Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kasia

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Ven 14 Déc - 7:29

Elle croyait prendre une revanche l'instant d'avant, encore. Mais en voyant sa mine, en voyant les tréfonds de l'espèce de désespoir où était plongé le renard, elle le prit comme en pitié. Surtout, il lui vint à l'esprit que si ça n'avait été lui, c'eut été un autre.. C'était couru d'avance, vu la situation immédiate. Et au fond, elle sentait bien qu'il valait mieux Séverin qu'un dont on ne soit pas sûr. Ou qu'un qui aurait pu prendre l'ascendant sur Davia.. Non pas qu'elle ait déjà jugé Séverin comme faible d'esprit ou comme insipide, mais d'en parler avec Davia l'avait convaincue que le Volvent était au moins d'esprit ouvert.
Et en quelque sorte, ils étaient en famille, puisqu'il était presque son beau-frère. N'y manquait que le sang.
Une autre donnée la réconcilia intérieurement avec lui, dans le surplus de pensées qui vadrouillaient en surface sous son crâne. Là où l'instant d'avant elle était prête à s'en remettre à n'importe quoi pour assurer la seule vie de sa soeur, lui priait. Là où elle avait toujours entendu dire que les hommes partaient chasser, ou au moins s'occuper ailleurs, lui était là, joint à l'inquiétude et à l'anxiété. Oh, certes, il y a des tas de bonnes raisons pour virer les hommes quand l'heure est venue, mais il n'avait l'air de trainer dans les pattes de personne, à l'instant présent, non ?
Impulsivement, et bien qu'il se soit détourné d'elle, elle lui posa la main sur l'épaule, une main ferme habituée à tenir une lame, une main qui finalement valait bien ses airs de garçon à la manque.


"Je vous promets qu'à l'instant où j'en saurai plus, je vous ferai tenir informer au plus vite...."

Elle hésita, retira sa main et recula peu à peu vers la porte.. Mais avant de la franchir elle ajouta quelques mots, plus une nouvelle prière cette fois ci, qu'une tentative de le rassurer.

"Priez pour elle à ma place. Moi, je n'connais pas les mots qui font au mieux, et il n'y a que Lui pour assurer que tout ira bien."

L'instant suivant, elle cherchait un guide pour gagner la chambre ardente. Après tout, naître a quelques apparences du jugement. On est pesé, mesuré, détaillé, et ce n'est que sorti du banc des accusés qu'on est fixé sur son sort. La vie, la mort. Il faut seulement prier que le crime de naître ne soit pas trop grand, alors.
Volées de marches, couloirs ? Les idées se bousculaient tellement dans la tête de la Flamande qu'elle ne savait même plus par où elle était venue. Mais elle était toujours.. enfin.. le nez sur une poignée de porte. Et il valait mieux en fixer la poignée, que la pièce qu'elle ne cachait pas vraiment, car les sons qui en provenaient lui ôtaient tout le coeur qu'elle avait. Jamais elle n'avait entendu sa soeur aussi désemparée. Mais même redoutant de la voir, elle ne pouvait pas la laisser seule. A défaut de courage, elle se prit en main, et poussa une jambe, puis l'autre.. Et la vue n'était pas si terrible, quoiqu'en aucune façon agréable. Ce n'était qu'un accouchement. Soit, en vérité, un combat d'autant d'intensité qu'une bataille rangée.
Elle n'avait qu'à peine calculé Della. Et encore, c'était plus que la vérité.
Cette fois ci, elle ne barguigna pas plus longtemps, et d'un pas précis sinon décidé, elle gagna la couche, s'agenouilla devant et pris la main sur la garde de l'épée entre les siennes, bien plus fraiches.


"Et si tu meurs, je devrais trouver un autre souffre douleur. Moi aussi j'ai besoin de toi."

Que faire ? Elle dégagea le front perlé de sueur, et y posa la bout des lèvres. Que faire d'autre ? Là, pas la moindre idée dans la caboche. Ne pas lâcher des yeux, surtout, la raison de sa venue. Si on avait besoin d'elle, si elle gênait, on saurait lui dire, sûrement. Parce qu'elle avait pu rentrer, mais elle ne se sentait pas tant plus utile qu'un homme.


[Tadaa, même moi j'arrive à répondre, même avec.. euh. Un mois de retard...]
Revenir en haut Aller en bas
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 22

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Lun 14 Jan - 11:58

La douleur lui vrillait les entrailles. Combien de temps encore? Combien de temps cette souffrance? Est-ce qu'on souffrait autant lorsqu'on mourrait? Est-ce qu'elle allait mourir, là, maintenant, laissant son mari, laissant son nouveau-né, laissant Kasia, ses Blanches, la vie, le bonheur. Non! Non, elle ne voulait pas mourir. Elle voulait revoir son père encore une fois, chevaucher avec Kasia et causer politique, que Séverin la prenne dans ses bras, encore une fois, l'entendre lui dire "je vous aime" au moins une fois dans sa vie. Elle voulait rire encore, rire et pleurer.

Kasia était là et l'arrivée tant espérée de sa soeur de coeur la libéra. Elle lâcha Della pour s'agripper à elle, brusquement, lui broyant la main et le bras. Elle aurait pu l'engueuler d'être en retard, mais c'était le cadet de ses soucis, non, elle, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'on en finisse.


Kasia! Qu'il sorte! Mais qu'il sorte!

Son visage se crispa, tout son corps se contracta dans une poussée libératrice qui s'acheva par une gémissement douloureux. Abandonnée l'épée, abandonnée la guerre, il ne restait qu'une femme qui enfantait, le plus vieux métier du monde...

Prenant un peu de répit, sentant que le besoin d'expulser l'enfant et la douleur revenait bien trop vite, bien trop tôt, elle murmura quelques prières pourtant, confuses et décousues.


Par Oane et tous les saints, par le Saint Cornichon, diantre! Ari!

Elle se crispa à nouveau, la sensation de libération lui était salvatrice, il venait, et elle ne retenait plus l'envie d'expulser le petit être de vie qui se trouvait dans son ventre. Tant bien que mal, le visage en sueur, les cheveux collés sur ses tempes, elle respirait. Il fallait qu'elle respire.

Hiii...
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Mer 6 Fév - 21:45

Bon.
Si Della avait espérer que Kasia soit un tantinet sage-femme, à l'évidence, c'était raté.
Ou alors, elle pensait que les bébés sortaient par l'oreille puisqu'elle restait agenouillée près de la tête de Davia.

Della avait assisté à...un-deux-trois...naissances et elle-même avait eu un enfant... mais jamais, JAMAIS, elle n'avait été celle qui faisait les grandes manoeuvres !

Elle respira un grand coup et d'un geste qui fut brusque malgré elle, elle ôta le draps qui recouvrait sa cousine.


Tenez-lui la main et continuez à lui éponger le front. On va se passer de poivre, tant pis et d'huile aussi...si je vous envoie en chercher, vous reviendrez trop tard !

Elle avait parlé à Kasia un peu sèchement aussi. La panique s'emparait d'elle et il fallait qu'elle décharge sa nervosité sur quelqu'un ou quelque chose. Comme elle n'avait pas le temps de lancer des objets à travers la pièce, ce fut Kasia qui en prit plein la tête.

Davia...je suis désolée mais...Elle ne continua pas sa phrase mais releva la chainse de Davia jusqu'à son nombril et lui écartant doucement les cuisses, elle passa la main pour évaluer l'avancée du travail. La tête était là. Della souffla.

Davia. Ecoute-moi. Il est là, il sera très bientôt dehors...A la prochaine douleur, tu vas pousser. Kasia va t'aider. Un regard vers Kasia, priée d'obtempérer. Elle va appuyer sur ton ventre en même temps et...le bébé sera là.

Plaçant une main sur le bas-ventre de sa cousine, Della s'assura encore que la tête du poupon était bien tournée. Dès qu'il sortirait, il faudrait s'assurer que le cordon ne soit pas autour de son cou et puis...prier pour que l'enfant vive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isandre

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Jeu 7 Fév - 19:59

Elle arriva essoufflée dans la chambre, ne prit guère la peine de frapper. Vue les cris qui s'échappaient, de toutes façons personne ne l'aurait entendue.
Discrètement, elle se glissa dans la pièce. Il semblait que Dame Della se préparait à accueillir le nourrisson.
Une personne inconnue se tenait auprès de la parturiente.
Elle s'approcha timidement du lit.


- Dame Della, désolée d'avoir mis si longtemps. Je ne trouvais point l'huile.

Elle déposa la petite fiole et le pot de muscade auprès de Dame Della, et elle se tint discrètement en retrait. Peut être qu'on aurait encore besoin d'elle.
Autrement, elle irait sans doute rapidement retrouver le futur papa, pour lui donner le résultat des courses. En attendant, elle murmurait une prière, pour la mère et l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Ven 8 Fév - 18:31

Ah ! Isandre...Isandre, à point nommé !

Sans quitter la futur maman, Della indiqua quoi faire avec la muscade tandis qu'elle se huilait les mains avant de délicatement oindre le passage dans lequel l'enfant était engagé.


Faites respirer la muscade à Davia, ça l'aidera pour les derniers efforts.

Et Della attendit que Davia éternue et que ce faisant, elle expulse le bébé.

Respire, Davia, respire à fond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Davia_corsu

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 22

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Ven 8 Fév - 21:18

Attentive malgré la douleur, elle suivait les gestes de sa cousine, l'écoutant avec attention, la sueur perlant sur son front et poussant des gémissements de temps à autre.

Citation :
Davia...je suis désolée mais...

Elle était désolée? mais ? Elle allait mourir? L'enfant était mort, ils allaient mourir tous les deux? Ses yeux s'agrandirent sous la panique et puis elle se calma en entendant Della. Pour une fois, elle se fichait bien de la pudeur, Della aurait pu la mettre toute nue, ce qu'elle était d'ailleurs plus ou moins, en tout cas dans une position bien inconvenante, elle s'en fichait éperdument.

La tête lui tournait, la présence de Della, de Kasia, le retour d'Isandre, à propos, la rassurait néanmoins. Elle ne perçut aucunement le trouble de Della, persuadée qu'elle avait déjà accomplis les mêmes gestes.

Le visage crispé par les contractions, le corps tendu à l'extrême, le ventre horriblement douloureux, elle continuait de broyer la main de sa soeur blanche, sans pouvoir sortir un mot.

Le poivre apporté à ses narines lui arracha un petit éternuement qui eut le bénéfice de la soulager. Elle sentait l'enfant venir, comme une libération, une délivrance merveilleuse, le bonheur de voir enfin l'issue de cette torture.

Obéissante, elle poussa, de toutes ses forces, y mettant tout ce qu'elle pouvait, elle lâcha un couinement plaintif. On y était... Enfin, elle allait pouvoir souffler, libérée.
Revenir en haut Aller en bas
Kasia

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Ven 15 Fév - 21:12

Et, non, Kasia n'était pas sage-femme. Dans le monde d'où elle venait, elle avait vu plein de choses, mais pas tant d'accouchements. Pour dire vrai, on avait même eu tendance à y éliminer les grossesses quand c'était possible, malgré les risques. Donc, la sécheresse de Della la surpris et la blessa presque, parce qu'elle n'aurait pas pu savoir à l'avance qu'elle aurait du remonter des trucs, tout ça, qu'elle aurait eu quelque chose à faire. D'ailleurs, en premier lieu, tenir la main et éponger, elle savait faire. C'était facile ça. Ce l'était moins de ne pas grimacer à chaque mouvement de Davia, en même temps que cette dernière d'ailleurs, qui avait l'air au martyre. La flamande n'avait jamais vue sa soeur aussi mal, aussi profondément enfoncée dans la douleur. Elle en avait mal pour elle, priait pour elle, et s'insurgeait pour elle, aussi, auprès du Très-Haut, qu'il eut réservé l'enfantement aux femmes et l'eut fait si douloureux.
Elle paniqua aussi. Avant Davia. Elle paniqua horriblement, lorsque Della lui indiqua qu'elle devrait prendre un rôle actif.
Pousser ? Sur le ventre ? Mais comment, où exactement, avec quelle force ? Des deux mains, d'une seule ?
Une foultitude de questions sillonnaient l'esprit de la blanche sans prendre le temps de s'arrêter. A toute vitesse, elles passaient, repassaient, et chassaient dans leur va et vient la moindre forme de réponse ou d'idée nette qui aurait pu se former.
Et puis quelqu'un entra. Quelqu'un ouvrit la porte, apportant un peu d'air, et un peu de distraction pour les pensées affolées de la "petiote".
Elle inspira. Expira. Souffler, juste souffler.
Que devait elle faire déjà ?
Ah, oui ! Elle tenta de libérer sa main, se rendit compte qu'elle ne la sentait quasiment plus, broyée par la main de la Corsu. Elle se pencha sur le front de cette dernière pour l'embrasser encore, lui murmura "Courage !".
Et sa main libre quitta son front pour venir l'aider en poussant sur le ventre. Espérant qu'elle n'allait pas faire n'importe quoi même dans cette simple tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   Mar 19 Fév - 19:03

L'éternuement fit son effet !
Et Della remercia le Ciel, l'enfant avançait...Trop lentement à son goût, mais il avançait...


Encore !
Fit-elle à l'encontre d'Isandre qui comprit de suite que présenter à nouveau le poivre au nez de Davia était ce que Della lui demandait.

Un nouvel éternuement, couplé à l'aide de Kasia, une dernière poussée de Davia, l'enfant glissa dans les mains de Della qui eut un mouvement de recul bien involontaire en considérant les flux qui accompagnaient le poupon. Elle ne s'éternisa pas sur ce détail, il y avait à faire !

Une dague !
Kasia devait bien avoir une dague, au pire, elle avait la sienne, celle qui ne la quittait jamais. Une dague arriva entre ses mains.
Della ne pensait plus, Della agissait...Pas un mot à la mère, rien que des gestes automatiques qu'elle avait vu faire quand la reine Béatrice avait mis au monde son second fils.
Copiant exactement ce que la Blanche d'alors avait fait, elle posa ses doigts sur le cordon, pour mesurer avec plus ou moins de précisions l'endroit stratégique où il serait coupé.
D'un mouvement sûr, elle coupa.
L'enfant ne pleurait pas, mais il n'était pas bleu, alors, elle souleva le petit corps gluant de sa naissance et elle souffla doucement sur son visage. Le bébé eut une drôle de mimique, on aurait dit qu'il levait un sourcil...comme le font tous les Volvent...et il se mit à crier tandis que Della soupira, soulagée.


Il faut le laver et l'emballer pour qu'il ne prenne pas froid.

Déjà, elle avait jeté sur lui un pan du drap du lit sur lequel il était posé. Elle se leva, essuya son front perlé d'un revers de sa manche et enfin...tilt !

C'est un garçon, Davia. Il a deux mains et deux pieds. Félicitations...

Oui, enfin, elle venait de réaliser qu'elle n'avait encore rien dit de l'enfant à sa mère...et elle sourit, pour s'excuser.
En arrière fond, l'enfant beuglait...Il aurait un sacré caractère, celui-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un mari ne doit jamais s’endormir le premier ni se réveiller le dernier...(*)
» 10 aliments que votre chien ne doit jamais manger
» filtration et cycle de l'azote
» une pompe doit elle faire des bulles?
» Combien de temps "punir" ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: Le Donjon et ses Ailes :: Les Appartements des Gens de Maison :: Les Appartements de Davia et Séverin :: La Chambre Conjugale-
Sauter vers: