aranelle et à Leg, qu'elle ne connaissait pas non plus soit dit en passant, pour ce choix de co-célébrante.

Peut-être désirez-vous vous changer dans la sacrisitie, en attendant que les invités prennent place et que le futur époux arrive.

Une fois tout le petit monde à l'intérieur, Aranelle, la reine du jour, pourrait faire son entrée, triomphante. Lentement, les deux jeunes femmes traversèrent la nef pour ensuite se retrouver au pied de l'autel. Davia indiqua à sa consoeur la petite porte de la sacristie.

Faites comme chez vous, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Alinoë de Chenot

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Jeu 27 Sep - 0:06

Après avoir saluer tous leurs amis, les duc de Coni allèrent s'installer dans la Chapelle.

La Duchesse de Savoie chercha du regard son parrain le Duc Lexhor.
Elle avait été surprise de l'accueil que leur avait réservé les maîtres de maison. On eut dit qu'ils étaient de trop.
Alinoë soupira et serra la main de son époux tant aimé. Elle était là pour le mariage de Leg. Elle ferait l'effort jusqu'au bout.
Mais elle lui dirait après sa façon de penser. Ce n’était pas nouveau que les français avaient tendance à penser qu'ils étaient supérieurs à tout le monde surtout aux impériaux.
Revenir en haut Aller en bas
pino



Messages : 1
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Jeu 27 Sep - 1:02

[Dans la voiture quelque part entre les Flandres et MontPipeau]

Que la Flandre semblait lointaine. Que ses plates contrées verdoyantes natales semblaient mornes a coté des paysages que son voyage lui offrait de voir.

- On arrive quand Nounours? Demanda la blonde
- Bientôt répondit sèchement le vicomte
- Mais vous avez déjà dis ça il y a une heure!
- Gnégnégné. Si ça continue comme ça je vous décharge sur le bord du chemin.
- Ah non!! vous nous avez promis de nous faire voir du beau monde!
- Ouais ben vous m'aviez promis d’être sage et de me laisser tranquille
- Mais on est sage! hein dis la rousse!!

Sortant de ses songes la rousse acquiesça au dires de la blonde.

- Et vous nous avez promis des belles robes aussi.
- Avec des bijoux!!
- Des fourrures!!
- Et de la dentelle pour moi!!!

- Je vous payerai tout ça si vous me laissez dormir un peu.

- Hiiiiiiiiiii!!! (cris de fille insupportable)
- Vous êtes le meilleurs Nounours!!

- Grmblmrblm... et cessez de m’appelez nounours! grommela-t-il tandis qu'elles lui sautèrent dessus et lui firent chacun un bisou.




Revenir en haut Aller en bas
Yut



Messages : 1
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Sam 29 Sep - 3:09

Le Primat de France avait été invité à ce mariage par le futur époux, qui était un de ses paroissiens. Appréciant tout particulièrement les cérémonies de mariage, le Prélat n'avait pas hésité à venir à Montpipeau en Orléanais pour l'office. C'est donc après un fort long voyage depuis la capitale dauphinoise qu'il arriva finalement à destination. Il n'aperçu que peu de personnes qu'il connaissait, mais se réjouit au moins de voir un de ses collègues. Il se dirigea discrètement vers Martin Tamarre, saluant ce dernier avec un large sourire.

Cher confrère, quelle joie de vous revoir! Et encore à un mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Sir.Philippe

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 30 Sep - 9:39

Philippe était conduit aux appartements de son suzerain. Il souhaitait le saluer et s'assurer que ce dernier ne manque de rien. Il entra dans la pièce lorsque celui-ci le lui autorisa.

Monsieur le Duc, le grand jour est arrivé. N'êtes-vous point trop stressé?
Revenir en haut Aller en bas
Leg DiCésarini

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Dim 30 Sep - 13:20

Le duc perdu dans ses pensées , de plus en plus stréssé, et impatient, s'était assis et n'osait plus bouger de peur de froisser son bel ahbit de noce.

Il était ainsi , tel une statue antique, lorsque son vassal , ami et témoin arriva et lui répondit :

" Ha Philippe ....je suis ....un peu .....mais non ...cela va .....ah il faut que je te donne les anneaux de mariage....."

et le jeune homme de partir fouiller dans ses malles
Revenir en haut Aller en bas
http://chateaudebresse.xooit.name/index.php
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Lun 1 Oct - 21:18

Arrivée des invités

Della venait donc de pénétrer dans la chapelle où sa cousine attendait tout le monde.
Etant entrée avant tout le monde, elle s'avança vers Davia pour la saluer et lui glisser à l'oreille :
Y a de l'ambiance...
Elle n'en dit pas plus, pas qu'elle n'aurait pas voulu mais pressée par les autres personnes qui arrivaient.
Aussi, se contenta-t-elle d'un sourire en allant prendre place, boitillant légèrement.

A première vue, les fiancés n'étaient pas encore descendus.
Pourtant, elle avait bien dit à Aranelle qu'il ne fallait plus traîner quand elle avait quitté sa chambre.
Rhalala, mais était-elle donc ?
Elle remua, bougea, chercha une réponse du regard, sans la trouver et finit par chuchoter à Kéridil :
J'ai faim.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isandre

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 2 Oct - 13:27

Dame Della venait d'entrer, tirant sa demoiselle de compagnie de ses méditations. Visiblement, la cérémonie ne tarderait pas à débuter. Quelques personnes étaient déjà en place. Ils avaient échangé des salutations mais aucun visage n'était familier à la jeune femme. Les titres utilisés, quoique longs et parfois ronflants ne lui évoquaient rien. Elle avait déjà du mal à s'y retrouver dans la noblesse françoise, alors celle de l'Empire...
Aussi s'approcha-t-elle de sa dame, qui s'entretenait avec son époux. Après une rapide révérence, elle murmura :

- Le bonjour....
Dame Della, si vous n'avez plus besoin de moi, je souhaiterai me retirer. Je ne connais guère les mariés, encore moins les invités et vous connaissez mon peu d'estime sur l'institution maritale. Aussi, je préfèrerai aller veiller à la disposition du banquet.


Elle espérait qu'on lui permettrait de s'esquiver. Prier était toujours agréable, mais voir deux êtres complètement inconnus échanger des serments ne la tentait pas vraiment, surtout avec tout ce qu'elle avait encore à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 21

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 2 Oct - 17:30

Les invités arrivaient, la chapelle se remplissait et c'est très souriante que la ronde Volvent s'avança vers sa cousine. De l'ambiance?? Elle ne comprit pas tout le sens de cette phrase. Naïve, elle ne voyait pas vraiment quelle animosité ou malaise pouvait s'installer en un jour de liesse comme celui-ci. Elle ne pouvait pas non plus savoir que la maman du marié était de mauvais poil et voyait la noce d'un mauvais oeil. Donc la brune Corsu souriait. C'est ce qu'elle avait de mieux à faire, me direz-vous, saluant discrètement tous ces gens qu'elle ne connaissait pas. Pas plus les royaux que les impériaux cela-dit. Plus royaliste que royaliste, la Blanche en tant qu'Aristotélicienne avait le coeur ouvert aux impériaux. Si elle était née de l'autre côté, sans doute aurait-elle été plus impérialiste que les impériaux.

Se dandinant toujours aussi rondement, alors qu'Heaven, une fois prête, s'installait auprès d'elle et que la chapelle était maintenant quasi pleine, elle s'inclina devant l'autel puis se tourna vers les fidèles. Sa voix se fit forte et claire.


Frères et Soeurs, bienvenue en notre chapelle Sainte Dwywai. Entrez donc, installez-vous, les mariés ne sauraient tarder.

Ou pas! Pourtant, Aranelle semblait bien impatiente quand elle l'avait vue, ce qu'elle pouvait comprendre, quand on aime, on attend toujours ses noces avec impatience et un peu d'appréhension aussi.

La Blanche fit signe aux instrumentistes d’entamer un chant afin d'agrémenter l'arrivée des convives. Et quoi de mieux qu'entrer en liturgie par un chant d'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Martin_Tamarre

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 25/09/2012

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mar 2 Oct - 23:34

Le Père Martin_Tamarre fut surpris par une voix qu'il connaissait arrivant derrière lui.

Cher Frère ! Je suis très heureux de vous revoir... à un mariage... Il eut un large sourrire.

Décidemment, nous nous découvrons de plus en plus de connnaissance en commun !

Mais à peine avient-ils eut le temps d'entamer une discussion qu'on leur demanda de s'installer. Il se tourna alors vers Yut.

Vous me ferez le plaisirs de rester près de moi pour la cérémonie ?
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   Mer 3 Oct - 2:48

Le renart était rentré la veille d'un court séjour à Bréméan dont il suivait les travaux de refection du château.
Il savait qu'il y avait mariage ce jour a Montpipeau, et s'il ne s'était pas agi d'une cérémonie menée par son épouse peut être ne se serait il pas présenté.
Cependant, il savait que Davia serait heureuse de l'y voir, et de plus il ne savait manquer aucune occasion de proposer son aide à ceux qu'il considérait comme ses bienfaiteurs même s'ils étaient parents.

Aussi c'est dans la plus absolue des discrétions et sans reconnaître de visage connu autre que ceux qu'il côtoyait habituellement à Montpipeau qu'il s'avança, un regard indifférent porté au monde qui se pressait dans la petite chapelle.
Il se fraya ainsi un chemin jusqu’à Della et Kéridil qu'il salua doucement.


- Mes cousins... le bonjour.

Un léger sourire fut adressé a Della.

- Il y a foule ce matin à Montpipeau...

Il esquissa une révérence respectueuse et son regard ne porta exclusivement plus que sur sa jeune épouse. Il était là, pour elle, ramené par la force des souvenirs au jour tant inattendu ou il avait lié son existence à la sienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noces d'Aranelle du Ried et Leg Di Cesarini
» Accueil des invités aux noces de Aranelle et Leg
» Noces d'argent ( très bonne blague)
» Bon voyage de noces, pierrlu!!!
» Noces de sève et de vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Haute Cour :: La Chapelle Ste Dwywai, dite la Frénétique-
Sauter vers: