Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Une renaissance   Mar 13 Oct - 23:25

C'était invariablement à l'instant précis où l'on ne voulait pas être distrait et contrarié par quoi que ce soit que l'on était dérangé. Pas quelques minutes auparavant, ou après. Non, juste sur l'instant. Un grondement sourd résonna, bien vite accompagné d'un éclair et du clapotis des gouttes d'eau. Le Prince hocha la tête et s'affaira lui aussi afin de rassembler au plus vite tout ce qui avait été déballé. Après plusieurs voyages et alors que les précipitations s'étaient accentuées, tout fut mit au sec et ils purent s'abriter également sous la cabane. Lexhor se défit de son mantel et l'accrocha où il pu afin de le laisser sécher. Il referma ensuite les volets de la cabane les plus exposés au vent et à la pluie et avisa ensuite tout ce qu'il avait déplacé, à la hâte, jonché sur le sol.

Je crains que cela ne dure un moment alors autant essayer de nous installer le plus confortablement possible et surtout le plus au sec possible.

Les peaux les plus sèches furent entassées sur la paillasse et les autres étendues là où il était possible de le faire. Il en fut de même pour les couvertures. Un peu de place fut faite en déplaçant le matériel laissé tel quel. Enfin le Prince s'assit quelques instants sur le bord d'une grosse caisse, scrutant l'intérieur de ce petit abri après s'être activé avec empressement.

Hé bien, voilà la faille de ce plan. L'improvisation a ses avantages et ses inconvénients. Mais nous avons tout de même pu nous mettre rapidement à couvert, c'est le plus important.

Il sourit puis rit légèrement avant de se redresser et d'attraper une couverture à peu près sèche qu'il enroula atour de Keltica, avant de lui frotter doucement les bras et le dos. Il s'empara ensuite d'une autre couverture et entreprit de s'essuyer lui aussi.

Il faut nous sécher et nous réchauffer ou nous risquons d'attraper mal. Nous ne pouvons pas faire de feu ici mais nous avons des couvertures. Nous ferons donc comme ces froides journées d'automne ou d'hiver où l'on se réveille en se disant que l'on aimerait mieux rester au fond de son lit bien au chaud.

Il sourit puis tendit une main pour désigner la paillasse améliorée.

Je suis navré de ne point offrir le confort que vous méritez, mais il n'y a qu'une couche, rudimentaire, qui plus est, qu'il nous faudra donc partager.

C'était ballot...ou pas.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Une renaissance   Jeu 19 Nov - 13:36

Une fois à l'abri de la cabane, les mains déchargées du panier de pique-nique, rempli à la va-vite et déposé dans un coin sec, Keltica accrocha sa cape à un clou dépassant du mur ; elle regrettait de l'avoir retirée pour manger, car du coup, non seulement la cape était trempée, mais la blonde elle-même avait subi directement l'averse, sans prendre le temps de la remettre avant de ranger les affaires. Du coup, sa chemise et ses braies étaient trempées, collant à sa peau comme si elles y était étroitement cousues ; pudiquement, la blonde croisa les bras sur sa poitrine, faisant mine de se frotter un peu les bras, comme si elle voulait juste se réchauffer un peu, tandis que Lexhor fermait quelques ouvertures. Une demi-pénombre envahit la petite pièce, et Keltica, tout en se maintenant un peu dissimulée, aida son ami à faire un peu de place, avant de s'approcher, reprenant sa posture bras croisés.

Qui aurait pu croire à un tel orage ce matin, il y avait un si joli soleil... C'est dommage pour le pique-nique, nous le finirons à l'abri, ce n'est pas bien grave, on s'en souviendra par contre !


Un sourire amusé croisa le rire de son ami, qui avec douceur, vint lui apporter une couverture pour l'y blottir. Keltica s'y lova, rabattant les pans sur sa poitrine, appréciant les délicats frottements procurés pour la réchauffer, puis continua un peu seule ; déjà elle sentait l'humidité poindre à travers la couverture.

Oui, il serait dommage de tomber malade, je veux bien vous croire... Tant pis pour le feu, on va devoir faire autrement, il ne manquerait plus qu'on mette le feu à la cabane ! Et ne vous inquiétez pas pour la paillasse, elle sera parfaitement convenable pour les prochaines heures, le temps que durera l'orage, je serai gentille, je vous laisserai une petite place !

Elle eut un petit rire, avant de se diriger vers la porte ; ses cheveux mouillés avaient besoin d'un petit essorage, aussi, laissant un instant sa couverture sur une caisse et tournant le dos à Lexhor, Keltica ramena sa crinière sur son épaule. Le lien de cuir qui les retenait avait volé dans la course, et ses cheveux libérés avaient copieusement pris l'eau. D'un geste habile, la blonde les tordit, enroulés sur eux-même, et de grosses gouttes d'eau s'écrasèrent sur le seuil. Sa chemise trempée collait à son dos, et sa silhouette se découpait en ombres chinoises dans l'embrasure de l'entrée, tandis que Keltica continuait à tordre ses cheveux. Puis, reprenant sa couverture, la blonde revint s'asseoir à côté de Lexhor, réprimant un frisson de froid.

Il valait mieux que je les essore un peu dehors, plutôt que laisser des gouttes d'eau partout... Mais vu la couleur du ciel, on va être là pour un moment.


Pas sûr que cela dérange le moins du monde la demoiselle ; "enfermée" avec un ami charmant pour une durée inconnue, il y avait pire comme situation... Et comme pour lui donner raison, un bref flash éclaira la pièce, suivi d'un sourd roulement de tonnerre. La blonde n'avait pas vraiment peur des orages, c'était simplement la lourdeur du grondement qui la fit se crisper un peu, à croire que l'orage s'était installé au-dessus de leur tête... Relevant les yeux, elle regarda son ami et lui sourit, puis remarqua une goutte qui roulait de sa tempe vers son menton ; sans réfléchir, elle leva la main et d'un coin de couverture, lui essuya doucement la peau. Pourtant, après le tendre baiser, quelques minutes plus tôt, le geste avait quelque chose d'intense et de sensuel, et elle s'en rendit compte presque aussitôt ; son regard venait de se planter dans celui de Lexhor, et elle n'osait plus bouger sa main, soit pour poursuivre le geste, soit pour la retirer...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5128
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Une renaissance   Mer 4 Mai - 20:42

Après quelques aménagements et un peu de rangement, le petit abris commençait à être habitable, au moins temporairement, le temps de les protéger de l'orage qui venait d'éclater. Lexhor avait calfeutré les passages d'air et l'effervescence liée à leur empressement commençait à retomber.

Si au dehors l'orage battait désormais son plein, à l'intérieur un calme relatif s'était finalement installé. Coupés du monde, le temps semblait s'être arrêté. Bien qu'ils se soient séchés un peu grâce aux couvertures, l'inconfort du froid et des vêtements mouillés persistait. Les gouttes qui coulaient de temps en temps sur le visage du Prince en témoignaient. Lexhor sourit lorsqu'elle lui essuya la joue et hocha légèrement la tête pour la remercier. Nul besoin de regarder par la fenêtre -qui étaient de toute façon presque occultées- pour se rendre compte que les précipitations s'étaient accentuées. Le grondement de la pluie s'abattant sur le toit en bois s'intensifiait de manière significative. Lexhor hocha la tête en souriant pour agréer aux propos de Keltica puis se redressa pour s'étirer.


Nous en avons pour un bon moment en effet, avant que le ciel ne redevienne assez clément pour nous permettre de rentrer nous profiter  d'un bon feu. Mais en attendant, nous allons devoir nous réchauffer autrement.

Machinalement, il passa sa main dans le dos de la jeune femme, sentant que malgré la couverture elle avait un peu froid. Lui-même était loin d'être réchauffé et il ne voulait pas qu'elle attrape mal. Il souhaitait que malgré tout la journée se termine bien et ce rapprochement qui s'opérait naturellement allait en ce sens. Ses caresses douces restaient protectrices et chaleureuses et il se gardait bien d'être intrusif, du moins plus qu'il ne l'était déjà.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Keltica

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 34

MessageSujet: Re: Une renaissance   Sam 28 Mai - 14:23

Après avoir essuyé la joue de Lexhor, Keltica s'était un peu recroquevillée ; ses habits et sa crinière mouillés lui donnaient froid, et malgré la couverture, la jeune femme n'arrivait pas à réprimer quelques frissons. Dans ses bottes, ses pieds étaient glacés, aussi, Keltica se pencha et commença à délacer ses chausses tout en répondant au Prince.

C'est dommage qu'il n'y ait pas de vêtements secs dans ce petit fouillis, cela aurait pu nous être utile. Nous aurions pu nous changer et faire sécher nos propres vêtements, le temps d'attendre la fin de l'orage...

Ses bottes furent remisées à côté de la paillasse, et la jeune femme défit les bandes de tissu qui ceignaient ses pieds, réprimant un nouveau frisson tant sa peau était froide. Elle s'assit alors en tailleur, pour tenter de garder un maximum de chaleur sous la couverture, mais elle était troublée ; troublée par le froid, troublée par la proximité tendre du Prince qui, par de douces caresses dans son dos, tentait de la réchauffer, troublée par ses mots engageant à se réchauffer autrement. Peut-être se faisait-elle des idées, mais elle avait souvent entendu dire que la meilleure façon de se réchauffer dans ce genre de situation était de se blottir l'un contre l'autre. De plus, le charme de Lexhor ne laissait pas Keltica indifférente, surtout dans ce petit abri discret, après leur délicat rapprochement. Il lui semblait en outre que le Prince n'était pas non plus de glace, après tout, ils s'étaient embrassés chacun leur tour, et aucun n'avait repoussé l'autre... Alors, jetant bas la plupart de ses barrières, Keltica se tourna légèrement de côté, de façon à poser sa tête contre l'épaule du Prince ; cela pouvait autant passer pour une tentative de réchauffement mutuel que pour un rapprochement plus personnel. La main de la jeune femme se posa alors sur l'épaule opposée de Lexhor, lui appliquant quelques caresses lentes.

J'espère que vous n'avez pas trop froid non plus...

Inconsciemment, la jeune femme avait presque murmuré, ajoutant une touche de sensualité involontaire à son geste, tandis que l'atmosphère se faisait plus intime.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Baronnie de Yèvre-le-Chastel - Lexhor :: Le château-
Sauter vers: