Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un harem pour le Prince

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zelenka
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 2297
Date d'inscription : 04/04/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Ven 10 Juil - 15:10

Quelle heureuse surprise de voir arriver ce pigeon quelque peu trop nourri qui vint d'écraser au plus près de la brune d'Adonville alors elle-même trop occupée à sommeiller à l'ombre du feuillage épais des arbres de son domaine. Les roucoulements la tira de ses songes, elle eut vite fait de s'emparer du parchemin l'accompagnant avant de s'empresser de le lire, un sourire s'étira alors sur son visage bien trop sérieux. S'empressant de renvoyer sa réponse, elle préféra l'un de ses pigeons de compétitions, sveltes et rapides plutôt que celui qui semblait être épuisé par son vol. Un anoblissement donc!
Au matin dudit jour elle se prépara comme à son habitude, nul ne l'avait prévenu de ce qu'il allait l'attendre en arrivant à Pierre-coupe, le beau monde  qui se pressait pour y assister. Ma parole mais cela en fait des invités pour un seul anoblissement..... devait se tramer autres choses qu'on ne lui avait pas dit. Bref c'est sans chichis que Zelenka arriva proche du fameux caillou qui l'avait également vu être anoblie ainsi que Bel, des souvenirs lui revint indubitablement en mémoire. Elle vit encore la nonchalance de Lexhor faisant mine de rien ce matin-là l'amenant vers son destin, alors que Naluria faisait le chemin du moulin vers les quelques personnes qui n'attendaient que les protagonistes mais tout ceci était bien loin maintenant et ce souvenir joyeux rempli malgré tout Zelenka d'une certaine mélancolie, c'était la première fois qu'elle revint en ces lieux.
Arion devint un peu plus nerveux à la vue de l'attroupement, ce qui fit revenir à la réalité la guerrière qui lui trouva rapidement un coin d'ombre tranquille loin du tumulte des invités où l'un des serviteurs du Prince avait prévu des baquets d'eau fraîche.
Zelenka s'approcha des personnes qu'elle connait et les salua d'une accolade suivi des bises amicales qui s'y prêtaient bien.

Heureuse de vous revoir! Merci pour l'invitation Kal.lui sourit

Et de faire un tour complet sur elle-même pour voir tout ce qui avait été préparé à l'occasion, la phrase sortie sans même qu'elle réfléchisse à l'impact possible


Bah dis donc Lex t'as mis le paquet pour elle, pour Bel et moi y avait rien de tout ça, c'était moins.....fastueux!
lui sourit malicieusement car il le savait maintenant, depuis le temps, que ces paroles sont souvent brutes de décoffrages et qu'il ne fallait pas mal les prendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elayne.

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Sam 11 Juil - 21:48

La brunette arriva en grommelant, marmonnant dans une barbe qu'elle n'avait évidemment pas... Non mais, c'est quoi ce domaine avec des gardes qui ne font pas leur boulot... Elayne s'était retrouvée coincée devant la grille d'entrée du domaine sans personne pour l'accueillir ! Bien que la blanche n'aimait certainement pas entrer en douce, elle n'avait pas eu le choix pour venir assister à la cérémonie.

La Capitaine avait déjà honte de venir à une cérémonie d'anoblissement habillée en soldat alors imaginez son ressenti en voyant tout ce monde déjà arrivé et si joliment paré. C'est donc d'un pas lent, les mains accompagnant ses jambes sans être gênée par l'épée qu'elle avait laissé au poste de garde qu'elle s'avança parmi les convives, essayant de trouver une mamie blonde parmi les personnes présentes. C'est d'un regard légèrement amusé qu'elle trouva la dites blonde et accompagnée de personne qu'Elayne n'avait pas vu pour certains depuis 8 mois, pour d'autres depuis plus d'un an. Elle s'approcha donc dans son uniforme et s'arrête près du petit groupe.


Bonjour ma Sun, je suis désolée du retard, j'ai été...hum...retenue à la grille

Revenir en haut Aller en bas
Gedeon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Sam 11 Juil - 22:11

Chose promise, chose dû...enfin là, leur promesse était surtout de ne pas se faire de gentillesse et l'un comme l'autre y arrivaient très bien.
Alors, quand à la place d'un "merci de votre présence" de circonstance, il se fut affublé de reproche pour une arrivée tardive même si pas en retard, il ne fut pas surpris, le contraire l'aurait même déçu.

Une petite réplique avant de la laisser vaquer...


Fallait le dire dans l'invitation hein... ça aurait évité les redites.

Sourire en coin avant de saluer les nouveaux arrivants Auvergnats... ça n'allait pas être simple, ils les connaissait tous à force, et de savoir où donner de la tête pour voir tout le monde...pfff, il n'arrêterait pas...
Et de saluer l'ôte à sn passage, sans vraiment savoir qui il était, grognant intérieurement de ne pas pouvoir anticiper son attitude afin de faire honneur à la Blonde.

Frottement des mains lorsque l'Aigue s'approcha, tout sourire, il savait que ce qu'elle lui dirait serait marqué du mensonge et de l'exagération mais, jouerait le jeu, assurément.... C'est ça de réunir deux espiègles...


Ahem. C'est délicat, je dois le dire.
Aussi, je compte sur votre discrétion, hein.
Alors, en fait, Sun est encore enceinte, mais pas de son Epoux.


Le Père, c'est le vi...le Prince. Le propriétaire de ces lieux.
& afin de permettre à ce dernier d'être proche de l'enfant à venir, notre amie commune a décidée d'en faire le Parrain.
Mais chutttt, je ne vous ai rien dis, hein.


Et de l'écouter attentivement en ponctuant de "Oh ! Ahhhhh.... Hein ? Quoi ?" Avant de la regarder, le plus sérieusement possible, l'air outré de ce qu'elle venait de lui apprendre et de lui répondre, à voix basse mais audible pour qui tendrait l'oreille...

Oh...un Duc ne lui suffisait donc pas, il a fallu qu'elle se tape un Prince ? Et qu'elle se fasse engrosser en plus ?!

Fronçant les sourcils, il ajouta, sévèrement.

Moralisatrice qu'elle est, une fois rentrés à Montpensier, elle va m'entendre.

Puis, sur le ton de la confidence, baissa d'avantage le ton.

Mais ne vous inquiétez pas, je ne dirais pas que cela vient de vous, je resterais discret...

Même s'il ne pouvait pas croire à cela, connaissant la tyrannique, faire semblant allait animer un peu la cérémonie...au moins pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Erwelyn
Poney rose faureveure
Poney rose faureveure
avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 03/07/2012

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Sam 11 Juil - 23:26

Lynette se mit à rire lorsque Lexhor lui fit cette réponse. Son prince se lynettisait de plus en plus, et elle se lexhorisait à son contact. Ils finiraient sûrement par ne former plus qu'un seul être avec un seul cerveau s'ils continuaient ainsi... La baronne accueillit les lèvres de Lexhor en un baiser, fermant les yeux et appréciant ce moment de calme avant la tempête. Le moment qu'ils allaient vivre tous les deux ce jour-ci n'était pas anodin. Les cérémonies d'octrois revêtaient pour elle un caractère tout particulier, vu sa charge, et elle mettait toujours un point d'honneur à faire de ces moments des instants particuliers, emprunts de solennité, car un serment vassalique, ça n'était quand même pas rien. Alors en plus, le faire le même jour que l'homme de sa vie, c'était encore plus particulier. Son front posé contre le sien, elle lui offrit un sourire et le même regard complice, avant de déposer un baiser délicat sur le bout de son nez.

Je n'ai jamais été aussi prête de ma vie.

Ponctuant sa phrase d'un clin d’œil, private joke comprise que par eux, elle lui chuchota un je t'aime au creux de l'oreille, déposant un dernier baiser sur le lobe de cette dernière avant de se relever et de donner la main à son aimé. Son regard se posa alors sur Rosalinde, première arrivée.

Ben cette créature subliiiime, c'est Rosalinde, ta future vassale, t'as déjà oublié ?

Amusée, elle alla serrer dans sa bras celle qui était déjà sa vassale – preum's !

Rosa, comment que ça me fait trop plaisir de te revoir ! Tu nous manques, cornefianchtre !

Et à la réflexion de Lexhor à son oreille, elle ne put que se mettre à pouffer de rire et lui répondre sur le même ton.

Chais pas mais méfions-nous, ça ne va sûrement pas durer...


Arriva ensuite Orléans, et sa vision ficha un petit sourire aux coins des lèvres Corleoniennes. Voilà plusieurs semaines que Lynette accompagnait Elisel en tant que tutrice et petit à petit, la maréchale la voyait prendre de l'assurance. Elle avait eu droit à son baptême du feu lors de la cérémonie d'hommages en Maine et Lynette était persuadée que d'ici peu, le héraut d'Orléans – et non pas le héros oui, on a bien compris – pourrait voler de ses propres ailes.

Orléans, bienviendue ! Z'êtes pas trop stressée de devoir officier devant les deux plus grands maréchaux que la Hérauderie ait jamais portée ?

Ah, ah, c'était toujours marrant de faire monter un coup de pression aux nouvelles recrues. Et puis, Maine pouvait se le permettre, elle en avait assez bavé ces dernières années en tant que héraut, puis en tant que maréchale. Elle lui fit cependant un petit clin d’œil pour la rassurer, histoire qu'Elisel ne tombe pas directement dans les pommes. Une délégation de total inconnus fit ensuite son entrée, Lynette clignant des yeux face à ces arrivées, ne s'attendant pas à ce qu'il y ait autant de monde en ce jour. Laissant Lexhor saluer tout ce petit monde, Lynette se dirigea vers Kal en explosant de rire de la voir aussi gauche attifée comme une femme.

Kal ! Ça te va vachement bien comme ça dis donc ! Tu devrais te mettre en robe plus souvent ! Cette cérémonie valait doublement le coup, hé hé.

Lui déposant un baiser sur la joue, la baronne la laissa prendre place, louvoyant parmi les invités pour retrouver son prince. Mais au détour de son chemin, quelques bribes de mots atterrirent dans son oreille, ce qui la laissa interdite l'espace d'un instant : « Oh...un Duc ne lui suffisait donc pas, il a fallu qu'elle se tape un Prince ? Et qu'elle se fasse engrosser en plus ?! ». Bon, analyse de la situation façon poney. Cet homme parlait-il d'elle ? Après tout, Vaxilart avait été duc, et Lynette s'était retrouvée enceinte du prince sans le dire à personne. Mais c'était pas logique, car l'homme qui venait d'en parler, elle ne le connaissait ni d'Eve, ni des dents. Première option à écarter donc. En tout cas, il n'y avait pas trente-six mille princes à l'horizon, et encore moins dans un périmètre de vingt mètres autour d'eux. Heureusement, s'il y avait bien une chose qui caractérisait Lynette en ce bas monde, c'était son manque total de jalousie, ce qui faisait souvent criser son homme qui essayait par tous les moyens de la rendre jalouse, mais sans résultat. Alors, que Lexhor se soit fait une partie de jambe en l'air avec elle ne savait pas encore qui, ça n'était pas si grave en l'état, bien qu'elle aurait préféré qu'il lui en parle, juste pour qu'elle le sache, vu qu'elle lui répétait depuis des mois qu'il lui serait impossible de lui être fidèle. Bah oui, les hommes ça avaient des besoins, tout ça, tout ça ! Mais par contre, qu'il ait engrossé une autre femme, c'était un poil plus fâcheux. Ça ferait encore un bâtard à gérer et franchement sur un CV ça manquait de classe ! Bon, il faudrait qu'elle lui en touche deux mots, et pas plus tard que... tout de suite.

Il ne lui avait fallu que quelques instants pour se retrouver à ses côtés, glissant sa mimine dans sa large paluche, l'amenant un peu à l'écart et levant son regard brun vers lui, interrogatif, s'adressant à lui assez bas pour qu'il n'y ait que lui qui entende.


Dis... il faut vraiment que tu fasses attention, la prochaine fois que tu vas tremper ton biscuit – merci maman pour tes expressions ! - ailleurs, évite tout de même de faire tomber ta conquête enceinte, ça fait mauvais genre !

La baronne restait plutôt calme, mais juste parce que pour l'heure, elle avait du mal à croire que ce genre de chose fut vraie, quoi que tout pouvait arriver dans la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
aiguemarine

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2010
Localisation : Gien, nan...Blois !

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Dim 12 Juil - 0:08

Oh...un Duc ne lui suffisait donc pas, il a fallu qu'elle se tape un Prince ? Et qu'elle se fasse engrosser en plus ?!

Dans le genre discrêt, si elle devait noter Gedeon, c'est un bon zéro pointé que la Brune Médecin lui aurait refilé.
Non, mais allo, quoi !!
C'était quoi tous ces "Oh ! Ahhhhh.... Hein ? Quoi ?"
& puis pourquoi Gedeon se sentait'il obligé de répondre aussi fort ?
L'Italienne grogna entre ses dents & lui écrasa le pied droit avec sa botte.
A retardement, certes, mais au moins, ça soulage.


Moralisatrice qu'elle est, une fois rentrés à Montpensier, elle va m'entendre.

Cornebigouille !!
Nouveau grognement, suivi d'un :


"Ne vous sentez pas o bli gé d'en faire profiter tout le monde, Gédeon. Tsss...
Oubliez les remontrances à Montpensier, la connaissant, elle niera tout."


Mais ne vous inquiétez pas, je ne dirais pas que cela vient de vous, je resterais discret...

C'est c'la , oui.
Il la prenait vraiment pour un lapin de 6 semaines ?
Sûr qu'il la balancerait à sa Harpie dès qu'il le pourrait.
Comment allait'elle pouvoir se sortir de cette situation & par la même sauver sa peau ?

Prenant le bras de l'espiègle, Aiguemarine lui marmonna quelques mots :


"Oui, bon... d''abord, nous allons assister à son annoblissement.
C'est avant tout pour cela que nous sommes ici.

Pour le reste, ma foi... Faisant un geste las de sa dextre...
Si ça se trouve, elle s'est trompée & ne l'es pas...du tout.
Mais vous connaissez la propension de notre blonde à s'emballer pour ce genre de chose.
& hors de question que je sois chargée de vérifier."


Puis, se tournant vers Thael, saluant la "Blanche" Elayne qui venait d'arriver.

"Je meurs de soif, pas vous ?"

Y'a pas à dire, raconter des âneries, ça donne la pépie.
& l'Italienne était loin, à ce moment là, de se doûter qu'une Brune estampillée Poney Rose passerait non loin d'eux & capterait ce qu'il ne fallait pas de leur précédente discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Kalderah
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 698
Date d'inscription : 18/03/2014
Localisation : ici ou là

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Lun 13 Juil - 12:33

L'Espiègle retrouva son air mutin à la pique du Prince, mmmmh j'adoooore être attendue, c'est un minimum pour une Déesse.

Arriva Zel, Hiiiiiiiiiiiiii! tu as pu venir ! merci à toi d'être là, rhoooo et tu es magnifique ! bon pas autant que moi mais je te surveille, n'essaie pas de me piquer la place !

Ponctuant sa tirade d'un clin d'oeil complice, elle pouffa à sa pique pour Lexhor sur le faste de la cérémonie, s'apercevant qu'elle avait été un peu sibylline dans son courrier.

Grognant à la moquerie de Lynette sur sa tenue inhabituelle,
Mais heuuuuu ! c'est de la faute de Nano pendant le voyage... enfin bref j'ai dû changer mes plans et mettre une robe pfff !!! (bah oui parce qu'à l'origine si elle se souvient bien elle avait fait une croix dessus, mais rien ne se passe jamais comme prévu^^). D'ailleurs il est où celui-là encore ???

Se dressant sur la pointe des pieds, elle tenta d'apercevoir le baron sûrement occupé à reluquer les poitrines mises en valeur par toutes ces toilettes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mer 15 Juil - 2:30

Trop de monde. Et pas un invité qui ne daigne prêter attention à elle. Oh certes elle ne pouvait pas vraiment leur en vouloir, retrouvailles, ce genre de chose, et puis le comportement clanique était inhérent à la plupart des êtres humains, elle y compris. D'autant qu'elle était loin d'être l'être le plus sociable qui soit né sur cette Terre. Mais tout ceci l'agaçait.

Comme le fait que Lexhor ait préféré faire une remarque à voix haute, en parlant d'elle à la troisième personne, plutôt que de la saluer de prime abord. Et qu'il la complimente sur sa mise alors qu'elle était supposée porter une tenue de deuil. Et qu'il ne le porte pas, le deuil. Et que Lynette non plus, cela lui donnait l'impression que son travail à la Maison Royale n'était pas pris au sérieux. Et qu'ils fassent des messes basses la concernant. Et que Lexhor pouffe de rire. Et que Lynette lui dise qu'elle leur manquait. Et qu'ils soient gentils avec elle comme si de rien était, alors qu'ils l'avaient abandonné lâchement pendant de si longues semaines, et que juste après ça ils repartiraient et elle retournerait se morfondre toute seule à Orléans.

Et pour couronner le tout, ses règles étaient particulièrement douloureuses.

Cela dit, ou plutôt pensé, elle prit sur elle de n'en rien laisser paraître, et étira encore un peu le sourire qui était vissé sur son visage, ce qui lui donna l'air encore plus faux qu'avant ; mais au moins elle essayait.


- Bonjour. Merci.

C'était on ne peut plus concis, mais elle ne savait pas trop quoi dire d'autre.

Ah, si.


- Contente de vous revoir.

...

- Je reviens.

Genre, je reviendrai quand on m'appellera. Pour l'instant je fais ma sauvage et je m'éloigne discrètement de la masse des invités inconnus et des Lames qui m'ignorent (Quoi ? Moi ? Aller leur parler en premier ? Ça va pas la tête ?!), et vas-y que je fais à fond semblant de m'intéresser à ce putain de caillou débile en priant pour que personne ne vienne m'emmerder, parce que j'ai déjà envie de pleurer et je ne sais même pas pourquoi.

Peut-être parce qu'elle venait de se rendre compte qu'elle n'avait tout simplement aucun ami à inviter, et que son comportement allait probablement finir par la faire détester des deux seuls qui lui restaient, et qui avaient même encore le courage de vouloir d'elle comme vassale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5193
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Jeu 16 Juil - 22:19

Loin des messes basses et des fausses rumeurs qui étaient en train de se diffuser lentement dans l'assemblée, destinées tout d'abord à se moquer d'un invité arrivé sur la fin, le Prince observait tout ce petit discuter, rire, aller et venir, ainsi que les derniers arrivants qui ralliaient le groupe. Et notamment l'une de ses premières vassales en la personne de Zelenka. Son sourire s'étira en la voyant avant qu'il ne lève les yeux au ciel en l'écoutant.

Certes, certes, Zelenka. Mais dois-je te rappeler que vous n'étiez au courant de rien tous les deux ? Un tel aménagement n'aurait pas manqué de gâcher l'effet de surprise, non ?

Rhaaa les bonnes femmes, toujours en train de râler ! Même s'il captait l'ironie et la plaisanterie dans son ton, il savait d'expérience qu'il y avait toujours un soupçon de vérité dans ce genre de répliques.

Quoi qu'il en soit, je suis heureux que tu te joignes à nous.

Même si t'es rien qu'une vilaine, aurait-il pu ajouter. Mais il se contenta d'un clin d'oeil avant de jeter l'autre sur Rosalinde qui s'éclipsait déjà, tirant un léger sourire au Prince qui n'était pas né comme un lapereau de la dernière pluie. Sauver cette âme tourmentée était sans doute la mission la plus compliquée de sa vie. Un vrai sacerdoce. Mais il s'y vouerait un peu plus tard. Pour le moment Erwelyn venait de le rejoindre à nouveau et faisait des siennes, pour changer. Il plissa les yeux et fronça les sourcils, les deux en même temps, si si, tentant de comprendre de quoi elle parlait. Finalement, la lumière s'alluma à l'étage. Elle venait de "l'accuser" d'avoir été voir ailleurs. Et d'avoir un enfant illégitime ou du moins un à venir. Il ne lui fut pas nécessaire de réfléchir pour tenter de savoir de qui il s'agissait, puisque la chose était tout bonnement impossible. Instinctivement, il pinça les fesses de la baronne, avant même d'ouvrir la bouche.

Dis donc, madame je raconte n'importe quoi avec mon esprit tordu, sache que mon biscuit ne trempe depuis des mois que dans du jus d'abricot mainois. Non mais. D'où tu sors encore ces histoires. Je croyais que tu en avais terminé avec cette manie de vouloir m'envoyer dans d'autres lits.

Plus tard, il faudrait qu'ils discutent de tout cela. C'est du moins ce que le regard inquisiteur du Prince annonçait à sa baronne. Mais pour l'heure, il était temps d'entrer dans le vif du sujet et de lancer officiellement la cérémonie. Le Prince esquissa un sourire à sa douce avant de se diriger vers le rocher que Rosalinde semblait admirer avec une indifférence phénoménale. Machinalement il passa sa main sur sa joue pour repousser une mèche rebelle et lui adresser un sourire qui se voulait à la fois rassurant et interrogateur. Il n'insista pas plus, sachant bien que ça n'arrangerait pas les choses, bien au contraire. Il grimpa alors sur le caillou et avisa l'assemblée, frappant une ou deux fois dans ses mains pour capter l'attention.

Bonjour à tous. Tout d'abord, soyez les bienvenus sur les terres d'Alluyes [A entendre Allui] et plus particulièrement ici à Pierre-Coupe, lieu des plus symboliques. En cette châtellenie constituée de quelques arpents de terre et d'un gros rocher qui me sert d'estrade, les vassaux prêtent serment. La justice y est également rendue. Je vous laisse imaginer tout ce que l'on peut couper sur cette pierre.

Il marqua une légère pause et laissa échapper un petit rire avant de reprendre.

Vous êtes ici pour assister aux anoblissements de femmes qui me sont proches et pour accompagner vos amies proches au cours de cet évènement. Je vais maintenant vous présenter rapidement les femmes importantes du jour. Je vais commencer par celle qui est sans doute connue par le plus de personnes ici. Sunburn, qui a fait déménagé pour quelques jours tout le Bourbonnais-Auvergne. Belle performance !

Il s'inclina en sa direction, afin de la désigner à ceux qui ne la connaissent pas.

Sun est une amie de longue date qui m'a été présentée, comme la plupart de mes amis auvergnats, par ma défunte épouse Naluria. Malgré sa mort et la distance, notre amitié a perduré et se verra ce jour renforcée.

Il se tourna ensuite vers Kalderah qui était non loin.

Je vais également prendre pour vassale une jeune femme que j'ai rencontré à Orléans même, alors qu'elle venait de quitter sa Champagne natale et sa ville de Conflans dans le but de voyager et de vivre l'aventure. Le voyage fut bien court puisqu'il s'arrêta à Orléans. Ce ne fut pourtant pas chose aisée de la retenir et d'obtenir sa confiance tant elle était timide et farouche. Mais elle a finalement rejoint ma mesnie et y est désormais chez elle.

Et enfin, the last but not the least, Rosalinde, juste à côté de lui, en contrebas.

Et pour terminer, enfin presque, Rosalinde. Notre amitié est bien plus récente puisqu'elle ne démarra qu'à la fin de l'aventure berrichonne et surtout même à notre retour en Orléans, mais elle n'en fut pas moins intense et particulière. Un peu comme chien et chat, voyez ?

Il se tourna maintenant vers Elisel, maîtresse de cérémonie.

Elisel, ou plutôt Orléans, ici présente, sera notre témoin héraldique. Elle fut ma poursuivante d'armes et désormais elle me succède en tant que héraut d'Orléans. Ce sera sa première cérémonie d'anoblissement, ce qui lui confère un attrait symbolique encore plus important à mes yeux.

Et pour clore ce petit discours, réellement cette fois, il se tourna vers Erwelyn.

La dernière femme du jour est ma chère et tendre Erwelyn. Elle est aussi connue sous le nom de Maine, en tant que Maréchal d'Armes. Elle a la tutelle d'Elisel afin de l'aider dans ses débuts. Et, cerise sans le noyau, elle m'a fait rencontrer Rosalinde, qui est déjà sa vassale. Mieux encore, elle a décidé de prendre Kalderah, elle aussi, comme vassale. Vous suivez ? La boucle est bouclée, enfin je crois.

Il marqua une légère pause.

Et je vais terminer avec une petite annonce qui n'a rien avoir mais un peu quand même. Je vais prendre ce jour trois vassale, mais bientôt je prendrai une épouse. J'ai remporté la bataille la plus importante de ma vie il y a peu. Erwelyn a enfin cédé et a accepté de devenir ma femme, après des semaines, si ce n'est plus, de lutte acharnée. Vous êtes les premiers au courant !

Large sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kalderah
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 698
Date d'inscription : 18/03/2014
Localisation : ici ou là

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Jeu 16 Juil - 23:27

Stressée la brunette ? Noooooooon si peu ! Cernée par des inconnus, endimanchée dans une tenue qui limitait ses mouvements, rhaaaaa comment faisaient elles toutes pour se mouvoir avec tant d'aisance dans leurs robes sublimes mais semblant créées pour gêner le moindre pas.

Regard de droite et de gauche, à la limite de la biche apeurée à la recherche de son Brun qui savait toujours la mettre à l'aise par une réplique de son cru, et d'ailleurs généralement assez crue, qui l'eut cru ?
Et puis cette histoire de mariage imaginée par Feodor, pfff même si elle avait balayé cette idée insensée, cette dernière tournait toujours en boucle sous sa magnifique crinière.

La pression montait imperceptiblement et c'est avec soulagement qu'elle vit Lexhor prendre place et demander l'attention de la foule et débuter la cérémonie.

La première à être présentée lui était totalement inconnue et elle écouta religieusement l'histoire qui la reliait au Prince, notant au passage une pointe de nostalgie dans sa voix.
Puis lorsque ces yeux noisettes se posèrent sur elle, elle se sentit soudain toute petite et cacha son émotion par un léger sourire. Elle se retrouva soudainement un an plus tôt débarquant à Orléans , sans famille, sans ami, le coeur brisé par la perte d'êtres chers, bien décidée à parcourir le monde avant de tomber sur celui qui changera à jamais sa vie.
Retenant de justesse une larme, elle expira discrètement lorsque que Lexhor se tourna vers Rosalinde.

Mais la plus grosse surprise suivit lorsqu'il annonça son prochain.... mariage ?!?! Fort heureusement il n'existait aucun moyen de figer pour la postérité la tête qu'elle fit à cet instant. Ouvrant et fermant la bouche telle une carpe sur la berge, elle mit plusieurs secondes avant de retrouver sa respiration et lança un regard interrogateur à Lynette lourd d'incompréhension et de "m'enfin pourquoi tu ne m'as rien dit ???"
Assimilant la nouvelle, elle retrouva son sourire mutin qui en disait long sur les railleries qui allaient fuser dans les jours à venir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dotyy
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 1534
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 41
Localisation : sur les routes

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Ven 17 Juil - 10:06

En retard, en retard et encore en retard. En ce moment elle n’arrêtait pas de courir après le temps qu'elle trouvait toujours trop court. Comment s'échapper de la Touraine sans être vue et sans que personne le sache. Impossible... Surtout que là où elle devait être il y aurait du monde. Lex surtout et il serait qu'elle avait quitté en douce la Touraine pour venir mais elle ne pouvait en rien manquer cela. Elle tenait trop à Kal pour ne pas venir. Tant pis si Lex lui hurler dessus, elle ferait avec... Elle commençait à avoir l'habitude en plus.

Elle passa rapidement chez elle pour se changer et aussi faire un brin de toilette et hop direction Alluyes. Pas évident de monter à cheval en robe et encore moins de le pousser au galop mais c'est ce qu'elle fit quand même. Robe retroussé jusqu'à mit cuisse et hop on y va et rapidement. Elle croisa peu de personne mais tous la regardèrent passer les yeux grands ouverts. Cela la fit sourire un bon nombre de fois et elle en rit quand elle arriva à destination et que le palefrenier présent la regarda avec des yeux encore plus grands.

Elle descendit de sa monture, réajusta sa robe, le salua est fila direction la cérémonie. Elle évita de justesse a plusieurs reprise de tomber face contre terre car courir avec une robe était pas le plus évident non plus. Sa course s'arrêta net quand les dernières paroles de Lex se firent entendre à son oreille. Ses yeux s'ouvrirent en grand sans parler de sa bouche. Elle s'accrocha à un arbre juste à côté d'elle. Pour une annonce c'était une annonce. La rousse se reprit, en profita pour se recoiffer un peu et fit son apparition discrètement. Peut-être que comme ça Lex ne la verrait pas. Elle repéra Kal, s'approcha discrètement derrière elle, lui claqua une bise comme elle put, se cachant derrière elle ensuite puis lui chuchota tout bas.


Chuttttttttt, je ne suis pas là, tu as rêvé.

Elle sourit et se recula prudemment et discrètement cherchant ou se cacher le mieux possible.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chadada de Mathevet
Lame
Lame
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 08/11/2013
Localisation : Blois

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Sam 18 Juil - 11:53

Le jeune Mathevet hâtait le pas autant que faire se peut mais il lui fallait se rendre à l'évidence, il allait arriver en retard. Il s'était bêtement attardé à Méréglise et avait certainement surestimé les capacités de sa monture à faire la route jusque Alluyes dans les meilleurs délais. Définitivement, il lui faudrait un jour trouver une monture digne de ce nom, cela lui éviterait ce genre de déconvenue.
Il avait farfouillé chez lui pour trouver une tenue décente. Oh il ne serait certainement pas l'homme le mieux vêtu de la cérémonie, mais il avait à coup sûr assuré l'essentiel pour ne pas dénoter de trop.

Enfin il arrivait à bon port. Il mit pieds à terre en vitesse et confia sa modeste monture au palefrenier avant de s'engouffrer direction la Basse Cour villageoise. De loin il entendait le murmure de la foule, ce qui lui arracha un sourire. Cela devait certainement dire que la cérémonie n'avait pas encore commencé et qu'il n'avait donc rien loupé. Il louperait les embrassades du début, mais se rattraperait à coup sûr pour les félicitations de la fin, ce n'était que partie remise.

Soudain le silence sembla s'imposer alors qu'il était plus qu'à quelques dizaines de mètres. Petit réajustement de toque, dépoussiérage de vêtement à la hâte et le voilà à peu près présentable pour rejoindre les participants alors même que Lexhor entamait son discours inaugural.
Il se fraya un chemin discrètement parmi les foules pour les autres Lames d'Amahir et s'installa en silence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosalinde
Lame
Lame
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 23/11/2014

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Sam 18 Juil - 14:43

Hélas, elle n'eut pas longtemps pour se calmer et ravaler les larmes montantes. C'est très cruellement que Lexhor choisit cet instant précis pour commencer la cérémonie, l'obligeant à cesser de se cacher de tous en leur tournant le dos. La remise en place de la mèche de cheveux et le sourire lui provoquèrent une sensation mitigée. Certes, elle savait qu'il n'entendait cela que comme un geste d'affection et d'amitié, mais elle ne put s'empêcher de s'en vouloir. Oui, évidemment, elle se faisait déjà remarquer, et pas de la meilleure des manières.

Relevant le menton, elle se forgea une contenance, prenant bien soin de respirer doucement. Immobile, seuls ses yeux bougeaient, suivant les personnes que le prince désignait tour à tour. Sunburn (quelle idée de se faire appeler coup de Soleil ?!), Kalderah. Vint son tour, durant lequel elle força un nouveau sourire, puisque tous les regards devaient être tournés vers sa personne. Fort heureusement ce fut un court passage, et elle put retrouver son impassibilité fort utile à masquer un tourbillon de sentiments. Qui ne fit qu'augmenter en intensité, jusqu'à l'apothéose : L'annonce du futur mariage.

Cela devait finir par arriver, après tout, elle n'en fut pas plus surprise que ça. Mais ce fut à nouveau une débauche de sentiments contradictoires qui jaillissaient en elle comme un foutu geyser. Le plus important d'abord, était qu'elle était ravie pour eux. Elle avait été à la fois témoin et partie prenante de la lutte de Lexhor pour la main de l'entêté poney, et savait que ce dénouement si fortement espéré devait faire de l'Amahir le plus heureux des hommes. Mais en contrepartie, la bonne nouvelle ne faisait que lui faire miroiter sa propre solitude, long chemin de croix qui finirait en crucifixion en bonne et due forme si elle ne se reprenait pas d'ici là. Qu'avait dit Sancte, déjà ? Une femme triste ça ne fait pas bander ? Elle en était bien consciente, mais n'avait toujours pas trouvé comment se sortir de son propre cercle vicieux.

Elle agita les doigts dans le vide, regrettant de n'avoir une main à serrer pour y trouver un peu de réconfort. Pourquoi n'avait-elle pas convié ses enfants ? Quel genre de mère les tient à l'écart d'une cérémonie aussi importante ?! Lien personnel... Peut-être l'habitude du confinement : chaque cérémonie qui l'avait concernée s'était toujours déroulée en présence du strict minimum : acteurs, officiant, témoins réglementaires. Ou éviter qu'ils ne la voient dans un moment de faiblesse ? L'envie de prendre ses jambes à son cou se faisait insistante, assortie d'un pèle-mêle de raisons qui allaient de "je ne le mérite pas" (preuve, s'il en fallait une, qu'elle ne prenait pas ce genre d'engagements à la légère) à "si je reste là, quelle est la probabilité pour que je finisse par me mettre à chouiner devant tout le monde ?".

Mais non. Elle restait là, plantée au sol, pour une simple et bonne raison : Le Soleil ne tournait pas autour d'elle. Elle ne se ferait pas remarquer. Ne volerait pas la vedette à Lynette et Lexhor, ni à ses co-anoblies. Réagir. Retrouvant son sourire de composition, elle déclara haut et fort :


- Bravo !


Et elle se mit à applaudir, espérant être suivie. Sinon, l'air con.

[En gras, les trucs intéressants.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kalderah
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 698
Date d'inscription : 18/03/2014
Localisation : ici ou là

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Dim 19 Juil - 19:37

Une véritable tempête d'émotions cachée derrière son sourire. Son regard allait du Prince à la future Princesse, alors que nombre d'événements passés filaient dans sa petite tête, lui donnant le tournis.

Une voix familière derrière elle la sortit de sa torpeur, et une vague de bonheur l'envahit. Elle avait pu venir. Se retournant elle eut juste le temps d'apercevoir sa marraine qui se fondait dans la foule et de lui murmurer un "merci".

Se tournant à nouveau vers Lexhor, radieux, et Lynette, rayonnante, elle appréhenda la nouvelle sous un nouvel angle, constatant que la folie douce du Poney Rose avait trouvé écho chez le Phoenix, tout comme elle même avait trouvé l'homme qui accueillait sa propre névrose obsessionnelle, dit le "syndrome de la déesse", et la rendait plus épanouie chaque jour... enfin du moins quand il était présent !


Bravo !


Clap clap clap

Mince encore une fois elle s'était égarée dans ses pensées, ça devenait inquiétant ! Regardant Rosa affichant un sourire figé qui frappait dans ses mains, elle chercha ce qui pouvait se passer dans sa tête.
Solidarité féminine, de futures vassales et de Lames oblige, c'est quand même pas rien, elle imita la rouquine tout en sifflant élégamment entre ses dents.


Et bien, pour une surprise !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5193
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Jeu 23 Juil - 22:22

A en croire les têtes de certains, qui n'émettaient plus un son, et les vivats et applaudissements des autres, l'annonce des épousailles à venir avait fait son petit effet. En voilà, une bonne chose de faite. La Principale intéressée était bien sûr au courant mais en faire l'annonce dès le début avait pour le Prince un intérêt stratégique non négligeable. Erwelyn n'aurait pas le loisir de changer d'avis au cours de la cérémonie. Le mariage était annoncé, c'était trop tard désormais pour reculer ! Lexhor laissa passer quelques minutes afin de sourire et d'adresser quelques mots ça et là, puis reprit la parole.

Bien, ceci étant maintenant annoncé, passons aux réjouissances du jour. Il n'est pas question d'occulter les trois merveilleuses femmes du jour. Allons-y et entrons dans le vif du sujet. Sunburn, veux-tu bien t'avancer s'il te plaît ?

Et il descendit de son rocher, souriant à l'auvergnate qui, sans façon, lui avait bien un jour donné quatre bouts de pain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sunburn
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mer 29 Juil - 17:41

Et de s'être un peu écartée après la réponse de Lexhor, admirant les lieux plus profondément et gratifiant parfois Ysa d'un sourire malicieux. Imprégnation de l'environnement qui fut distraite par quelques brides de conversations lui parvenant, celle de Gedeon avec Aigue. Mais seuls les mots "baptême, parrain' lui parvenant, elle pensa alors qu'Aigue allait devenir grosse et qu'un héritier se présenterait à l'horizon et peut-être avait-elle choisie Gedeon comme parrain mais la remarque clairement entendu de Gedeon lui fit hausser le sourcil, s'interrogeant sur la personne qui était désignée. Il faudrait prendre part aux rumeurs mais plus tard, car il n'était pas temps.
D'obliquer son regard vers les deux commères, les jaugeant discrètement. Aurait le fin mot, évidemment.
D'apercevoir alors Elayne qui se frayait un chemin parmi eux et de l'accueillir comme il se doit.


Un peu plus et les chiens t'auraient coursés. Y a pas idée d'être en retard, non mais !

D'esquisser un sourire mutin puis de claquer une bise sonore sur la joue de son Epice. Bien longtemps qu'elle ne l'avait vu et se permettrait donc cette familiarité en ce jour.
Report de son attention sur le Prince, pressentant l'ouverture des hostilités à venir ou plutôt des réjouissances. De retenir un rire en se mordant la lèvre inférieure à la dite remarque. Vrai que les Bourbonnais-Auvergnats se trouvaient aujourd'hui en nombre et la Blonde était ravie qu'ils se soient déplacés suite à l'invitation. Puis une certaine nostalgie vint l'envahir à l'évocation de Nalu mais elle chassa celle-ci assez rapidement, d'autant que l'annonce des futures noces était émise.
Elle n'avait aucun commentaire à faire, chacun devant retrouver un bonheur perdu et c'était visiblement le cas pour lui. Que Lexhor soit heureux était évidemment le plus important et elle ajouta ses applaudissements discrets à ceux des deux futures vassales.

Comme elle l'avait pressentie, la Blonde serait la première à passer. De se tendre sur le bout des pieds et de coller un baiser doux à la commissure des lèvres d'Ysa, de quoi lui donner un peu de courage car à part prêter serment pour son duché, elle n'avait jamais pratiqué l'allégeance à un noble. D'inspirer profondément et de se diriger vers son futur suzerain, la démarche cependant assurée même si elle était intérieurement nerveuse.
Se plaçant face à Lexhor, elle releva le minois car elle était dotée d'une petite stature. Ses prunelles claires se fixèrent sans insistance à celles de Lexhor alors que les lèvres pulpeuses s'étiraient en un sourire. Devait elle s'agenouiller déjà ou non ? Dans le doute, elle s'inclina respectueusement, car malgré leurs liens amicaux, y avait une certaine déférence auquel elle n'échapperait pas, dû au rang de Lexhor.
De glisser malicieusement alors qu'elle redressait le buste.


Tant qu'il ne s'agit pas d'avoir ma belle petite tête rouler sur ce rocher, me voici !
Revenir en haut Aller en bas
Ysaoth
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/07/2015

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mer 29 Juil - 17:56

Il écouta attentivement les présentations des différentes futures vassale que Lexhor leur proposa, fort justement, car il était toujours plus agréable de savoir a peu près a quoi on assistait et qui étaient les différents acteurs. Bien que pour le coup, la première lui était tout sauf une inconnues, les autres nécessitaient ce petit éclairage de la part du Prince.
Et évidemment, Ysaoth applaudit également a la bonne nouvelle, avec les autres participants, du futur mariage de son futur suzerain par alliance. A priori, le Pair de France avait décidé d'aller de l'avant. De nouvelles vassales, toutes des femmes nota le Duc, et une nouvelle épouse. C'était là de belles perspectives pour l'avenir.

Voyant le moment arriver ou sa femme allait être appeler, puisque le regard de Lexhor se tournait vers sa blonde, il lui serra délicatement la main, puis répondit son baiser qui était certainement lui même une réponse a son geste.

Un petit sourire, les yeux sombres et pétillants offraient de l'assurance, un point d'ancrage a son épouse pour qu'elle rejoigne l'homme à qui elle avait décidé, par le biais d'une autre relation, de se lier.

Et quel honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Jazon

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/07/2010

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Jeu 30 Juil - 1:22

C'est Sun qui les accueillit avec un léger sourire. Serait ce qu'elle était émue ?
Jazon ne l'avait jamais vu ainsi. Il est vrai qu'une telle cérémonie n'était pas rien. Un engagement, tout aussi important que des épousailles.

La route fut belle et sans encombre. Merci Sun.

Ce fut au tour d'Aiguemarine de les saluer.
Le bon Jour à vous, Gypsie. Jazon. Gals.

Jazon ne l'avait pas revu depuis... Un bien triste évènement.
Le bon jour Aigue.
Messire...


Reconnaissant l'homme qui se trouvait à Carbonnieux lors du décès de Nictail, il s'inclina vers le couple. A l'époque, il ne savait pas qui il était mais depuis, Alex avait tenu une longue correspondance avec Aiguemarine et il les avait en quelque sorte tenus au courant de leur relation.

Sun, au bras de son époux, invita les auvergnats à la suivre.
Après que le couple ait salué leur hôte, Jazon fit de même, se présentant après l'avoir fait pour Galswinthe, sa suzeraine, et pour Gypsie, son épouse.
Puis il rajouta  en s'inclinant légèrement, main sur le coeur :
Merci de votre accueil, altesse.

Le croisant, il salua également Gédéon qui à son tour allait se présenter et saluer leur hôte.

Jazon s'écarta un peu, Gypsie à son bras, tout en restant pas très loin des époux de Noilhac.
Parlant à mi-voix à Gypsie :
"Que de femmes présentes ici ?"

Soudain, le prince grimpa sur le rocher et prit la parole. Il souhaita la bienvenue à l'assemblée. Puis il présenta les femmes qui allaient être anoblies.
Il commença par Sun qui avait fait déménager le BA. Jazon sourit.
Il est vrai que les auvergnats s'étaient déplacés en nombre pour soutenir leur amie.

Puis il présenta les deux autres futures vassales.
Et ce qui fut une surprise pour tous, à voir les réactions, il annonça son futur mariage.
Jazon applaudit à l'annonce tout en voyant arriver une autre jeune femme sur les lieux. Son visage ne lui était pas inconnu. D'où la connaissait il... ?

Un jeune homme aussi arriva dans la clairière. Il le vit remettre un peu d'ordre dans sa tenue avant de s'approcher des invités.

Alors que le silence revenait, le prince demanda à Sun de s'approcher.
Le moment était venu. La cérémonie allait pouvoir vraiment commencer.
Le prince descendit du rocher alors que Sun s'avançait vers lui.

Jazon vit le regard pétillant mais aussi ému d'Ysaoth suivant le déplacement de son épouse.
Il n'allait très certainement pas en perdre une miette. Jazon non plus d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5193
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Jeu 30 Juil - 22:23

Son attention était désormais uniquement portée sur Sunburn qui s'était approchée de lui à sa demande. Son regard brun fut capté par celui de sa presque vassale et le sourire de Lexhor fit écho au sien. Doucement il se saisit de sa main gauche avant de l'enserrer entre les deux siennes.

Ton joli minois va trôner encore bien longtemps sur tes épaules, tu ne crains rien.

Il laissa échapper un léger rire avant de reprendre, jetant en même temps un œil vers l'assemblée.

Sun, je ne te ferai pas l'affront de dire que tu es une vieille amie, mais il est vrai que nous nous connaissons depuis bien longtemps désormais. Les années sont passées mais l'amitié tissée alors existe toujours, malgré le temps écoulé et les contacts moins fréquents. Je gage qu'après ce jour les choses vont changer. Tu as toujours été une amie précieuse et fidèle, pour Naluria comme pour moi. Tu m'as très vite accepté et considéré comme tel. Je ne garde que de bons souvenirs de l'Auvergne et c'est en grande partie grâce à toi. Il est donc plus que naturel pour moi de solidifier les liens qui nous unissent en te prenant pour vassale. Ce qui sera enfin le cas lorsque nous aurons échangé serment et baiser vassalique. Ne tardons plus, je t'écoute !

Machinalement il accentua l'étreinte de ses mains sur la sienne, appuyant aussi son sourire. Ce n'était désormais plus qu'une question de secondes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sunburn
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Ven 31 Juil - 3:19

Même si elle avait puisé une bonne dose de courage auprès de son époux, il n'en demeurait pas moins que la boutade glissée pour paraitre désinvolte n'avait pas vraiment fonctionné et après avoir cédé sa main aux siennes, elle prit une discrète inspiration. Silencieuse, elle l'écouta attentivement, gardant alors la même posture, même si les doigts qu'il détenait alors eurent du mal à rester bien immobiles car ce flot de paroles provoquait de l'émoi et bien peu pouvaient se targuer de parvenir à l'émouvoir.
Le coeur battant plus vite sous l'assimilation de ce qu'elle entendait, ne la confortait que plus dans le choix fait de se lier à lui, de cette autre manière. Elle ne put retenir un mordillement nerveux de la lèvre inférieure ni même endiguer une légère rougeur des joues. De ravaler discrètement sa salive avant de répondre, raffermissant sa voix car elle était un peu troublée. Quelle épreuve finalement, il était plus aisé d'affronter un adversaire politique songea-t-elle fugacement.


Je suis heureuse que ma petite contribution t'ait permis d'aimer ma province. Je fais partie de ceux qui donnent leur amitié assez difficilement mais quand je l'offre, je ne la reprends en principe jamais. J'ai eut la chance de te rencontrer et de pouvoir forger ces fameux liens avec toi et même si nos contacts se seront raréfiés, j'aurais toujours eut un regard sur toi, certes lointain, mais je suivais ton évolution et je dois dire que tu as un parcours sans fausse note. Tu as su rester l'homme que j'aurais connu lors de ta venue en Bourbonnais-Auvergne et ne pas se perdre dans les affres que concèdent le pouvoir, est pour moi d'une importance capitale.

De s'abaisser alors afin de ployer genou, inclinant la nuque en arrière pour ne pas quitter le visage de Lexhor des yeux et de reprendre.

Je suis donc fière ce jour d'être présente afin de te prêter serment car tu es un homme que j'admire pour tout ce qu'il est.

D'esquisser un sourire à nouveau puis d'obliquer ses prunelles vers Ysa dont la présence à ses côtés pour ce jour unique lui était d'un soutien vital. Forte de sa décision, elle reporta son regard sur son futur suzerain. Humectage discret des lèvres avant d'entrer dans le vif du sujet, espérant que le moment était bien le bon, et dans le cas contraire, sa blondeur serait une excuse parfaite.

Nous, Elanya de Noihlac, dicte Sunburn, sommes fière en ce jour d'accepter de devenir la vassale de vous, Lexhor, Prince de Montlhéry.
Par ce lien de vassalité, nous vous promettons d'apporter aide armée, conseil ainsi que notre fidélité et notre respect.
Nous ferons en sorte d'être une vassale d'exception car vous êtes un homme d'exception et que c'est un honneur, réel, qu'il nous est fait d'avoir été choisie.
Nous vous permettons de nous taper sur les doigts; même si cela tombe sous le sens; si jamais nous devions faillir un jour car nous ne concevons pas cet état de fait. Nous faisons promesse également de ne pas avoir les chevilles enflées dans les jours qui viennent, à cause de cet échange de serment. De même, nous demeurerons celle que nous sommes en ce jour, loyale toujours et imparfaite, évidemment.


De se taire enfin, ayant sciemment écartée ses propres titres, les jugeant inutiles et étant allée au minimum concernant Lexhor, ne connaissant pas tous les siens et n'aurait d'ailleurs pu les retenir, à moins d'avoir un parchemin près d'elle avec la liste. Bévue ou pas ? Le saurait suffisamment vite. Elle avait la gorge sèche d'un coup et quelques perles de sueur trônaient sur le front. Il faisait certes chaud mais elle était un brin fébrile aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Dayne



Messages : 1
Date d'inscription : 06/07/2015

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Ven 31 Juil - 13:55

Le retard était un art qui se cultivait sur le long terme. Pour en arriver au niveau d'Arthur, il fallait des années, que dis-je, des décennies d'une pratique tranquille mais obstinée.

Au départ de Moulins, pourtant, ils étaient large. Arthur avait opté pour la chevauchée, les carrosses n'avaient jamais été son fort. Bors avait opiné en silence. Bors faisait tout en silence. L'ancien soldat était une sorte de monolithe muet. Ceux qui avaient entendu sa voix se comptaient sur les doigts d'une main. Ceux qui étaient en vie, du moins. La rumeur avait couru, à la COBA, que ceux qui, au combat, entendaient la voix de Bors, savaient qu'ils étaient les prochains à mourir.

Depuis ce jour funeste, où l'on avait attenté à sa vie alors que ses mandats ducaux s'achevaient, Arthur était toujours suivi par cette ombre gigantesque et mutique qu'était Bors. D'autant plus quand il se rendait, ce qui n'arrivait que très rarement désormais, dans le genre de réunion publique à laquelle il était convié aujourd'hui. Bors avait fait de sa charge de garde du corps bien davantage qu'un devoir, un véritable sacerdoce. Et jamais il n'aurait laissé Arthur se rendre seul à un rassemblement, fût-il le plus pacifique possible.

Et auquel, donc, il arrivait en retard. Le voyage s'était plutôt bien déroulé mais, encore une fois, Arthur avait légèrement présumé du recouvrement de ses forces. Dire qu'il n'était plus de prime jeunesse était une évidence. Constater, en le voyant, que les séquelles de l'empoisonnement, bien que s'étiolant au fil des jours, étaient encore bien présentes, en était une autre. Deux évidences pour les autres, deux évidences qu'il sous-estimait régulièrement.

La chevauchée fut rude, et prit plus de temps que prévu. Et alors que, faisant halte au bord d'une rivière pour se désaltérer et se rendre présentable, du moins autant qu'il le pouvait, Arthur pestait de voir le temps filer, il avait juré avoir surpris une esquisse de sourire sur le visage rocailleux de Bors.

Cela dit, en arrivant sur les lieux de la cérémonie, lui revint en mémoire tout l'intérêt de l'art du retard. Arriver alors que l'attention est déjà captée ailleurs a de multiples avantages, et permet entre autres de se fondre discrètement dans la foule et d'éviter ainsi les sempiternelles règles de courtoisie, les usages de la vie en société, bref, tout ce qui le rendait particulièrement mal à l'aise. On avait beau avoir été Duc, traîner son être de salles de réunion en couloirs d'institutions, de bureaux municipaux en grange politique, et ce depuis plus d'une décennie, on pouvait malgré tout rester allergique à tout ce qui avait trait à la vie en société.

Oui, Arthur était un ours. D'aucuns d'ailleurs le surnommaient ainsi, et son nom même trouvait ses racines à la même source que le noble animal. Noble et bourru, certes. Mais noble quand même. Mais bourru, surtout.

Le retard est un art, un art nécessaire à pratiquer lorsqu'on est un ours. Et comme tout art, sa valeur tient à la subtilité avec laquelle on l'exerce. Le retard qui permet d'éviter les préambules sociaux tout en arrivant exactement au moment qu'il ne faut pas manquer est un summum, une apothéose, le point culminant qui couronne des années de pratique.

Fouler le sol sur lequel, bientôt, s'agenouilleraient symboliquement les nouvelles anoblies, et ce au moment même où résonnaient les mots "Sunburn, veux-tu bien t'avancer s'il te plaît ?", est un plaisir de fin gourmet.

Regarder en coin, et vers le ciel, pour aviser Bors, avec l'air de dire "quelque chose à ajouter?" en est un autre, dont Arthur ne se priva pas.

Et à quelques pas de là, il vit une tête vaguement croisée du temps où il avait ses entrées chez les Feudataires descendre d'un rocher. Enfin, pas seulement la tête. Tout le corps descendit du rocher lui-aussi. Ne jouons pas sur les mots.

Sun s'avança, laissant Ysaoth pour quelques instants, et commença ce moment particulier qu'est l'échange d'hommages, cet instant performatif où, par la seule parole, se noue un lien indissoluble, tressé de fidélité et de respect mutuel.

Arthur sourit en coin alors que, l'échange suivant son cours, il nota sur le visage de Sun quelque chose comme un soupçon d'anxiété. Et voir son amie dans ce genre de situation était un fait suffisamment rare pour que l'on s'en délectât également...
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5193
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mar 4 Aoû - 17:32

Son regard était plongé dans celui de Sunburn et, à son tour, il l'écouta, non sans un sourire aux lèvres et une certaine nostalgie en se remémorant certaines histoires passées. Ses mots le touchèrent énormément, bien qu'il ne pu s'empêcher de songer qu'elle le voyait bien plus beau qu'il n'était, ou bien qu'elle n'était pas très regardante. Son parcours, il ne le voyait pas sans fausses notes au contraire. Mais il avait, la plupart du temps, su rebondir et aller de l'avant, ne pas baisser les bras. Il ne pouvait qu'être heureux et flatté qu'elle conserve de lui une si bonne image après tout ce temps et cela le confortait dans son choix et dans la justesse de celui-ci. Il laissa sa presque vassale terminer avant de la relever puis de prendre à nouveau la parole.

C'est sans aucun doute parce que nous avons su demeurer ceux que nous avons toujours été, que nous n'avons pas oublié d'où nous venons que nos chemins, s'ils se sont écartés, ne se sont jamais complètement quittés et que nous nous retrouvons ce jour comme à notre dernière rencontre. Je suis heureux, je suis fier et je suis honoré que tu ais accepté ce lien.

Il marqua une légère pause et sourit un peu plus.

Aussi, nous, Lexhor d'Amahir, acceptons votre serment, Elanya de Noihlac, dicte Sunounette, et vous promettons, en retour, respect, protection, justice et subsistance. Nous sommes persuadé que vous serez une vassale remarquable et que nous n'aurons à user d'aucun sévice corporel, exceptés ceux que vous nous demanderiez de vous administrer ! Quand à vos chevilles, laissez-les enfler un peu. A quoi bon être Prince si l'on ne peut pas en profiter et en faire profiter ses proches ?

Laissant échapper un léger rire, il approcha un peu plus d'elle, posa sa main droite sur sa joue gauche et apposa ses lèvres sur les siennes, chastement, afin de sceller le baiser vassalique achevant l'échange. Une fois ceci fait il tourna la tête en direction d'Orléans afin d'avoir son approbation quant à la validité de la chose, avant de passer à la prochaine victime.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sunburn
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Ven 7 Aoû - 2:53

Si il lui avait soufflé la remarque sur l'aspect "non regardant" qu'elle semblait avoir eut par les propos précédents, elle aurait démentie cela. Regardante, elle l'était mais respectait cependant les différences qu'avait son entourage proche, bourré de qualités mais aussi de défauts. Elle même n'était pas exempte de cela mais c'est bien la diversité de chacun qui lui était précieuse. Tous avaient des atouts qu'elle appréciait et Lexhor était donc dans cette catégorie. Peut-être le lui dirait elle, si aux abords d'une conversation, le sujet là dessus était lancé.
D'une souple impulsion des muscles, tout en fournissant un léger appui de sa main encore détenue, elle se redressa face au relevé intimé par Lexhor. Pas de bévue en vue semblait-il et heureusement finalement. Même si sa blondeur est parfois d'une aide pour s'extirper de certaines situations, elle aurait eut l'air couillonne de s'être autant plantée, n'étant pas réellement une novice tout en l'étant quelque part.
D'opiner doucement de la tête quand il s'exprima, totalement en accord avec ce point essentiel et d'avoir un flot d'émotions la traversant lors de l'achèvement des mots. De s'humecter à nouveau les lèvres avec discrétion, pressentant que s'ensuivrait l'acceptation du serment. Les prunelles s'étaient un peu assombries, teinte subtilement plus foncée qui la caractérisait lorsque l'émoi prenait un peu le pas sur le contrôle d'elle même. D'accentuer le sourire au surnom glissé, qu'elle conserverait dans son petit recueil personnel d'appellations diverses puis de retenir un rire à la mention des dits sévices.
Vint l'instant du baiser vassalique, chose qu'il avait annoncé d'emblée. Si le baiser ne fut pas rendu comme un vrai baiser, celui-ci ayant une teneur chaste, les lèvres pulpeuses gardèrent leur douceur naturelle lors du contact fugace.
D'exhaler un petit soupir de contentement, car elle était heureuse et savait déjà qu'elle ne regretterait pas l'instant qui venait de se dérouler. Et tandis que Lexhor quêtait l'approbation du héraut, un oeil doux s'orienta en direction d'Ysa, bien qu'encore très attentive à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Elisel

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mar 11 Aoû - 14:43

L'annonce du mariage du Prince avait laissé l'Andéol sur le séant - pour être polie -, les yeux globuleux comme ceux d'un flétan crevé.

Tout se passait bien au début, encaissant la petite pique d'accueil du héros - il n'avait pas pu s'en empêcher, faut pas lui en vouloir - à laquelle elle avait répondu en susurrant immédiatement un simple
"Je prenais exemple sur mon chef..." avec un sourire énigmatique.
Puis elle avait tout de même incliné la tête en remerciement de ses félicitations. Ce n'était pas le lieu pour débattre de la tutelle.


C'est un plaisir d'officier pour toi. Surtout pour ma première cérémonie d'octroi, enfin mes, devrais-je dire. Ça rend l'événement encore plus particulier.

Elle s'était ensuite tournée vers son Maréchal, pour lui répondre avec un sourire.

Au contraire, votre présence me rassure. Je sais que je peux dormir, vous ne serez pas perdus et aurez juste à me réveiller à la fin.

Et avec un clin d'oeil, et un dernier signe de tête, elle s'était effacée pour aller prendre son poste un peu en retrait, saluant au passage avec un sourire radieux Aiguemarine avec qui elle échangeait régulièrement pour des confections. Le Royaume était parfois bien petit, puisqu'elle ne pensait pas la croiser en ce jour. Ninou eut droit également à un salut tout particulier, avant qu'elle ne reprenne sa réserve héraldique, sa posture hiératique tandis qu'elle voyait tous les invités approcher, saluer le maître des lieux et discuter avec les futurs anoblies.

Posture hiératique qui fut bien vite détruite à l'annonce du mariage de son chef et son ex-chef. Elle n'avait entendu que des rumeurs comme quoi ils étaient ensemble, ils lui mettaient la preuve sous le nez dès son arrivée, et annonçaient dans la foulée un mariage ? Lexhor venait de passer dans son esprit de célibataire incasable à futur marié, en à peine quelques minutes. Elle restait donc interdite, non pas qu'elle n'était pas contente, au contraire, mais c'était trop gros comme surprise pour qu'elle accepte sans broncher et puisse se remettre immédiatement dans son rôle.

Elle passa donc complètement à côté du début de la cérémonie, entendant sans y prêter attention les paroles qui s'échangeaient entre les deux acteurs du moment. Et quand enfin le silence se fit, et qu'ils regardèrent dans sa direction, elle émergea, hagarde.


Pouvez répéter...?

Puis elle se frotta les oreilles en fronçant le nez, comme pour les déboucher, et que les serments déjà prononcés passent ses tympans et atteignent son cerveau. Et la lumière fut.

Oh !

Elle leva la main, leur faisant signe d'attendre deux minutes. Fébrilement, elle prit l'écritoire qu'elle portait en bandoulière, en sortit le contreseing adéquat - oui, elle était organisée, elle avait préparé la cérémonie à l'avance. C'était en réalité surtout pour essayer de faire tomber le stress en évitant les bourdes de dernière minute, mais raté apparemment - finit de le remplir, le scella et tendit le rouleau à l'anoblie.
Etait-elle au moins au courant du fief qui lui était octroyé ? Les invités en tout cas peut-être pas.


Mes félicitations, Elanya de Noihlac, nouvelle Dame de Montharville.

Et elle rajouta, plus bas.

Puissiez-vous lui apporter conseil afin que ce soit sa tête qui n'enfle pas trop...

Contreseing:
 

Un exemplaire serait rangé à la Chapelle à la capitale, afin d'officialiser la chose.
Mieux valait tard que jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Ysaoth
Vassal
Vassal
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/07/2015

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mar 11 Aoû - 17:51

La respiration est lente, comme pour contrôler exagérément une certaine excitation liée a la reconnaissance de sa femme qui le mérite tellement, alors qu'il écoute l'échange de serment entre le Prince et sa blonde...où, comme elle sera appelé en pays Orléanais, "Sunounette". Car Orléans devenait ainsi leur deuxième terre d'adoption.

Montharville...le nom lui disait quelque chose. Une impression récente qui, rapidement, refit surface. Ils n'étaient pas passé loin, peut être même directement a l’intérieur de ces terres, pour rejoindre celles d'Alluyes. Elles se trouvaient juste un peu plus au sud et étaient pratiquement sur le passage pour joindre ce lieu en partant de l'Auvergne...a quelque chose près. Et chemin faisant, il avait entendu quelques paysans qui transportaient du foins sur la route en parler. Peut être étaient ils de ce coin là? Il ne le savait pas et aurait certainement du mal a se souvenir de leur trognes, mais voila, à ce moment là, il n'aurait jamais pu dire qu'il venait pour la première fois d'entendre parler des futures terres de son épouse.

Tout en réfléchissant à ça, il fixait d'un œil fier son épouse, souriant lorsque leur regards se croisèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor
Phoenix d'Alluyes
Phoenix d'Alluyes
avatar

Messages : 5193
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 32
Localisation : Orléans - Paris

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   Mer 12 Aoû - 1:57

En voilà déjà une. Un signe de tête pour remercier Elisel et Sun, avant de laisser cette dernière se retirer auprès de son époux, désormais lui aussi vassal du Prince. Lexhor lui adressa un regard avant de poser les yeux sur la flamboyante Rosalinde qu'il contempla quelques instants. Que de souvenirs en pourtant si peu de temps. Et toujours beaucoup d'animation. Si un jour il devint plus fou qu'il ne l'est déjà, nul doute que la rousse y serait pour quelque chose, et pas qu'un peu. Et pourtant, il lui avait tout passé jusque là et tâchait de garder son calme autant que faire se peut, de demeurer prévenant et présent et de l'aider au mieux à se sortir de son marasme tortueux. Si Rosalinde est boudeuse, elle est surtout très torturée et à la recherche d'elle-même. Et pourtant il était persuadé, tout comme sa future épouse, qu'elle avait tant à offrir et tant à partager. La vision qu'il avait d'elle était bien différente du jugement sombre que Rosalinde portait sur elle-même. Mais il ne se décourageait pas de la voir évoluer avec le temps et prendre conscience de certaines choses. Il s'était donné la mission de l'aider à aller mieux, à être confiante en l'avenir et a faire montre de plus de patience et moins d'empressement. Une quête de l'optimisme qu'il savait très difficile mais qu'il ne voulait pas croire impossible.
Avec douceur il s'inclina en sa direction, ajoutant un signe afin de l'inciter à s'approcher.


Rosalinde, venez près de moi je vous prie.

L'émotion ne risquait pas de le quitter de si tôt, même si une certaine crainte s'empara de lui. Si la jeune femme au caractère bien trempé pouvait se révéler des plus prévisible parfois, elle savait, au contraire, le prendre au dépourvu de manière très démonstrative. Rosalinde avait un sens inné des sorties théâtrale dignes des meilleurs mélodrames qui n'n finissait pas de faire s'arracher les cheveux au Prince. Elle était capable de tout. Refuser finalement, pleurer sans savoir pourquoi, à peine aligner deux mots parce qu'elle serait contrariée pour un détail de décoration ou la couleur d'un tissu. Bref, un rien qui pourrait la mettre en rogne. Rosalinde Wolback-Carann, c'est du sport.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un harem pour le Prince   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un harem pour le Prince
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» apistogramma macmasteri Couple , 2x couples ou harem pour 260l ?
» Aide pour une population asiatique dans un 54L
» mon 1er bac spé apisto borellii en harem (et repro)
» Harem, 2 mois, amputé
» Idées pour un bac d'expo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: La Basse Cour villageoise :: La haute châtellenie de Pierre-Coupe-
Sauter vers: