Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mar 6 Jan - 21:48

Il y avait certaines femmes qui, lorsqu'elles avaient décidé quelque chose, n'en démordaient pas et pire, en devenaient impossibles. Le Prince était si chanceux qu'il en avait deux dans son entourage proche et dont il devait subir humeur et lubies. Il s'y pliait, bon gré mal gré, parce qu'elles le valaient bien. Et c'était le cas ce jour là, alors que les cloches de la chapelle Saint-Nicolas d'Alluyes tintaient pour annoncer une cérémonie imminente.

La cérémonie avait été préparée et organisée à la va-vite, compte tenu de l'impatience des deux mères à vouloir baptiser leurs enfants rapidement. Mais qui pourrait reprocher à deux aristotéliciennes ferventes de vouloir faire entrer leurs hoirs dans la maison de Dieu ? Pas le diacre qui officierait, c'est certain.

La chapelle était décorée sobrement avec quelques fleurs et des étoffes. Tout était blanc et rose, pour plaire à la Poneytte. Le maître des lieux prendrait sur lui le temps de la cérémonie pour réprimer ses hauts le cœur. Tout était prêt, ne lui restait plus qu'à attendre les enfants et leurs mères, ainsi que les éventuels invités qu'elles auraient voulu convier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mer 7 Jan - 22:12

Au moins, Lexhor avait conscience de son impuissance face à deux têtes de mule comme Lynette et Rosa. Et cette dernière était plus que ravie que la cérémonie ait été enfin décidée, depuis le temps qu'elles en parlaient ! Un changement de parrain en route, de son côté, d'ailleurs, l'autre étant devenu indésirable au paysage Wolbackien. Et puis, quel modèle de vertu cela aurait été pour Madeleine ! Au moins, elle était certaine que Lexhor remplirait parfaitement son office, mais il faudrait néanmoins qu'elle lui remonte un rien les bretelles, il avait tendance à gâter la petite plus que de raison. Deux chats, bordel.

Madeleine, justement, ne tenait plus en place depuis le matin. A grand renfort de chandelles, pour terminer son ouvrage dans les temps, Rosa lui avait confectionné une jolie robe de drap bleu, laquelle était assortie d'un petit bonnet blanc qui maintenait toutes ses boucles rousses en place. Le portrait de sa mère à son âge, tant physiquement qu'en caractère. Il n'y avait guère que la couleur des yeux qui variait, la petite altesse les ayant hérité de son père. Noirs, mais en double, heureusement pour elle.

La porte de la chapelle s'ouvrit donc sur la mère et la fille, Léonard avait néanmoins dû rester sous surveillance à la maison pour cause de vilaine angine. Comme prévu, un boulet de canon bleu blanc roux remonta la nef en courant, tandis que sa mère excédée la suivait de près.


- Tonton Lexhooooor ! C'est aujourd'hui mon baptême !
- Que Dieu nous vienne en aide...
- Tu vas m'offrir un poney, dis ?!

Regard menaçant au futur parrain, et un doigt qui glisse transversalement par dessus sa gorge, signe d'avertissement. Qu'il ose.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mar 13 Jan - 0:38

Et hop, voici Alluyes. Sa bâtarde de fille lui avait clairement expliqué les choses. Direction chez Lexhor ! Pour un peu, il aurait proposé à sa pupille licorneuse de l'y accompagner. Puis il avait dû changer d'avis. Non qu'on le lui ait « conseillé » mais bien qu'il s'y était pris trop tard pour l'y inviter. Dommage, ça aurait certainement mis un peu d'animation. Notez, en terme d'animation, il faisait confiance au côté décousu des lettres qu'il avait reçues pour lui en promettre. On y trouvait pêle-mêle des formules parfaitement ciselées avec un partage en vrille tout ce qu'il y avait de plus poneytesque. Il savait les plis toujours dans l'une de ses poches, se préparant à les sortir pour, sait-on jamais, le moment où on les lui demanderait. Mais non, le prince de Monthléry avait bien fait les choses et décliner son identité avait suffi à lui ouvrir la voie jusqu'à la chapelle.

Tandis que les deux gardes qui l'accompagnaient devaient certainement être en train de se réchauffer autour d'une bonne flambée après avoir pris soin de sa monture et de son paquetage – brigandine, salade, chausses renforcées de cuir bouilli, cape de route, feuilles de papier, encre et plumes, il dégagea d'un geste la neige qui s'était accumulée sur ses épaules, retendit d'un coup sec son pourpoint d'or, s'assura que sa cape d'azur frappée de la licorne argentée tombe droite derrière lui, recentra son collier de chevalier et resserra son baudrier avant de franchir le seuil du modeste lieu saint. Aristote soit loué, la rosée – qui n'était pas du matin, oui ce jeu de mots est vaseux, vu ce qu'elle avait certainement éclusé la veille – n'avait pas cédé au goût du faste démesuré et il n'aurait pas à prier Dieu dans une cathédrale ou une basilique. Et surtout ça ferait moins de rose avec lequel sa rétine ne manquerait pas de se brûler.

Voyant que, visiblement, les festivités s'étaient déjà ouvertes entre son hôte – qu'il ne pouvait pas ne pas avoir reconnu, longue expérience parisienne oblige – et une rousse, qu'il paria, de dos, être celle dont les lettres de sa fille étaient remplies – j'exagère à peine – il se détourna de la nef pour aller admirer quelque chapiteau sculpté. Bah oui, yavait ni épée milanaise, ni déhanché féminin, ni enluminure parisienne à se mettre sous la dent. Qu'est-ce que vous voulez qu'il fasse d'autre, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Jeu 15 Jan - 1:43

Le calme plat qui régnait dans la chapelle se fit rapidement la malle, lorsque le mini bulldozer, aidé de sa mère, fracassa les battants de la porte, pourtant relativement lourde, contre les butoirs qui les empêchaient de frapper le mur. Un fracas sourd résonna dans la nef. Au moins une chose qu'il n'aurait pas à faire lui-même...
Ses yeux se plissèrent alors que le duo se ruait vers lui, à moitié avec joie, à moitié menaçant. Il adressa un regard amusé et un sourire en coin à Rosa avant de se pencher à hauteur de Madeleine.


Je sais, c'est moi qui te baptise !
Pour le poney, c'est avec mamie qu'il faut voir. C'est elle l'experte.


Il adressa à la fillette un regard complice avant de l'embrasser sur la joue et de passer machinalement son doigt sous son menton, comme il pouvait le faire parfois avec sa mère, signe qu'elle le lui rappelait fortement.

Tu es très belle dans cette tenue dis-moi. Elle est parfaite pour un baptême.

Il se redressa ensuite, et, après avoir botté en touche, regarda de nouveau la flamboyante rousse qui semblait encore d'humeur soupe au lait, pour changer. Si jeune -quoi que- et déjà acariâtre...

Félicitations à la couturière !

C'était vrai qu'elle était douée, sa dame d'atours. Et ses talents étaient multiples d'ailleurs.
Derrière les deux générations de rouquine apparue une silhouette bien connue du Prince, bien qu'il ne la croisait plus depuis longtemps. Un signe de tête lui fut adressé, pré-salutation visant à lui signifier qu'il avait remarqué son arrivée, le laissant pour le moment à sa contemplation studieuse. Il ne savait pas qui les deux mères attendaient comme invités, mais il imaginait bien qu'ils pourraient tous deux admirer d'autres courbes que celles des voûtes de la nef. Et puis il y avait Rosa, tout de même. Ses desseins semblaient mal engagés, pour le moment. Mais elle avait de la réserve, sans aucun doute.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Ven 16 Jan - 1:50

Sinople day... Allez savoir ce qui se passait dans la tête de la Jeneffe fille certains jours, mais toujours est-il que ce matin, c'est bien de sinople qu'elle était vêtue, ce qui ne manquerait pas d'estourbir le paternel et sans doute Rosa et Lex. Toutefois, si tant est que ce fut possible, c'était un sinople des plus jolis, la houppelande étant faite d'une étoffe de qualité. Et si du sinople revêtait la mère, il en était de même pour le fils qui, fièrement, arborait une robe de la même teinte, réalisée tout spécialement pour l'occasion. N'ayant pas de père et étant élevé par un poney rose, le garçonnet portait grande importance à sa mise et se mirait en même temps que sa génitrice devant le miroir de la chambre squattée depuis des semaines par les Jeneffes, mère et fils.
Une fois apprêtés, ils prirent la direction de la chapelle, Guillaume babillant comme tout enfant de son âge, ayant pris aussi le gêne poneytesque du débit de parole contrairement à son père qui était un taiseux. Père pour qui d'ailleurs Erwelyn avait plus qu'une pensée en ce jour, surtout quand ses prunelles tombaient sur la silhouette de son fils ou quand elles croisaient son regard, qui lui, tenait totalement de Shynai. D'ailleurs, son fils était tout le portait de son père, avec les mêmes traits de visage, les mêmes mimiques, le même air sur la bouille lorsque l'ennui le prenait. Un sourire triste et nostalgique flotta sur les lèvres de la baronne lorsqu'elle passa les portes de l'édifice où aurait lieu la cérémonie. Mais lorsque son fils fila comme une flèche vers sa future marraine puis Madeleine en poussant des hauts cris du genre «
 Câliiiiiiiiiiiiiiiins !!!! » et que ses yeux se posèrent sur son paternel, tristesse et nostalgie ne furent que souvenirs, chassés par la joie de le trouver là, de se dire qu'elle avait une vraie famille, non seulement de par son fils et son père ici présents, mais aussi grâce à Rosalinde et Lexhor.

Laissant Guillaume sauter partout et notamment sur tonton Lex après avoir collé de la bave partout sur Rosa et Madeleine, ses pas la menèrent juste derrière son paternel en pleine admiration devant... elle ne savait pas quoi. D'un toussotement, elle l'invita à se retourner et le prit carrément dans ses bras. Parce que oui, même si leur relation avait toujours été un peu étrange, il restait son père, qu'elle avait appris à aimer et même à admirer, ce qui n'était sans doute pas le cas pour lui, elle le voyait bien dans ses yeux quand il les posait sur elle.


Mon père, vous êtes viendu ! Et en avance en plus, c'est un truc que je ne dois pas tenir de vous.

La fille osa même une bise sur la joue du père, au risque de le voir grimacer mais tant pis. Après tout, c'était jour de fête ! Son bras se glissa sous celui du chevalier qu'elle entraîna avec elle en direction de sa future femme... euh de la future marraine de Guillaume, du prince, aujourd'hui transformé en diacre, sans oublier de son petit fils qu'il n'avait pour l'heure jamais rencontré.

Vous vous rappelez de Rosalinde ? Il me semble que vous l'avez déjà rencontrée. Et, glissant quelques mots à son oreille, au cas où Alzheimer ait déjà frappé et qu'il ait oublié : C'est ma vassale... veuve... je vous en ai parlé dans mes courriers, elle est belle non ? Avant de continuer plus haut : Je ne vous présente pas Lexhor d'Amahir, prince de... je ne sais plus où d'ailleurs, qui va officier en ce jour. Et enfin, son regard se baissa sur son fils, empli d'un amour maternel qui éclaira son visage : Et voici Guillaume Shynai, votre petit fils. Et à son fils, enfin : Guillaume, je te présente ton grand-père, l'observant ensuite lever des yeux marrons devant le chevalier, clairement impressionné et ne pipant mot. Son regard se relevant croisa alors celui de Lexhor, et un sourire touché s'imprima sur son visage, signe de la grande complicité s'étant installée entre la baronne et le prince, à qui cette dernière avait demandé de s'occuper de son fils une fois l'âge requis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Sam 17 Jan - 22:47

Parler à sa grand-mère de ses affaires équestres... Voilà une chose qui ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde. Depuis quelques mois, Madeleine s'était d'ailleurs promis de l'avoir, son poney. A l'usure. Et puisque sa mère ne semblait pas disposée à céder, le prince venait de lui désigner une nouvelle victime. Et puis, c'était bientôt son anniversaire, non ? En tous les cas, le compliment la fit rougir de plaisir, et glissant ses mains sous la cape qu'elle portait, la petite lissa sa robe du plat de la paume, geste inconsciemment hérité de sa mère.

Mère qui, une fois la menace du poney écartée - ou remise à plus tard - se dérida un peu. D'autant que le compliment la toucha, de la part de l'homme qui avait engendré Aemilia, ce n'était pas rien.

Des pas résonnèrent dans la nef, et n'y reconnaissant pas ceux de sa suzeraine, Rosa ne put que se douter qu'il s'agissait de ceux du chevalier, ce qui provoqua chez elle une légère crispation. Même si elle n'entretenait guère d'illusions au sujet d'un éventuel mariage (pourquoi voudrait-il d'elle ?!), la rousse s'était prise à son propre jeu, et avait passé beaucoup trop de temps le matin même à sélectionner ses vêtements... Pour finalement exhumer d'une malle une robe qu'elle n'avait plus porté depuis avant ses dernières épousailles, d'un rouge éclatant, agrémenté de broderies dorées. Laquelle lui avait valu l'admiration de Madeleine, peu habituée à voir sa mère aussi richement vêtue.

Peu de temps après, ce fut Lynette qui pointa le bout de son nez, accompagnée de son rejeton à baptiser. Les deux étaient assortis par dessus le marché, en sinople, les bras lui en seraient presque tombés. Selon toute vraisemblance, la fille se chargerait de l'accueil de son paternel, et Rosa n'eut qu'à réceptionner dans ses bras le petit Guillaume, que Madeleine et elle embrassèrent gaiement avant de le laisser aller s'accrocher à son tonton Lexhor.

Là dessus, Guillaume père et sa baronne de fille s'approchèrent, et les présentations furent faites. Poliment, la rousse inclina la tête, attendant de voir s'il se souviendrait de leur rencontre. Elle en tout cas, si elle ne se souvenait point exactement de la scène, savait qu'ils avaient fait un bout de chemin ensemble lors de Dieu sait quelle guerre combattue sous le règne d'Eusaias. Ce qui commençait à remonter à un petit moment.
Curieuse, elle observait le chevalier, essayant de se rappeler de ses traits d'alors. Sans doute un peu plus de rides, mais il avait toujours cette belle prestance et l'air noble. Au moins n'était-il pas rabougri, incontinent et édenté, preuve que parfois la vieillesse pouvait être clémente.

La rencontre entre grand-père et petit-fils aurait pu émouvoir Rosa. Si Madeleine ne s'était pas empressée de crier :


- Et moi ?!, toute à l'indignation de ne pas avoir été présentée alors que c'était quand même elle, l'une des vedettes du jour !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Lun 19 Jan - 23:48

Après avoir rendu son informel salut au prince des lieux – les véritables salutations viendraient plus tard –, Guillaume avait encore joui d'une tranquillité certaine l'espace de... ouf, au moins deux-trois minutes. Pour un peu, sachant – ou plutôt croyant savoir – ce qui l'attendait, à savoir le baptême de son petit-fils et donc la présence de la Corleone, il aurait cru être arrivé trop tôt, ou qu'on l'avait oublié. Bonne idée, tiens, ça, l'oubli. Elle pouvait pas cuver si fort qu'elle oublierait tout, sa bâtarde ? Non parce que signifier son amour filial en violant systématiquement les rétines paternelles par des effusions de rose, clair, pâle, pastel, foncé, sombre ou pailleté de rose, Guillaume avait parfois du mal à se faire à la chose. N'en restait pas moins que tout ça c'était uniquement des réflexions faussement sérieuses qu'il se faisait dans son esprit et que, au fond, il tenait réellement à son illégitime progéniture.

Et quand on parlait du poney on en voyait... boarf le reste de la crinière, mettons. Tout commença par un hurlement – ô suprise ! Aurait-il vraiment pu en être autrement ? Il le savait, pourtant, que la chapelle allait devenir une gigantesque stalle à poneys. Et bientôt – ô surprise mais cette fois sans ironie – ce fut une embrassade. Ce ne fut pas peu dire que le chevalier fut désarçonné – ouh mais quelle figure de style digne d'un gamin de CP – quand il se retrouva ainsi pris au dépourvu. Ni qu'il fut, l'espace d'un court instant, submergé d'émotions. Mais heureusement, ou pas notez bien, qu'il avait arpenté les couloirs des châteaux, palais et conseils durant de nombreuses années car déjà, alors que la Mainoise mettait un terme à leur étreinte, il reprenait sa contenance normale. Que même la bise ne put entamer. Same player has to try again !


- Il ne pouvait en être autrement. Pas après être si tardivement arrivé aux joutes que vous donniez en Evron.

Refuser d'assumer ses torts, il fallait admettre que c'était quelque chose qu'il faisait rarement. Et encore moins avec sa famille et ses proches qu'avec le reste du monde, ce qui n'était déjà pas peu dire. Il se laissa ensuite guider vers le chœur, abandonnant sans trop de regret son investigation architecturale. Arrivé à bon port – quoique ça reste peut-être à voir – il sacrifia aux présentations, sans trop devoir se forcer, au vrai. Il n'y avait devant lui que des adultes pour lesquels il ne nourrissait nul mauvais sentiment et des enfants qui lui étaient parfaitement inconnus. Ça s'annonçait moins tendu que l’anoblissement breton auquel il avait assisté il y avait quelques années. Et si personne ne pouvait tomber évanoui(e) avant la fin de la cérémonie, ce serait pas mal. Il n'avait pas l'envie de rejouer les urgentistes...

« Damoiselle Rosa, heureux de vous revoir, et en de plus heureuses circonstances que lorsque vous vous plaigniez de l'un de vos... compagnons d'armes au temps où nous étions tous deux épées au poing ». Et oui, Guillaume avait révisé, entendez avait secoué sa mémoire pour essayer de voir s'il se souvenait de la rousse. Espérons qu'il n'aie pas tiré trop à côté dans son allusion... « Prince de Monthléry » le nom de la localité avait été très légèrement appuyé, « c'est un plaisir de vous revoir. Ce qui me permet de vous féliciter pour votre victoire à Evron. Ce fut un très beau succès ». Puis il baissa les yeux vers... sa descendance. Son cœur rata un battement. Et se reprit. Pour en rater un autre presque aussitôt. Le Flamand offrit son plus encourageant sourire au garçonnet – celui qui dit « je ne veux pas te manger, je veux même bien jouer avec toi » – tout en luttant intérieurement pour ne pas défaillir. Il fallait dire que sa fille légitime n'avait jamais pu mener à bien les projets de mariage dessinés pour elle, merci les prétendants qui claquent une fois qu'ils se sont déclarés ! Et donc, pour le moment, le jeune enfant lui offrait ce qui se rapprochait le plus d'une longue descendance. « Le bonjour Guillaume, je suis ton grand-père, le père de ta maman ». Il évitât soigneusement de bétifier, comme il voyait trop de parents le faire à son goût et se contenta de paroles directes et simples. « Et toi », fit-il à l'intention de celle qui venait de s'inviter à la noce, « tu es celle qui parle un peu trop vite. Mais n'est-ce pas une façon de faire comme tous ceux qui sont ici ?». Question qui s'adressait aux adultes. Oui, Guillaume de Jeneffe était de bonne humeur aujourd'hui. Mais cela allait-il durer?
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Ven 23 Jan - 23:15

Le silence était définitivement rompu, cette fois. Si Madeleine avait déjà apporté un peu d'animation, sa mère jouait les taiseuses, incarnant à la perfection le précepte "Soit belle et tais-toi", et ce n'était pas le chevalier qui flânait au loin qui perturbait le calme qui régnait au sein du petit édifice religieux. Mais l'arrivée du poney, qu'on entendait venir de loin avec ses gros sabots, changea complètement la donne. Sa voix résonna dans la nef, tant et si bien que malgré la distance, et même s'ils n'avaient pas voulu écouter, Madeleine, Rosalinde et Lexhor n'auraient pas eut le choix de l'entendre. Comme le paternel n'eut pas le choix de suivre sa fille jusqu'à l'autel. Une image pas banale pour le Prince qui était plus habitué à voir Guillaume accompagné d'un tout autre type de bâtarde. Trois générations se trouvaient réunies, bien que l'on puisse émettre un doute quant à la position d'Erwelyn, qui était peut-être, au final, la plus jeune de tous. Quelle gamine...
Au moins, elle leur aurait épargné le rose ce jour là, bien que cela paraisse très étrange. C'était limite flippant, pour tout dire. Est-ce qu'elle cachait quelque chose ? Préparait un mauvais coup ? Elle semblait en tout cas fidèle à elle-même. Pauvre Lynette, elle n'était, après tout, que Maréchal, pas héraut d'Ile de France. Le Prince s'inclina lorsqu'elle le "présenta", en souriant, amusé.


Le plaisir est partagé, votre Grandeur Chevaleresque. Evron fut sans conteste ma plus belle victoire. Et la maîtresse des lieux en entendra parler longtemps...

Vrai qu'il allait se la péter bien longtemps. Ad vitam même, sans aucun doute.  Les présentations terminées et les enfants câlinés pour qu'ils se tiennent sages, il ne manquait plus rien pour que la cérémonie puisse débuter.

Bien, merci à tous d'être là. En même temps je dis cela, mais je n'ai pas eu le choix. Et j'imagine qu'il en va de même pour vous...

Petit regard compatissant adressé à Guillaume, qui était sûrement victime du même duo terrible, bien que lui soit plus encore visé. Nul doute que ce baptême servait également de prétexte à une toute autre visée...et le Prince n'était qu'un dommage collatéral. Le chevalier flairerait-il le loup lorsqu'il comprendrait que personne d'autre n'était attendu ? Voilà qui serait amusant à découvrir...

Le baptême est une affaire très sérieuse et très importante. Cette cérémonie va marquer l'entrée de Madeleine et de Guillaume, le petit, dans la communauté aristotélicienne. Je compte donc sur vous pour ne pas faire de bêtises et rester sages. C'est bien compris Lynette ?

Il avait toute confiance en les autres, mais il se méfiait d'elle...et se retint d'éclater de rire en la regardant.

Nous sommes donc là, comme je le disais, pour accompagner ces deux jeunes enfants dans dans la grande famille d'Aristote. Par ce baptême, ils vont devenir notre sœur et notre frère, et leurs mères respectives font acte de foi envers Dieu, en lui confiant l'âme de ce qu'elles ont de plus cher, la chaire de leur chaire.

Il marqua une légère pause, le temps d'ébouriffer les tignasses deux deux marmots pour qu'ils comprennent bien qu'il s'agissait d'eux. Et parce qu'ils étaient mignons, aussi.

Voici le moment de réciter la prière du pardon, ça ne nous fera pas de mal. Enfin moi, ça va, comme je suis toujours sage je n'ai pas grand chose à me faire pardonner. Vous...je ne sais pas. Alors on va le faire par précaution. Répétez après moi.

Un léger éclaircissement de voix, et c'était parti.

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Lun 2 Fév - 3:24

Reprenons dans l'ordre. Au chevalier, Rosa commença par répondre, dans un petit sourire :

- J'en suis ravie également, Vicomte.

Ah... Souvenirs, souvenirs ! Le visage d'albâtre de notre rousse s'éclaira lorsqu'il mentionna cette fameuse épopée par les chemins de France. Cela lui semblait si lointain déjà, qu'elle avait l'impression que toute une vie s'était écoulée depuis. Pourtant, puisqu'il fallait y aller de son anecdote...

- J'étais tombée de mon cheval, et vous aviez palpé ma cheville pour vérifier qu'elle n'était pas cassée.

Il s'en serait fallu de peu pour que ses joues ne s'empourprent, mais il n'en fut rien, et Rosalinde fut de ce fait rendue à ses devoirs maternels, qui consistaient à ce moment là à gourmander la petite Madeleine pour avoir réclamé toute l'attention. S’accroupissant à hauteur de l'enfant, elle lui lança, à voix basse certes, mais d'un ton qui trahissait son irritation :

- N'aviez-vous pas promis d'être sage, Mademoiselle ?

La petite, qui voyait déjà sa part de dessert lui filer sous le nez alors que c'était à elle qu'on avait fait injustice, sentit les larmes lui monter aux yeux. Et Rosa, qui avait déjà en temps normal peu le coeur à punir ses enfants, vit bien que sa cadette était d'humeur chagrine, aussi se hâta-t-elle de la prendre dans ses bras, et de lui assurer qu'elle ne serait pas châtiée.

- A présent souris, ma chérie. La cérémonie va commencer. Te souviens-tu des prières que nous avons appris ensemble ?
- Oui !

Un dernier baiser sur la joue rebondie, et la mère se releva et s'effaça de quelques pas derrière sa fille, qui pour faire bonne mesure prit la main du petit Guillaume. Lexhor entamait sa messe, et ébouriffa les cheveux des marmots, ce qui lui valut un regard noir de Madeleine qui, à l'instar de sa mère, détestait être décoiffée. Elle rajusta son bonnet d'un petit geste, et puis récita son confiteor, sans anicroche, et avec le sérieux d'un pape.

- Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Et puisqu'on lui avait appris ainsi, elle rajouta, très ferme, un "Amen !" pas piqué des hannetons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Jeu 5 Fév - 18:57

Évidemment, la Jeneffe fille ne quittait pas des yeux le Jeneffe père et Rosa, son regard naviguant de l'un à l'autre, essayant de capter dans les prunelles de son géniteur un intérêt pour sa vassale. Elle qui au départ avait failli mourir d’apoplexie lorsque Rosa lui avait soufflé l’idée de se marier à son père, voilà que maintenant elle se prenait au jeu. Ri-di-cule ! M'enfin pas tant que ça, car mine de rien, la rouquine pourrait très bien rendre heureux son père, ne serait-ce que par sa fraîcheur, sa bonne humeur... enfin non, là c'était le tromper sur la marchandise, Rosa étant une boudeuse hors catégories. Dans tous les cas, se retrouver avec une femme de plus de... bon, elle n'avait même pas assez de doigts pour compter la différence d'âge, ne pourrait pas lui faire de mal. Rien que pour l’ego, déjà. Pis ça faisait classe de se trimballer avec une petite jeune à son bras. C'est pas que le paternel était un mammouth, mais presque !

N'empêche, mammouth ou pas, il avait toujours la classe internationale et rendait toujours bien en société. Un mot pour chacun, le premier laissant à croire qu'ils se connaissaient un peu plus que ce qu'avait prétendu Rosa, qu'elle mitrailla des yeux l'espace d'un instant. Il faudrait qu'elle creuse un peu plus, car d'ici qu'en fait, les deux protagonistes de l'histoire aient partagé la même couche, il n'y avait qu'un pas que Lynette était allégrement en train de franchir à l'aide de son esprit fertile. La suite fit naître une bouille gênée sur son visage en direction du prince dont elle ne se souvenait plus des terres, mortifiée – et non pas mortifère - contrairement au chevalier qui lui, avait bien révisé son nobiliaire d’Île de France. La baronne ne put qu'appuyer ensuite les félicitations d'usage, même si la victoire de Lexhor lui rappelait sa douloureuse défaite en quart de finale.

Et puis, et puis son regard se posa sur le grand-père rencontrant son petit-fils qui, si Lynette ne se trompait pas, était son premier. Un sourire ému s'invita sur ses lèvres et c'est limite si une larme ne coula pas sur sa joue. Ceci pour moult raison, mais la première étant sans doute que dix années en arrière, elle ne se serait jamais imaginée avoir non seulement un enfant, mais aussi un père. Et de voir les deux réunis là, ça avait le don de la transformer en guimauve toute moelleuse et dégoulinante de bon sentiment. Guillaume petit-fils répondit alors à Guillaume grand-père dans une prose digne d'un Victor Hugo en herbe :

Ben moi chuis le fils de maman !

Même que, ben oui. Lynette se mordit la lèvre inférieure en secouant la tête, légèrement dépitée de ce premier échange qui rappelait bien de qui Guillaume était le fils.

Voici Madeleine, la fille de Rosalinde.

Et Nicolas...Vous savez, le Nicolas que vous avez pas voulu faire entrer dedans la famille mais que j'ai adopté quand même, songea-t-elle in petto et préférant garder cette remarque pour elle histoire de ne pas tout gâcher, ne serait-ce que pour sa vassale chérie qui avait du mal à se remettre du départ de son goujeon de fils adoptif. En tous les cas, Lynette capta le regard du prince lancé à son paternel ainsi que la petite phrase assassine. Si elle n'avait pas su bien se tenir – oui, oui ! - elle lui aurait sans doute asséné un bon coup de coude dans le bide de se moquer d'elles ainsi. Mais bon, il avait beau faire son pauvre diacre malheureux de se retrouver entouré de deux furies comme Rosa et Lynette, il en était bien heureux la plupart du temps et ne s'en plaignait pas forcément. Vexée, la baronne leva un menton hautain et lui lança tout de go.

Comme si j'avais l'habitude de faire des bêtises, non mais !

Vint enfin le confiteor, que Lynette connaissait par cœur mais qui, à chaque fois, lui faisait se poser mille questions sur la capacité d'Ari à vraiment pardonner tous les pêchés. Les deux enfants placés face au diacre, devant eux, Lynette se planta au milieu de Rosa et Guillaume, position stratégique s'il en était, car son père aurait sûrement découvert le pot aux roses si elle l'avait laissé à côté de Rosa, qui était tout de même sa vassale, ancienne belle-fille et surtout future marraine de Guillaume, tout comme elle-même devenait la marraine de Madeleine qui était aussi sa petite-fille adoptive. Vous suivez ? Non ? C'est pas grave. Alors, à l'instar de ceux qui connaissaient le confiteor, c'est à dire pas son gamin qui n'en avait strictement rien à fiche d'apprendre des litanies par cœur et préférait essayer les robes de sa mère en cachette, à son plus grand désarroi, Lynette le récita d'une seule traite puis attendit la suite des événements.

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Dim 8 Fév - 19:47

Puisque Lynette avait décidé d'être sage, que Rosa était visiblement à peu près de bonne humeur et que le chevalier-papy était...normal et égal à lui-même, comme tous les hommes bien équilibrés bien qu'ayant engendré un poney rose, la cérémonie avait de grands chances de très bien se dérouler. Les adultes entonnèrent la prière du pardon avec plus ou moins de conviction et d'entrain et le diacre s'amusa de la tête des enfants qui appréhendaient tout cela avec des yeux ronds.
Lexhor se tourna ensuite vers les deux mômans qui allaient devoir encore travailler un peu.


Lynette, Rosa, vous avez fait la démarche auprès de moi pour que vos enfants, Guillaume et Madeleine soient baptisés sous le regard de Dieu et entre dans sa famille. Ceci signifie que vous souhaitez les élever selon les principes aristotéliciens que que vous leur inculquerez ceux-ci. Est-ce bien de cette manière que vous souhaitez qu'ils grandissent ?

La réponse était des plus triviale, mais l'on pouvait tout craindre avec ces deux là. Elles étaient toutes les deux capables de répondre non, pour déconner ou par étourderie. Le diacre leur adressa donc un regard insistant et faussement menaçant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mer 11 Fév - 18:02

Les choses sérieuses commençaient vraiment. Et comme dit plus haut, c'était aux mères de travailler. Encore. Comme si elles n'en avaient pas déjà fait assez en expulsant ces deux monstres là de leurs entrailles.

Heureusement, on lui en demandait cette fois beaucoup moins, aussi Rosa se fendit-elle même d'un sourire. Une seconde, elle baissa les yeux vers sa fille, attendrie. L'élever selon des principes aristotéliciens... Il faudrait qu'elle aille prendre quelques leçons de tempérance auprès de Lexhor ou d'un autre clerc patenté, et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.


- Oui.

Simple, sobre, efficace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Ven 20 Fév - 22:17

Y avait des trucs qui faisaient bizarre, quand même. Quelques années en arrière, les deux amies avaient été leurs témoins respectifs à leurs mariages, puis elles avaient été veuves en même temps, avaient découvert leur grossesse en même temps et voici qu'en ce jour, leurs deux enfants allaient être baptisés et l'une et l'autre deviendraient marraines. Étonnant comme deux destins pouvaient être liés si fortement. A la question de Lexhor, la baronne se tourna donc vers son amie, témoin, vassale, belle-fille, future marraine de son fils et lui offrit un grand sourire attachant et attaché. Il n'y eut alors qu'un « Oui » qui transperça les airs, mais son regard en disait mille fois plus à celle en direction de qui il était adressé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mar 24 Fév - 18:18

Les réponses avaient été franches mais brèves, ce qui contrastait fortement avec la tendance bavarde qui caractérisait les deux femmes. On aurait même pu croire que la solennité du moment les ait rendues sages et calmes.

Lynette, Rosa et Guillaume senior, vous allez répondre à mes questions en répétant après moi, tous en chœur. Etant le parrain de Madeleine, je dois également m'y plier.

Croyez vous en l'unicité de Dieu ?

Et il se répondit à lui-même.

Je crois en l'unicité de Dieu.

Il attendit la réponse des deux rousses.

Croyez vous en la rédemption et en la vie éternelle ?

Regardant les deux mamans.

Je crois en la rédemption et en la vie éternelle.

A elles de nouveau.

Renoncez vous aux péchés ?

En croisant les doigts derrière son dos, parce que ça dépendait lesquels quand même.

Je renonce aux péchés.

Regardant l'une puis l'autre avec un oeil malicieux.

Lutterez vous contre les tentations de la Bête sans Nom ?

Croisant plus encore les doigts. Tout dépend des circonstances...
Il sourit lorsque ce fut terminé puis s'approcha un peu plus de son lutrin sur lequel reposait un ouvrage. Le texte lui avait été conseillé par son amie Xalta qui avait déjà baptisé de si jeune enfants. C'était une première pour lui.


Le texte que je vais vous lire est un extrait du guide de la famille aristotélicienne. Ecoutez bien.

Léger raclement de gorge.

Les parents sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants. Ils témoignent de cette responsabilité d’abord par la création d’un foyer, où la tendresse, le pardon, le respect, la fidélité et le service désintéressé sont de règle. Le foyer est un lieu approprié à l’éducation des vertus. Celle-ci requiert l’apprentissage d’un sain jugement, de la maîtrise de soi, conditions de toute liberté véritable. Les parents enseigneront aux enfants à subordonner les dimensions physiques et instinctives aux dimensions intérieures et spirituelles. Le foyer constitue un milieu naturel pour l’initiation de l’être humain à la solidarité et aux responsabilités communautaires.

L’éducation à la foi par les parents doit commencer dès la plus tendre enfance. Elle se donne déjà quand les membres de la famille s’aident à grandir dans la foi par le témoignage d’une vie aristotélicienne en accord avec le Livre des Vertus. L’enseignement religieux familial précède, accompagne et enrichit les autres formes d’enseignement de la foi. Les parents ont la mission d’apprendre à leurs enfants à prier et à découvrir leur vocation d’enfants de Dieu.


Lorsqu'il eut terminé la lecture, il reprit un peu d'air puis sourit aux deux marmots, puis releva la tête pour poser son regard brun vers leurs maternelles respectives.

Le baptême est une étape primordiale dans la vie des enfants et un moment important de la vie des parents. Il nous incombe, en tant que parents et parrains de leur montrer la voie de la vertue et de les aider tout au long de leur vie.

Il se tourna vers les enfants et leur sourit et d'un geste les invita à s'approcher du lutrin où il avait placé un grand vase d'eau bénite dans lequel trempait un goupillon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Sam 28 Fév - 11:30

La prise de contact s'était poursuivie dans la bonne humeur, l'Amahir lui donnant de la grandeur chevaleresque, ce qu'il trouva au moins aussi flatteur que grasce chevaleureuse, et la rousse évoquant un souvenir tactile. Dont il ne rougit pas. Diable, s'il devait s'empourprer pour si peu, il passerait sa vie écarlate. C'est que, à son âge, on en a vu des... Bref, on est dans la maison du seigneur ici, pas dans une vulgaire tente de toile. Il fallait se tenir. On arrêtait donc – qui a dit « pour le moment ? » – les pensées salaces.

La réponse de son petit-fils l'en arracha d'ailleurs totalement. Et fit naître un sourire charmé sur la face du Flamand. Il acquiesça donc à l'affirmation, comme s'il s'était agi d'une importantissime question traitée au Louvre et se releva finalement. L'enfant ne l'avait pas exclu d'un revers de la main en lui assénant un « Pourtant j'vous ai jamais vu à la maison ». Tout allait bien, en somme.

Emporté par cette ambiance agréable – oui, oui, il a bien dit agréable alors que sa fille est à moins de cent lieues ! – qui le changeait bien de sa vie quotidienne, Guillaume demanda même pardon. Pas pour ce qu'il avait fait ces derniers temps qui, à part un peu plus de viande au repas que de coutume, n'avait vraiment pas de quoi vous envoyer directement visiter la Lune, mais pour ce que, avant, il avait commis. Il ne savait d'ailleurs avec certitude le sens dans lequel pencherait la balance des âmes au moment où il quitterait ce monde pour l'Autre. Un temps, il avait tenté d'assurer un équilibre entre le mal et le bien, remboursant quelques mois de guerre par l'érection d'une chapelle ou d'un moulin pour des moines, de Marchiennes ou d'ailleurs. Mais il n'avait pu tenir le rythme. Non que ses fonds se soient épuisés – un seigneur frugal, sauf pour les achats d'armes, doté de trois fiefs, normalement, ça tombe pas en faillite – mais bien qu'il n'avait pas toujours pu, surtout à l'époque où il porta le collier d'or ou les épées fleuredelysées, faire la distinction entre ce qui était un péché et ce qui était moralement questionnable. Les donations et actions pieuses avaient donc continué, mais le chevalier était loin d'être persuadé que ça suffirait.

Son esprit se saisit donc un instant d'une angoisse. Était-il vraiment capable d'affronter cela ? Une éternité de damnation ? Mais on l'empêcha de trop y penser. Il était maintenant venu le temps, non des cathédrales, mais de témoigner de sa foi. À chacune des questions du diacre, il donna la réponse attendue, même pour le refus des péchés. Oh, pas de fausseté là-dedans. Il savait qu'il en commettrait encore, peut-être même beaucoup si le Très Haut continuait de lui prêter une longue vie. Mais pour autant il n'en faisait pas un mode de vie. Du moins en était-il persuadé. Ce qui était déjà beaucoup.

Il acquiesça finalement à la lecture de l'officiant. Il n'y voyait rien à redire. Il regretta, plutôt, de n'avoir pu réussir cela quand c'était lui, justement, qui était devenu père. Son épouse était morte, depuis, et sa fille ne sortait que rarement de ses retraites. Dieu fasse que cela ne se déroule point ainsi pour les deux jeunes enfants qui se trouvaient devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Dim 1 Mar - 21:21

Fallait-il que ce soit elles qui travaillent tout le long ? Qui plus était, là commençait la partie désagréable, celle où l'on doit affirmer des choses dont on était pas sûr du tout ; on trouvait en Rosalinde un bon Saint Thomas, qui avait toujours trouvé cette excuse pour commettre divers excès dans sa jeunesse, bien à l'abri derrière une armée de sophismes et autres raisonnements boiteux qu'elle s'était construit pour pouvoir enfreindre allègrement les règles de la morale, n'ayant guère trouvé de bonne âme pour corriger ses vices et lui faire entrevoir la Vérité.

Mais le temps et les épreuves de la vie avaient fait leur œuvre. Elle n'était pas encore tombée dans la Loire, avec les conséquences qui s'ensuivirent, mais payait le prix fort pour la vie dissolue menée autrefois, et tentait de juguler un caractère forgé par dix ans de liberté sans frein, ce qui ne se faisait pas sans frustrations ni grincements de dents.

Oh oui, sa liste de péchés était longue, bien plus longue que celle des sages jeunes femmes de son âge. Mais si ce n'était pour Dieu, c'était désormais au moins pour ses enfants qu'elle tentait de se mieux conduire. Finies les dépenses à tort et à travers, elle en était presque tombée dans l'excès inverse en économisant le moindre écu superflu pour constituer une dot digne du rang de Madeleine, et à Léonard offrir une formation et l'équipement d'un homme de guerre. Finies aussi les relations sans lendemain. Depuis novembre elle se tenait sage vis à vis de la gent masculine, et ne comptait à présent plus s'offrir qu'après serment prononcé devant témoins et clerc patenté. Restait à travailler sur le bouillon de colère qui semblait, depuis quelques temps, lui habiter en permanence le ventre, et dont les victimes se trouvaient toujours être Lynette et Lexhor, ici présents, et elle aurait sans doute prouvé au monde et au delà qu'elle avait fait beaucoup, mais vraiment beaucoup d'efforts pour racheter sa conduite passée.

En attendant donc de savoir si, vraiment, l'âme atterrissait quelque part après la mort, elle répéta sagement chacune des phrases prononcées par Lexhor, parce qu'elle avait envie d'y croire, et parce qu'elle voulait à tout prix détourner sa fille de la voie sur laquelle elle s'était elle-même engagée.

Quant à Madeleine, elle écouta benoîtement tous ces beaux discours, et s'avança d'un pas déterminé lorsque Lexhor lui demanda d'approcher, bien contente d'être enfin actrice de tout ce remue-ménage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Mer 25 Mar - 18:15

Renoncez vous aux péchés ?... non mais sérieusement... il en avait de bonne le diacre. Renoncer aux péchés, comme si c'était possible de renoncer à faire des conneries que même des fois on ne faisait pas consciemment, hein ? Et en plus, si Ari avait fabriqué la repentance, pourquoi demander dans un même temps que les hommes ne pèchent plus ? Ce n'était absolument pas logique. Du moins par rapport à la logique poneytesque qui la caractérisait. Mais bon, comme elle était sage – des fois – que c'était tout de même le baptême de son fils et de sa petite fille, et qu'en plus, son paternel était dans la place, Lynette promit qu'elle y renonçait, dubitative, toutefois.
A la suite, l'histoire de lutter contre les tentations de la Bête sans Nom, la baronne faillit lever son doigt pour demander une liste desdites tentations. Vrai quoi, comment promettre d'y lutter si on savait même pas de quoi ça s'agissait, d'abord. Mais tout comme précédemment, elle promit. Toutefois, Lynette irait trouver Lexhor ensuite pour lui demander des précisions, au cas où qu'elle ait encore promis un truc impossible à tiendre.

Ensuite, le blabla, que la Jeneffe écouta sagement, zieutant un coup à droite, à coup à gauche, un coup devant pour observer tout ce monde et voir dans leurs yeux s'ils y comprenaient quelque chose. Ses sourcils se froncèrent cependant lorsqu'elle entendit une des phrases et, attendant que Lexhor ait fini sa lecture, son doigt se leva, mine interrogative sur le visage.


Dis, monsieur le diacre, avant de passer à la suite, moi j'ai une question... ça veut dire quoi "Les parents enseigneront aux enfants à subordonner les dimensions physiques et instinctives aux dimensions intérieures et spirituelles."

Parce qu'elle veut bien promettre tout ce qu'on lui demande, mais là, s'il s'agissait d'élever son gosse selon des préceptes auxquels elle ne comprenait rien, c'était beaucoup plus limite. Et elle ponctua tout de même sa demande d'un sourire pour montrer son bon foie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Lun 30 Mar - 20:37

Et là, c'est le drame. Lui qui pensait s'en sortir sans encombre, le voilà rattrapé par la patrouille à la dernière seconde. Il n'y avait plus qu'à asperger les gamins, marmonner quelques salamalecs et le tour aurait été joué. Mais non, l'air de rien, le poney rose qui s'attachait tant bien que mal à dégager une image un peu naïve qui trompait de moins en moins ceux qui la connaissait bien, ramena sa fraise en posant une question somme toute légitime. Forcément, elle, elle ne pouvait pas se contenter d'acquiescer bêtement. Le diacre se frotta le bouc, un peu embêté, tentant de trouver les mots pour lui faire comprendre au mieux.

Bonne question ma fille ! Vous faites bien de demander des précisions. Il s'agit tout simplement d'enseigner à votre fils à dépasser ses besoins primaires et à agir avec son cœur et sa raison. Réfléchir avant d'agir impulsivement. Enfin tout ça, vous voyez ? Sinon vous passerez sous mon bureau...heu à mon bureau plus tard que je vous montre..heu que je vous explique.

Il détourna le regard et le pose sur Madeleine dont il caressa la bouille ronde et malicieuse de sa main droite avant d'inciter à nouveau Guillaume à venir le rejoindre et le sortir d'un mauvais pas par la même occasion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Dim 26 Avr - 21:59

Ah voilà qu'il se frottait le bouc ! Lynette commençait assez bien à connaître le prince pour piger qu'il était en train de chercher une réponse qui lui conviendrait, mais qu'elle était pas si évidente. C'était tout l’Église ça, pondre des textes que même les diacres et les curés ne pigeaient pas ! La baronne plissa donc des yeux, observant Lexhor en pleine réflexion puis écouta avec attention l'explication qu'il avait à lui fournir.

Si vous m'appelez ma fille, je dois vous appeler mon père ? Il me semblait qu'on n'appelait que les curés mon père. En plus ça fait bizarre parce que mon père, il est là aussi, donc si je dis mon père, vous allez pas savoir à qui je parle du coup, ça va vous embrouiller ! Ou peut-être que je pourrais dire mon père numéro un, qui serait mon père, et mon père numéro deux, vous, qui êtes aussi mon père. En tout cas, de ce que je comprends, c'est qu'il faut que Guillaume se retienne d'aller aux latrines en cas de besoin primaire pour réfléchir à... ben à des trucs philosophiques avant de se soulager. J'ai tout bon ? Ce qui m'embête, c'est qu'il est un peu petit pour réussir, déjà que ça fait pas longtemps que je lui ai retiré ses langes... Bref, je ferai gaffe ! Pas besoin de passer sous votre bureau, vous en faites pas.

Puis d'un geste maternel, elle posa une main sur l'épaule de son fils pour l'inciter à avancer vers le diacre afin de passer à la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   Sam 9 Mai - 23:04

Après le bouc, c'est le front qu'il se massa, tentant de bien comprendre tout le raisonnement poneytesque. Lequel était d'ailleurs assez sensé si l'on prenait la peine de le décortiquer malgré sa nature capillotractée. Le diacre sourit donc, parce qu'il la connaissait bien et hocha la tête.

Vous viendrez vraiment discuter avec moi de tout ça après la cérémonie. Je vous expliquerai bien en détail et répondrai à vos questions. Continuons pour le moment.

Il avait enfin els deux enfants sous la main et pouvait poursuivre la cérémonie, ce qu'il s'empressa de faire avant qu'Erwelyn ne se mette en tête de demander d'autres éclaircissements. Il plaça les deux marmots en face de lui puis se saisit du goupillon qui trempait dans l'eau bénite avant de l'agiter au-dessus de Madeleine et de Guillaume pour les en asperger.

Je vous baptise, Madeleine et Guillaume, au nom de l'église aristotélicienne et en celui de Dieu, notre seigneur. Soyez les bienvenus dans la grande famille d'Aristote.

Il attrapa de linges propres et secs, tendit le premier à Rosalinde et le second à Erwelyn afin qu'elles essuient le front de leurs enfants. Puis il tira de son lutrin deux médailles d'Aristote qu'il tendit aux deux baptisés.

Madeleine, Guillaume, c'est la médaille d'Aristote. Elles sont à vous. Elles signifient que vous êtes baptisés. Bravo !

Un regard vers les grands.

Bon maintenant on va se remplir le ventre et s'abreuver ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Baptêmes de Madeleine et Guillaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lampe de table] Lampe O10* par Guillaume Delvigne
» [Contenants] SOD_project par Guillaume Lehoux
» le bac de guillaume
» guillaume de cogan
» Guillaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: La chapelle Saint-Nicolas :: Le coeur de la chapelle-
Sauter vers: