Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement du Dauphin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Campement du Dauphin   Dim 9 Déc - 17:25

« Anne, Natasha, Baronne ... Auriez-vous à tout hasard aperçu la petite Castel-Vilar ? Telle est la folle réalité de ce maudit Duché, que l'on y croise avec plus de certitudes la route d'un prince Romain que celle de son propre ratier ! »

Si le pédantesque est un genre autre que celui qu'il arbore d'habitude, sa qualité de Dauphin dont la légitimité est contestée, le force à accentuer sa puanteur pour ne pas s'en laisser impunément conter par la morgue des envieux et des acariâtres. Mais retrouvant ses instincts de cadet, c'est le pas rapide qu'il va s'enfermer dans sa tente, d'une part pour s'empêcher de tourner en rond, et d'autre part pour mener grandes révisions sur son équipement. Un rituel qui constitue sans aucun doute à ses yeux le plus nécessaire des préparatifs avant de s'engager dans une confrontation, quelle qu'elle soit. Ce sont pourtant pourtant ses premières joutes, et s'il préfère mourir que de l'admettre, son estomac est si contracté par l'angoisse qu'il ne se sent capable d'avaler quoi que ce soit sans vomir. La quarantaine passée, Dauphin de France, et ressentir le trac d'un écuyer de seize ans. Ridicule. Il se sent proprement ridicule. Et le simple ressenti de cette faiblesse dérisoire venant fissurer le masque de son assurance le place dans une rage folle.
Revenir en haut Aller en bas
Anne Sauvage

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Lun 10 Déc - 0:54

"Absolument pas Sancte..."

La brune provençale eut à peine le temps de répondre que le Dauphin avait disparu à l'intérieur de sa tente. Elle arqua un sourcil, un tantinet inquiète et haussa les épaules face à l'humeur quelque peu étrange de son ami. A vrai dire, elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vu dans cet état, mais l'idée ne lui vint pas d'aller le questionner sur ce sujet, au risque de se faire houspiller convenablement.
Sauvage préféra se rendre utile en s'occupant de nettoyer les armes et vérifier que celles à lame ne nécessitaient pas d'être ointes ou aiguisées. En bonne forgeronne, elle connaissait aussi bien la confection des épées que leur maniement.
Après inspection, elle ne trouva rien à redire sur le matériel propice aux joutes. En tout cas cela lui aura permis de passer le temps. Puis enfin, s'installant sur une souche morte, elle sortit de son fourreau son estoc, de sa besace une fiole d'huile d'olive et un chiffon qu'elle enduisit du liquide gras. Méticuleusement, elle oint le fil de la lame qu'elle avait forgé, se remémorant toutes celles qu'elle avait pu briser lors de combat.
Puis rêveuse, elle s'imagina un jour participer à un tel évènement.
Revenir en haut Aller en bas
Natasha1
Lame
Lame
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 08/12/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: En cours

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Lun 10 Déc - 5:39

La jeune femme suivit la troupe jusqu’à leur campement qui leur était destiné.

Elle regarda tout autour d'elle découvrant l'environnement dans lequel il seront pour les prochains jours sans doute. Nat ne se plaignait pas du confort, elle était habitué a peu de choses.
Elle s'était acquis deux terres prêtes a cultivé quand elle avait passé a Montauban question d'avoir ce qu'elle appelait un "pied-à-terre".

La voix de Sancte résonnait dans le campement. Il pestait apparemment. Elle mit ça sur le compte du stress qu'il devait sans doute ressentir avant la joute mais n'en fera pas de mention pour pas attiser la situation.


Euh... non pas vu non plus. Fallait la surveiller?

Elle grommela une fois de plus a son tour. Sans doute c'était la tension qu'elle sentait qui aidait pas. Natasha était pas patiente ces jours-ci fallait dire. Elle ramena sa cape sur sa tête, la fraîcheur passait au travers des tissus usés de ses vêtements. Elle n'aura pas eu le temps d'avoir la réponse qu'il était déjà dans sa tente.

La brunette les laissa un bon moment pour se rendre sur le lieu qui allait servir pour le tournoi. Un moment de calme lui fera du bien sans doute. Avec tout ce qui se passe ces derniers temps entre les angevins qui font des siennes et son envie de courir les routes "aider les passants a porter leur affaires", Nat devait tout de même réfléchir a l'avenir.
Elle commençait a mûrir déjà? Naaaaaah, mais fallait bien penser a autre chose que juste s'amuser a temps plein. Elle se voyait pas en politique. Pas assez de patience pour supporter les plaintes des habitants braillards qui sont jamais content de ce que les politiciens font.

Elle réfléchissait distraitement faisant le tour du domaine.



Revenir en haut Aller en bas
Zoyah

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Mar 11 Déc - 3:43

L'avantage de voyager avec une sommité tenait dans le simple fait qu'une cohorte de larbins s'occupait de tout pour vous. Aussi, l'intendance avait -semble-t-il- été abandonnée à quelques valets et autres troupiers dont la charge consistait à servir le Dauphin de France. Le montage du campement fut rapide et bientôt on dressa les étendards du von Frayner devant sa tente prête à l’accueillir. Un petit .. non... fusa de la bouche ourlée de la baronne alors qu'il avait déjà tourné les talons. Rien qu'à la courbure de ses épaules de portefaix, la tension quasi imperceptible de sa mâchoire, elle pouvait détecter qu'il était anxieux malgré ses dehors altiers et confiants. Qui ne le serait pas ? Après tout, il allait jouter devant tant de yeux ennemis dans un Duché qui lui était inhospitalier. Et dans le concert de haine qui entourait si souvent Iohannes, elle espérait être les quelques notes aimantes et amicales qui rassurent. Cependant, elle était bien loin d'imaginer que plus que de l'anxiété, c'était de l'angoisse qui lui nouait les entrailles. Peut-être fut-elle bien inspirée de le laisser à son isolement. Chacun vaquant à ses occupations, elle décida de forcer le pas tranquillement jusqu'au tableau où était affiché les rencontres et prendre connaissance de ce qui attendait le Dauphin. Un petit sourire soulagé se figea sur son minois dont le ravissant profil était encadré par la fourrure d'une épaisse mante de velours bleu nuit. Elle retourna au campement à une allure modérée, espérant que la Montagne aurait le temps de chasser ses appréhensions et qu'il serait de compagnie plus amène.

Un léger détour dans sa propre tente marqua son parcours avant qu'elle n'efface d'un pas hésitant la distance qui la séparait de la tente du Dauphin. Un regard sans équivoque aux gardes qui battaient la semelle devant l'entrée. Sait-on jamais, au cas où il y en aurait un pour aller beugler son arrivée auprès de Iohannes. Ridicule. Surtout qu'en temps normal, elle se permettait bien des intrusions sans permissions. Une main gantée entrouvrit les pans de la tente. Le geste est arrêté. Voilà qu'elle hésite, tiraillée par la désagréable impression de pénétrer dans la cage d'un fauve. L'air chaud qui s'en dégage et qui tranche avec le froid extérieur la gifle et elle sent le sang affluer sur son visage. De l'autre main, elle tient un paquet en toile serré contre sa poitrine. Quelques pas sont esquissés et dans un chuchotement de toile, les pans de la tente se referme sur elle. Les azurs courent quelques secondes sur le décor avant de se visser sur la silhouette rassurante du chevalier de France. Un inaudible soupire entrouvrit ses lèvres brillantes avant d'être poursuivit par quelques mots
Vous avez brillé et passé le cap des éliminatoires avec succès.

Un sourire qui ne veut pas venir, une main qui se crispe sur la toile de jute qui camoufle Dieu-sait-quoi , la capuche reste en place et la jeune femme est à son tour prise d'anxiété. Pas qu'elle le craigne, mais elle redoutait parfois ses paroles qui pouvaient être suffisamment piquantes pour la contraindre à une bouderie silencieuse. Je … hum.. bref moment de réflexion avant de se lancer. Je viens vous ennuyer – encore - avec des histoires d'étoffes, mais cela pourra vous être utile. Si, si... très pratique la culotte bouffante et le slip à bretelles.
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Mar 11 Déc - 5:32

Non, non ... Iohannes n'était que faiblement sentimental à l'égard des dessous en crinoline, pas la peine d'insister. Mais la curiosité aidant, il ne pouvait s'empêcher de se demander quel genre de cache-sexe la talentueuse Baronne de Valençay avait cette fois réussi à lui bricoler.

« Que voulez-vous dire ? De toute façon, Zoé, après mon passage en lice et la guerre qui se prépare contre l'Anjou, je crains ne plus être un très bon client pour les retraites mondaines. »

Déjà qu'avec la face en travaux qu'il se tape, c'est pas vraiment son fort ...
Revenir en haut Aller en bas
Zoyah

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Mar 11 Déc - 10:03

La capuche fut abaissée d'un geste vif alors qu'un large sourire s'emparait de son minois. Ouf. Il était dans de meilleures dispositions qu'elle ne se l'était imaginé et ce n'est pas un grommellement qui la reçut. Oh, mais vous pouvez le porter sur le champ de bataillerépliqua-t-elle. On a dit pratiqueeuuuh. Privant le Dauphin à face de ruffian du plaisir de déballer son cadeau, elle tira sur le lien qui maintenait le paquet fermé, entrouvrit la toile grossière qui le constituait et se saisit d'une étoffe bariolée – Hou que c'est criard – et la posa sur elle, en la tenant au niveau de ses épaules. Le tissu se déroula jusqu'à ses pieds, la couvrant entièrement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le museau mutin se releva et l'interrogea d'un regard un brin impertinent
Je crois que c'est tout à fait assorti à vos collants de soie, non ?.... une lippe espiègle se figea sur sa bouille.
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Mer 12 Déc - 19:01

Ah ça ! Il s'en paye une bonne tranche ! Une moue indolente s'esquisse sur le visage du chevalier, qui évolue progressivement vers un attendrissement démuni. Au dessous de son menton, une boule se forme dans sa gorge.

» Je crois que je vous aimerais davantage, Baronne, si je vous adorais moins.
Il fera très bel effet auprès de celui-ci. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Zoyah

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Jeu 13 Déc - 21:03

La baronne laissa retomber ses mains le long de son corps et quitta la pose pour hasarder un pas ou deux dans la direction du Dauphin.
Ses prunelles céruléennes chargées d'affection oscillaient de l'étendard à lui .


Oh, vous l'avez emmené .. dit-elle d'une petite voix tranquille.
Elle le regarda d'une façon fort douce et une vague d'émotion la saisit.

Vous êtes inquiet. Je le vois bien. .. les mains fines lachèrent la confection et cherchèrent ses larges pognes rugueuses afin de les envelopper de leur chaleur.

Permettez que je porte avec vous le poids d'une éventuelle défaite. Acceptez - à nouveau - de porter quelque chose qui est mien lors de l'affrontement, ainsi, je serai en partie responsable de votre heur ou de votre malheur.

Le procédé était pour le moins surprenant et battait en brèche le protocole. Aussi, elle déploya son inimitable sourire à fossette, celui qui dévoilait le nacre de ses incisives qu'elle portait légèrement en avant .
Revenir en haut Aller en bas
Sancte Iohannes

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   Sam 22 Déc - 0:44

Madame veille sur monsieur à bouche que veux-tu. Elle a choisi de le suivre à la lutte dans le passé, aux joutes dans le présent ... sur les sentiers de la guerre à l'avenir ? Une fidélité au-delà de toute raison qui force la nature pourtant méfiante de son respect.

« Zoé, vous faites déjà trop pour moi. Plus en tout cas que je ne le mérite. Ne me surchargez pas de vos offrandes, ma mie. Il n'est pas raisonnable pour un chevalier de se couvrir des bienfaits d'une femme, pour ce qu'ils finissent sur le champ par altérer sa vaillance. Je ferais honneur à mon nom, soyez sans crainte. Je suis un vieux singe, moi. Et on ne me prend pas au lacet. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement du Dauphin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement du Dauphin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un dauphin sauve deux baleines échouées
» Malheur un Dauphin dans un aquazoo !
» sauvetage du Dauphin Rose
» Le dauphin à Argelès ou le Brasilia à Canet?
» Film : Winter, le dauphin amputé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Partie HRP et archives générales :: Archives générales :: Chartres :: Les Campements-
Sauter vers: