Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrevue au salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Entrevue au salon   Jeu 6 Nov - 15:37

Sur l'impulsion du prince, Keltica le suivit à travers la cour, puis dans les couloirs du château. Elle s'efforçait de regarder discrètement les murs, les tableaux, tous les détails possibles et imaginables, mais très vite, elle comprit qu'elle était bien en peine de se repérer, aussi relâcha-t-elle son attention, en songeant furtivement qu'il lui faudrait demander un plan, pour les premiers jours, histoire de ne pas se retrouver aux cuisines alors qu'elle cherchait sa chambre... Sa chambre ; les mots résonnèrent à son esprit, alors qu'elle réalisait totalement qu'elle allait s'installer ici, y vivre, et selon la demande du prince, participer à la mise en valeur de sa demeure. Il lui avait proposé une place d'intendante, afin de l'occuper, qu'elle se change l'esprit, qu'elle se rétablisse, et telle qu'elle se connaissait, elle allait tout mettre en oeuvre pour servir au mieux son hôte et remplir la charge qu'il lui offrait si généreusement.

Enfin, ils entrèrent dans le salon et Keltica s'assit, un peu gauche, sur un des sièges présentés. Elle attendit que Lexhor s'installe à son tour pour relever les yeux vers lui.


Votre Altesse... je voudrais à nouveau vous remercier de votre accueil si généreux, malgré ma façon un peu cavalière de vous demander l'hospitalité dans ma fuite... Je saurai me montrer reconnaissante, vous n'aurez pas affaire à une ingrate, je vous en fais serment.

Le regard d'émeraude, un peu triste, s'ancra aux prunelles de Lexhor, avant que la voix douce et légèrement éteinte de la jeune femme ne s'élève à nouveau.

Je... je me suis permise d'apporter en guise de cadeau quelques bouteilles de mes terres de Lugny ; ne sachant ce que vous préfériez, il y en a pour tous les goûts, une sorte... d'assortiment. Si vous le souhaitez, ce serait un honneur que de fournir régulièrement vos caves, bien entendu, sans contrepartie aucune que votre hospitalité.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Ven 14 Nov - 21:01

La cour quittée, ils entrèrent dans le château et traversèrent quelques couloirs, le temps de quelques instants qui permirent au Prince de se rendre compte du travail qu'il y avait à fournir pour rendre un peu de chaleur et de confort à ce château qui n'était pas si grand, pour quelqu'un qui le connaissait au moins un peu, du moins. La Vicomtesse aurait donc de quoi s'occuper pour les jours à venir, en espérant qu'elle s'y sente bien malgré le côté froid et impersonnel qui pouvait régner pour le moment dans ce logement trop peu souvent occupé. Au moins ses appartements avait été aménagées plus luxueusement et plus gaiement. Mais c'était la seule partie qui avait pu être remise en état dans les temps. Trop tard pour s'en inquiéter désormais et Keltica ne donnait pas l'impression de s'attarder sur ce genre de considérations. Son enthousiasme quand à sa proposition ne semblait pas feint. Il firent leur entrée dans le salon et s'y installèrent. Très vite du vin leur fut servi à la demande du maître des lieux, ainsi que quelques amuses bouche. Le moment pour Lexhor d'écouter attentivement son invitée avant de lui répondre.

Le meilleur moyen d'obtenir quelque chose est de le demander. Aussi vous avez eu la bonne démarche. Et vous n'avez pas à me remercier, Keltica. Je n'ai rien fait d'exceptionnel. Je tends simplement la main à une jeune femme qui a besoin d'aide. Je n'ai pas besoin d'autre reconnaissance que celle de vous savoir aller mieux au fur et à mesure de votre séjour. C'est tout ce que je souhaite.

Il leva alors son verre avant d'en boire une gorgée, sourire aux lèvres. Puis il posa un regard bienveillant et chaleureux sur la jeune bourguignonne.

J'accepte volontiers votre proposition. Vous savez parler aux hommes. Ou au moins à moi ! Merci beaucoup à vous. J'aime tout vous savez, je ne suis pas compliqué. J'ai hâte de goûter tout cela.

Et plutôt deux fois qu'une...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Lun 17 Nov - 21:25

Keltica prit entre ses mains fines le verre de vin qu'un serviteur lui tendait et le remercia d'un sourire ; son regard fixa le liquide rougeoyant, tandis que les gentils mots de Lexhor résonnaient à ses oreilles. Les paroles d'un ami, sans aucun doute, même s'ils ne se connaissaient pas encore si bien, elle sentait sa sincérité, sa gentillesse, qui transparaissaient dans ses mots et dans son attitude. Qui d'autre qu'un ami, en effet, recueillerait une femme et sa tribu en plein désarroi, leur offrirait le gîte et le couvert sans restriction ? Même si Keltica sentait son coeur noircir à cause des peines, son âme s'assombrir dans les ténèbres de la douleur, elle voyait bien les quelques flammèches amicales disposées ça et là, vers lesquelles elle pouvait se tourner, et Lexhor était l'une d'elles. Elle ne l'oublierait pas, car tout comme le mal qui lui était fait, jamais elle n'oublierait ceux qui lui tendaient la main. A l'image du Prince, elle leva son verre vers lui, en un toast silencieux, puis goûta le vin, une toute petite gorgée, pour ne pas accentuer sa fatigue, elle qui buvait bien peu.

J'enverrai donc message à mon maître de chais de faire rapidement une livraison, vous aurez tout le loisir de goûter et de me donner votre avis. Curieusement, bien que bourguignonne et maîtresse d'un fief aux cépages reconnus et aux vins de très haute qualité, je bois très peu, et je n'ai pas la langue assez exercée pour profiter pleinement des délices de mes vignes. Bien sûr, par pur chauvinisme, je vous garantis que mes vins de Lugny sont les meilleurs que vous pourrez trouver, cela va de soi !

Un sourire plus malicieux s'était furtivement dessiné sur les lèvres un peu pâlies de la jeune femme ; les vendanges de l'année étaient encore trop jeunes, mais celles des années précédentes dormaient dans les immenses caves du domaine, et le maître de chais aurait tout loisir de fournir avec abondances les caves du Prince. Jamais Keltica ne pourrait tout boire, tout conserver, alors autant les offrir à quelqu'un qui saurait en apprécier les qualités !

Et parce que le trajet avait été long, la jeune femme se permit de prendre un des petits amuses-bouche qui étaient posés là ; la faim la tenaillait un peu, il fallait bien l'avouer.


Mmmmm c'est très bon... Je crois que si je prend chambre chez vous, il faudra bientôt que j'ajuste mes robes, car je ne sais pas résister à la gourmandise ! Je sais, c'est un vilain péché, mais c'est parfois... réconfortant !

Et de terminer le petit délice d'une bouchée délicate, les joues un peu rosées de se montrer gourmande.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Lun 24 Nov - 1:00

Le feu qui crépite dans la cheminée, du vin et quelques victuailles, une compagnie agréable et n'avoir à penser à rien. Tous les éléments étaient réunis pour que ce moment soit apprécié à sa juste valeur.
Sirotant son vin, il écoutait la jeune femme en souriant, ravi qu'elle se sente bien chez lui et presque un peu mal à l'aise devant la reconnaissance qu'elle lui offrait. Il n'avait fait que ce qu'il lui semblait juste de faire et il n'estimait pas avoir fait grand chose. Permettre à Keltica de s'installer chez lui n'était pas, dans son idée, quelque chose d'exceptionnel. Mais c'était visiblement important pour elle et il était heureux de constater son enthousiasme et son air enjoué.


Je vous remercie et il me tarde déjà de goûter à votre vin. Je ne doute pas qu'il soit le meilleur de Bourgogne et je saurai lui faire honneur, croyez-moi. Et nous aurons peut-être le loisir d'exercer votre palais au cours de votre séjour. Il est bien dommage de vous priver des plaisirs du vin alors que vous produisez un excellent nectar.

Lui aussi piqua à manger. Elle s'était servie alors il pouvait maintenant l'imiter. C'est que boire creusait l'appétit. Et qu'il avait toujours très soif. Et donc toujours très faim. Il se cala au fond de son fauteuil après avoir fait resservir du vin. Tant pis s'il fallait porter Keltica jusqu'à sa chambre, ce jour était un jour de fête et d'amusement. Il jeta un œil à la porte, songeant que Prudence et Sophie devaient bien s'amuser.

Vous ferez des ballades dans le domaine. Faites-vous plaisir, c'est bon pour le moral. Et aujourd'hui, nous festoyons en l'honneur de votre arrivée.

Non mais !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mar 25 Nov - 20:08

Le regard de la jeune femme fixa un instant le prince, tandis que la bouche fine s'étirait quelque peu en un sourire, tandis que son verre, bien qu'encore non terminé, était à nouveau rempli sur un simple geste de Lexhor. Se faire plaisir... voilà bien une chose qu'elle ne savait pas faire, mais qu'elle devait apprendre. Il fallait abandonner l'ancienne Keltica, trop douce, trop effacée, pour donner naissance à une autre femme, plus ferme, plus forte, surtout... Ce serait sans doute douloureux, mais c'était évidemment nécessaire, pour qu'elle avance, car là, elle ne tiendrait plus très longtemps, elle le savait, elle le sentait. Il fallait qu'elle prenne ce séjour non comme une fuite, mais comme des vacances, un temps d'éloignement, de rupture, pour reprendre des forces, retrouver le goût des choses essentielles.

Et bien, mon séjour ici risque d'être chargé et de nous accaparer l'un et l'autre ; si vous devez m'apprendre à savourer le vin, en plus de m'apprendre à jouter, moi vous instruire sur la danse, aller en balade, aménager votre château... Les journées serons bien brèves ! Mais je vous rassure, je ne compte pas vous prendre plus de temps que nécessaire, je vous sais fort occupé, et il me chagrinerait fort de trop vous importuner ou vous prendre trop d'heures, malgré votre généreuse envie de m'aider à me sortir de... mes tracas. Nous nous adapterons à votre emploi du temps, quand vous serez disponible et en aurez envie. Et je ne voudrais déranger qui que ce soit, sachez-le bien.

Elle porta la coupe à ses lèvres et but une nouvelle petite gorgée ; le vin était doux et agréable, malgré sa méconnaissance des saveurs, elle le trouvait pourtant bien goûteux. Bien sûr, elle n'allait pas abuser, mais de temps en temps, il était bon de se détendre et lâcher un peu la bride. De toute façon, avec tout ce qu'elle avait entendu comme critiques violentes à son égard, elle songeait que Lexhor ne serait pas de ce genre, et au contraire, apprécierait de la voir telle qu'ils s'étaient rencontrés, quand elle était encore vive, souriante, enjouée... Avant cette déchirure, qui avait tout balayé sur son passage...

Sans s'en rendre compte, la jeune femme avait un peu serré sa main sur son petit gâteau, et un petit craquement la sortit de sa pensée sombre. Le biscuit s'était cassé sous ses doigts, et un peu gênée, Keltica ramassa le petit morceau qui avait chuté sur sa jupe. Il fallait vraiment qu'elle se sorte ses idées noires de la tête, car elles la perturbaient bien plus que de raison, et elle ne voulait pas que son séjour ici soit entaché de mauvaises choses. Une légère crispation l'étreignit en même temps qu'un soupir franchissait ses lèvres, comme elle aurait aimé tout lâcher, tout dire à son ami, se confier pleinement, pleurer même !! Mais ce n'était pas le moment ; serrant un peu les dents, elle se reprit, le geste pouvant passer pour une maladresse à cause de la fatigue.


Merci votre Altesse, je sens vraiment que je vais me plaire ici chez vous. Ca va... ça va me faire grand bien. Et Sophie sera ravie d'avoir une amie avec Prudence, avec qui elle pourra jouer, découvrir votre domaine, être une enfant comme tous les autres, en somme. Bien sûr, je lui expliquerai que Prudence n'est pas à sa disposition, cela va de soi, mais si elle est d'accord, cela permettra à Sophie de découvrir autre chose que la vie avec seulement sa maman et ses frère et soeur trop jeunes encore. J'ai ce regret, en effet, Sophie n'a jamais eu d'amis de son âge, je l'ai un peu trop couvée, et je pense qu'il est temps qu'elle découvre que le monde n'est pas composé que de moi, Aurore, Robin, et nos gens...

Et il faudra me dire ce que vous désirez précisément pour l'aménagement de votre château ; je crains que si vous me laissez carte blanche, vous ne soyez pas forcément satisfait du résultat, nos goûts différant sans aucun doute ! Il faudra m'aiguiller sur vos désirs ; de plus, j'ai l'atout d'être plutôt économe, donc vous n'aurez pas de dépenses faramineuses !  


Elle sourit légèrement, puis pour dissimuler un peu son mal-être, prit une gorgée de vin ; décidément, il était délicieux, un peu plus à chaque gorgée ! Mais sagement, elle posa son verre encore à demi rempli, histoire de ne pas finir pompette.
Revenir en haut Aller en bas
Prudence

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mer 3 Déc - 19:15

Combien de temps s'était il écoulé depuis qu'elles étaient parties vers les écuries ? Impossible à dire.
De toutes manières, elle ne tenait presque jamais le compte des heures et on devait bien souvent lui rappeler qu'il était temps de clôturer telle ou telle activité.
Elles avaient donc amenés l'oiseau aux palefreniers qui n'osant déplaire à la compagne du Prince avaient pris tous les soins nécessaires pour veiller au bien-être du pauvre petit blessé.  La portée de chatons ayant réussi également son objectif distrayant, Prudence avait pu laisser la petite fille aux soins des gens des écuries, non sans leur rappeler que la demoiselle venait de faire un long voyage et qu'au moindre signe de fatigue, il convenait de la ramener au château.
Rassurée, elle était revenue par les communs et filé trouver sa tenue de rechange non sans effectuer un semblant de toilette.
Certes, la mise serait pauvre face à la vicomtesse mais "monsieur Cétacé" lui avait mentionné un séjour de quelques jours seulement.  Bourges les attendait de toutes manières.  Et en outre, étant mobilisée puis de faction depuis de nombreux mois, les robes n'étaient pas ce qu'il y avait de plus seyant en ce cas et les lavandières ne pullulaient pas.  On se déplaçait donc avec sobriété et surtout une charge limitée.
Qu'importait, c'était un séjour de campagne.  Puis à quoi bon faire venir deux robes de plus d'Orleans si c'était pour repartir avant qu'elles n'arrivent ?

Débarrassée de la suie et autres traces suspectes, recoiffée et habillée de propre, elle parut au salon après s’être assurée que le Prince et son invitée y étaient toujours.  Ainsi parée, l'on voyait clairement qu'elle avait la vingtaine proche et ce que le Prince avait pu lui trouver.
Cela fleurait le vin quand elle entra dans la pièce.  Son sourcil se haussa en question à l'égard de son compagnon.  Encore une proposition d'apprendre à goûter le vin ?  Allons donc, toutes les occasions semblaient faire le luron !

De quoi avaient-ils parlé, elle l'ignorait.  De quoi pourrait-elle parler, elle l'ignorait aussi.  Elle s'approcha alors des deux occupants des lieux, tout simplement.


Me revoici.  Sophie a adopté les chatons semble-t-il.  Attention qu'elle n'en ramène dans sa chambre, voir dans son lit.
Vous avez pu vous entendre ?


S'approchant de Lexhor, elle lui vola un baiser qui dura quelques secondes de plus, tant pis pour le public. Leurs sorties hors de Bourges étaient rares, elle voulait en profiter.


Mmmhh délicieux, bon choix ce vin là !
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Sam 6 Déc - 0:02

Bien calé au fond de sa chaise, le regard fixé sur le feu qui flambait dans l'âtre et hochant de temps à autre la tête, souriant aux propos de la jeune femme. Il était vrai qu'ils avaient évoqué bien des choses qu'elle pourrait faire pour s'occuper durant son séjour, tant et si bien qu'elle ne risquait pas de s'ennuyer. Et sans doute même n'aurait-elle pas le temps de tout faire. Mais l'important était qu'elle ne dépense pas trop de temps et d'énergie à ressasser les troubles agitant sa vie depuis quelques temps. C'était en tout cas la méthode qu'il avait toujours employée, lui, lorsque les turpitudes de la vie s'étaient élevées contre lui. Alors il se disait que, peut-être, sa recette fonctionnerait avec Keltica. Il fallait au moins essayer car elle n'avait rien à perdre, mais tout à y gagner. Tout ce qui pouvait être bon pour lui faire reprendre l'espoir et songer à l'avenir était bon à prendre. Les propos qu'elle était en train de lui tenir étaient encourageants.

Vos journées seront bien remplies oui, et c'est le but, vous occuper, vous distraire et vous divertir. Et ne vous en faites pas pour moi. Je sais prendre le temps pour les choses qui me font plaisir. Je ne vais pas tarder à me défaire de plusieurs choses pour pouvoir en profiter plus encore. Vous ne m'embêterez donc pas, rassurez-vous.

Il profita du silence qui régna quelques instants pour boire quelques gorgées de vin et observer la jeune femme. Il esquissa un sourire lorsque celle-ci fit tomber un morceau de gâteau sur sa robe et se hâta de le faire disparaître. S'il l'avait mieux connue il n'aurait sûrement pas retenu une réplique taquine et tendancieuse telle que "Ha mais quelle cochonne tu fais !" Mais il se contenta de sourire un peu plus à cette idée, songeant qu'il devait ménager la bourguignonne et l'amener doucement à mieux le connaître. Nul doute, quoi qu'il arrive, que tôt ou tard elle apprendrait à recevoir ce genre de sortie. Il plongea son regard dans le sien lorsqu'elle reprit la parole.

Ne me remerciez pas, Keltica. Je vais pouvoir profiter de votre compagnie et vous allez veiller pour moi sur mes terres et mon domaine. Voyez combien j'y trouve mon compte également ?

Il lui sourit chaleureusement avant de reprendre.

Concernant l'aménagement du château, nous prendrons le temps de nous mettre d'accord ensemble bien sûr. Mais je fais entièrement confiance à votre goût et à vos talents en termes de décoration.
Quant à Sophie et Prudence...


Hé bien cette dernière faisait son entrée, arborant une mise bien différente de celle qu'elle portait jusque là, rappelant ainsi au Prince pourquoi il était éprit d'elle, si tant est qu'il ait pu l'oublier ne serait-ce qu'une demie seconde.
Il sourit lorsqu'elle évoqua avec douceur la petite Sophie et sa mise en garde quant à la possibilité qu'elle veuille ramener des chats dans sa chambre. Déjà une vraie petite maman attentive...mais aussi une amante décidée et espiègle à qui il adressa une œillade complice lorsqu'elle l'embrassa avec malice.


Il est délicieux en effet. Prends donc une coupe, tu en profiteras mieux.

Ou pas...mais sitôt il avait prononcé ces mots que la brune se retrouva en possession d'un hanap de vin. Il se leva pour rapprocher un troisième fauteuil et l'invita à s'installer.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Ven 12 Déc - 13:23

La gentillesse du prince la touchait de plus en plus ; était-ce un effet de la fatigue du voyage ou le résultat de sa fragilité ? Le manque d'habitude du vin ? Sans doute un peu des trois. N'ayant plus confiance qu'en une poignée de personnes, et surtout plus du tout en elle-même, Keltica avait du mal à comprendre la gentillesse à son égard, et elle sentait à quel point, en si peu de temps, elle s'était vraiment renfermée, comme si elle avait dressé des remparts épais autour d'elle. Elle se rendait par conséquent difficilement accessible, et de voir une personne qui, malgré tout, essayait de la tirer de sa tour de solitude lui étreignait le coeur.

Au même instant, la jeune Prudence entra ; mûe par un réflexe, Keltica se leva pour l'accueillir et la regarda, cherchant des yeux sa fille, mais avant qu'elle eut pu s'étonner de son absence, la compagne du prince expliqua que l'enfant était restée à jouer avec les chatons à l'écurie et qu'elle était sous la surveillance des gens du domaine. Rassurée, elle se rassit sur le fauteuil.


Merci beaucoup de votre gentillesse, Prudence, et de vous être occupée de Sophie. J'espère qu'elle n'a pas été trop enquiquineuse, elle a de la suite dans les idées parfois, ce n'est pas pour rien qu'elle est ma fille, aussi tête de mule que sa mère !

Le joli couple échangea un tendre baiser, et Keltica eut un sourire léger, pourtant teinté d'amertume. L'amour, c'était si beau... chez les autres. La vie sentimentale de la jeune femme ne brillait pas par ses réussites, mais par ses échecs ; un fiancé qui fiche le camp à quelques semaines de leur union, pour retrouver son ex-compagne, un divorce quand son premier mari l'avait allègrement trompée quelques semaines après la naissance de leur fille Sophie, un second mariage dissous suite à la retraite monastique de l'époux, bientôt emporté aux cieux, une trahison brutale par un arriviste, menteur et lâche, qui l'avait allègrement manipulée en jouant sur ses sentiments pour l'abandonner aussi vite... Croire en l'amour après ça ? Mon oeil, non merci, j'ai déjà donné, circulez, y'a plus rien à voir ! Son coeur était glacé, et bon courage à celui qui oserait entreprendre la conquête de ce bout de granit. Et pourtant, Keltica avait de l'amour et de l'affection à revendre, elle était jeune, bien jolie et gracieuse, intelligente et cultivée, avec un titre de noblesse par-dessus le marché... Mais morte à l'intérieur, ou presque.

Un vrai paradoxe en une seule femme ; Keltica était terrorisée par la solitude mais avait tellement peur de faire à nouveau confiance qu'elle se confinait dans cette même solitude qu'elle exécrait. Allez comprendre ! Mais pourtant, tout cela, peu de monde le savait, tellement la jeune femme s'appliquait à tout cacher, et à paraître sereine la plupart du temps ; c'était peut-être en cela qu'elle était forte, parce qu'elle savait dissimuler ses souffrances, ne pas offrir d'emprise à ses adversaires. Mais ses adversaires n'étaient pas là, et même si elle connaissait peu le Prince et encore moins Prudence, elle les considérait comme des personnes amicales, ce qui fait que ce qui devait arriver arriva ; l'amertume de ses souvenirs amoureux, la gentillesse à son égard, tout ce qu'elle avait subi depuis des semaines trouvait son apogée et elle se sentit à la limite de la défaillance. Serrant les dents, elle se contint de son mieux, ses yeux la picotaient plus que de raison, pendant que les deux amants se détachaient l'un de l'autre ; Prudence s'était redressée et tandis que le Prince prenait un nouveau siège et leur tournait le dos, Keltica passa discrètement sa main sur ses yeux pour éviter toute larme intempestive, juste à temps pour empêcher une petite goutte de rouler sur sa joue. Lorsqu'elle releva la tête, s'intéressant à nouveau à ce qui l'entourait, seuls ses yeux un peu rouge trahissait son passage à vide.


Pardonnez-moi Prudence, pour tout à l'heure, dans la cour, j'ai eu une petite méprise... J'espère que vous ne m'en voudrez pas, et que nous pourrons devenir de bonnes amies. Comme vous le constatez, Lexhor et moi-même nous entendons bien, nous avançons doucement pour nous connaître sans nous brusquer, et je ferai de même avec vous, si vous le voulez bien. Nous parlions des occupations à faire durant mon séjour, si vous avez des idées, je serai ravie que cela nous serve de point de départ, qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Prudence

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mer 17 Déc - 13:14

Installée, elle posa le Hanap à ses cotés.
Si elle pouvait rire du gout d'un vin, elle ne tenait pas la dégustation encore. Ou alors les résultats étaient trop édifiants pour oser en faire la démonstration à leur invitée.

Aucunement, son attention est allée aux chatons à l'exclusion de tout autre chose. A peine a t elle remarqué que je m'éclipsais.


Et heureusement d'ailleurs car elle aurait eu de la peine d'infliger une conversation de salon à une petite fille qui venait de passer un long voyage dans un habitacle restreint. Elle meme avait d'ailleurs du mal à rester en place, mais savait qu'il y avait des moments où l'étiquette le réclamait.

Une méprise ?

Lancant un regard interrogateur à Lexhor, elle se demanda de quoi il retournait. Allons donc, avait-elle encore fait une betise pour que l'invitée du Prince comprenne quelque chose de travers la concernant ? Certes, c'était la premiere fois qu'il la présentait à quelqu'un comme sa compagne - et d'ailleurs il faudrait qu'ils aient une conversation sur ce point et le passage par la case "papounet" - mais une méprise ?
Et la suite continua de plus belle. Heureusement qu'elle avait posé le hanap, sinon il y en aurait eu partout.


Je n'ai rien contre cela, mais ....

Et à nouveau, oeillade interrogative au compagnon. D'accord, il aimait la faire taire avec certaines méthodes assez efficaces mais elle avait du mal comprendre à son tour.


On reste plus longtemps que ce que tu m'avais annoncé ?

"Ca va te couter des robes altesse, j'en ai pas fait porter ici. " Ca ce fut pensé très fort, et se reglerait plus tard. Et à l'idée des occupations, à nouveau, son regard se pailleta de malice. Mais ce doutant que son sens de l'humour ne serait probablement pas apprécié par la délicate dame, elle retint son idée. Faudrait qu'elle demande aux Gitans.

Pour ce qui est des occupations, je n'ai qu'un jour d'avance sur vous, peut etre deux, dans la découverte de ce domaine. Donc hormis en chercher les trésors, mes activités sont plutot... limitées, on va dire ?

Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Ven 26 Déc - 11:49

Le regard vert un peu rougi était posé sur la jeune Prudence ; comme à son habitude, sous le couvert de la douceur, Keltica l'étudiait poliment. La jeune femme était bien jolie, et semblait d'une très grande vivacité ; Keltica apprécia ses façons de faire, sans lourdeurs, sans chichis, elle était franche et directe, ça lui convenait à merveille, elle n'avait pas besoin d'un étau rigide d'étiquettes et de protocoles. Sentant la demoiselle un peu perturbée par son allusion à une méprise, sa voix douce s'éleva.

Ce n'est pas vous qui vous qui avez commis une méprise, mais moi, lorsque vous êtes arrivée dans la cour, je vous ai cru presque une enfant et vous ai parlé comme telle, alors que nous avons visiblement le même âge, ou presque. Je dois vous avouer que j'ignorais que le Prince eût une nouvelle compagne, et il ne m'est alors pas venu à l'idée que vous l'étiez, avant qu'il ne nous présente. D'ailleurs...

Keltica se mordit la lèvre, comme pour retenir ses mots, puis décida d'être directe et franche également, plongeant ses yeux dans ceux de Prudence.

D'ailleurs, même si j'ignorais avant mon arrivée qu'il avait une compagne, je vous rassure tout de suite ; je ne suis pas venue ici dans le but de lui mettre le grappin dessus, tout est parfaitement clair et je préfère l'être aussi, afin que tout doute soit levé dès cet instant. Vous n'avez vraiment rien à craindre de ma présence, je tiens à vous le dire, et je n'ai pas pour habitude de mentir. J'ai... subi de très graves désagréments en ma Bourgogne, j'ai littéralement pris la fuite, et Lexhor, après quelques échanges épistolaires, m'a invitée à venir me remettre sur pied ici-même, car je n'avais nulle part où aller. C’est pour cela que je débarque ce jour, comme une fleur, chez un ami et sa compagne qui, je l'espère, deviendra aussi mon amie. Je comprends à vos mots que je n'étais pas "prévue" à votre programme et bien évidemment, je ne compte pas être un poids. Lexhor m'a préparé des occupations, l'intendance et la décoration du château entre autres, et par conséquent, je m'organiserai pour ne pas empiéter sur votre... intimité.

Un sourire légèrement malicieux se fit sur les lèvres de la jeune femme ; oui, elle paraissait toujours froide et distante, mais lorsqu'on la connaissait, elle était loin d'être la "coincée de service", elle était aussi amicale et prête à rire que n'importe quelle autre jeune femme, et d'ailleurs, c'est bien de cela dont elle avait besoin, sortir de son carcan sans subir les jugements hautains et méprisants. Oui, elle avait envie d'oublier titres et responsabilités, elle avait envie d'aller faire du cheval au triple galop et cheveux au vent, de faire un bonhomme de neige ou une bataille de boules de neige avec Sophie, avec le Prince et Prudence tant qu'à faire, elle avait envie de faire des gâteaux comme avant, retrouver la liberté d'être elle-même, faire des bêtises, des petites folies, de s'amuser d'un rien, bref, elle avait envie d'être Keltica, juste Keltica...

Je ne sais pas pourquoi mais je suis certaine que, les premiers jours de découverte passés, nous nous entendrons très bien, Prudence. Lexhor m'a promis de m'apprendre à mieux jouter, et en échange je lui ai promis d'apprendre à mieux danser, car c'est une danse qui nous a fait nous rencontrer. Je ne sais si cela est dans votre caractère, mais il serait amusant de faire ces cours à trois, vous pourrez ainsi danser ensemble en parfaite harmonie dans les bals, tous les deux, et nous nous rencontrerions dans les phases les plus avancées des joutes, pour glaner à tous les trois toutes les victoires !  

Elle pouffa de rire et regarda le Prince bien silencieux ; elle avait les yeux toujours rougis de fatigue et de nervosité accumulées et prête à céder, mais pour une fois, elle croyait à ce qu'elle disait, à un léger mieux dans son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mar 6 Jan - 0:19

Avec l'arrivée de Prudence s'était engagée une discussion entre les deux jeunes femmes, que le Prince écouta attentivement, son regard passant successivement de l'une à l'autre. Il se contenta de hocher la tête de manière négative en réponse à l'interrogation de la brune, afin de les laisser échanger tranquillement. A la faveur d'une légère pause dans la discussion et puisque son avis était sollicité par Keltica, il reprit la parole.

Nous ne restons que quelques jours, comme prévu. Et nous en profitons pour organiser ou du moins discuter du séjour de Keltica ici jusqu'à notre prochaine venue, si du moins tu souhaite m'accompagner à nouveau la prochaines fois.

Inclinant la tête, en souriant, en direction de la blonde, il ajouta.

Ce programme me convient, en ce qui me concerne.


Il tourna alors la tête vers Prudence et son regard se posa sur son visage, attendant qu'elle exprime son avis à son tour, le sourire toujours ancré sur ses lèvres.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Prudence

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mer 7 Jan - 13:21

Tres bien, tres bien.

Que dire de plus ?
Connaissant le gout de Lexhor pour la danse, elle était bien curieuse de voir comment il s'en sortirait ici. Pour le reste, elle verrait bien en temps et en heure.
Si elle s'étonna de voir le prince douter de son envie de revenir sur les lieux, elle n'en souffla mot.


Et donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Mer 7 Jan - 14:25

Il sembla à Keltica que le couple souhaitait se retrouver un peu, pour discuter entre eux de sa présence ; Prudence semblait un peu perturbée de sa venue, et des changements imprévus qui découlaient de son arrivée, Lexhor saurait sans doute mieux lui expliquer et la rassurer. Keltica avait vraiment envie que la jeune fille et elle deviennent de bonnes amies, mais il ne fallait pas brusquer les choses, évidemment ! De plus, elle commençait à ne plus pouvoir résister à la fatigue qui s'emparait d'elle, aussi prit-elle les devants, avec un sourire aimable.

Et donc... Si vous me permettez, je voudrais me retirer, s'il vous plaît ; le voyage a été très long, les émotions également, et je crois que vous avez besoin de parler tous les deux. Et puis, il me faut aller chercher ma fille, avant qu'elle ne s'endorme d'épuisement dans un coin ! Si... si vous pouviez m'indiquer où la trouver, puis où je trouverai ensuite mon logis, ce serait bien aimable !

Prudence, ce fut un plaisir de faire votre connaissance, sincèrement, n'hésitez pas à venir me trouver si vous avez besoin, pour une promenade, une discussion, bref, ce que vous voulez, je me ferais un plaisir d'être en votre compagnie. Lexhor, c'est pareil, n'hésitez pas, vous ne me dérangerez jamais. Pour autant je le répète, je n'empièterai pas sur vos vies, je vous le promets !


Elle sourit avec douceur, avant de terminer son hanap de vin, attendant de pouvoir se retirer pour aller chercher sa fille et pouvoir s'installer dans une nouvelle bulle, pour pouvoir renaître au fil du temps...

Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Entrevue au salon   Dim 18 Jan - 20:30

Le Prince termina son hanap à son tour et hocha la tête, avisant les deux femmes qui venaient de deviser ensemble quelques minutes. Ils auraient tous les trois le temps d'apprendre à mieux se connaître durant leur prochain séjour à Yèvre, une fois que les derniers jours de régence en Berry seraient passés. Viendrait alors l'aménagement du château d'une manière plus confortable et plus vivante.
Kaltica sembla d'un coup plus distante, peut-être à cause de la fatigue, et demanda à se retirer. Lexhor se leva puis posa son hanap avant de sourire à la jeune blonde.


Bien sûr, je vous en prie. Vous devez être fatiguée avec le voyage et tous ces changements rapides. Prenez le temps de vous installer bien confortablement. Vous êtes ici chez vous et vous y êtes en toute sécurité.

Il s'inclina légèrement avant de la laisser prendre congé et s'installer dans ses appartements.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue au salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue au salon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aménager Salon Salle à Manger
» salon de l'aquariophilie sur Paris ???
» le salon des aniamxu à lure (70)
» Salon chasse nature à Chateauvillain(52)-28 et 29 août 2010
» BOURSE / SALON D' ANNEMASSE 2010 + EXPOSANTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie de Yèvre-le-Chastel - Lexhor :: Le château-
Sauter vers: